Mad Movies: L'Ordre et la Morale - Mathieu Kassovitz (2011) - Mad Movies

Aller au contenu

  • (13 Pages)
  • +
  • « Première
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

L'Ordre et la Morale - Mathieu Kassovitz (2011) Dommage que Polisse soit la "claque de l'année" !

#106 L'utilisateur est hors-ligne   Elrohir 

  • Georges Marchais
  • Groupe : Members
  • Messages : 5 290
  • Inscrit(e) : 07-novembre 03
  • Profil:Homme

Posté 05 mars 2012 - 17:02

Voir le messageBruttenholm, le 05 mars 2012 - 16:40 , dit :

Voir le messagedarkseid, le 05 mars 2012 - 14:38 , dit :

Jamais, en France, il faut mieux éviter les sujets qui fâchent, on préfère les comédies consensuelles ou les drames intimes chiants.

Alors qu'on sait tous qu'aux Etats-Unis, Démineurs a été un succès foudroyant...

Ouais enfin Bigelow n'a pas pété un câble sur Twitter, son film ayant bien cartonné aux Oscars.



:)
I stole your home, it's not where you belong, know what I mean

#107 L'utilisateur est hors-ligne   Goldanus 

  • Les fions qui m'aimaient
  • Groupe : Members
  • Messages : 4 032
  • Inscrit(e) : 17-novembre 11
  • Profil:Homme
  • Location:change de trou, ça fume

Posté 05 mars 2012 - 18:04

L'Ennemi Intime t'avais d'un coté des revues genre Ciné Live qui avaient kiffé (on leur doit la tagline "Le Platoon français") avec en gros le truc qui revient "on fait comme les américains!!" et de l'autre t'as ceux qui l'ont cartonné avec les même arguments "il fait comme les américains! Qu'il y retourne! Traitre!!"


J'exagère surement mais j'avais ressentit le truc comme ça à l'époque.

Et non il a dégagé au bout de 2 semaines donc je doute qu'il ai vraiment bien marché en salle.
Image IPB

"There are no saints in the animal kingdom. Only breakfast and dinner"
Lorne Malvo

#108 L'utilisateur est en ligne   seri Z 

  • Leguman
  • Groupe : Members
  • Messages : 9 954
  • Inscrit(e) : 02-février 10
  • Profil:Homme

Posté 05 mars 2012 - 18:22

En regardant sur allociné, on peut se dire que les critiques ont pas été si mauvaises que ça... Et pour le boxo, 460.000 entrées...
Image IPB

#109 L'utilisateur est hors-ligne   dj fest 

  • J'ai plus de vie sociale
  • Groupe : Members
  • Messages : 5 461
  • Inscrit(e) : 26-mai 06
  • Location:Lille

Posté 03 mai 2012 - 11:23

Pure tuerie.

Je passe vite fait sur le seul défaut du film à mes yeux : l'inreprétation inégale. Pour un Kasso excellent on a tout de même droit à un ou deux seconds rôles à côté de la plaque (notamment le général de l'armée qui manque franchement de naturel). Sinon RAS, ça défonce tout.

Il faut déjà saluer l'intelligence de Kassovitz, qui a su ne pas se perdre dans les méandres d'un script qui pouvait facilement l'entraîner dans un débat sur la bien-fondé de la lutte des indépendantistes et sur la légitimité de la présence française en Nouvelle-Calédonie. Ici cette question ne transparaît qu'au travers des motivations des personnages, et donc dans un but strictement narratif. Le film se concentre en fait avant tout sur deux questions intimement liées : la fin justifie-t-elle les moyens ? Jusqu'à quel point un bénéfice à court terme peut-il engendrer un désastre sur le plus ou moins long terme ? Les thèmes de la temporalité (notamment dans le décalage entre temps réel et politique) et des conséquences de chacun de nos actes sont donc véritablement au coeur du dernier Kasso.

Maintenant on va pas se le cacher, ce qui frappe avant tout à la vision du film c'est la claque de mise en scène qu'on se prend dans la gueule. A ce niveau-là, Mathieu Kassovitz remet les pendules à l'heure en signant tout simplement son film à la fois le plus audacieux et le plus maîtrisé. Il faut voir la manière dont il exploite les décors, avec ces scènes de jungle dignes de Predator, comment il permet au spectateur de reconstituer les événements au moyen d'un plan-séquence hallucinant ou comment il le plonge au coeur d'une fusillade de manière totalement immersive... C'est énorme.

Niveau rythme rien à dire, on est tellement collé au personnage principal et aux choix impossibles qu'il doit faire que la tension ne faiblit pour ainsi dire jamais. Les réunions d'état-major et autres négociations politiques sont autant de moments-charnières édifiants, quand les passages plus mouvementés sont tous tendus comme un string de Scarlett Johansson. Quant à la musique de Jean-Pierre Cussion ("Boum !"), elle est un poil limitée sans qu'à aucun moment ça ne soit gènant, le film ne nécessitant pas vraiment plus à ce niveau-là.

