Aller au contenu


Photo

Vos slashers préférés


  • Please log in to reply
906 réponses sur ce sujet

#821 Edward Lionheart

Edward Lionheart

    J'adore Resident Evil 5

  • Members
  • 13749 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Mechelen

Posté 08 March 2012 - 19:43 PM

Dans les bonnes idees, tu pouvais citer le boogeyman qui a un look qui sort du lot. Ainsi que la facon dont est relate la relation le boogeyman et son pere. ;)



Oui , en effet . Sinon c'est quand même assez mou et convenu . Les victimes n'inspirent hélas aucune compassion ( ni aucune violente animosité , denrée de substitution pouvant faire qu'un slasher fonctionne ) et le traitement des personnages secondaires est souvent déconcertant (cf le jeune frère ) . Le cadre il est vrai très particulier de la fête foraine est plutôt bien rendu lui . Personnellement je ne trouve pas que le faible nombre de meurtres soit un problème en lui-même , qu'on veuille bien garder à l'esprit le nombre exact de meurtres présents dans " Halloween " , c'est plutôt le manque de tension de ceux-ci et leur caractère bien trop hors-champ le vrai souci ...

d0fg.jpg


#822 chezwam83

chezwam83

    Réformé P4

  • Members
  • 9897 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Hyeros Los Palmitos !

Posté 08 March 2012 - 19:54 PM


Dans les bonnes idees, tu pouvais citer le boogeyman qui a un look qui sort du lot. Ainsi que la facon dont est relate la relation le boogeyman et son pere. ;)



Oui , en effet . Sinon c'est quand même assez mou et convenu . Les victimes n'inspirent hélas aucune compassion ( ni aucune violente animosité , denrée de substitution pouvant faire qu'un slasher fonctionne ) et le traitement des personnages secondaires est souvent déconcertant (cf le jeune frère ) . Le cadre il est vrai très particulier de la fête foraine est plutôt bien rendu lui . Personnellement je ne trouve pas que le faible nombre de meurtres soit un problème en lui-même , qu'on veuille bien garder à l'esprit le nombre exact de meurtres présents dans " Halloween " , c'est plutôt le manque de tension de ceux-ci et leur caractère bien trop hors-champ le vrai souci ...


En effet, du peu que je me rappelle, rien n'est montré, a part le meurtre de la prosti-foraine (?) et encore ...

Et j'ai oublié de parler de My Bloody Valentine ...
Ca fait quelques semaines (je crois que c'est pour la Saint Valentin que je l'ai vu en plus ^^) que je l'ai vu et c'est franchement un Blu Ray et un slasher de qualité.
Alors certes, c'est classique (toujours l'histoire d'une personne traumatisée par un evenement) sur certains points mais le lieu et la violence des meurtres font qu'il fait parti du haut du panier. On est tout de suite mis dans le bain d'ailleurs. :jason: Pis le Whodunit (meme si je m'étais fait spoilé y a pas mal de temps), je m'y attendais pas (plus).
Pis le look est un tant soit peu original !
Image IPB

#823 Edward Lionheart

Edward Lionheart

    J'adore Resident Evil 5

  • Members
  • 13749 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Mechelen

Posté 08 March 2012 - 20:28 PM

Mouais , " My Bloody Valentine " m'avait laissé le souvenir d'un truc assez terne et mal écrit ( le trauma à l'origine du carnage ... Image IPB) , le look du l'antagoniste principal étant justifié par l'histoire mais quand même un brin improbable et malcommode , ne servant qu'à dissimuler l'identité de l'assassin , il faudra donc que j'essaye de le revoir à l'occasion dans mon édition dvd cheapos ...

d0fg.jpg


#824 BB_Vertigo

BB_Vertigo

    Critters

  • Members
  • 283 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Somewhere in the night

Posté 09 March 2012 - 10:13 AM

Dans les bonnes idees, tu pouvais citer le boogeyman qui a un look qui sort du lot. Ainsi que la facon dont est relate la relation le boogeyman et son pere. ;)

C'est vrai que la relation père-fils est intéressante (papa et son fiston qui vont trucider ensemble) et aurait pu être davantage développée.
Par contre, le look du méchant ne m'a pas convaincu et je trouve que le film aurait gagné à dévoiler son visage plus tard.

Il y a aussi une scène, excellente, qui nous montre un automobiliste s'arrêter sur le bord de la route à côté du petit frère parti rejoindre la fête foraine. On croit que l'automobiliste va le prendre en stop mais il fait mine de lui tirer dessus avec sa carabine avant de reprendre son chemin. Drôle et inattendu.




