Aller au contenu


Photo

Mission : Impossible - Protocole fantôme - Brad Bird (2011)


  • Please log in to reply
531 réponses sur ce sujet

#1 Dr Jones

Dr Jones

    Leprechaun

  • Members
  • 881 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Il Etait une fois dans l'Est

Posté 13 December 2011 - 23:51 PM

Image IPB


J'en sors.
Pour faire court, une grosse TUERIE.
D'accord avec la critique de Filmosphère.com sur à peu près tous les points (sauf la dizaine de grosses scènes d'action, faut pas exagérer non plus...).
Les scènes d'action justement sont indéniablement réussies, mais c'est pas non plus l'Everest du genre. Quelques CGI un peu voyants (l'explosion du Kremlin) mais toujours pardonnables, des invraisemblances énormes (mais typiques de la saga: Cruise se prend gamelle sur gamelle et se relève toujours), un Josh Holloway qui n'a que 3 minutes à l'écran...c'est à peu près tout pour les réserves.
A part ça, du caviar; les 2 grosses surprises pour moi ont été l'humour (quelques gags vraiment jouissifs, souvent liés à la technologie :lol: ) et surtout le retour au vrai esprit de la série TV, où le travail d'équipe et les interactions sont primordiaux. A ce titre, le double échange dans l'hôtel de Dubaï est un vrai morceau d'anthologie. La mise en scène de Brad Bird est absolument géniale, bourrée d'idées folles, de concepts audacieux; une virtuosité formelle ébouriffante, une superbe photo, un montage au scalpel et un équilibre formidable entre action, humour et suspense.
Giacchino est déchaîné, le générique est original, les gadgets surprennent régulièrement, Tom Cruise ne convaincra pas ses détracteurs mais moi je l'ai trouvé bien (il répète le même numéro que dans les précédents), Paula Patton est :wub: ; Jeremy Renner est im-pec-cable, Simon Pegg est poilant,
Spoiler

Côté scénario, l'enjeu est bien défini, rien de révolutionnaire au niveau des motivations des bad guys, mais ça reste carré, rondement mené, sans temps mort, et ça tient plutôt bien la route. Et surtout Bird y case quelques unes de ses thématiques (la famille/équipe). Une scène au silence quasi total renvoie au casse de la CIA dans le premier opus.

Voilà, c'est très décousu, mais dans le genre divertissement spectaculaire, inventif, généreux, soigné et intelligent j'ai adoré.

Ma note à chaud: 5/6

NdOZ: Pour consulter le sujet Preview, c'est par ici

#2 thirdeyemachine

thirdeyemachine

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6805 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Perdu au milieu d'un grand brouillard, j'ai apparemment enfin trouvé la sortie nord...

Posté 13 December 2011 - 23:52 PM

Bien bien, j'ai vu la bête...

et c'est de loin le meilleur épisode de la franchise.
La faute à qui ? Déjà, à Tom Cruise, qui s'est effacé derrière son équipe, qui prend moins de place et qui ne bouffe pas totalement l'écran même s'il a de beaux moments de bravoure. Et puis dans cet épisode, il semble même vulnérable. On pourrait presque dire que ce M:I 4 est l'antithèse de M:I 2 !!
La faute ensuite à Brad Bird qui rend une copie totalement hallucinante EN 2D, et fait la nique à tous les tâcherons qui croient que la trouadé est ce qu'il y a de mieux au cinéma. Il n'y a que la scène d'introduction qui déçoit, finalement... même que j'ai craint, passé le premier quart d'heure, pour la suite ! Sa mise en scène devient alors brillante, tant dans les impressionnants morceaux de bravoure (celui de Dubaï est mémorable. Et rassurez vous, la BA n'en montrait finalement pas grand chose et ne restituait en rien toute la tension résidant dans cette scène) que dans les moments de pur suspense. Très aérée, fluide, lisible, le tout est un vrai régal pour nos tétines.
La faute ensuite à ces scénaristes qui offrent de vrais personnages, tous très touchants dans leurs rapports avec de belles interactions. Je n'en dirai pas plus pour ne pas spoiler mais le tout offre de beaux rebondissements et sur la fin on finit même par être touché ! Juste un petit bémol, encore, quant à Paula Patton, qui par moments surjoue un brin. Mais bon...
J'ajouterai également que ce segment n'oublie en rien les épisodes passés et ça, c'est vraiment un plus par rapport aux précédents. L'impression d'avoir enfin un épisode qui s'inscrit dans une histoire plutôt que comme un opus séparé des autres (ce qu'étaient les 3 épisodes d'avant).
Bref, malgré ces fautes, ce film est un sans fautes.

