Aller au contenu


Photo

Bad Ass - Craig Moss (2012)


  • Please log in to reply
33 réponses sur ce sujet

#1 Nakadai

Nakadai

    Wookie

  • Members
  • 2874 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 12 March 2012 - 15:40 PM

| 1er avis |



Image IPB


Un film de Craig Moss, sur un scénario de lui-même et de (son pote de beuverie ?) Elliot Tishman, avec un casting où se côtoient de bonnes vieilles tronches et de parfaits inconnus : Danny Trejo, Charles S. Dutton, Ron Perlman, Joyful Drake, John Duffy, Patrick Fabian...


Bad Ass, ça raconte l'histoire de Frank Vega, un héros décoré du Vietnam vivant aujourd'hui tel un paria, car rentré du conflit désavoué par la société et comble du comble, lourdé par son amour du lycée (pas d'bol le franky). Il lui faudra attendre 40 années pour qu'à la suite d'un incident dans un bus (où il prit la défense d'un vieil homme noir face à deux skinheads) il devienne un héros local. Mais bien vite sa bonne fortune se transforme en cauchemar lorsque son meilleur ami Klondike est assassiné et que la police ne semble pas décidée à faire quoi que ce soit...


donc voilà pour ce pitch extrêmement prometteur ( Image IPB ) du premier film (d'après ce que j'en sais, c'est à dire pas grand chose) adapté d'un buzz vidéo autour d'un dénommé Thomas Bruso qui, à 67 ans et devant les yeux ébahit des passagers d'un bus, péta la gueule bien comme il faut corrigea un jeune black lui ayant manqué de respect… alors bien entendu, comme nous sommes à hollywood, le politiquement correct vient frapper à la porte : "toctoc ! -wiiii kesskeussay ? -non rien d'méchant, juste vous seriez gentil de remplacer l'agresseur (agressé) afro américain par une bande de peau d'la tête, et pour combler le manque de minorité vous me latiniserez le vigilante-papy, merci."

passé outre ces considérations toutes personnelles je vous invite à vous délecter des deux trailers qui fleurent bons l'alternative bis, voir Cannonesque, de films tels que Gran Torino ou Harry Brown…

maintenant, je suis impatient de voir la chose, alors vite ! un distributeur français… et surtout, vite ! un titre français Image IPB




http://www.youtube.com/watch?v=U6UCHk5pFmU



http://www.youtube.com/watch?v=9nUsUV2yUdY

"Si un animal vous dit qu'il peut parler, il ment probablement."


#2 Nakadai

Nakadai

    Wookie

  • Members
  • 2874 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 12 March 2012 - 15:42 PM

sans oublier l'original bien sûr >

http://www.youtube.com/watch?v=tYTO4P80q9k



(et merci à Fanatic d'avoir posté le trailer de ce futur flim clute sur le topic Previews)

"Si un animal vous dit qu'il peut parler, il ment probablement."


#3 Gfouin

Gfouin

    Wookie

  • Members
  • 2219 Messages :
  • Location:974

Posté 12 March 2012 - 16:07 PM

sans oublier l'original bien sûr >

http://www.youtube.com/watch?v=tYTO4P80q9k



(et merci à Fanatic d'avoir posté le trailer de ce futur flim clute sur le topic Previews)


Druss la légende est toujours en forme, on dirait

#4 Pierru

Pierru

    Japoniais

  • Members
  • 18347 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Patpong

Posté 12 March 2012 - 16:25 PM

casting : Ron Perlman


C'est bon on remballe. Circulez y'a rien à voir.

36536110qw469.png


#5 Nakadai

Nakadai

    Wookie

  • Members
  • 2874 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 12 March 2012 - 16:44 PM

pourquoi ?

c'est une ovderdose que tu nous fais là ?

nan passke, autant je peux comprendre que ça puisse souler de le voir un peu partout, autant il est capable de ne pas être (trop) mauvais… perso, j'ai bien aimé ses prestations (récemment) dans Drive et Last Winter, moins dans Conan…

et puis, pour le prochain Del Toro ? on remballe aussi ?

"Si un animal vous dit qu'il peut parler, il ment probablement."


#6 rejiik

rejiik

    Leprechaun

  • Members
  • 851 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Londres

Posté 12 March 2012 - 18:24 PM

les sfx du bus c'est pas trop ça..
mais putain, le black dans le bus, il a du en avaler ses dents !
(marrant qu'ils aient repris le même t shirt !)
Image IPB

#7 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 14431 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 02 April 2012 - 20:53 PM

Nouveau Trailer


Image IPB

#8 Larry Underwood

Larry Underwood

    Wookie

  • Members
  • 2560 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:l'Archipel des Zombies

Posté 03 April 2012 - 23:30 PM

Mouah ah ah j'achète direct ! ça va être complétement fumé j'espère, pas une arnaque comme Machete.

Les threads ont même pu leur sous-titre rigolo.