Personnellement je ne trouve pas que le faible nombre de meurtres soit un problème en lui-même , qu'on veuille bien garder à l'esprit le nombre exact de meurtres présents dans " Halloween " , c'est plutôt le manque de tension de ceux-ci et leur caractère bien trop hors-champ le vrai souci ...

Tout à fait d'accord. Je ne juge habituellement pas les films d'horreur au nombre de meurtres qu'ils contiennent. Ce qui gêne ici, c'est bien le manque de tension, de frissons, de malaise...

#825 david59

david59

    Ghoulies

  • Members
  • 191 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 09 March 2012 - 14:56 PM

Personnelement, je vous trouve dur avec "massacre dans le train fantome", car d'une part il s'agit du premier film de studio du réal ( production Universal ) et que malgré cela certaines scènes font enormèment penser à ces 2 premiers films ( massacre à la troçonneuse et le crocodile de la mort ). Le fils rejeté par son père, le coté "freaks" et la folie ( lorsque l'héroine est poursuivi par le tueur vers la fin ). Après je trouve que la première partie est assez réussie ( le tour de magie, la vieille dame ) et les persos ne sont pas détestables et les acteurs apportent un certain charme au film. Le film contient quand meme des faiblesses ( clair qu'on voit le visage du tueur trop rapidement, meurtres hors champs ) mais à coté j'ai pris beaucoup de plaisir devant. Un bon 4/6 pour moi.

#826 Deamon

Deamon

    Leprechaun

  • Members
  • 520 Messages :

Posté 10 March 2012 - 15:49 PM

En même temps ce sont les tout premiers slashers qui sortent du lot au début des 80! Non seulement par l'apparence du tueur et du lieu, qui ne se diversifiera que trés peu par la suite!

Image IPB


#827 BB_Vertigo

BB_Vertigo

    Critters

  • Members
  • 283 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Somewhere in the night

Posté 22 March 2012 - 09:43 AM

Image IPB


Carnage / The Burning (Tony Maylam – 1981)

Un excellent slasher, pas original pour un sou, mais vraiment efficace.

Gravement brûlé suite à un canular qui a mal tourné, le gardien particulièrement sadique d'un camp de vacances revient se venger cinq ans plus tard sur les occupants d'un autre camp...

Après une introduction qui nous dévoile l'origine du trauma du tueur, le film nous met vite dans le bain en nous montrant un premier meurtre très giallesque dans l'esprit (le tueur s'attaque à une prostituée, vêtu d'un manteau, de gants et d'un chapeau noirs) puis en nous transportant dans le camp où se concentrera l’essentiel de l'action.

La première partie distille une vraie tension et joue habilement avec nos attentes : à plusieurs reprises, on pense que le tueur va frapper, et finalement non. Le réalisateur fait une habile utilisation de la caméra subjective, à la Halloween, pour nous faire ressentir la présence du tueur et la menace qu'il constitue, sans qu'on le voie vraiment, à part ses mains, ses jambes ou son arme.

Une partie des personnages part ensuite en expédition en canoë le long du fleuve avoisinant le camp, ce qui va les isoler et les rendre vulnérables. Après la première journée de canoë, les protagonistes se regroupent autour d'un feu de camp (dans une séquence qui m'a fait penser au début de Fog): un des protagonistes raconte l'histoire du tueur à ses camarades, que tous croient fictionnelle. Cette scène fonctionne comme une allégorie des films d'horreur: on est là pour se faire peur et prendre du plaisir en ayant peur.

A la suite de quoi commence la seconde partie qui voit le tueur se déchaîner. Celui-ci alterne les attaques sur un groupe et les meurtres un par un, exclusivement à la cisaille. Il diversifiera ses armes sur la fin en sortant son lance-flammes. Les meurtres sont en général aussi rapides que la montée en puissance aura été longue, avec un montage cut lors de la scène du radeau.

Le look du tueur, qui ne nous est dévoilé que dans les derniers instants, est vraiment impressionnant. Son impact aurait sûrement été amoindri s'il nous avait été révélé plus tôt dans le métrage. Le travail de Tom Savini sur les maquillages alterne le très bon et le juste moyen (un plan sur des doigts coupés par exemple).

Les personnages, bien que stéréotypés (la brute, le timide, le dragueur, etc.), ont plus de personnalité que dans la majorité des films de ce genre: les comédiens arrivent à faire exister leurs personnages et nous faire ressentir leur camaraderie: on a vraiment envie qu'ils survivent.
La confrontation finale, qui permettra à un des protagonistes de dépasser ses limites et à un autre de se confronter à son passé, apporte une conclusion vraiment satisfaisante au film (la mort bien graphique du tueur est particulièrement jouissive).