Continue à enculer le cinéma français et ses films de merde Mathieu, ça te va bien.

9/10
Mourir, c'est pour les idiots.

Charlie Sheen

#110 L'utilisateur est hors-ligne   JuLpM 

  • Gremlins
  • Groupe : Members
  • Messages : 1 801
  • Inscrit(e) : 17-février 08

Posté 03 mai 2012 - 15:02

djfest, t'es un heros. Si seulement j'avais pu voir le film quand il etait en salles (en quoi?) je pourrais dire +1. Parce que sans l'avoir vu je sais que ca dechire tout. Reste plus qu'a le mater... Enfin faut que je le trouve d'abord. (j'aime beaucoup la derniere phrase)

#111 L'utilisateur est hors-ligne   dj fest 

  • J'ai plus de vie sociale
  • Groupe : Members
  • Messages : 5 461
  • Inscrit(e) : 26-mai 06
  • Location:Lille

Posté 03 mai 2012 - 15:08

Voir le messageJuLpM, le 03 mai 2012 - 15:02 , dit :

Parce que sans l'avoir vu je sais que ca dechire tout. Reste plus qu'a le mater...

Si ça peut te motiver le Blu-Ray aussi déchire tout...
Mourir, c'est pour les idiots.

Charlie Sheen

#112 L'utilisateur est hors-ligne   JuLpM 

  • Gremlins
  • Groupe : Members
  • Messages : 1 801
  • Inscrit(e) : 17-février 08

Posté 03 mai 2012 - 15:11

Va trouver ca en Chine... Ah bah oui je suis con :D

#113 L'utilisateur est hors-ligne   Mccoy 

  • Je consulte un psy
  • Groupe : Members
  • Messages : 9 937
  • Inscrit(e) : 12-novembre 08
  • Profil:Homme
  • Location:Au ciné, sans lunettes 3D

Posté 03 mai 2012 - 15:16

Voir le messagedj fest, le 03 mai 2012 - 15:08 , dit :

Voir le messageJuLpM, le 03 mai 2012 - 15:02 , dit :

Parce que sans l'avoir vu je sais que ca dechire tout. Reste plus qu'a le mater...

Si ça peut te motiver le Blu-Ray aussi déchire tout...

Oui. Et les deux making of (de 1h chacun !) sont passionnants.
Image IPB

"I don't change my style for anybody. Pussies do that. "

#114 L'utilisateur est hors-ligne   Scalp 

  • Booby Lapointe
  • Groupe : Members
  • Messages : 16 708
  • Inscrit(e) : 03-décembre 07
  • Profil:Homme

Posté 03 mai 2012 - 15:26

J'ai eu la flemme de faire une critique pour celui là, si sur la forme j'ai trouvé ça vraiment virtuose, sur le fond j'ai trouvé que c'était écrit par un gosse de 5 ans sans aucune autre nuance que : Armée = méchant tueur, politique = tous pourri et kanak = pauvre victime qui voulait tuer personne.

#115 L'utilisateur est hors-ligne   Goldanus 

  • Les fions qui m'aimaient
  • Groupe : Members
  • Messages : 4 032
  • Inscrit(e) : 17-novembre 11
  • Profil:Homme
  • Location:change de trou, ça fume

Posté 03 mai 2012 - 15:35

Citation

Armée = méchant tueur, politique = tous pourri et kanak = pauvre victime qui voulait tuer personne.


Même si la France n'a pas le beau rôle (et pour cause, l’enjeu à ce niveau-là est surtout politique dans le film), il me semble que c'était pourtant plus nuancé (même si le film, via l’expérience de son personnage principale prend clairement partie).
Et oui, malgré quelques vilains points noirs les images du film sont très puissantes et hantent la rétine longtemps après la vision du truc.
Image IPB

"There are no saints in the animal kingdom. Only breakfast and dinner"
Lorne Malvo

#116 L'utilisateur est en ligne   seri Z 

  • Leguman
  • Groupe : Members
  • Messages : 9 954
  • Inscrit(e) : 02-février 10
  • Profil:Homme

Posté 03 mai 2012 - 15:49

Voir le messageScalp, le 03 mai 2012 - 15:26 , dit :

J'ai eu la flemme de faire une critique pour celui là, si sur la forme j'ai trouvé ça vraiment virtuose, sur le fond j'ai trouvé que c'était écrit par un gosse de 5 ans sans aucune autre nuance que : Armée = méchant tueur, politique = tous pourri et kanak = pauvre victime qui voulait tuer personne.