 

Spoiler

#9 dreef

dreef

    aka derrff

  • Members
  • 19174 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:out of this world

Posté 04 April 2012 - 00:43 AM

Le véritable original :mrgreen:


24 hours in a day, 24 beers in a case. Coincidence?

Bonnasse au cast, daubasse au cut.

#10 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 14431 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 10 April 2012 - 16:42 PM

Image IPB

Source: facebook
Image IPB

#11 MightyLeatherface

MightyLeatherface

    Wookie

  • Members
  • 3529 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Farmington, Los-Angeles (CA)

Posté 10 April 2012 - 17:01 PM

Sont sérieux là... Image IPB

#12 FRANK2009

FRANK2009

    Wookie

  • Members
  • 2289 Messages :

Posté 10 April 2012 - 17:35 PM

maintenant, je suis impatient de voir la chose, alors vite ! un distributeur français… et surtout, vite ! un titre français Image IPB

"MAUVAIS CUL " ou "L'HOMME A LA BANANE"

Bientôt, un film sur le "Gros garçonnet" qui trucide " le p'tit con " ?

Image IPB

#13 Destroyer

Destroyer

    Wookie

  • Members
  • 3977 Messages :

Posté 10 April 2012 - 18:59 PM

Chaque fois que je vois la vidéo du gamin qui se fait emmerder et qui se rebelle je suis mort de rire ! comment il l'éclate quoi !

#14 muzu31

muzu31

    Ghoulies

  • Members
  • 213 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Toulouse

Posté 10 April 2012 - 19:15 PM

Dans le trailer 1, les plans du bus et la fontaine ainsi que le bus défoncé par un train viennent de "Double Détente" aka "Red Heat".
Je l'ai vu cash, un souvenir d'enfance imprimé dans ma mémoire...
On savait faire du buddy movie: Arnold et Belushi...

#15 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 14431 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 12 April 2012 - 07:46 AM

Extrait 1 / Extrait 2
Image IPB

#16 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 14431 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 12 April 2012 - 21:04 PM

Troisième Extrait.


Image IPB

#17 Crazy Von Schweetz

Crazy Von Schweetz

    Laurence Ruquier

  • Members
  • 12782 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 13 April 2012 - 18:27 PM

"Bad Ass" s'apparente à un "Justicier dans la ville" contemporain, en nettement moins tendu, sérieux et glauque que le film de Michael Winner, matiné de "Gran Torino". Danny Trejo incarne Frank vega, un vétéran du Vietnam qui n'a jamais vraiment eu de chance dans sa vie. Il est blessé à la guerre, ce qui l'empêchera d'intégrer la police, la femme qu'il aimait n'a pas attendu la fin du conflit et son retour au pays pour en épouser un autre et devenir mère et il finit vendeur de hot dogs à la sauvette dans les bas-fonds de Los Angeles. Un jour, il flanque une dérouillée à deux skinheads dans un bus, dérouillée filmée sur smartphone et postée sur Youtube ce qui lui vaut une petite célébrité dans son quartier. Trois mois plus tard, sa maman décède et lui lègue son chien et sa petite maison qu'il décide de partager avec son meilleur ami (la maison, pas Baxter le chien).
Mais quand l'ami est tué par deux petites frappes, Bad Ass voit rouge et décide de mener sa propre enquête et de faire sa propre justice, mettant en péril les ambitions d'un politicien de L.A et son programme de nettoyage des rues dédié à des projets bien plus douteux.

Honnêtement, le film de Craig Moss n'est pas extraordinaire et repose principalement sur un humour décalé plutôt bienvenu et surtout sur la présence salvatrice de Danny Trejo. Ici, l'acteur fétiche de Robert Rodriguez se montre particulièrement touchant et drôle en soixantenaire un peu paumé et malchanceux, qui n'aime d'ailleurs pas la violence mais doit y avoir recours. Le personnage de Vega est plutôt nonchalant, avec son bermuda, sa casquette, sa veste de l'armée et sa barbe de hippie. D'ailleurs n'hésite-il pas après avoir corrigé un dealer à lui "emprunter" un sac complet de marijuana pour sa consommation personnelle. Mais pour lui, si la violence pouvait être éviter, ce ne serait pas du luxe aussi Bad Ass n'apparait pas comme un sanguinaire et il ne tue pas ses ennemis, du moins pas la plupart.

Autour de lui évoluent des seconds rôles hétéroclites, entre Patrick Fabian (le dernier exorciste du "Dernier exorcisme") en policier ami et compréhensif, Ron Perlman en politicard véreux ou encore Charles Dutton qui cabotine à foison en gangster en survêtement et le très actif papy de la série B Richard Riehle en prêtre. On y croise aussi un petit voisin noir qui jure comme un charretier, sa jeune mère battue par un époux violent et qui met des fleurs dans les yeux de Vega, des basketteurs qui se font démolir, un nain vigilante et tout un tas de méchants gangsters de petite ou moyenne envergure, participant à l'effort de sympathie du film.

