Mad Movies: Vos slashers préférés - Mad Movies

Aller au contenu

  • (60 Pages)
  • +
  • « Première
  • 53
  • 54
  • 55
  • 56
  • 57
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Vos slashers préférés

#811 L'utilisateur est hors-ligne   Edward Lionheart 

  • J'adore Resident Evil 5
  • Groupe : Members
  • Messages : 13 253
  • Inscrit(e) : 01-mai 09
  • Profil:Homme
  • Location:Back in Hammer Land

Posté 05 janvier 2012 - 18:30

Voir le messagejason13thh, le 05 janvier 2012 - 16:12 , dit :

pas de réaction à mon post ?? :-(

Image IPB

Uploaded with ImageShack.us
Ca va comme ça ou bien était-ce un brin disproportionné ? :D
Je précise d'emblée , pour éviter toute action en justice de la part des familles des victimes , que cette abomination sans nom est © Cellulo 2011 ...
Image IPB

#812 L'utilisateur est hors-ligne   Celluloïd 

  • Je consulte un psy
  • Groupe : Members
  • Messages : 7 044
  • Inscrit(e) : 31-juillet 09
  • Profil:Homme
  • Location:Youstone, Teczaz

Posté 06 février 2012 - 19:32

Ptain mais faut que je commence à réclamer d'la tune moi...

Sinon, vu ça ce WE (mais pas fini) :
Image IPB
(yep, l'affiche est dé-gueu-lasse)
("Vous ne pouvez échapper à l'Histoire.")
(BOUHAAAAAAA !!!)
(paie ta tagline)
(mes couilles oué, après le bac l’histoire c'est terminé normalement)
(bande de mytos)
(uh uh uh)

Pourquoi j'en parle me direz-vous ?
Paske n'étant pas (ou plus) du tout adepte du slasher, perso je me suis vite fait suer, mais le bousin n'est pas dénué de qualités.
Les acteurs notamment, dont Dominic DeVore, simple gozbo de service, mais qui ira loin, j'en fais le pari ici, une intuition... :closedeyes:
Et le cadre est plutôt cool : le chalet de haute montagne en autarcie, le cannibalisme (vi c'est cool le cannibalisme :closedeyes: ), etc...
Donc voilà, je le conseille malgré tout aux amateurs du genre, paske tout n'est pas à jeter, loin de là même.
Y a même un plan nichon dans un jacuzzi. :closedeyes: (il se fout pas d'vos gueule Tonton Cellu quand il vous conseille un bousin n'empêche)
Mais perso j'avoue avoir déjà fait mon overdose au slasher depuis un moment (c'était dur, et pas trop envie d'en parler, merci), et je m'attendais à un survival, du coup voilà quoi... erreur d'aiguillage.
Après si elle peut servir à quelques uns...
Image IPB

#813 L'utilisateur est hors-ligne   OrsonZ 

  • Fear Facteur
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 17 318
  • Inscrit(e) : 10-avril 07
  • Profil:Homme
  • Location:...fait le larron

Posté 04 mars 2012 - 10:56

Image IPB
Choose
de Marcus Graves, film présenté à Gérardmer (pas vu), sortira en DVD & BR le 09 mai 2012

tuezlestous dit :

Il faudra du temps qu'il faudra, mais à la fin il peut être très, très mal

#814 L'utilisateur est hors-ligne   BB_Vertigo 

  • Critters
  • Groupe : Members
  • Messages : 280
  • Inscrit(e) : 08-février 12
  • Profil:Homme
  • Location:Somewhere in the night

Posté 08 mars 2012 - 11:10

Image IPB

Massacres dans le train fantôme (Tobe Hooper - 1981)

Bah, pour un slasher, ça "slashe" pas des masses... La première mort a lieu au bout de 45 minutes. Et encore, elle est accidentelle. Il faut attendre 1 heure pour voir du teenager se faire massacrer. Sur 1h30 de métrage, c'est peu.

La première partie se contente de coller aux basques des personnages principaux, qui visitent un parc d'attractions. Pour apprendre à mieux les connaître? Que nenni! Ils resteront transparents du début à la fin.

Autant dire qu'on s'ennuie ferme. Et la suite est à peine mieux.

Quelques idées de mise en scène parviennent sporadiquement à éveiller l'intérêt: une mort par pendaison filmée au ralenti, de beaux mouvements de caméra à la grue, la mise en valeur de certains décors... Et j'aime bien l'ambiance typiquement eighties qui se dégage du film (nostalgie, nostalgie...).

