0

La folle histoire de l'espace

Les Gardiens de la galaxie

Dixième film du Marvel Universe, Les Gardiens de la galaxie fleure bon le total pétage de plombs de la part du studio, qui en a confié l'écriture et la mise en scène à James Gunn, réalisateur de HorribilisSuper et de la très laide scène post-générique de Thor : Le Monde des ténèbresoù l'on apercevait Le Collectionneur sous les traits de Benicio Del Toro déguisé en Liberace, que l'on reverra d'ailleurs ici. Space-opera comique, le film s'articule autour d'improbables super-héros chargés de sauver la galaxie d'une menace de destruction orchestrée par le terrible Thanos et son amiral en chef Ronan (Lee Pace, Le Hobbit), épaulé par la très méchante Nebula (Karen Gilian, Doctor Who) et Korath (Djimon Hounsou). Face à ce trio infernal se dresse une fine équipe d'aliens menée par Star-Lord (Chris PrattJennifer's Body), un personnage à la Han Solo : Drax le Destructeur (Dave Bautista,Riddick), un guerrier cherchant à se venger de Ronan, Groot (Vin Diesel assure le casting vocal), un humanoïde ressemblant à un arbre, l'énigmatique Gamora (Zoe Saldana, Avatar) et surtout Rocket Raccoon, un raton-laveur génétiquement modifié au caractère imprévisible et à qui Bradley Cooper prête sa voix.

John C. Reilly et Glenn Close, à la tête de Nova Corps, tentent de contrôler ces inquiétantes recrues, et l'on aura plaisir à retrouver Gregg Henry (Body Double) et Michael Rooker (The WAlking Dead) parmi les seconds rôles, sans oublier une apparition de Lloyd Kaufman, James Gunn ayant oeuvré chez Troma en écrivant Tromeo & Juliet. Le cinéaste, qui a demandé au compositeur Tyler Bates (Watchmen : Les Gardiens) d'enregistrer sa musique avant le tournage afin de pouvoir la diffuser sur le plateau et caler son montage dessus, promet que le maximum d'effets spéciaux "en dur" ont été utilisés malgré l'évidente abondance de CGI. Au vu de ces premières images, il apparaît que ce sera tout l'un ou tout l'autre : soit Les Gardiens de la galaxie sera un formidable délire bourré de second degré, soit ce sera une vaste blague pas drôle ! Sortie française : le 13 août. 

 

easyDOOR ©