13

Pour un Terminator de plus

Terminator Genisys

Conspué avant même sa sortie (le 2 juillet) par les fans de James Cameron (la présence aux commandes d'Alan Taylor, réalisateur de Thor : Le Monde des ténèbres, n'arrangeant rien à l'affaire), mal vendu par un Arnold Schwarzenegger qui ne se prive pas de vomir sur le quatrième opus de la franchise (le seul où il ne jouait pas, comme par hasard), Terminator : Genisys dévoile le meilleur trailer de sa campagne promo en prenant le risque d'y inclure un spoiler majeur qui aurait pourtant constitué une belle surprise si on l'avait découvert dans le film : l'un des Terminator n'est autre que... John Connor (Jason Clarke) ! Autant dire qu'il est bien possible que la mission de Kyle Reese (Jai Courtney), à savoir voyager dans le passé pour protéger Sarah Connor (Emilia Clarke), soit un piège tendu par les machines, à tel point qu'on en vient d'ailleurs à se demander si Reese n'est pas lui-même un Terminator. Le film semble donc bien parti pour jouer autant avec l'identité de ses personnages qu'avec les paradoxes temporels (Sarah semble avoir été avertie de l'arrivée de Reese depuis dix ans), ce qui pourrait en fin de compte donner un spectacle divertissant, à défaut d'égaler les deux premiers chapitres de la saga (qu'il cite abondamment). Tout espoir n'est donc pas perdu, même s'il va falloir s'habituer à voir la Khaleesi et Mère des Dragons Daenerys Targaryen en brune !

Cédric Delelée