Aller au contenu


Photo

Showgirls - Paul Verhoeven (1995)


  • Please log in to reply
256 réponses sur ce sujet

#241 Ploufff

Ploufff

    Ghoulies

  • Members
  • 157 Messages :

Posté 29 November 2015 - 12:49 PM

Sacré film,foutant un grand coup de pied au cul à tout ces faux-culs du cinéma bien pensant,Paul Verhoeven a encore une fois de plus jeter l'opprobre sur la société du spectacle et c'est tant mieux, merci Paul,on respire.



#242 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 17575 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 14 June 2016 - 20:27 PM

Le film ressortira en blu-ray (copie intégralement restaurée à partir d'un master 4K) le 14 septembre.
Image IPB

#243 macfly45

macfly45

    Ghoulies

  • Members
  • 187 Messages :

Posté 17 June 2016 - 11:45 AM

Le film ressortira en blu-ray (copie intégralement restaurée à partir d'un master 4K) le 14 septembre.



Ou ca ? Chez quel éditeur? Il le fooooo

#244 Walter Kurtz

Walter Kurtz

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4549 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:In the jungle fever

Posté 17 June 2016 - 11:48 AM

Pathé


21258451.jpg


#245 MaxiBestOf

MaxiBestOf

    Wookie

  • Members
  • 2532 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Bada Bing

Posté 17 June 2016 - 17:56 PM

C'est marrant, je n'ai jamais vraiment aimé ce film jusqu'à un récent revisionnage où la vérité m'est apparue claire comme de l'eau de roche. C'est en fait assez génial, déconcertant mais génial.

 

En soit l'histoire n'a rien de vraiment incroyable, c'est vaguement pompé (inspiré?) sur All About Eve comme ça été dit ici et là mais le cadre, le surjeu des acteurs, la provoc et le mauvais goût donnent à ce Showgirls une saveur toute singulière. Paulo a eu les cojones de prendre tout ce qui avait de plus vulgaire dans les années 90, de faire évoluer des personnages vulgaires dans la ville la plus vulgaire et artificielle qui soit: Las Vegas. Mais derrière cette tonne de paillettes et de maquillage, il y a des liens forts qui se tissent entre les personnages, il arrive à rendre la superficialité finalement assez belle et attachante. Je ne sais pas trop comment il y parvient mais ça fonctionne. Alors que Basic Instinct a pas mal vieilli et restera le pur produit d'une époque, Showgirls va traverser les époques à mon sens. En tout cas rien que pour sa singularité et pour le courage d'un réal et de son équipe à monter un projet qui est un vrai suicide commercial soyons honnêtes. 


zombie-03.jpg?resize=400%2C171


#246 Kissoon

Kissoon

    Quoi de neuf doc ?

  • The Devil's Rejects
  • 10770 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avignon

Posté 17 June 2016 - 18:36 PM

Des liens forts qui se tissent ? Mmmmmmmm ...... pas trop d'accord avec ça. Ils me paraissent au contraire faussement forts, comme si l'apparence des sentiments finissait toujours par l'emporter sur les sentiments (qui sont réels).

 

Sinon je considère perso que Showgirls et aussi Basic Instinct n'ont pas vieilli d'un poil de cul, et sont deux petits bijoux (et ont pas mal de connexions, amha).


"je continue de manger de la viande, les abattoirs, c'est la vie" (Seri Z)


#247 MaxiBestOf

MaxiBestOf

    Wookie

  • Members
  • 2532 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Bada Bing

Posté 12 July 2016 - 12:49 PM

Je ne sais pas, l'amitié finit finalement par triompher sur l'arrivisme. ça peut paraitre bête mais dans un monde aussi pourri de l'intérieur que celui décrit dans le film, ça se révèle finalement assez touchant. 


zombie-03.jpg?resize=400%2C171


#248 torente69

torente69

    Critters

  • Members
  • 416 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 14 July 2016 - 09:27 AM

Je vois les choses comme ça aussi.
Et puis elle ne reste pas à Las Vegas au final. Elle a vécu ses expériences et prefere partir. D'autres perso reste vivre dans ce royaume de l'esbroufe.

#249 inTylerItrust

inTylerItrust

    Gremlins

  • Members
  • 1783 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paper Street House

Posté 26 July 2016 - 14:12 PM

Sinon je considère perso que Showgirls et aussi Basic Instinct n'ont pas vieilli d'un poil de cul

 

Basic Instinct vieillit moyennement bien je trouve, et pas forcément d'un poil de "cul" d'ailleurs...


tumblr_nutfz3Gy6R1sjqotro1_400.gif


#250 Gatsu

Gatsu

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 14225 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Bordeaux

Posté 01 August 2016 - 17:38 PM

1470069422-showgirls-affiche-ressortie-2

 



#251 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 17575 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 14 September 2016 - 20:46 PM

Test blu-ray


Image IPB

#252 inTylerItrust

inTylerItrust

    Gremlins

  • Members
  • 1783 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paper Street House

Posté 16 September 2016 - 12:33 PM

Ils se sont pas foulé pour les bonus...