Brillant / 6

ps : les caméos sont fort sympas, j'ai oublié de le dire.
Image IPBImage IPBwww.podsac.net

#3 DreamProphet

DreamProphet

    Wookie

  • Members
  • 2796 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:En enfer, avec toi...

Posté 13 December 2011 - 23:54 PM

Bin c'est de la balle !

Un vrai Mission Impossible (entendre, avec une VRAIE équipe), où chaque agent est utilisé selon ses compétences, de l'humour qui fait mouche, des scènes d'action improbablement jouissives, des acteurs qui claquent, un scénario ciselé comme on n'en fait plus, un rythme implacable et le grand Brad Bird qui filme ça dans la continuité de ses animés, c'est à dire avec originalité, virtuosité et efficacité. Bref, que du bonheur !

5/6

#4 Crazy Von Schweetz

Crazy Von Schweetz

    Laurence Ruquier

  • Members
  • 12919 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 14 December 2011 - 11:21 AM

En confiant les rennes de la saga "Mission : impossible" à Brad Bird, les studios Paramount ont aussi permis à la série cinématographique initiée en mille-neuf-cent quatre-vingt seize par Brian de Palma une espèce de rénovation en tous points bénéfique.
Le réalisateur des "Indestructibles" signe, pour son premier film avec des comédiens de chair et d'os, une véritable ode au cinéma d'action qui n'oublie jamais le genre auquel il appartient. Aussi n'est-il pas interdit d'établir une comparaison peu flatteuse pour le reboot de la franchise James Bond qui peine après deux films à retrouver le charme qui faisaient le succès des anciens épisodes.

Si le scénario n'est pas fondamentalement inédit, il s'affranchit néanmoins de considérations existentialistes lourdes ou de ramifications peu cohérentes destinés à faire croire aux spectateurs qu'ils ont à faire à un film malin. Non pas que ce "Protocole fantôme" soit stupide, mais les enjeux sont clairement posés assez rapidement dans le récit, Bird ayant décidé de faire la part-belle à l'action et en la matière, son film peut aisément se targuer d'être un divertissement comme on en n'avait pas joui depuis longtemps.

Tout est ludique dans cette nouvelle mission impossible où cette fois, c'est la survie du monde qui est en jeu. Alors, entre l'évasion d'une prison russe, un braquage tendu au Kremlin, une rencontre avec les méchants au sommet de la plus haute tour du monde et autres réjouissances que je me garderais de dévoiler, Il apparait très difficile de s'ennuyer d'autant plus que la réalisation exceptionnelle, passant une introduction à la fois pleine de suspense et très drôle et par un générique d'ouverture ahurissant, conçu comme un résumé des événements à venir sur une reprise endiablée du thème de Lalo Shiffrin, n'hésite jamais à nous impliquer en plein cœur des différents rebondissements imaginés par Josh Applebaum et André Nemec.
Brad Bird ne rate aucune des nombreuses séquences d'action qui complètent son travail. Pas de caméra hystérique, pas de plan inutilement tarabiscotés; tout ici est étudié au millimètre prés et avec un profond respect pour le public à qui le film ne ment jamais.

