Aller au contenu


Photo

Sécurité rapprochée - Daniel Espinosa (2012)


  • Please log in to reply
55 réponses sur ce sujet

#21 Spartacus

Spartacus

    Wookie

  • Members
  • 3135 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:bordeaux

Posté 02 January 2012 - 21:13 PM

Mortel! Peut être un des films d'action de l'année.

#22 Destroyer

Destroyer

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4039 Messages :

Posté 02 January 2012 - 21:25 PM

Sympa !! Par contre j'ai arrêté la BA au bout de 50 secondes de peur de me faire spoiler, ce que j'ai vu me suffit pour avoir envie d'aller le voir au ciné !! merci Fanatic !!!!!

#23 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 14503 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 04 January 2012 - 18:47 PM

De rien ;) .
Image IPB

#24 Dorothea

Dorothea

    Hôtesse d'accueil

  • Members
  • 8422 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:...

Posté 16 February 2012 - 16:18 PM

Le premier film du réalisateur était vraiment intéressant (Snabba Cash) en découvrant que ce film était de la même personne, je me demandais comment il aborderait son récit une fois passée dans le giron de Hollywood (oeuvre sombre? marrante?) et au final il nous propose une oeuvre vraiment ambiguë, un thriller d'espionnage se déroulant dans un pays que peu utilisé à mon sens dans les scénarios au cinéma et qui pourtant se révèle être d'une grande richesse scénaristique, l'Afrique du Sud.

Le film est vraiment intéressant, très différent de son précédent long métrage et bien que doté d'un pitch déjà vue (deux hommes, ennemis à la base, s'allient contre une même menace) on peut dire que l'on va de surprise en surprise et surtout nous emmène vers un final qu'on espère à la hauteur de toutes les promesses qui nous sont faites. La force du récit et même de ce style de film, est la relation entre les deux personnages, d'un côté un expert talentueux et pouvant en apprendre aux autres, et de l'autre un novice désirant faire ses preuves. La relation entre les deux personnages, interprétés par Denzel Washington et Ryan Reynolds fonctionne vraiment très bien. Denzel Washington joue certes un personnage dans laquelle il excelle depuis longtemps et on pourrait être lassé, et pourtant ce n'est pas le cas une seconde. On apprécie son personnage au fur et à mesure qu'il se dévoile à travers ses dires et ses actions, et puis bon il faut reconnaître que Denzel Washington il est beau ce qui aide énormément à regarder le film même quand on ne l'aime pas j'en suis sur. Ryan Reynold ne nous joue pas le pendant comique ou dramatique de notre premier protagoniste heureusement et on ressent une réelle évolution tout au long du récit, le personnage s'interrogeant sur le pourquoi de l'attaque awesome à son encontre. D'ailleurs on peut dire que le personnage vit à travers les scènes d'actions ma foi fort bien mise en scène. Le personnage ici me fait penser en quelque sorte aux Hobbits de Lord of the Rings... oui je sais comparaison strange, avec un personnage fragile mais se dévoilant ingénieux au fur et à mesure que tout part en live et que cela est bien différent de ce qu'on lui apprend à l'école.

Le contrat est respecté avec les personnages, certes on pourrait toujours reconnaître qu'on a déjà vue ce genre de personnage dans d'autres romans, films, séries et j'en passe, mais qu'est ce qu'on s'en moque quand cela fonctionne bien à l'écran et qu'on a d'un côté un excellent acteur et de l'autre un acteur de qualité qui étonne de films en films. On prend parti pour les personnages et on vit au rythme du long métrage. L'action n'est pas omniprésente mais quand elles font leur apparitions, c'est vraiment de la danse du popotin haletante qui en donne pour son argent et qui surprend par la violence des personnages. Le film ne sombre pas pour autant dans le film d'action décérébré et l'ambiance paranoïaque distillée tout du long donne un réel cachet authentique de thriller au film de Espinosa, on veut tout comme les héros savoir le fin mot de l'histoire tout en continuant à s'interroger sur les raisons réelles qui ont poussé le personnage de Washington a trahir son pays et en quelque sorte les idéaux que notre pays véhicule. La réalisation de Daniel Espinosa est très bien, très différente de son oeuvre principale, plus nerveuse sans sombrer dans le n'importe quoi que l'on voit depuis plus de 10 ans. Le film nous montre un monde sombre, magnifié par la mise en scène du réalisateur et la photographie somptueuse, dotée d'un casting prestigieux et qui nous montre un cinéma qu'on aimerait voir un peu plus souvent. Je vous le recommande en tout cas et pour ma part je lui donne la note de 4/6.
"That which is imagined needs never be lost." Clive Barker, Weaveworld
"Mes seins sont Made in Normandy, tout de beurre et de crème fraiche !" L.Casta

#25 thirdeyemachine

thirdeyemachine

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6805 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Perdu au milieu d'un grand brouillard, j'ai apparemment enfin trouvé la sortie nord...