L'affiche est vraiment magnifique, et à l'époque Berkley était une vraie bombe.

 

http://www.premiere....ves-par-le-Gong

 

http://www.telerama....chue,147399.php

A voir la video de youtube, elle a quand même bien vieillit physiquement... :love:


tumblr_nutfz3Gy6R1sjqotro1_400.gif


#253 Olric

Olric

    Leprechaun

  • Members
  • 521 Messages :

Posté 25 September 2016 - 00:46 AM

Elle est même carrément superbe !!!

#254 Jake

Jake

    Gremlins

  • Members
  • 1443 Messages :
  • Location:from Outer Space

Posté 27 September 2016 - 13:07 PM

J'aurais préféré le visuel du blu-ray américain à cette affiche inspirée par une photo de Tono Stano (rendons à César...) :

 

ay0vL.jpg



#255 inTylerItrust

inTylerItrust

    Gremlins

  • Members
  • 1783 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paper Street House

Posté 27 September 2016 - 13:41 PM

Effectivement, on en apprends des choses... :HMr2Umk:


tumblr_nutfz3Gy6R1sjqotro1_400.gif


#256 TonyX

TonyX

    Gremlins

  • Members
  • 1657 Messages :
  • Location:Frejus

Posté 16 October 2016 - 18:16 PM

Putain, je me suis acheté le Blu-ray 4K hier, je viens de le mater et c'est vraiment LE film à voir dans cette résolution.

 

Etant entre-temps, depuis l'époque où j'ai vu le film, un grand amateur de club de strip-teases, j'ai adoré la scene du Cheetah 

 

Showgirls.jpg

 

 

 

J'ai bandé. 

 

:mrgreen:  :mrgreen:

 

 

6/6



#257 Maouin54

Maouin54

    Wookie

  • Members
  • 3196 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:PS3 : Jul_89000

Posté 26 October 2016 - 17:29 PM

Amateurs de paradoxes spatio-temporels et de sociologie, jai une petite histoire pour vous :

Lorsque jai découvert le film de Paul Verhoeven, Showgirls, jai été décontenancé par sa façon de jouer de toute la vulgarité inhérente à une certaine culture américaine. Jy ai vu une sorte de cartoon live, assez flemmard dans sa caricature, plutôt que le prolongement du Katie Tippel (du même auteur) que je devais sans doute attendre inconsciemment. Puis jai lu le long papier écrit par Vincent Guignebert dans le n°60 d'Impact, sorti en janvier 1996. La critique était dithyrambique et elle traitait exactement de tous les points qui mavaient gêné à la vision, mais avec une perspective que je navais tout simplement pas eue.
Cest une des rares fois où la critique dun film ma convaincu de le revoir aussitôt, en minvitant à reconsidérer mon état desprit. Et ça a marché. Jai tout dun coup redécouvert dans Showgirls le Verhoeven incisif et malin que jaimais par ailleurs.

Aujourdhui, [on] me fait découvrir ce lien extraordinaire du site Télérama : http://television.te...girls,59996.php

Dans ce lien, lauteur dune « Critique lors de la sortie en salle le 10/01/1996 » nous annonce au sujet de Showgirls que « La réhabilitation viendra d'un fan inattendu. En 2001, Jacques Rivette ». Une prophétie étonnante, dont on aimerait percer le secret divinatoire, à moins que Télérama ait choisi de faire disparaître la vraie critique parue « lors de la sortie en salle le 10/01/1996 » (mais ça, je nose y croire).
Mais ce quil faut surtout retenir dans cet article, cest que le film de Verhoeven aurait été réhabilité en 2001 par Rivette; pas en janvier 1996 par Guignebert, non. En 2001 par Rivette. Pourquoi ? Parce que Rivette fut une autorité autorisée qui autorise, tandis que le magazine Impact était une vague feuille de choux consacrée au cinéma daction yankee, à destination des adolescents de la putride classe laborieuse. Ainsi, les 50 000 lecteurs (minimum) de larticle de Vincent Guignebert nont pu daucune manière contribuer à la lente réhabilitation du film puisquils étaient essentiellement des sans-dents, découvrant cette longue critique argumentée sur les bancs de leur CAP chaudronnerie. De son côté Rivette, lui, il « réhabilitait » le film de Verhoeven au détour dune interview donnée aux Inrockuptibles en 1998 (ben ouais, même pas en 2001, sorry mais check your sources Télérama).
Maintenant, vous comprendrez que la réhabilitation passe par des personnes spécifiques et quelle est géolocalisée. Il y a dun côté les serfs, ceux qui voient les films, achètent les DVD, en discutent entre eux lors de soirées aux quatre coins du pays; et de lautre il y a ceux qui AUTORISENT à la réhabilitation, dans des cercles bien particuliers dont on aurait du mal à déterminer la circonférence exacte en terme dinfluence mais qui ne passent clairement pas par chez vous.
Ce quil y a de sympa, cest que cela ne tue pas, certes, mais que ça népargne personne.


Image IPB

 

la geektature du bon goût





0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)