L'équipe réunie pour "Mission : impossible" est au diapason des images. Les comédiens sont à leur place, à commencer bien évidemment par Tom Cruise, au charisme débordant, généreux et donnant de sa personne, composant avec un Ethan Hunt au cœur d'une tourmente à la fois professionnelle et personnelle mais ne s'attardant jamais sur les atermoiements qu'on pourrait attendre ou redouter par rapport à son combat. L'acteur est très en forme et n'hésite jamais à avoir recours à un humour bien placé via des répliques cinglantes.
A ces côtés, Jeremy Renner n'est pas en reste. Lui aussi doit faire face à bien des situations physiques et son intégration dans la série se fait dans le fracas mais avec bonheur. Son personnage est confronté à un dilemme qui le ronge mais il n'a pas le temps de se poser de questions. On semble loin ici du chien fou de "Démineurs" mais Brandt n'en demeure pas pour autant un rôle passif et Renner, de toute façon déjà physiquement sympathique, apporte une touche non négligeable au film car il n'apparait comme un simple faire-valoir au personnage de Cruise. Et c'est d'ailleurs un autre point remarquable du film : l'absence d'égo. Car Paula Patton, sans discussion possible le meilleur élément féminin de tous les films "Mission : impossible", n'est pas que "la fille du groupe", mais un vraiment élément offensif. Là ou une "Agence tous risques" sur grand écran péchait en écartant bien trop Barracuda et Looping, "Protocole fantôme" n'est pas un show dédié à la toute-puissance de Tom Cruise mais bel et bien un travail d'équipe et la présence chaleureuse de l'inimitable Simon Pegg qui comme Jeremy Renner possède un capital sympathie inaltérable chaque fois qu'il apparait, vient définitivement sceller cette impression justifiée de ne pas avoir qu'un unique héros. L'alchimie est totale aussi bien entre les acteurs que leurs personnages.

Le bémol concernera uniquement les méchants qui ,de Lea Seydoux à Michael Nyqvist, semblent un peu transparents en dépit de leurs efforts pour commettre le mal et le chaos autour d'eux. Non pas qu'ils n'y parviennent pas visuellement à l'écran, mais les comédiens sont assez fades ou peut-être peu à l'aise dans ce genre d'exercice. Si leurs actions répréhensibles sont adéquats et vraiment impressionnantes, les personnages avec lesquels ils composent sont peu écrits et presque interchangeables. Une sorte de constante dans le cinéma Hollywoodien récent qui n'a pas vu depuis longtemps un méchant de haute tenue.

Rythmé, généreux, abhorrant l'ennui comme la peste, "Mission : impossible, protocole fantôme" est une très grande réussite, d'autant plus grande que personnellement je n'en attendais pas grand chose et que la bande-annonce ne faisait pas vraiment rêver. Mais il ne faut jamais vendre la peau de l'ours, et le film de Brad Bird se classe aisément parmi les meilleurs divertissements de l'année, à tel point que lorsque le générique de fin commence, on ressent comme un petit pincement au cœur d'avoir à quitter nos héros et leurs palpitantes aventures malgré la pourtant relativement longue durée du film. Et si Brad Bird avait pleinement prouvé qu'il était un formidable metteur en scène d'animation, il confirme qu'il est aussi parfaitement à l'aise avec le réel. Mission accomplie pour lui ! Il ne me reste qu'à espérer que ce message ne s'autodétruira pas dans cinq secondes.
Cette mission là, vous ne pouvez que l'accepter.
:)

1416657864-cya2.gif


#5 Lupus

Lupus

    Wookie

  • Members
  • 3725 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 14 December 2011 - 11:43 AM

Le bémol concernera uniquement les méchants qui ,de Lea Seydoux à Michael Nyqvist, semblent un peu transparent en dépit de leurs efforts pour commettre le mal et le chaos autour d'eux.


Comme quoi, l'adage voulant que plus le méchant est réussi, plus le film l'est, ne s'applique pas dans tous les cas.

Merci pour toutes ces critiques!

Image IPB


#6 Booker

Booker

    Leprechaun

  • Members
  • 517 Messages :

Posté 14 December 2011 - 11:51 AM

J'y vais samedi soir trop hâte !
Image IPB

#7 Shub Lasouris

Shub Lasouris

    Wookie

  • Members
  • 3195 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paris ou presque

Posté 14 December 2011 - 12:27 PM

Ca fait plaisir à lire vos critiques punaise!
Je suis finalement assez fan des 3 précédents:
Le 1er de De Palma est un VRAI film d'espionnage avec un réal en forme pour la mise en scène.
Le 2nd est un gros actioner WTF, une pub de 2h pour Tom Cruise mais putain c'était jouissif.
Le 3e est plus équilibré et revient aux fondamentaux espionnage du 1er sans oublier l'action du 2nd.