Posté 16 February 2012 - 17:55 PM

ben dis donc voilà une belle critique ! j'ai vu la ba de ce film hier soir et j'ai d'un coup eu envie de faire un bond dans le temps pour le voir !
Image IPBImage IPBwww.podsac.net

#26 Dorothea

Dorothea

    Hôtesse d'accueil

  • Members
  • 8422 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:...

Posté 16 February 2012 - 23:11 PM

Merci c'est gentil :) Il sort bientôt logiquement vu qu'il y a déjà des projections privées (c'est comme ça que je l'ai vue.)
"That which is imagined needs never be lost." Clive Barker, Weaveworld
"Mes seins sont Made in Normandy, tout de beurre et de crème fraiche !" L.Casta

#27 mulder29

mulder29

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6527 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Brest

Posté 16 February 2012 - 23:22 PM

Dîtes, il joue quoi Robert Patrick ? Pas vu les trailers, mais je le vois dans le casting.

(John Dogget, rulez)
Le Cyborgien : Mon blog sur les séries télés et le cinéma
"La science est une maîtresse qui défie l'horloge du temps"

#28 Dorothea

Dorothea

    Hôtesse d'accueil

  • Members
  • 8422 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:...

Posté 16 February 2012 - 23:35 PM

Il a un petit rôle,
Spoiler

"That which is imagined needs never be lost." Clive Barker, Weaveworld
"Mes seins sont Made in Normandy, tout de beurre et de crème fraiche !" L.Casta

#29 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 14503 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 20 February 2012 - 15:35 PM


Image IPB

#30 Mccoy

Mccoy

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 10097 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Au ciné, sans lunettes 3D

Posté 20 February 2012 - 16:35 PM

Sont forts ces marketeux, maintenant ils te balancent la meilleur scène du film pour te donner envie d'y aller.
Image IPB

"I don't change my style for anybody. Pussies do that. "

#31 Boubouche

Boubouche

    Critters

  • Members
  • 451 Messages :

Posté 20 February 2012 - 16:53 PM

Il a vraiment une tête de constipé le Ryan ! Définitivement pas fan de l'acteur. Par contre l'extrait est sympa, mais rien de transcendant, je l'attendrais en DVD.
Image IPB

#32 Psycho

Psycho

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9688 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Coldheart Canyon

Posté 20 February 2012 - 17:17 PM


Le film ne me tente pas plus que ça mais l'extrait est pas mal, merci Fanatic.

1416179842-tumblr-mv3hdcizx11rpv0dwo1-r2

"There is no exquisite beauty without some strangeness in the proportion" Edgar Allan Poe


#33 McClane

McClane

    Gremlins

  • Members
  • 1092 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Arras, Pas de Calais

Posté 20 February 2012 - 18:41 PM

Dynamique, fluide, un double-conflit qui prends immédiatement forme : ça va être une affaire ce film.

(Par contre, comment il explose le box office ricain, j'aurais vraiment pas cru).

#34 Goldanus

Goldanus

    Les fions qui m'aimaient

  • Members
  • 4390 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:change de trou, ça fume

Posté 20 February 2012 - 19:41 PM

Dés que je vois des costards cravates cogiter devant des écrans l'air concerné filmés en caméra épaule, très cut avec pleins de zooms ca me renvoit aux Bourne.
Sinon l'éxtrait est sympas.
J'étais dejà chaud mais là j'irais avec un petit sourir la démarche assurée, le premier bouton du jeans dejà enlevé (et avec un pac de nouze).