Mais, au lieu de parodier Halloween et Psychose dans sa scène d'ouverture, Hooper aurait mieux fait de revoir ces deux films pour s'en inspirer.
Image IPB

#815 L'utilisateur est hors-ligne   chezwam83 

  • Réformé P4
  • Groupe : Members
  • Messages : 9 158
  • Inscrit(e) : 04-avril 09
  • Profil:Homme
  • Location:Hyeros Los Palmitos !

Posté 08 mars 2012 - 18:55

Dans les bonnes idees, tu pouvais citer le boogeyman qui a un look qui sort du lot. Ainsi que la facon dont est relate la relation le boogeyman et son pere. ;)
Image IPB

#816 L'utilisateur est hors-ligne   Edward Lionheart 

  • J'adore Resident Evil 5
  • Groupe : Members
  • Messages : 13 253
  • Inscrit(e) : 01-mai 09
  • Profil:Homme
  • Location:Back in Hammer Land

Posté 08 mars 2012 - 20:43

Voir le messagechezwam83, le 08 mars 2012 - 18:55 , dit :

Dans les bonnes idees, tu pouvais citer le boogeyman qui a un look qui sort du lot. Ainsi que la facon dont est relate la relation le boogeyman et son pere. ;)



Oui , en effet . Sinon c'est quand même assez mou et convenu . Les victimes n'inspirent hélas aucune compassion ( ni aucune violente animosité , denrée de substitution pouvant faire qu'un slasher fonctionne ) et le traitement des personnages secondaires est souvent déconcertant (cf le jeune frère ) . Le cadre il est vrai très particulier de la fête foraine est plutôt bien rendu lui . Personnellement je ne trouve pas que le faible nombre de meurtres soit un problème en lui-même , qu'on veuille bien garder à l'esprit le nombre exact de meurtres présents dans " Halloween " , c'est plutôt le manque de tension de ceux-ci et leur caractère bien trop hors-champ le vrai souci ...
Image IPB

#817 L'utilisateur est hors-ligne   chezwam83 

  • Réformé P4
  • Groupe : Members
  • Messages : 9 158
  • Inscrit(e) : 04-avril 09
  • Profil:Homme
  • Location:Hyeros Los Palmitos !

Posté 08 mars 2012 - 20:54

Voir le messageEdward Lionheart, le 08 mars 2012 - 20:43 , dit :

Voir le messagechezwam83, le 08 mars 2012 - 18:55 , dit :

Dans les bonnes idees, tu pouvais citer le boogeyman qui a un look qui sort du lot. Ainsi que la facon dont est relate la relation le boogeyman et son pere. ;)



Oui , en effet . Sinon c'est quand même assez mou et convenu . Les victimes n'inspirent hélas aucune compassion ( ni aucune violente animosité , denrée de substitution pouvant faire qu'un slasher fonctionne ) et le traitement des personnages secondaires est souvent déconcertant (cf le jeune frère ) . Le cadre il est vrai très particulier de la fête foraine est plutôt bien rendu lui . Personnellement je ne trouve pas que le faible nombre de meurtres soit un problème en lui-même , qu'on veuille bien garder à l'esprit le nombre exact de meurtres présents dans " Halloween " , c'est plutôt le manque de tension de ceux-ci et leur caractère bien trop hors-champ le vrai souci ...


En effet, du peu que je me rappelle, rien n'est montré, a part le meurtre de la prosti-foraine (?) et encore ...

Et j'ai oublié de parler de My Bloody Valentine ...
Ca fait quelques semaines (je crois que c'est pour la Saint Valentin que je l'ai vu en plus ^^) que je l'ai vu et c'est franchement un Blu Ray et un slasher de qualité.
Alors certes, c'est classique (toujours l'histoire d'une personne traumatisée par un evenement) sur certains points mais le lieu et la violence des meurtres font qu'il fait parti du haut du panier. On est tout de suite mis dans le bain d'ailleurs. :jason: Pis le Whodunit (meme si je m'étais fait spoilé y a pas mal de temps), je m'y attendais pas (plus).
Pis le look est un tant soit peu original !
Image IPB

#818 L'utilisateur est hors-ligne   Edward Lionheart 

  • J'adore Resident Evil 5
  • Groupe : Members
  • Messages : 13 253
  • Inscrit(e) : 01-mai 09
  • Profil:Homme
  • Location:Back in Hammer Land