Franchement elle a rien de honteuse cette saga, on a tendance à l'oublier parce que justement les épisodes n'ont rien à voir entre eux autant dans le fond que dans la forme. Mais je revois chacun d'eux avec plaisir. Le 4 est pour ce week-end... et puis Brad Bird :wub:
Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah' nagl fhtagn

#8 srpsb

srpsb

    Ghoulies

  • Members
  • 111 Messages :

Posté 14 December 2011 - 13:52 PM

Quelle bonne surprise ce m : i 4 !

Les précédentes critiques résumant mon avis, je me contenterai d'écrire : 5,5/6

#9 Dr Jones Jr

Dr Jones Jr

    JarJar

  • Members
  • 8 Messages :

Posté 14 December 2011 - 14:16 PM

Mission Impossible 4 est un très bon film, largement du même niveau que le 1(voir mieux). Tom Cruise joue vraiment très bien, il s'est vraiment investi à fond dans ce film. Jeremy Renner joue super bien, idem pour Paula Patton. Dans des films de ce genre là le travail d'équipe est indispensable donc déjà un point positif pour ce film. Il y a pas mal de gags avec la technologie qui déconne(certains très poilant). :mrgreen:
Bref super film je conseille aux personnes qui ne l'ont pas vu d'aller le voir absolument!!!!! :rolleyes:

#10 Destroyer

Destroyer

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4037 Messages :

Posté 14 December 2011 - 14:24 PM

J'y vais samedi et j'ai de plus en plus hâte!

#11 Psycho

Psycho

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9684 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Coldheart Canyon

Posté 14 December 2011 - 21:02 PM

Une suite assez réussie dans l'ensemble mais cette dernière mission est loin d'être parfaite. Brad Bird signe son premier film live avec du talent et pas mal d'originalité, certaines scènes d'actions sont brillantes, notamment celle où Ethan Hunt escalade la tour Burj Khalifa grâce à la forme physique de son comédien parfois sous estimé et qui assure comme toujours. Mais à chaque fois que la tension atteint des sommets, il faut qu'un truc abusé gâche totalement le moment. Car le gros défaut de ce réalisateur c'est d'oublier que l'équipe de mission impossible ne sont pas des personnages Pixar, des fois Hunt se relève de chocs assez violents et quasiment sans la moindre égratignure, c'est un agent solide certes, mais c'est ni un indestructible, ni Ratatouille. A part ces quelques détails, un méchant peu crédible et des CGI qui ont malheureusement coupés mon engouement, ce quatrième épisode avait tout pour être le meilleur de la saga. Une histoire prenante qui se suit facilement, une équipe attachante avec un leader plus charismatique que jamais parce que mine de rien, il vieillit plus que bien Tom Cruise. Voilà au final il y a de très bonnes choses et vous ne serez pas déçus d'aller le voir au cinéma, c'est juste que le potentiel permettait de faire quelque chose un cran au dessus. Il n'en reste pas moins un divertissement de qualité.

4/6

1416179842-tumblr-mv3hdcizx11rpv0dwo1-r2

"There is no exquisite beauty without some strangeness in the proportion" Edgar Allan Poe


#12 Dr WONG

Dr WONG

    Gremlins

  • Members
  • 1646 Messages :
  • Location:Quelque part au fin fond du Val d'Oise...

Posté 14 December 2011 - 21:37 PM

certaines scènes d'actions sont brillantes, notamment celle où Ethan Hunt escalade la tour Burj Khalifa grâce à la forme physique de son comédien parfois sous estimé et qui assure comme toujours.


Ah mais carrément, il assure le Tom (et il a toujours assuré d'ailleurs). Quand je vois certaines stars de films d'action se faire doubler pour le moindre truc, ça fait du bien de voir une star de ce calibre effectuer elle même la plupart de ses cascades.

Pour le coup, la scène de la tour à Dubaï est proprement vertigineuse. C'est la meilleure scène du film pour tout ce qui s'y déroule à l'extérieur (l'escalade) et à l'intérieur (la scène mortelle du double rendez-vous simultané).

Et c'est la force de ce 4è opus de "Mission impossible", allier le spectaculaire et un scénar astutieux, plein de surprises et (quasi) sans temps morts.