:fuck:


#35 titus pullo

titus pullo

    Gremlins

  • Members
  • 1557 Messages :

Posté 22 February 2012 - 18:51 PM

J'en sors, bonne surprise! Denzel dépote dans 1 rôle à la Seagal (il a quel age?). Il assure dans les scènes de fight, Reynolds est bon dans 1 rôle proche de celui qu'il avait dans SMOKING ACES mais il se fait bouffer par Denzel.
Les seconds rôles sont prestigieux (Farmiga,Gleeson,Sheppard et Patrick) mais sont sous-employés (devinez qui est le traitre). les scènes d'action sont variées (carchase, gunfight, baston) et surtout lisible (j'aime beaucoup le dernier combat)
L'histoire rappelle celle de l'excellent TRAHISON avec Don Cheadle. Dans le meme genre, essayez de voir THE DOUBLE avec Richard Gere et Topher Grace qui est assez sympa.

tumblr_mr6o8sue341qct653o1_400.gif


#36 Scalp

Scalp

    Booby Lapointe

  • Members
  • 16764 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 24 February 2012 - 16:47 PM

Mouais, je vais mettre la moyenne parce que Denzel pète une nuque dans les 5 premières minutes du film et qu'à la fin y bute du badguy comme dans Man on Fire mais c'est vraiment pas génial.
Déjà quel idée de donner un tel prod à un incompétent comme Espinosa, car si on a vu son polar ikéa on sait qu'il est incompétent le gars et là à part quelques trucs qu'on sauvera ( un plan sur une chute, un plan sur Denzel et un vole plané de voiture, voilà ce qu'on peut sauver ) dans la grande majorité les scènes d'action sont le résultat d'une copulation raté entre Tony Scott et Paul Greengrass.

Et pourtant ça débutait si bien, franchement la première demi heure est vraiment très très bien avec Denzel obliger de se rendre pour sauver sa peau, Ryan Reynolds qui va enfin pouvoir bosser, Robert Patrick et son commando d'élite qui débarque, non vraiment c'est bien ficelé ( avec une tension qui s'installe puis qui monte ), puis quand l'attaque commence on se dit putain ça va défourailler non stop ce film ça va être génial et bein non car passé l'attaque de la planque de la CIA le film devient de plus en plus mauvais car finalement les scénariste y se sont dit que ce serait trop bien un film de course poursuite non stop, mieux vaut rajouter une intrigue autour d'une taupe ( qui est identifiable au bout de 10 minutes, c'est même identifiable sans voir le film, tu mates le cast, t'as 2 possibilités ) et va y que ça brode, et va y qui se passe plus rien avec des péripéties bien nase ( le summum est atteint dans le stade, bien nase cette scène ) bon tu te consoles en te disant que tu vas avoir un bon gros climax final vu que les bad guy c'est pas des rigolos ( ils ont explosé un commando d'élite de la CIA en 5 minutes ) et le climax commence même pas mal avec la seule baston à main nue bien filmé du film et puis plouf plus rien alors que tout au long du film y a au moins une dizaine de bad guy vlà pas que comme par magie à la fin y sont 3, alors pourquoi ? mystère du coup le climax final badass et vénère on se le fout au cul.

La réal parkinson style ça va bien 2 minutes, mais ça atteint son point de non retour avec la scène de parkour ( et oue on a Denzel qui fait du parkour ) et là on a mal au crâne à force de comprendre ce qu'il se passe, alors je veux comprendre que le réal il utilise ce procédé cache misère pour masquer son indigence technique mais putain ça soule !!! bon sur le reste du film on sauvera l'assaut de la planque bien tendu mais c'est tout, le reste du film sérieux ça fait pitié.

Heureusement qu'on a un bon casting outre Denzel bien badass ( y pète des nuques quoi ), ça fait plaisir de revoir Robert Patrick, et en costard on Gleeson et Sheppard ( un des 2 est la taupe, trop dur de trouver ), Vera Farminga est bien elle aussi, Ryan Reynolds s'en sort pas trop mal dans un rôle un peu ingrat.
La moyenne car au final me suis pas fait chier et que c'est cool de voir Denzel péter des nuques, mais ça vaut pas grand chose.

3/6

#37 Dr WONG

Dr WONG

    Gremlins

  • Members
  • 1646 Messages :
  • Location:Quelque part au fin fond du Val d'Oise...

Posté 25 February 2012 - 16:44 PM

SPOILERS


Entièrement d'accord avec tout ce que dit Scalp, à part concernant la prestation de Denzel qui, de charismatique au début, devient bouffi et grimaçant à la fin (aah la tête qu'il fait en tuant le dernier bad guy...): à se demander s'il avait des soucis gastriques dus au climat sud africain, ou s'il se rendait compte qu'il tournait dans une (semi) bouse...


Toujours est-il que "Sécurité rapprochée" a tout du direct to video à la Steven Seagal niveau scénar (parce que pour le reste, y'a un minimum de thunes).
Tu remplaces Denzel par Steven et Ryan Reynolds par Mickael Dudikoff et t'y vois que du feu.
Sacré scénar de merde avec 3 répliques et aucune, mais vraiment aucune surprise du tout.