La réalisation, carrée et efficace, de Tony Maylan joue habilement avec nos nerfs. L'atmosphère "naturaliste" renforce la proximité avec les décors (forêt, lac) et donc la crédibilité de l'histoire.

Bref, une réussite et la preuve que le slasher de qualité ne se limite pas à quelques titres connus.

A noter que du (futur) beau monde a participé à l'élaboration de ce film: les frères Weinstein, Jack Sholder, Holly Hunter, un Jason Alexander chevelu, Fisher Stevens...

#828 chezwam83

chezwam83

    Réformé P4

  • Members
  • 9897 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Hyeros Los Palmitos !

Posté 27 March 2012 - 19:03 PM

Faudrait que j'arrive a le choper celui la ... (ca va finir par devenir ma gimmick :mrgreen:)
Par contre ca devait pas etre la version uncut vu que tu dis que la scène du radeau a été coupé.
Image IPB

#829 Edward Lionheart

Edward Lionheart

    J'adore Resident Evil 5

  • Members
  • 13749 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Mechelen

Posté 27 March 2012 - 23:22 PM

Faudrait que j'arrive a le choper celui la ...


Et moi donc ...
À quand en DVD Mad ? :ninja:

d0fg.jpg


#830 angel.heart

angel.heart

    Leprechaun

  • Members
  • 707 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 27 March 2012 - 23:36 PM

Le zone 1 propose des sous-titres français.

Image IPB


#831 Nosfé

Nosfé

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6138 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:dans les sapins.

Posté 28 March 2012 - 13:05 PM

Psycho Beach Party de Robert Lee King (2000)

Image IPB

Eté 1962. Alors que la jeunesse insouciante partage ses journée entre surf, flirt et drive in, un meurtrier sème la terreur. Et Florence, petite rouquine sage et timide, doit faire face à de petits problèmes de schizophrénie...

Comme on peut s'en douter à la vue du titre et du pitch, on est très loin du slasher gore et angoissant. Ici, le ton est plus à la dérision et au second degré, transformant les menus défauts du film en élément comique. Adapté d'une pièce de théatre et très fortement influencé par les surf movies des 60's, c'est une drôle de comédie noire au personnages foncièrement caricaturaux, au comédiens prenant la pose et jouant de manière tantôt rigide tantôt forcée, aux décors trahissant le bricolage et le petit budget, aux situations et rebondissements mille fois revues. Et ça marche, le kitsch et la bonne humeur forcée de l'ensemble rendant le tout très décalé, surtout quand sous le vernis habituel dont le film se moque, ça dérape. il faut voir ces surfeurs gay ou SM, cette pauvre handicapée prompte à la méchanceté gratuite, cette mère de famille veuve de guerre se mettre pompette entre deux bons petits plats. Et donc cette gentille fille (la mimi Lauren Ambrose) se transformé en furie jurant comme un charretier.
Bref, c'est drôle, furieusement kitsch et décalé, et plein de tête déjà vu à la TV (la Claire de Six Feet Under donc, le Alex de Buffy...) et même Amy Adams.
4,5/6

#832 Edward Lionheart

Edward Lionheart

    J'adore Resident Evil 5

  • Members
  • 13749 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Mechelen

Posté 28 March 2012 - 14:25 PM

Vu aussi sur FX il y a peu , et j'ai bien aimé . Je pense que la VF toute vilaine et plate doit quand même tirer le film par le bas , et je me serais contenté d'un petit 3,5 sur 6 à cause des passages chantés franchement tartes dans la langue de Molière . Casting sympa , humour décalé , situations réjouissantes , bonne ambiance permanente et petite intrigue criminelle qui ne se résout pas dès le début du film en font un très sympathique divertissement qui permet d'apprécier Nicholas Brendon et Thomas Gibson dans des prestations assez pittoresques .
Si j'ai bien compris l'inspectrice transgenre est un rôle rajouté pour l'adaptation ciné , son interprète Charles Busch jouant initialement Chicklet / Nénette en 1987 dans la pièce appelée " Gidget Goes Psychotic" .
Il aurait dit lui-même , et ce non sans raison , " while I can still manage, with the aid of a sympathetic cameraman, to play a sophisticated 25, 16 would be a stretch" ...

d0fg.jpg


#833 Nosfé

Nosfé

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6138 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:dans les sapins.

