Aller au contenu


Photo

Goyas 2012


  • Please log in to reply
3 réponses sur ce sujet

#1 Alatriste

Alatriste

    Leprechaun

  • Members
  • 535 Messages :

Posté 20 February 2012 - 10:18 AM

La cérémonie a eu lieu le 19 février: No habra paz para los malvados d'Enrique Urbizu gagnant les principales statuettes (meilleur film, meilleur réa, meilleur acteur) surclassant la favorite La piel que habito d'Almodovar.

Les bandes annonces des films majeurs de la soirée (hormis La Piel que habito)

No habra paz para los malvados
Un film de Enrique Urbizu avec José Coronado, Rodolfo Sancho, Helena Miquel,Juanjo Artero, Ricardo Davila. Date de Sortie inconnue
Passablement éméché, l'inspecteur Santos Trinidad (José Coronado) se retrouve mêlé à un triple meurtre et laisse échapper un témoin. Il va enquêter avec la juge Chacón (Miquel) sur ce qui s'avère être plus qu'une affaire de trafic de drogue...


Eva
Un film de Kike Maíllo avec Claudia Vega, Daniel Brühl, Marta Etura, Anne Canovas, Alberto Ammann. Date de Sortie 21 mars 2012
Alex, un ingénieur en cybernétique renommé, retourne à Santa Irene pour un projet bien spécifique pour la Faculté de Robotique : créer un enfant robot. Pendant les dix années d’absence d’Alex, la vie de son frère David et de Lana est bien changée. La routine d’Alex est alors perturbée par sa rencontre avec leur fille, Eva.


#2 Alatriste

Alatriste

    Leprechaun

  • Members
  • 535 Messages :

Posté 20 February 2012 - 10:19 AM



Passé pour mort depuis 1908, Butch Cassidy, le légendaire hors-la-loi, se cache en réalité en Bolivie depuis 20 ans sous le nom de James Blackthorn. Au crépuscule de sa vie, il n’aspire plus qu’à rentrer chez lui pour rencontrer ce fils qu’il n’a jamais connu. Lorsque sur sa route il croise un jeune ingénieur qui vient de braquer la mine dans laquelle il travaillait, Butch Cassidy démarre alors sa dernière chevauchée…

De Mateo Gil, avec Sam Sheapard, Eduardo Noriega, Stephen Rea...

#3 Alatriste

Alatriste

    Leprechaun

  • Members
  • 535 Messages :

Posté 20 February 2012 - 10:19 AM



Un film de Benito Zambrano avec María León, Miryam Gallego, Inma Cuesta,Ana Wagener. Date de Sortie inconnue
Tensi, une républicaine appartenant à un mouvement de guérilla anti-franquiste se retrouve en prison alors qu'elle est enceinte. Le régime la condamne à mort mais attend qu'elle accouche pour exécuter la décision de justice. Pepita est venu à Madrid pour rendre visite chaque à sa sœur Tensi. Elle n'est pas engagée politiquement et plutôt peureuse mais la situation va l'amener à s'impliquer dans le mouvement pour le meilleur et pour le pire

#4 OrsonZ

OrsonZ

    Fear Facteur

  • The Devil's Rejects
  • 19555 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:...fait le larron

Posté 20 February 2012 - 10:29 AM

Les résultats en détail:

Côté récompenses, le grand gagnant de la soirée – qui n'a pas de distributeur en France alors qu'il est sorti en Espagne en septembre dernier – est l'attendu No habrá paz para los malvados d'Enrique Urbizu (scénariste de La Neuvième porte et réalisateur de Box 507) qui repart avec 6 statuettes dont 4 majeures (Meilleur film, Meilleur réalisateur, meilleur acteur pour José Coronado et Meilleur scénario original, ainsi que meilleur montage et Meilleur son). Avec 4 prix chacun on retrouve La Piel que Habito (Meilleure actrice pour Elena Anaya et Meilleur espoir masculin pour Jan Cornet, les deux interprétant le même personnage, ainsi que Meilleure musique et Meilleurs maquillages et coiffures) et Blackthorn qui ne gagne aucun prix majeur, repartant avec la Meilleure photographie, la Meilleure direction artistique, les meilleurs costumes et la Meilleure directiond e production.

Les prix restant reviennent à La Voz dormida de Benito Zambrano (réalisateur du magnifique Solas en 1999) qui rafle 3 Goyas (Meilleur second rôle féminin et espoir féminin pour Ana Wagener et María León ainsi que meilleure chanson), le beau Eva de Kike Maíllo qui poursuit sa moisson de récompenses avec le titre de Meilleur jeune réalisateur, le Meilleur second rôle masculin pour Lluís Homar et les Meilleurs effets spéciaux tandis qu'Arrugas d'Ignacio Ferreras remporte les Goyas de Meilleur film d'animation et Meilleur scénario adapté.

Pour tout ce qui se passe hors d'Espagne, The Artist remporte le Goya de Meilleur film européen et El Chino celui de Meilleur film étranger en langue espagnole.

Isabel Coixet, grande habituée de la cérémonie, repart quant à elle avec le Goya du Meilleur film documentaire pour Escuchando al Juez Garzón, confession/procès du célèbre juge Garzón, condamné à 11 ans d'interdiction d'exercer pour avoir lancé des écoutes illégales dans le cadre d'une enquête sur les disparus du franquisme.

Source: Filmosphere

Content pour Eva qui après le prix du Public à Gérardmer récolte 3 Goyas :)

Il faudra du temps qu'il faudra, mais à la fin il peut être très, très mal

526d4c9873bbaf8fbf6476ebe0e90ef8.jpg




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)