"Bad Ass" évite par bonheur de succomber à l'excès d'une mise en scène jouant avec les codes de l'exploitation. Certes, le sujet du film s'apparente tout à fait à du cinéma de la fin des années soixante-dix ou du début quatre-vingt. Mais hors de question pour Craig Moss de proposer un remake du "Droit de tuer" ou de "Légitime violence". Son film est clairement une comédie contenant certes des éléments dramatiques parfois durs et forts, et une peinture peu glorieuse d'une cité des anges en décrépitude mais le personnage même de Trejo n'est pas là pour faire pleurer dans les chaumières. Et il faut reconnaitre que le bougre fait le chaud, bien éloigné des brutes taciturnes qu'il a déjà pu incarner !
Dans "Bad Ass", Danny Trejo montre une facette méconnue de son talent, se moque de lui-même, se met dans ses situations grotesques (son costume bleu du plus bel effet ^^, son visage radieux lorsqu'il se prépare à passer l'après-midi avec sa voisine) mais sait aussi faire de son Frank Vega in individu touchant qui caresse la corde sensible à plusieurs reprises, tant dans le désarroi que dans l'affectif. Il est la principale raison de voir ce film qui ne restera pas dans les mémoires mais qu'il faut découvrir afin de se rendre compte que Monsieur Trejo est un excellent comédien quand il est bien dirigé et quand on lui a écrit des lignes de dialogues émouvantes. Bravo Danny !

La réalisation doit composer avec un faible budget mais cela n'empêche pas Craig Moss de filmer correctement son film, avec des scènes de combat compréhensibles et un sens du placement de caméra évident. Pas d'hystérie ici mais un montage clair et calme qui évite pour autant l'ennui car "Bad Ass" se suit sans déplaisir sans non plus être vraiment palpitant même si sur la fin, Moss s'amuse avec une action plus débridée notamment lors d'une amusante course-poursuite à base de bus municipaux.
Le générique d'ouverture, une visite sans fards du Downtown Los Angeles est d'ailleurs vraiment réussi et dépeint un monde bigarré et fascinant, à la fois glauque et chaleureux, violent et aimable. Pas d'esbroufe mais pas de mauvais gout non plus et surtout pas d'effets Grindhouse dont l'abus provoque l'overdose dans de trop nombreuses séries B.

Enfin, il convient de souligner la belle économie dans la violence dont le film sait faire preuve. Certes, "Bad Ass" n'est pas pour tous les publics, mais il ne s'agit pour autant d'en rajouter contrairement aux terriblement ratés "Father's day" ou "Hobo with a shotgun", pour ne citer que ces plus récents exemples. Le film de Moss n'est pas sadique, roublard ou pervers. C'est une simple pellicule d'action tranquille vouée corps et âme à Danny Trejo tout en lui offrant un rôle nettement différent de l'ensemble de sa filmographie. C'est un produit de divertissement à voir entre deux activités mais jamais sans déplaisir et qui fait souvent réellement sourire sans cynisme ni moquerie aucune.
"Good ass".

1414523423-nicework.gif


#18 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 14431 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 17 April 2012 - 09:52 AM

Sortie prévue pour le 4 juillet en dvd.
Image IPB

#19 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 14431 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 23 April 2012 - 11:33 AM

Image IPB

Source: amazon
Image IPB

#20 dreef

dreef

    aka derrff

  • Members
  • 19174 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:out of this world

Posté 30 April 2012 - 16:29 PM

Ce petit vigilante sans prétention serait passé inaperçu si cette vieille carne de Danny Trejo n'en était pas la tête d'affiche et toute l'entreprise repose bien évidemment sur ses larges épaules. A l'opposé de son personnage de Machete, il se révèle drôle et touchant, une facette de son jeu encore inexploitée, qui ne l'empêche pas de botter des culs pour autant. Bad Ass n'est de toutes façons rien d'autre qu'un bis du samedi soir, sans véritable fond. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien si le fait divers à l'origine du projet a été "politiquement corrigé" (ce n'est plus un blanc qui tabasse un black, mais un latino qui défonce des skinheads). Qu'importe, avec une part de pizza dans une main et une binouze dans l'autre, la sympathie pour ce divertissement aurait pu être grande si Craig Moss ne commettait pas l'ignominie de voler la poursuite en bus de Red Heat au plan près et en intégralité (tout juste on passe un petit coup de filtres pour maquiller le délit) ! Comble, la séquence ne fonctionne pas, too much par rapport au reste. Difficile alors de ne pas sortir du film et ce n'est pas la baston finale nanardesque avec sang numérique en prime qui sauve les meubles. Dommage que le réalisateur n'ai pas su tenir le cap et se saborde, même si ça fait toujours plaisir de voir l'éternel second couteau accéder enfin à des premiers rôles.
24 hours in a day, 24 beers in a case. Coincidence?

Bonnasse au cast, daubasse au cut.




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)