Posté 08 mars 2012 - 21:28

Mouais , " My Bloody Valentine " m'avait laissé le souvenir d'un truc assez terne et mal écrit ( le trauma à l'origine du carnage ... Image IPB) , le look du l'antagoniste principal étant justifié par l'histoire mais quand même un brin improbable et malcommode , ne servant qu'à dissimuler l'identité de l'assassin , il faudra donc que j'essaye de le revoir à l'occasion dans mon édition dvd cheapos ...
Image IPB

#819 L'utilisateur est hors-ligne   BB_Vertigo 

  • Critters
  • Groupe : Members
  • Messages : 280
  • Inscrit(e) : 08-février 12
  • Profil:Homme
  • Location:Somewhere in the night

Posté 09 mars 2012 - 11:13

Voir le messagechezwam83, le 08 mars 2012 - 18:55 , dit :

Dans les bonnes idees, tu pouvais citer le boogeyman qui a un look qui sort du lot. Ainsi que la facon dont est relate la relation le boogeyman et son pere. ;)

C'est vrai que la relation père-fils est intéressante (papa et son fiston qui vont trucider ensemble) et aurait pu être davantage développée.
Par contre, le look du méchant ne m'a pas convaincu et je trouve que le film aurait gagné à dévoiler son visage plus tard.

Il y a aussi une scène, excellente, qui nous montre un automobiliste s'arrêter sur le bord de la route à côté du petit frère parti rejoindre la fête foraine. On croit que l'automobiliste va le prendre en stop mais il fait mine de lui tirer dessus avec sa carabine avant de reprendre son chemin. Drôle et inattendu.




Voir le messageEdward Lionheart, le 08 mars 2012 - 20:43 , dit :

Personnellement je ne trouve pas que le faible nombre de meurtres soit un problème en lui-même , qu'on veuille bien garder à l'esprit le nombre exact de meurtres présents dans " Halloween " , c'est plutôt le manque de tension de ceux-ci et leur caractère bien trop hors-champ le vrai souci ...

Tout à fait d'accord. Je ne juge habituellement pas les films d'horreur au nombre de meurtres qu'ils contiennent. Ce qui gêne ici, c'est bien le manque de tension, de frissons, de malaise...
Image IPB

#820 L'utilisateur est hors-ligne   david59 

  • Ghoulies
  • Groupe : Members
  • Messages : 191
  • Inscrit(e) : 24-mars 09
  • Profil:Homme

Posté 09 mars 2012 - 15:56

Personnelement, je vous trouve dur avec "massacre dans le train fantome", car d'une part il s'agit du premier film de studio du réal ( production Universal ) et que malgré cela certaines scènes font enormèment penser à ces 2 premiers films ( massacre à la troçonneuse et le crocodile de la mort ). Le fils rejeté par son père, le coté "freaks" et la folie ( lorsque l'héroine est poursuivi par le tueur vers la fin ). Après je trouve que la première partie est assez réussie ( le tour de magie, la vieille dame ) et les persos ne sont pas détestables et les acteurs apportent un certain charme au film. Le film contient quand meme des faiblesses ( clair qu'on voit le visage du tueur trop rapidement, meurtres hors champs ) mais à coté j'ai pris beaucoup de plaisir devant. Un bon 4/6 pour moi.

#821 L'utilisateur est hors-ligne   Deamon 

  • Critters
  • Groupe : Members
  • Messages : 493
  • Inscrit(e) : 25-janvier 08

Posté 10 mars 2012 - 16:49

En même temps ce sont les tout premiers slashers qui sortent du lot au début des 80! Non seulement par l'apparence du tueur et du lieu, qui ne se diversifiera que trés peu par la suite!

#822 L'utilisateur est hors-ligne   BB_Vertigo 

  • Critters
  • Groupe : Members
  • Messages : 280
  • Inscrit(e) : 08-février 12
  • Profil:Homme
  • Location:Somewhere in the night

Posté 22 mars 2012 - 10:43

Image IPB

Carnage / The Burning (Tony Maylam – 1981)

Un excellent slasher, pas original pour un sou, mais vraiment efficace.

Gravement brûlé suite à un canular qui a mal tourné, le gardien particulièrement sadique d'un camp de vacances revient se venger cinq ans plus tard sur les occupants d'un autre camp...