Je suis pourtant pas neutre du tout dans cette affaire, mais j'ai trouvé ça affreusement manichéen, et dans la forme, certaines scènes sont magnifiques, m'enfin on est loin de Mallick quand même, même si la bande annonce poussait ses pions sur ce terrain là. J'aurai vraiment aimé l'aimer ce film, polémiquer à mort pour le défendre, mais au final, c'est un machin tout poupou et je trouve un peu crétin... La faute surtout à un scénar mal branlé... Dommage.
Image IPB

#117 L'utilisateur est hors-ligne   dj fest 

  • J'ai plus de vie sociale
  • Groupe : Members
  • Messages : 5 461
  • Inscrit(e) : 26-mai 06
  • Location:Lille

Posté 03 mai 2012 - 15:55

Voir le messageScalp, le 03 mai 2012 - 15:26 , dit :

sur le fond j'ai trouvé que c'était écrit par un gosse de 5 ans sans aucune autre nuance que : Armée = méchant tueur, politique = tous pourri et kanak = pauvre victime qui voulait tuer personne.

Carrément pas.

Déjà non tous les militaires ne sont dépeints comme tu le dis (tu as dû oublier l'échange entre Kasso et un de ses potes militaires qui ne comprend pas pourquoi il doit intervenir) et pour rappel oui, quand on fait appel à eux pour un assaut, c'est généralement pas pour faire de la couture. C'est leur taf, c'est pas de la méchanceté.

Les politiques pour leur part sont décrits comme ils sont, c'est à dire vivant dans leur propre temporalité en période électorale. Tu constates pas ça tous les jours, surtout en ce moment ?

Les kanaks non plus ne sont pas simplement dépeints comme de "pauvres victimes". A aucun moment Kasso n'excuse les meurtres des gendarmes. Ils sont surtout montrés comme des membres d'une communauté qui souffre à cause de leurs actes, quand bien même ceux-ci seraient justement motivés (ce qui n'est pas tranché dans le film).
Mourir, c'est pour les idiots.

Charlie Sheen

#118 L'utilisateur est hors-ligne   Elwray 

  • Gremlins
  • Groupe : Members
  • Messages : 1 344
  • Inscrit(e) : 12-février 10
  • Profil:Homme

Posté 03 mai 2012 - 15:58

C'est sûr que Kasso prend clairement partie (comme il avait été dit sur le topic il se sent obligé plusieurs fois de dire que les kanaks preneur d'otages ne sont que des pêcheurs etc... et "omet" de présenter Alphonse Dianou comme le semi-illuminé qu'il était) mais je pense que pour le reste c'est un peu plus nuancé. Enfin autant que la réalité pouvait l'être (les gars de l'armée ou les gendarmes, je ne sais plus - et au fond ils dépendent du même ministère :lol: - qui décident de démissionner au lieu de perpétrer des actes qu'ils ne cautionnent pas...), parce que j'ai envie de dire que parfois la réalité est aussi simpliste et manichéenne que ça. Donc non c'est un peu plus mesuré que ça.

Après que même au sein de cette caractérisation qui se rapprocherait d'une réalité, on trouve qu'il y va avec de gros sabots je suis d'accord.

Mais Kasso a également dit, qu'il avait même dû se freiner quand il s'agissait de montrer des humiliations, rendus publiques par différents rapports, subies par les civils kanaks (dont une scène qui avait été écrite à base d'un civil attaché sur le devant d'une jeep et que 2-3 soldats s'amusent à faire le tour d'un village avec). Comme quoi : il s'est quand même bridé à ce niveau là au lieu de charger la mule.

Mais bon personnellement, je n'avais pas envie de pinailler sur ces 2-3 trucs qui m'ont gêné vu le film dans sa globalité (c'est quand même la teuhon, même pour ce que ça vaut et au fond je m'en fous, que le Kasso et le Marchal n'ait pas été nommés dans la catégorie Meilleur réal' aux Césars)
Image IPB
Ecoute ton ami Billy Zane, il est réglo lui, il essaye de te sortir d'un mauvais pas

#119 L'utilisateur est hors-ligne   Mccoy 

  • Je consulte un psy
  • Groupe : Members
  • Messages : 9 937
  • Inscrit(e) : 12-novembre 08
  • Profil:Homme
  • Location:Au ciné, sans lunettes 3D

Posté 03 mai 2012 - 15:59

Ba je rejoins un peu la critique du manichéisme. Le problème c'est que le film se heurte au problème de la fidélité des faits, et malheureusement dans ce cas oui, il y a manichéisme. Kassovitz du coup est bien obligé/se sent obligé d'être fidèle au faits mais d'un point de vue cinématographique ça le pénalise je trouve.
Image IPB

"I don't change my style for anybody. Pussies do that. "

#120 L'utilisateur est hors-ligne   Scalp 

  • Booby Lapointe
  • Groupe : Members
  • Messages : 16 708
  • Inscrit(e) : 03-décembre 07
  • Profil:Homme

Posté 03 mai 2012 - 16:00

Les Kanaks on nous répètes 15 fois ( et j'exagère pas ) que c'est des mamans et des papas, j'en pouvais plus de cette phrase, bien sur que Kasso les excuse.

Partager ce sujet :


  • (13 Pages)
  • +
  • « Première
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)