Autre atout de cet opus, les personnages qui pour le coup sont tous attachants. Jeremy RENNER a la classe et son attitude dans les mano à mano rassure quant à son avenir dans la franchise BOURNE. Simon PEGG assure comme il faut son rôle de comparse comique. Mais j'ai eu un p'tit faible pour le perso de Paula PATTON qui, outre le fait qu'elle porte très bien la robe de soirée verte, est crédible dans l'action et touchante par les doutes qui l'assaillent parfois.

Truc surprenant: j'ai trouvé le film plutôt brutal pour un PG-13 (pas mal d'impacts de balles, du sang qui gicle sur les pare-brises, des os qui craquent et surtout SPOILER la chute finale du méchant assez :wacko: FIN SPOILER). Ils se relâchent à la MPAA ou quoi? (j'en serais ravi)


Bref, un bon divertissement, qui révolutionne rien mais qui se matte le sourire aux lèvres et qui t'en file pour tes 10 euros.

4,5/6

#13 Johann Kraus

Johann Kraus

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5218 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 14 December 2011 - 22:49 PM

Le meilleur des quatre !
Un spectacle formidable dans ses scènes d’action et irrésistible pour son autodérision. C’est justement ce second degré qui fait tout le sel d’un film conscient de ses énormités.
Un blockbuster drôlissime, généreux, impressionnant et inventif.
2h10 de plaisir non stop malgré un épilogue tout pourri.

Brad Bird président !

5/6

Image IPB


#14 Psycho

Psycho

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9684 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Coldheart Canyon

Posté 14 December 2011 - 23:29 PM

Brad Bird président !

Image IPB

1416179842-tumblr-mv3hdcizx11rpv0dwo1-r2

"There is no exquisite beauty without some strangeness in the proportion" Edgar Allan Poe


#15 dam

dam

    mad

  • Members
  • 23373 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:The final Frontier.

Posté 15 December 2011 - 00:56 AM

Après avoir réalisé 3 films d'animation que l'on peut compter parmi les meilleurs du genre, mais aussi être passé avec succès sur les Simpsons et Family Dog, il était difficile de ne pas être curieux de que pouvait donné le passage au cinéma "live" de Brad Bird et comment il allait s'en sortir sur un film de commande, celui ci aurait pu être pire comme projet, vu que la saga Mission impossible est globalement plutôt regardable.

Et l’essai est réussie, Mission impossible 4 est au moins aussi bon que le 1er, en allant dans une voie totalement différente.
Si Brian de Palma s'amusait a nous déconstruire des plans savamment construit pour jouer sur un coté intellectuel d'analyse d'image, des apparences et de la place de la vérité, le film de Brad Bird, joue aussi principalement sur la mise en scène du plan, mais cette fois en direct, en utilisant des astuces visuelles qui seront mises en avant sur l'écran, ce qui donne un vrai coté ludique au film en nous mettant en immersion dans la mission de l'équipe.
Car c'est aussi l'autre Leitmotiv de cet opus, cette fois, on a film qui semble vraiment avoir une équipe, Tom Cruise garde toujours ses moments de gloire, mais, il a besoin plus que jamais de son équipe alors que paradoxalement celle ci doit agir sans renforts et totalement coupé de leur base après l'attentat du Kremlin, ce qui donnera encore une fois l'occasion à Bird de jouer avec nous en alternant des séquences en parallèles de chaque partie de l'équipe, le tout toujours parfaitement rythmé.
Et le film nous livre aussi un certain paradoxe, on est en face de la plus grande menace de la saga et aussi de la pire situation pour Ethan Hunt depuis le 1er et pourtant le film arrive à garder ce climax présent tout en restant fun en instillant des touches d'humour qui font mouches principalement grâce à Simon Pegg et par la mise en place de ses scènes d'actions, visuellement brillantes qui savent toujours exploiter les décors à disposition, grâce aux choix de cadrage et de mise en scène, elles savent aussi rester fluide sans être non plus spécialement impressionnante dans leur découpage et constructions, mais c'est soigné et c'est déjà pas si mal.
Et les personnages ne sont pas non plus oubliés, ils sont tous caractérisés et on a droit a des petites touches d'émotions bien senties.
Bref, on est donc en face d'une vraie réussite ou Brad Bird s'est sorti du possible piège et nous livre un parfait film de commande qui remplit son contrat de blockbuster efficace à tout les niveaux.
5/6.

