10

Jamais sans ma fille

Maggie

Huit millions de dollars de budget, un inconnu dont c'est le premier film (Henry Hobson) à la réalisation... Pour Arnold Schwarzenegger, Maggie est d'autant plus un pari qu'il prend le risque de s'essayer à un registre dramatique dont il n'est guère coutumier. L'histoire se passe dans le Midwest, après qu'un virus a décimé la population. Les victimes infectées deviennent des zombies cannibales. Parmi elles, Maggie (Abigail Breslin, Bienvenue à Zombieland), une jeune fille que son père Wade (Arnold en fermier) a juré de protéger quoiqu'il arrive. Il va la ramener dans la maison familiale et rester auprès d'elle durant sa métamorphose, ce qui bien entendu ne va pas aller sans problèmes. On l'aura compris et ce trailer le prouve, Maggie est un drame intimiste plus proche de La Route que de The Walking Dead. Et ce n'est peut-être pas plus mal, même si son éventuelle réussite repose en grande partie sur la performance d'un Schwarzie qui, malgré son énorme capital sympathie, va devoir prouver qu'il est à la hauteur d'un rôle aussi émotionnel. Joely Richardson (Nip/Tuck) est au casting et le film sort en France le 3 juin. soit un mois avant Terminator : Genisys.

Cédric Delelée