2

Dans la tête d'une folle

Goddess of Love

Réalisateur du sympathiquement rigolo Jack Brooks : Tueur de monstres et du nettement moins fun mais très intriguant The Shrine, Jon Knautz revient avec Goddess of Love (ex-The Dark Side of Venus), un thriller psycho-érotique raconté du point de vue d'une malade mentale, en l'occurrence une strip-teaseuse qui décide d'en faire voir de toutes les couleurs à son amant, qu'elle soupçonne de l'avoir trompée. "Avec ce film, j'ai voulu mettre le spectateur dans l'esprit d'une psychopathe afin qu'il puisse vivre son histoire de l'intérieur plutôt que de l'extérieur", explique le cinéaste. "Dans Liaison fatale, le personnage joué par Glenn Close est présentée comme la méchante, mais qu'en serait-il si le film avait adopté son point de vue ? Ca ouvre de nouvelles perspectives, car à ses yeux tous ses actes sont justifiés, elle ne fait rien de mal... et c'est justement ça qui m'intéresse. Le Bien et le Mal, c'est une affaire d'opinion". Co-écrit et co-produit par son actrice principale (Alexis Kendra, vue dans Butcher II et Girlhouse), le film ne saurait tarder à écumer les festivals.

Cédric Delelée