Non, mais dès le début, on sait que Denzel a un fichier compromettant entre les mains et que ça gène du monde. Au bout de 10 mn, Denzel dit que la CIA est remplie de traitres et que Reynolds est seul. Le fichier contient les noms de quelques pontes de la CIA. Deviner qui est le traitre devient une évidence (pour le spectateur). Voilà, pour le scénar, rien de plus.
Alors, après le but, c'est de faire duuuurer...alors on emploie des stratagèmes dignes de "24h", lorsque les scénaristes sont à court d'idées mais qu'il faut bien tourner un épisode quand même: alors on a droit à la superbe scène du stade de foot qui ne sert strictement à rien à part montrer qu'en Afrique du Sud, la majorité des spectateurs se trouve en dehors du stade pendant que le match de foot se joue...( :blink: ). Ou alors, on a droit à Reynolds qui souffre de devoir faire souffrir sa chérie....On a droit aussi à Denzel qui va rendre visite à un pote avec lequel il disserte sur le plaisir d'un bon pinard partagé.

Voilà ce film c'est ça: on a toute l'histoire de résolue dès le départ et après c'est une visite de la banlieue de Cape Town, avec des bastons à chaque escale.


Ah oui, les futurs spectateurs de cette (semi) bousasse, je vous conseille de vous installer bien au fond de la salle, ou alors, apportez votre sac à vomi. J'ai failli me chopper une nausée pendant la première poursuite en voiture.

Comme le dit Scalp, le réal a été traumatisé par les Jason Bourne et Tony Scott et essaie de faire un truc du même style. Parfois, il y arrive presque (l'assaut de la safe house plutot tendu) mais la plupart du temps, on capte queudalle (la baston à main nue dans le bidonville).

Bon je vais pas en rajouter. Ah oui, ce n'est qu'une semi bouse car bizarrement, même si j'étais navré, je ne me suis pas fait chier.
Merde Denzel, c'est pas digne de ton talent ni de ta classe ça!! (v'là la différence entre "le livre d'Eli" et ça)

2/6

#38 Zak

Zak

    Modo de la Section 9

  • The Devil's Rejects
  • 22652 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:de voiture

Posté 26 February 2012 - 10:51 AM

Pour trancher avec les derniers avis plutôt négatifs, j'ai pour ma part bien apprécié. Ok le scénar est très classique avec son lot de rebondissements prévisibles ("han lui c'est une taupe, comment j'avais pas deviné !" :o). C'est du Bourne version buddy movie avec l'expérimenté badass motherfucker (Denzel, toujours aussi impressionnant de charisme) et le jeune chien fou en manque d'action (Ryan Reynolds qui m'a plutôt surpris). Alors oui aussi pour les scènes d'action, le réal abuse de la shaky cam mais ça reste assez compréhensible de manière générale (on fini par être habitué au bout d'un moment). La première demi-heure est très efficace avec l'assaut de la safe house et la poursuite en caisse qui s'en suit. Le film perd un peu de sa nervosité par la suite mais les scènes d'actions arrivent régulièrement (j'adore le fight entre Reynolds et Kinnaman à la fin). Autre point appréciable, le cadre de la ville du Cap très bien utilisé et original puisque peu utilisé dans le cinéma d'action (au départ cela devait être Rio, cela aurait fait doublon avec Fast and Furious 5). Bref, même si ça reste au final du sous Tony Scott/Paul Greengrass, ce Sécurité rapprochée est un actioner tout à fait recommandable.

1414231681-cropped-konachan-com-67488-fa


#39 Scalp

Scalp

    Booby Lapointe

  • Members
  • 16764 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 26 February 2012 - 11:00 AM

Le truc j'ai trouvé que pour un actionner c'est radin, plus le film avance moins l'action est réussit avec en point d'orgue un climax final où tout les méchants tueurs sont pas venu ( on sait pas trop pourquoi ).

#40 Ricardo Anton

Ricardo Anton

    Leprechaun

  • Members
  • 838 Messages :
  • Location:Bruxelles

Posté 26 February 2012 - 12:16 PM

J'ai vu le film et je me pose la question suivante: pourquoi les couleurs des images sont si foncées? Est-ce pour donner un aspect de reportage de guerre au film. Sinon Vera Farmiga est fiablement séduisante en tailleur.




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)