Après une introduction qui nous dévoile l'origine du trauma du tueur, le film nous met vite dans le bain en nous montrant un premier meurtre très giallesque dans l'esprit (le tueur s'attaque à une prostituée, vêtu d'un manteau, de gants et d'un chapeau noirs) puis en nous transportant dans le camp où se concentrera l’essentiel de l'action.

La première partie distille une vraie tension et joue habilement avec nos attentes : à plusieurs reprises, on pense que le tueur va frapper, et finalement non. Le réalisateur fait une habile utilisation de la caméra subjective, à la Halloween, pour nous faire ressentir la présence du tueur et la menace qu'il constitue, sans qu'on le voie vraiment, à part ses mains, ses jambes ou son arme.

Une partie des personnages part ensuite en expédition en canoë le long du fleuve avoisinant le camp, ce qui va les isoler et les rendre vulnérables. Après la première journée de canoë, les protagonistes se regroupent autour d'un feu de camp (dans une séquence qui m'a fait penser au début de Fog): un des protagonistes raconte l'histoire du tueur à ses camarades, que tous croient fictionnelle. Cette scène fonctionne comme une allégorie des films d'horreur: on est là pour se faire peur et prendre du plaisir en ayant peur.

A la suite de quoi commence la seconde partie qui voit le tueur se déchaîner. Celui-ci alterne les attaques sur un groupe et les meurtres un par un, exclusivement à la cisaille. Il diversifiera ses armes sur la fin en sortant son lance-flammes. Les meurtres sont en général aussi rapides que la montée en puissance aura été longue, avec un montage cut lors de la scène du radeau.

Le look du tueur, qui ne nous est dévoilé que dans les derniers instants, est vraiment impressionnant. Son impact aurait sûrement été amoindri s'il nous avait été révélé plus tôt dans le métrage. Le travail de Tom Savini sur les maquillages alterne le très bon et le juste moyen (un plan sur des doigts coupés par exemple).

Les personnages, bien que stéréotypés (la brute, le timide, le dragueur, etc.), ont plus de personnalité que dans la majorité des films de ce genre: les comédiens arrivent à faire exister leurs personnages et nous faire ressentir leur camaraderie: on a vraiment envie qu'ils survivent.
La confrontation finale, qui permettra à un des protagonistes de dépasser ses limites et à un autre de se confronter à son passé, apporte une conclusion vraiment satisfaisante au film (la mort bien graphique du tueur est particulièrement jouissive).

La réalisation, carrée et efficace, de Tony Maylan joue habilement avec nos nerfs. L'atmosphère "naturaliste" renforce la proximité avec les décors (forêt, lac) et donc la crédibilité de l'histoire.

Bref, une réussite et la preuve que le slasher de qualité ne se limite pas à quelques titres connus.

A noter que du (futur) beau monde a participé à l'élaboration de ce film: les frères Weinstein, Jack Sholder, Holly Hunter, un Jason Alexander chevelu, Fisher Stevens...
Image IPB

#823 L'utilisateur est hors-ligne   chezwam83 

  • Réformé P4
  • Groupe : Members
  • Messages : 9 158
  • Inscrit(e) : 04-avril 09
  • Profil:Homme
  • Location:Hyeros Los Palmitos !

Posté 27 mars 2012 - 20:03

Faudrait que j'arrive a le choper celui la ... (ca va finir par devenir ma gimmick :mrgreen:)
Par contre ca devait pas etre la version uncut vu que tu dis que la scène du radeau a été coupé.
Image IPB

#824 L'utilisateur est hors-ligne   Edward Lionheart 

  • J'adore Resident Evil 5
  • Groupe : Members
  • Messages : 13 253
  • Inscrit(e) : 01-mai 09
  • Profil:Homme
  • Location:Back in Hammer Land

Posté 28 mars 2012 - 00:22

Voir le messagechezwam83, le 27 mars 2012 - 20:03 , dit :

Faudrait que j'arrive a le choper celui la ...


Et moi donc ...
À quand en DVD Mad ? :ninja:
Image IPB

#825 L'utilisateur est hors-ligne   angel.heart 

  • Leprechaun
  • Groupe : Members
  • Messages : 707
  • Inscrit(e) : 21-janvier 11
  • Profil:Homme

Posté 28 mars 2012 - 00:36

Le zone 1 propose des sous-titres français.
Image IPB

Partager ce sujet :


  • (60 Pages)
  • +
  • « Première
  • 53
  • 54
  • 55
  • 56
  • 57
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)