Mad Movies: Firefly (2002) - Fox - Mad Movies

Aller au contenu

  • (26 Pages)
  • +
  • « Première
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Firefly (2002) - Fox

#361 L'utilisateur est hors-ligne   Aniya_san 

  • Miyazaki is DOG !
  • Groupe : Members
  • Messages : 20 313
  • Inscrit(e) : 13-mars 03
  • Profil:Homme
  • Location:Dans la tête de John Crichton...

Posté 21 février 2011 - 21:50

Citation

Fans launch 'Help Nathan Fillion Buy Firefly' movement
Firefly fans have launched a Web site and Facebook page trying to rally support to help Nathan Fillion buy the rights to the canceled Fox series.

Earlier this week, Fillion told EW he’d be willing to reprise his Firefly role as Captain Mal again. Then he added: “If I got $300 million from the California Lottery, the first thing I would do is buy the rights to Firefly, make it on my own, and distribute it on the Internet.”

Image IPB

#362 L'utilisateur est hors-ligne   Doc Sidious 

  • Faut que j'aille dormir
  • Groupe : Members
  • Messages : 10 416
  • Inscrit(e) : 23-janvier 11
  • Profil:Homme
  • Location:Heaven and Hell

Posté 03 mars 2011 - 17:42

Image IPB
:wub:
Posted Image

#363 L'utilisateur est hors-ligne   sygbab 

  • J'ai plus de vie sociale
  • Groupe : Members
  • Messages : 5 506
  • Inscrit(e) : 24-mars 03
  • Profil:Homme
  • Location:Partout

Posté 21 mars 2011 - 01:44

Ma contribution ne sera certainement pas aussi sexy que la précédente, mais je profite du fait d'avoir enfin réussi à terminer la série en compagnie de mon frère (il aura fallu trois tentatives infructueuses auparavant) pour y aller de mon :

BILAN (dans l'optique d'un visionnage dans l'ordre de production, cela va sans dire)

L'univers dépeint dans Firefly dénote dans le paysage de la science-fiction pour plusieurs raisons. En premier lieu, la fédération de planètes existante - ommée l'Alliance - est composée uniquement de la race humaine qui a colonisé l'espace, ce qui implique une absence totale d'aliens. C'est un monde proche du notre, ceci étant renforcé par le fait que la langue la plus parlée soit le mandarin, mais avec bien sûr une évolution technologique plus avancée. C'est une des composantes de l'autre particularité de la série, qui marie le western et la science-fiction, les flingues et les vaisseaux spatiaux (ce qui n'est pas sans rappeler par certains côtés Cowboy Bebop , sauf que le ton n'est pas le même). Ce mariage des genres fonctionne à la perfection et apporte une touche d'originalité à l'ensemble. Entre les planètes à l'apparence stérilisée à cause de leut empilement de bâtiments tout aussi gigantesques les uns que les autres et les coins perdus dans le désert et la poussière, il y a un monde d'écart, et l'équipage de Serenity vit entre deux. Mal et ses compagnons d'infortune sillonnent l'espace à la recherche du premier travail disponible, qu'il soit honnête ou non : le plus important, c'est qu'il rapporte de l'argent. Aux contraintes de devoir régulièrement être employé s'oppose l'avantage indéniable d'être totalement libre et indépendant. Cette volonté est justifiée par le fait que Mal et Zoé ont combattu ensemble dans le camp des Brown Coats dans la guerre qui a vu la victoire de l'Alliance. Par extension, ce passé explique également la loyauté indéfectible de Mal envers ses troupes : pas question pour lui de les abandonner, ils passent même avant le respect d'un contrat s'ils sont mis en danger. Interprété par un Nathan Fillion ultra charismatique, le capitaine de Serenity a une morale et un honneur qui lui sont propres, évidemment imposés par les circonstances.