#16 Goldanus

Goldanus

    Les fions qui m'aimaient

  • Members
  • 4390 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:change de trou, ça fume

Posté 15 December 2011 - 01:03 AM

Ouai c'est franchement le pied!

(les 45 dernières minutes des Indestructibles sur plus de 2 heures)

(le pied!)

:fuck:


#17 dj fest

dj fest

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5488 Messages :
  • Location:Lille

Posté 15 December 2011 - 09:20 AM

C'était vachement bien.

Pour passer rapidement sur la comparaison avec Die Hard 3 lue ici et là (parce que j'imagine déjà le retour de bâton) : non, Ethan Hunt n'est pas John McClane et oui, on est bien ici dans un Mission Impossible avec tout ce que cela implique en terme de gadgets, d'infiltration, etc. Néanmoins je comprends tout à fait ce qui a pu pousser certains à faire le rapprochement.

En effet Brad Bird rejoint McT dans son ambition de bousculer les conventions de l'actioner classique, en introduisant des fragments de réalité au sein d'une machinerie habituellement bien huilée. Dès le départ le ton est donné avec le message qui doit normalement s'auto-détruire, sauf que non. Et toute la suite est du même acabit, les héros étant sans cesse confrontés à des incidents imprévus au moment où l'on s'y attend le moins : matos qui se dérègle, tempête de sable... Tout cela s'inscrivant dans un script qui ne laisse que rarement le temps de souffler (on ne s'ennuie pas une seule seconde).

Pour autant, laissons de côté les comparaisons : Brad Bird a définitivement son style, qui n'est pas celui de McTiernan. MI4 est en effet très proche, dans son ton (cet épisode est sans aucun doute le plus "joyeux") et son exécution, des Indestructibles, avec des personnages qui existent tous (mis à part le bad guy, sacrifié), aux interactions clairement posées, et des péripéties qui s'enchaînent de manière extrêmement ludiques. Bird est un grand enfant, et tout est pour lui prétexte à s'amuser, à commencer par tous ces fameux gadgets qui non seulement ne fonctionnent pas toujours mais qui en plus parfois compliquent la tâche des héros (la reconnaissance rétinienne :lol: ). On sent que chaque séquence d'action (et il y en a beaucoup, entre deux bonnes vannes de Simon Pegg) a été l'occasion pour le réalisateur de s'imposer de nouveaux défis, en tordant les conventions pour proposer au spectateur quelque chose de neuf (comme une poursuite en bagnole à l'aveugle par exemple :blink: ).

Au final on est face à un pur grand huit, extrêmement ludique et à l'humour référentiel permanent qui ne laisse que rarement la tension faiblir, jusqu'à un épilogue mélancolique qui part dans une toute autre direction (et qui ne fera pas l'unanimité).

Un petit mot sur les membres de l'équipe IMF, tous parfaits : Cruise est impérial (rien que pour la scène du buiding, respect quoi), Renner toujours aussi physique et charismatique, Pegg extrêmement drôle et Paula Patton si belle qu'elle me fait souffrir.

9/10
Mourir, c'est pour les idiots.

Charlie Sheen

#18 Kissoon

Kissoon

    Quoi de neuf doc ?

  • The Devil's Rejects
  • 7488 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avignon

Posté 15 December 2011 - 09:46 AM

Tous vos commentaires dithyrambiques viennent de me filer une érection matinale Image IPB
(oui je viens juste de me lever)
Déjà que, chacun dans leur style, j'aime les 3 premiers M:I, je sens que ce w-end je vais prendre mon pied.
"Je modère plus rien ici, ranafout" (OrsonZ, modo)

#19 thirdeyemachine

thirdeyemachine

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6805 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Perdu au milieu d'un grand brouillard, j'ai apparemment enfin trouvé la sortie nord...

Posté 15 December 2011 - 11:37 AM

Moi aussi, ça me file tellement la banane de relire ces critiques que j'ai très envie de le REvoir, cet excellentissime film. ;)
Image IPBImage IPBwww.podsac.net

#20 Psycho

Psycho

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9684 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Coldheart Canyon

Posté 15 December 2011 - 11:45 AM

Interview équipe

1416179842-tumblr-mv3hdcizx11rpv0dwo1-r2

"There is no exquisite beauty without some strangeness in the proportion" Edgar Allan Poe





0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)