28 semaines plus tard

28 semaines plus tard

28 Weeks Later (2007)

  • Sortie FR : 19/09/2007
  • Budget : 15 000 000 $
  • Gains : 28 637 507 $

Résumé :

Semaine 1: Aucun symptôme. Semaine 28: Aucune issue.

Il y a six mois, un terrible virus a décimé l'Angleterre et a transformé presque toute la population en monstres sanguinaires. Les forces américaines d'occupation ayant déclaré que l'infection a été définitivement vaincue, la reconstruction du pays peut maintenant commencer. Don a survécu à ces atroces événements, mais il n'a pas réussi à sauver sa femme et la culpabilité le ronge. Lorsqu'il retrouve ses enfants, Andy et Tammy, qu'il n'avait pas revus depuis la catastrophe et qui reviennent à Londres avec la première vague de réfugiés, il leur apprend la mort de leur mère. Partagés entre la joie des retrouvailles et le chagrin, tous trois tentent de se reconstruire et de reprendre une vie normale dans la ville dirigée par l'armée américaine.Pourtant, quelque part, un effroyable secret les attend. Tout n'est pas terminé...

Crew :

Voir l'équipe au complet

Casting :

Robert Carlyle
Robert Carlyle Don
Rose Byrne
Rose Byrne Scarlet
Jeremy Renner
Jeremy Renner Sergeant Doyle
Harold Perrineau Jr.
Harold Perrineau Jr. Flynn
Catherine McCormack
Catherine McCormack Alice
Idris Elba
Idris Elba General Stone
Imogen Poots
Imogen Poots Tammy
Mackintosh Muggleton
Mackintosh Muggleton Andy
Amanda Walker
Amanda Walker Sally
Shahid Ahmed
Shahid Ahmed Jacob
Garfield Morgan
Garfield Morgan Geoff
Emily Beecham
Emily Beecham Karen
Beans El-Balawi
Beans El-Balawi Boy in Cottage (as Beans Balawi)
Meghan Popiel
Meghan Popiel DLR Soldier
Stewart Alexander
Stewart Alexander Military Officer
Philip Bulcock
Philip Bulcock Senior Medical Officer
Chris Ryman
Chris Ryman Rooftop Sniper
Tristan Tait
Tristan Tait Soldier
William Meredith
William Meredith Medical Officer
Matt Reeves
Matt Reeves Bunker Soldier
Thomas Garvey
Thomas Garvey Bunker Major
Tom Bodell
Tom Bodell Medical Centre Lobby Soldier
Andrew Byron
Andrew Byron Carpark Soldier
Sarah Finigan
Sarah Finigan Carpark Civilian
Roderic Culver
Roderic Culver Carpark Civilian
Maeve Malley-Ryan
Maeve Malley-Ryan Carpark Civilian (as Maeve Ryan)
Ed Coleman
Ed Coleman Carpark Civilian
Karen Meagher
Karen Meagher Carpark Civilian
Amanda Lawrence
Amanda Lawrence Carpark Civilian
Simon Delaney
Simon Delaney Carpark Civilian
Drew Rhys-Williams
Drew Rhys-Williams Carpark Civilian
Raymond Waring
Raymond Waring Sam
Kish Sharma
Kish Sharma Depot Man
Jane Thorne
Jane Thorne Depot Woman
Dean Alexandrou
Dean Alexandrou Infected Person (uncredited)
Didier Dell Benjamin
Didier Dell Benjamin Civilian (uncredited)
Gareth Clarke
Gareth Clarke Infected Person (uncredited)
James Fiddy
James Fiddy Victim (uncredited)
Tommy Gunn
Tommy Gunn Marine (uncredited)
Daniel Jefferson
Daniel Jefferson Civilian (uncredited)
Debbie Kurup
Debbie Kurup Infected Person (uncredited)
Selina Lo
Selina Lo Infected Person (uncredited)
João Costa Menezes
João Costa Menezes Infected Person (uncredited)
Jane Osborn
Jane Osborn Infected Person (uncredited)
Jude Poyer
Jude Poyer Infected Person (uncredited)
Joseph Ripley
Joseph Ripley Infected person (uncredited)
Voir le casting complet

Images du film :

Cliquez sur les vignettes pour les agrandir

  • 28 semaines plus tard
  • 28 semaines plus tard
  • 28 semaines plus tard
  • 28 semaines plus tard
  • 28 semaines plus tard
  • 28 semaines plus tard
  • 28 semaines plus tard
  • 28 semaines plus tard
  • 28 semaines plus tard
  • 28 semaines plus tard

Critique MAD :

Land of the zombies

Dans une interview donnée à Mad lors de la sortie de Sunshine, Danny Boyle confiait son désarroi face au modèle de production hollywoodien actuel, qui offre selon lui une marge de manœuvre limitée aux réalisateurs désireux de sortir des sentiers battus. Bien décidé à ne rien lâcher, Boyle assure donc la production de 28 semaines plus tard et place aux commandes un jeune metteur en scène espagnol très doué (encore un !), Juan Carlos Fresnadillo, responsable de l’efficace thriller Intacto.Grand bien lui en a pris car cette sequel est un ride sauvage, une claque dans la gueule qui surpasse aisément son prédécesseur et constitue un des meilleurs zombi flicks de tous les temps, pour peu que l’on assimile les contaminés à des morts vivants. A l’instar du premier opus, 28 semaines plus tard ne ménage (...)
Lire la critique complète