Lors du pilote, l'ironie veut qu'en essayant de passer inaperçus pour les besoins d'un job, l'équipage embarque à son bord un médecin en fuite dont la soeur a subi des expérimentations du gouvernement, tous deux étant activement recherchés par l'Alliance. Le mystère entourant River constitue le coeur de la mythologie de la série, et constitue la plus grande frustration puisqu'elle ne trouve pas de résolution et commençait à peine à être dévelopée quand la série a été coupée dans son élan suite à son annulation. Assez discrète pendant une bonne partie de la saison du fait de son peu d'intercations avec les autres membres de l'équipage, entre autres parce que les séquelles de ce qu'elle a subi l'ont renfermée sur elle et qu'elle est considérée comme étant un peu folle, River se révèle sous un jour nouveau dans War Stories. La réplique no power in the verse can stop me, à la fin de la scène dans laquelle elle tue trois hommes situés à trois endroits différents les yeux fermés, suggère que c'est une machine à tuer en sommeil. Quoi qu'il en soit, au vu des méthodes employées par les effrayants hommes en gants bleus dans Ariel, les secrets qu'elle renferme doivent être d'une importance capitale. Dans ce même épisode, Simon découvre que le cerveau de sa soeur a été charcuté à plusieurs reprises, lui ôtant notamment une partie du cerveau permettant de contrôler les émotions. C'est d'autant plus cruel que Kaylee revient justement sur cet évènement dans le dernier épisode, River sauvant à elle saule l'équipage d'un chasseur de primes pour le moins étrange. Dommage, les éléments mis en place auraient pu déboucher sur quelque chose de réellement intéressant.

Mais cela reste le seul point noir, car le rete est réjouissant. Après des débuts timides, la série gagne progressivement en rythme et cela ne s'essouffle plus jusqu'à la fin. Ce qui fait la réelle différence, c'est l'attachement aux personnages. Grâce à un très bon casting et à l'alchimie qui se dégage d'un équipage pourtant très disparate, les épisodes restent agréables même s'il ne se passe pas grand-chose car l'humour est omniprésent. Les moments cocasses sont légions (quasiment à chaque fois que Jayne ouvre la bouche, par exemple), et c'est ce même humour qui permet de désamorcer certaines situations dramatiques. Cette façon de faire passer la violence de manière presque décontractée trouve son point d'orgue dans War Stories, Mal et Wash se chamaillant à propos de Zoé sous la torture, Niska y prenant un plaisir sadique. Il y bien d'autres exemples, mais en faire une liste exhaustive ne serait pas forcément judicieux. Ce mariage entre le drame et la comédie n'est pas incongru dans une série de Whedon puisque c'est ce qui fait la force de Buffy et Angel également, mais c'est sans doute encore mieux maîtrisé ici. Pour étayer ce propos, le cas de Jaynestown est représentatif : alors que la grande majorité de l'épisode est hilarante et donne même lieu à l'un des grands moments de la série avec la chanson The Hero of Canton, la fin est beaucoup plus sérieuse et s'interroge sur le besoin de la communauté qu'ils ont côtoyée de croire en un héros, quand bien même Jayne en est à l'opposé. Sa motivation principale reste l'argent, ce qui l'amènera à trahir son capitaine dans Ariel, avant que ce dernier mette les choses bien au point. Mais Mal savait à quoi s'attendre, puisqu'il avait engagé Jayne alors que celui-ci le tenait en joue, en lui proposant plus d'argent que ceux avec qui il était.

