Aller au contenu


Photo

La Relève - Clint Eastwood (1990)


  • Please log in to reply
24 réponses sur ce sujet

#21 Nosfé

Nosfé

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6146 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:dans les sapins.

Posté 24 February 2012 - 11:59 AM

Revu hier soir à l'aune d'une redif sur la 3.
J'en avait un souvenir bon mais flou (je me rappelais de la séquence du camion et de Charlie Sheen qui passe en mode Berzerk en 2 secondes chrono).
Au final, un film anecdotique dans la carrière de Clint, mais un bon gros Buddy Movie calibré early 90's.
Le Script est d'une connerie sans nom, les personnages foncièrement caricaturaux, mais tout ce beau monde à l'air de bien s'amuser. Ca lorgne sans vergogne sur les Arme Fatale et Die Hard, ça sent quand même assez le film de commande mais ça le fait bien.
(Dans leur discussion d'après film, Tavernier et Taddéi imagine Eastwood en train de s'amuser avec les approximation de ce film pour se moquer des références cités plus. Se moquer, je ne sais pas, mais il livre un spectacle carrément au niveau).
Bref, il y a de l'action quasiment non-stop, du cliché en-veux-tu-en-voilà, des acteurs qui cabotinent, et j'en passe. Un film mineur dans la carrière d'Eastwood mais qui prouvait en 1990 que le bonhomme n'avait rien perdu de son talent d'actionner, et qui nous laisse d'autant plus de regret vis-à-vis d'un Dead Pool qui n'était carrément pas au niveau de la saga Dirty Harry. (mais bon, quelque chos ede moins crétin, quand même)
4/6

#22 Docteur Fu Manchu

Docteur Fu Manchu

    Wookie

  • Members
  • 2636 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 24 February 2012 - 14:14 PM

La Relève c'est du putain de film d'action décomplexé du gland à l'esprit comic-book assumé.
Et la preuve que Easwood peut toucher à TOUS les cinéma avec talent (ce que la critique française a l'air d'oublier, résumant seulement le bonhomme à ses bouzins estampillés "auteur"). Même si je lui prèfère largement The Gauntlet, c'est toujours avec plaisir que je revois le film (le haut du panier du buddy movie, à mon avis).
Image IPB

#23 Ricardo Anton

Ricardo Anton

    Leprechaun

  • Members
  • 844 Messages :
  • Location:Bruxelles

Posté 25 February 2012 - 11:36 AM

Il y a une scène absoluement fabuleuse dans le film. Clint Eastwood déboule dans le bureau de son chef hierarchique, cigare à la main, et met Charlie Sheen à la porte.

#24 Moore17000

Moore17000

    JarJar

  • Members
  • 12 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 25 February 2012 - 18:18 PM

Je trouve que le film est assez honorable. Loin d'être le meilleur dans la filmographie de Clint c'est sûr, mais plutôt agréable à regarder. De plus le personnage de Pulovski rappelle assez celui de Harry Callahan ce qui est pas pour me déplaire personnellement. "L'excès" de violence et de cascades dans le film est assez surprenant pour un Eastwood alors je met un bon 4/6.
Image IPB

You've got to ask yourself one question: "Do I feel lucky ?" Well, do ya, punk ?


#25 Goldanus

Goldanus

    Les fions qui m'aimaient

  • Members
  • 4526 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:change de trou, ça fume

Posté 15 April 2013 - 12:08 PM

Image IPB

Très bonne re-vision du film, le perso d’eastwood ne bouge pas d’un iota du début à la fin, il ne met pas plus de deux seconde à digérer la mort de son collègue et à rebalancer des punchlines pour foutre la rage à ses interlocuteurs, j’aime bien la caractérisation « gros connard" totalement associable du personnage qui renvoi à Calahan, mais surtout putain, le parcours de Sheen qu'est ce qu'il est délicieux!
Totalement transparent au début avec sa coupe de fayot et sa tronche de benêt, on le voit évoluer à force de se manger une brouette de blessures narcissiques, tant tout le renvoi à sa médiocrité. J’aime bien le coté tordu de ce film, qui enchaine les scènes humiliante pour son perso avec moult détails truculents, pour mieux préparer son pétage de plombs « bienvenue en enfer connard »

Image IPB

J’aime bien la troupe de méchant en mode roman de gare. Impulsifs et tricars, ils sont tout sauf omniscients malgrès leurs talents. Et l’aspect course-contre-la-montre de leur fuite, élément amené dès la première scène où ils sont obligés de foutre en l’air pour je ne sais combien de millions de marchandise.
J'aime bien la hitman/maitresse de Raul Julia, en mode salope sous cocaïne, j'aime bien la scène du viol d'eastwood par la harpie pendant qu'il suce la balle de revolver qui symbolise l'union entre le criminel et sa douce.
Totalement déviant. Le pied!
J’aime bien le déroulement du film qui ne s’articule autour d’aucune enquête, la première partie se jouant des cliché du buddy-movie et préparant le terrain pour le perso de Sheen et la dernière heure tournant exclusivement sur le grain de sable eastwood et de son fils spirituel qui vont foutre en l’air tous les plans de la bande à Julia (vite acculés entre la mafia et la police), qui fait que le film ne se repose jamais au-delà de cette heure.
Il se joue des codes de façon super ludique sur une heure tout en ménageant une espèce de tonalité plus tordu via le parcours de Sheen, particulièrement bien traité dans le film pour ensuite virer dans le comic-book movie agressif mais exécuté à la cool.

Image IPB


Image IPB

J’aime bien l’imagerie du film, qui se passe en grande partie de nuit dans le domaine des rats et des cafards, je savoure les détails qui rendent bien, « suce ma balle », la descente dans le bar en mode pétage de plomb ou il crosse à mort un clebs avant de l'envoyer valdinguer dans le décors pour vider son chargeur dans la caboche d'un pitbull, et de bruler le barman avec son bar...ce stade du métrage ou le passage de flambeau se fait dans la douleur et sous une pluie de gnons, son cheminement prend vraiment, vraiment bien.

Un vrai film malpolie ou un des perso se trouve une voie dans la violence au sein d'un pur film d’exploitation prestigieux et bourrée d'idée, la zic est cool, la photo nocturne extrêmement sombre rend bien...allez! y a juste le climax un peu mou qui tranche avec le reste (c'est surtout qu'il n'égale pas les autres scènes du film).

Un film majeur de la filmo d'Eastwood...majeur comme un gros doigt tendu à la face du respectable.

Bref, j'aime bien!

Image IPB

:fuck:





0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)