Posté 28 March 2012 - 14:34 PM

P'tête bien que oui (c'est ce que dit IMDB), Charles Busch étant par ailleurs l'auteur de la pièce originale et du scénario adapté de.
Ah, et j'ai oublié de mentionner la fausse fin façon Sucker Punch (ou pas) :mrgreen:

#834 BB_Vertigo

BB_Vertigo

    Critters

  • Members
  • 283 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Somewhere in the night

Posté 29 March 2012 - 09:15 AM

Faudrait que j'arrive a le choper celui la ... (ca va finir par devenir ma gimmick :mrgreen:)
Par contre ca devait pas etre la version uncut vu que tu dis que la scène du radeau a été coupé.

En fait, quand je parlais de montage cut, c'était dans le sens rapide. Mais étant donné le contexte, c'est vrai que ça pouvait porter à confusion.

Je ne pense pas que la version que j'ai vue était censurée: la scène du radeau était quand même bien corsée.

#835 Rod

Rod

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 18389 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:City 17, Black Mesa

Posté 02 April 2012 - 21:20 PM

Image IPB

Shadow est un film réalisé en 2011 par le musicien Federico Zampaglione, passé relativement inaperçu ici.


Il dure 1h14, et ça va donc assez vite.

Ca raconte un mec qui rentre de sa guerre d'Afghanistan vers sa Normandie natale mais ça ressemble pas vraiment à la Normandie, mais plus à un paysage forestier en montagne.

Il rentre dans un bar et tombe sur des connards de chasseurs, et croise aussi une fille avec qui il va faire du vélo en forêt. Ils vont se fritter avec les chasseurs, et d'un coup, ça va partir en sucette à cause d'une toute autre menace...

Image IPB

Nuot Arquin est Mortis, le bad guy, et... joue sans maquillage

Le film vire brusquement au "T-porn" sadique avec l'apparition d'une espèce de cadavre ambulant mutique, et cela prendra du temps aux protagonistes de s'en sortir.

Les choses s'enchaînent assez vite et un twist final rendra, une fois n'est pas coutume, toutes les mutilations justifiées.
Si l'on peut potentiellement le griller, la manière dont tous les élements se mettent en place vis-à-vis de ce twist est assez géniale.

Le film est un peu à la Vorace/Ravenous... Un mélange assez étrange et particulier de différents genre de films, où aucun ne semble pointer précisément, mais l'ensemble reste harmonieux et au final donne une certaine force supplémentaire au film.

Zampaglione étant d'abord musicien, il signe de superbes musiques sur le film, notamment Bufo Alvarius, accompagnant une scène digne du meilleur de l'horreur ritale des 70's.



Certains plans rappelleront l'horreur surnaturelle, d'autres font carrément appel au giallo, d'autres au slasher...

J'ai déjà vu ce film 3 fois depuis la première fois, c'est court donc très haletant, son bad guy est hypnotisant, et la bande-son est tellement mortelle que c'est limite un bad trip agréable à se plonger et replonger dedans.

5/6.

Jetez-vous dessus!

2GeZd6w.png


#836 Cigarette Burns

Cigarette Burns

    Gremlins

  • Members
  • 1389 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:A Nulle Part

Posté 08 May 2012 - 20:29 PM

Shadow est un film réalisé en 2011 par le musicien Federico Zampaglione, passé relativement inaperçu ici.


Juste parce que je suis un gros glandeur paresseux qui a besoin de sa dose de contradiction quotidienne : Shadow est un film réalisé en 2009 par le musicien Federico Zampaglione, passé relativement inaperçu, peut être à cause de ce Shadow ci va savoir.

Maintenant pour paraître moins détestable et aussi parce que c'est vrai : Merci pour cette découverte, je tenterai de le regarder aussitôt que possible. Je me fais rire tout seul, j'suis fatigué :

http://www.youtube.com/watch?v=v9e2PqboTQ8


837429SignMM.jpg


#837 Leeo

Leeo

    Gremlins

  • Members
  • 1100 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Milford Sound, NZ

Posté 09 May 2012 - 18:16 PM

Y'a un topic qui existe sur [url="http://www.mad-movies.com/forums/index.php?showtopic=27724&st=0&p=1342532&hl="federico%20zampaglione"&fromsearch=1&#entry1342532"]Shadow[/url].
Image IPB

#838 Lupus

Lupus

    Wookie

  • Members
  • 3726 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 24 September 2012 - 21:24 PM

Peut-être déjà évoqué ici le documentaire Slice and Dice: The Slasher Film Forever (qui est au programme du festival de Sitges):

Image IPB



Ça a l'air de ratisser large.

Image IPB


#839 Crazy Von Schweetz

Crazy Von Schweetz

    Laurence Ruquier

  • Members
  • 12932 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 03 October 2012 - 20:36 PM

Crazy's Halloween marathon presents "Smiley".