Ce retour dans le passé s'effectue dans Out of Gas, qui propose deux niveaux de flashback différents, l'un d'entre eux revenant sur les origines de la constitution de l'équipage. Outre Jayne, Kaylee est recrutée elle aussi dans des conditions un peu particulières, après une partie de jambes en l'air avec le mécano incompétent dont Mal s'était attaché les services. Adorable, elle est aussi une optimiste invétérée, un peu rêveuse, et considère son capitaine comme son grand-frère. Sa relation avec Simon est finement écrite, ce qui ne la rend pas envahissante à l'écran. L'autre ajout concerne Inara, qui permet à Serenity d'avoir une certaine respectabilité partout où le vaisseau va de par le statut de cette dernière. Le flashback revenant sur le moment où elle conclue un accord avec Mal est parfaitement représentative de ce que sera ensuite leur relation : un amour un peu vache, qui les amène à se chamailler sans cesse, incapables de s'avouer à eux-mêmes et l'un l'autre qu'ils ont des sentiments. Pour Wash, sa moustache est très drôle, et le fait que Zoé ne l'aimait pas au départ est un clin d'oeil sympathique. Généralement, chacun a ses petits moments dans chaque épisode et tout le monde évolue de concert, ce qui est une véritable gageure quand il faut gérer autant de personnages à la fois. A part River dont le cas a déjà été évoqué, il y a une exception : Book. Peu présent, il restera jusqu'à la fin entouré d'une aura de mystère car à plus d'une reprise il démontrera des talents insoupçonnés et fort utiles et son passé avant d'être prêtre suscite beaucoup de questions. Mais comme tous, il est bien caractérisé, et c'est ce qui rend les interactions savoureuses. La vie de ce groupe, composée de fous rires, de frictions et de moments de solidarité dans l'adversité, transpire à l'écran.

Il y a donc tout ce qu'il faut pour une série de qualité : des épisodes qui tiennent la route, une montée en puissance progressive, un fil rouge ayant du potentiel, et des personnages crédibles et intéressants. C'est quand même bien dommage qu'elle n'ait pas eu le temps de s'installer à l'écran, car elle aurait sans doute atteint d'autres sommets. Mais avec le traitement qui lui a été réservé par la FOX, il était bien difficile de faire mieux...

#364 L'utilisateur est hors-ligne   Lurdo 

  • Aventurier en série(s)
  • Groupe : Members
  • Messages : 20 818
  • Inscrit(e) : 07-février 04
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 06 mai 2012 - 23:52

Allez, je vais mettre ça là.

Free Comic Book Day 2012 :

Spoiler

"Mediocrity is excellent to the eyes of mediocre people."

#365 L'utilisateur est hors-ligne   mulder29 

  • J'ai plus de vie sociale
  • Groupe : Members
  • Messages : 6 527
  • Inscrit(e) : 17-septembre 07
  • Profil:Homme
  • Location:Brest

Posté 06 mai 2012 - 23:56

J'en connais un qui va s'exciter tout seul devant le pc... n'est pas David D. ;)
Le Cyborgien : Mon blog sur les séries télés et le cinéma
"La science est une maîtresse qui défie l'horloge du temps"

#366 L'utilisateur est hors-ligne   Lord-Of-Babylon 

  • Cosmique Troupier
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 21 220
  • Inscrit(e) : 02-novembre 02
  • Location:Ailleurs

Posté 07 mai 2012 - 08:33

Zack Whedon ?
Image IPB

#367 L'utilisateur est hors-ligne   Lurdo 

  • Aventurier en série(s)
  • Groupe : Members
  • Messages : 20 818
  • Inscrit(e) : 07-février 04
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 07 mai 2012 - 09:14

Frangin de Joss, dont il n'a pas forcément le talent, et avec qui il collabore depuis Angel (où il était assistant). Il a écrit (un tout petit peu) sur Deadwood, John From Cincinnati, Dr Horrible, Fringe, et Rubicon.
"Mediocrity is excellent to the eyes of mediocre people."

#368 L'utilisateur est hors-ligne   bleuten 

  • Sonyais
  • Groupe : Members
  • Messages : 11 545
  • Inscrit(e) : 12-juillet 06
  • Profil:Homme
  • Location:Terres dévastées de la capitale

Posté 07 mai 2012 - 10:27

On retrouve bien l'ambiance generale (difficile d'en dire plus sur quelques planches) mais le chara design est attroce, surtout pour les persos feminins du coup pas du tout mis en valeur. Alors que l'une des forces de la serie, c'etait justement de rendre des persos feminins charismatiques.

#369 L'utilisateur est hors-ligne   Lord-Of-Babylon 

  • Cosmique Troupier
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 21 220
  • Inscrit(e) : 02-novembre 02
  • Location:Ailleurs

Posté 07 mai 2012 - 11:26

Voir le messageLurdo, le 07 mai 2012 - 09:14 , dit :

Frangin de Joss, dont il n'a pas forcément le talent, et avec qui il collabore depuis Angel (où il était assistant). Il a écrit (un tout petit peu) sur Deadwood, John From Cincinnati, Dr Horrible, Fringe, et Rubicon.


Merci
Image IPB

#370 L'utilisateur est hors-ligne   Vinze 

  • Leprechaun
  • Groupe : Members
  • Messages : 612
  • Inscrit(e) : 08-mars 12
  • Profil:Homme
  • Location:Val-de-Marne

Posté 22 mai 2012 - 10:24

Petite question, est-ce que quelqu'un sait si une édition DVD existe ? Parce que pour la France je n'ai trouvé que du Blu-ray. Et pour le DVD uniquement des imports US, UK ou allemand...
Au pire je me rabattrai sur un import UK. Autant la piste son française je m'en fous, autant j'aurais bien aimé avoir les sous-titres (tant pis mon anglais n'est pas si pourri que ça...)
Vinze
Secrétaire cochon des Artistes Fous Associés
J'aime l'humour comme le café : sans sucre !

#371 L'utilisateur est hors-ligne   Aniya_san 

  • Miyazaki is DOG !
  • Groupe : Members
  • Messages : 20 313
  • Inscrit(e) : 13-mars 03
  • Profil:Homme
  • Location:Dans la tête de John Crichton...

Posté 16 juillet 2012 - 16:14

'Firefly' Comic-Con panel live blog: Joss Whedon tears up, reveals how series would have ended

Image IPB


Image IPB

#372 L'utilisateur est hors-ligne   David Dunn 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 2 388
  • Inscrit(e) : 11-mars 03
  • Profil:Homme
  • Location:Loin du forum Mad

Posté 16 juillet 2012 - 20:39

Voir le messageAniya_san, le 16 juillet 2012 - 16:14 , dit :


En images (en entier) :


“France. It's another planet.” The Doctor


"He is a great composer, but he doesn't know how to do « fun »."
"Well.... he is french."



Bye bye les blasés. :)

#373 L'utilisateur est hors-ligne   Lurdo 

  • Aventurier en série(s)
  • Groupe : Members
  • Messages : 20 818
  • Inscrit(e) : 07-février 04
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 25 juillet 2012 - 09:07

Honnêtement déçu par le panel, je dois dire... Summer, Baldwin et Maher n'en placent pas une, Tudyk idem, il n'y a que Minear, Joss, et Fillion qui parlent, et répondent à des questions gentiment creuses. Ça ne vaut pas les autres panels qu'on peut voir sur youtube, issus d'autres évènements que le comic-con, sans Joss, mais avec Jewel, et qui sont nettement plus convivaux et intéressants.
"Mediocrity is excellent to the eyes of mediocre people."

#374 L'utilisateur est hors-ligne   Fred From-eat 

  • Halol
  • Groupe : Members
  • Messages : 12 264
  • Inscrit(e) : 28-avril 04
  • Profil:Homme
  • Location:Au Pays des Rageux

Posté 25 juillet 2012 - 09:24

Citation

reveals how series would have ended


Pour les feignasses comme moi, qu'est ce que ça donne quoi en résumé?
Image IPB

#375 L'utilisateur est hors-ligne   Lurdo 

  • Aventurier en série(s)
  • Groupe : Members
  • Messages : 20 818
  • Inscrit(e) : 07-février 04
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 25 juillet 2012 - 09:51

Il ne révèle rien du tout, il dit juste qu'il n'aurait tué personne, et qu'on en aurait su un peu plus sur Inara et Book, et sur les Mains Bleues.

(en gros, il aurait fait le contraire de Serenity :mrgreen:)
"Mediocrity is excellent to the eyes of mediocre people."

Partager ce sujet :


  • (26 Pages)
  • +
  • « Première
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)