Image IPB

Ashley, une étudiante déséquilibrée suite au suicide de sa mère arrive sur le campus de Pacific Valley pour y poursuivre ses études. Une légende urbaine de l'internet circule au même moment dans les couloirs de la faculté : si l'on écrit trois fois "I did it for the lulz" lors d'une discussion sur un Chat, l'interlocuteur sera dans la minute qui suit assassiné par Smiley, un tueur fantomatique au masque étrange. D'abord témoin puis complice d'un meurtre avec son amie Proxy, Ashley commence à perdre l'esprit, surtout que Smiley la traque !

"Smiley" est l'un des pires films que j'ai pu voir cette année, une année qui compte beaucoup plus de navets que d’œuvres sympathiques. Reprenant durant une très longue première demi-heure les codes du slasher, le film de Michael Gallagher s'enlise dans la médiocrité confondante au fur et à mesure de son déroulement. Les meurtres sont peu nombreux et à aucun moment impressionnants, le rythme est inexistant et surtout, les comédiens sont pour la plupart très mauvais, à commencer par l'héroïne elle-même qui est d'une formidable nullité.

"Smiley" abuse de jump scares à la moindre occasion, ne fournit que peu d’éléments de réponses quant aux origines de son psychopathe du web et se conclut sur les plus grotesques cinq dernières minutes vues depuis un bon moment. La révélation finale n'est qu'un twist monstrueusement ridicule et même décevant en regard de l'amorce de création d'un nouveau méchant du cinéma d'horreur qu'essayait durant une heure vingt de mettre en place le film.
C'est un navet de la pire espèce, de ceux qui se moquent des spectateurs tout en se croyant futés. Entre ennui et agacement, la vision de ce "Smiley" relève de l'exploit. Décidément, après "Lake Placid : le chapitre final" et "Dead before dawn", je choisis bien mal les films de mon marathon Halloween d'Octobre J'espère que le prochain sur le liste, "Excision", renversera la balance (mais j'en doute).
:angry:

http://www.youtube.com/watch?v=11yBPx-ymZA

1416657864-cya2.gif


#840 Scalp

Scalp

    Booby Lapointe

  • Members
  • 16764 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 22 October 2012 - 10:42 AM

Amsterdamned Dick Maas - 1987

Image IPB


Un slasher dont l'originalité est de se déroulé dans la ville très cinématographique qu'est Amsterdam, c'est une ville qui mériterait d'être vu plus souvent au cinéma tant elle dégage vraiment un truc en plus, mais voilà une bonne ville ne suffit pas à faire un bon film et ici pfff si on met de coté les 2 énormes courses poursuites ( qui valent la vision du film a elle seule ) bein c'est nul, comme tout slasher qui se respecte on a donc des meurtres et là bof quoi à part le plan du couteau dans le bateau gonflable c'est vraiment très banal, le bodycount est light et c'est très sobre sur la violence graphique ( enfin la découverte du corps pendu au dessus du pont est sympa ) et puis le tueur est vraiment pas une grosse réussite, c'est bien de lui donner un gros couteau pour faire style j'aime le giallo mais encore faudrait il avoir de vrai idée de mise en scène, le décors original ne suffit pas.
Mass a essayé de faire une vraie enquête policière et il se rate un peu c'est tout mou et guère passionnant à suivre ( la fin est d'ailleurs bien pourri ) heureusement qu'on a 2 énormes course poursuite, celle en voiture c'est du classique, on dirait du team Julienne, ça roule à fond la caisse et c'est bien monté, celle en bateau est surprenante car la jurisprudence : scène de bateau = caca vole ici en éclat, Maas réussit là où Spielberg et Woo se sont lamentablement foiré et livre une putain de séquence bluffante où les bateaux vont à fond dans les canaux, les cascades sont impressionnante et la vitesse surprenante tant on sent une réel prise de risque.
Le gros point négatif du film c'est son casting, tout les acteurs sont vraiment à la rue et tout droit sorti d'un épisode de Taggart ( oue je change, je compare plus à Derrick sinon un petit malin va me sortir que Waltz a joué dans Derrick ), faut voir le pauvre héros qu'on doit se taper ( bon après c'est sur que le doublage anglais améliore pas le jeu approximatif des acteurs ).
Comparé à pas mal de slasher ça reste quand même recommandable mais bon c'est pas 2 courses poursuites qui font un bon film pour autant, enfin c'est déjà bien meilleur que la purge de Maas qu'est l'Ascenseur.

2,5/6






0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)