Mad Movies: MARCHE DU FILM 2011 : LES FLOPS - Mad Movies

Aller au contenu

Page 1 sur 1

MARCHE DU FILM 2011 : LES FLOPS

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Peav' 

  • Site Admin
  • Groupe : Administrators
  • Messages : 28 594
  • Inscrit(e) : 29-août 02
  • Profil:Homme
  • Location:Panama

Posté 15 juillet 2011 - 11:54

Après nous avoir parlé de ses coups de cœur du Marché du Film, Fausto Fasulo revient sur ses déceptions, qu'elles soient franches (The Wicker Tree) ou relatives (The Divide).'...

URL de l'article : http://www.mad-movie...011_LES_FLOPS_1

#2 L'utilisateur est hors-ligne   schizoidman 

  • Ghoulies
  • Groupe : Members
  • Messages : 153
  • Inscrit(e) : 06-octobre 09
  • Profil:Homme

Posté 15 juillet 2011 - 13:48

Je commence à en avoir marre d'entendre et de lire des critiques si agressives des Sushi Typhoon comme Tokyo Gore Police, Helldriver (non cité ici mais dans le mag souvent), alors que l'esprit mad est là. Comme si le côté friandise décallée vous passait au dessus, que vous les jugiez au premier degré. Ce sont des pépites de générosité, de n'importe quoi filmique qui fait du bien, bourré de bonnes idées et loin d'être réalisé n'impote comment (Tokyo Gore police possède son lot de jolis plans aux jolies lumières). Du gore, du con,du cgi pourri volontaire (du moins ils s'en foutent), du cgi pas si pourri (Karate Robo Zaborgar a des passages en cgi très convaincants je trouve), beaucoup d'effets "live" sympatoches. ça ose tout, ça va a 200 à l'heure... Bref je suis vraiment incrédule, c'est tout ce qu'on aime habituellement. De l'acharnement, voilà ce que c'est je trouve. Sutout quand on voit qu'Helldriver a été une des plus grosses surprises du BIFFF 2011. Je trouve dommage de dénigrer des films et des créateurs qui donnent tant pour nous offrir des films décomplexés, ce qu'on aime à mad en général non ?

Une réelle incompréhension, j'insiste. (en ce qui concerne celui cité ici,je ne l'ai pas vu, et c'est vrai qu'un Vampire Girl VS Frankenstein Girl est plus faiblard par exemple, mais en citant Tokyo Gore Police comme une référence à une époque, c'est vous qui m'avait donné envie de le voir. maintenant, il est cité comme un mauvais exemple dans la plupart des rédactions du mag. Aigris madmovies ?)

a bon entendeur...
"Un intellectuel assis va moins loin qu'un con qui marche" (AUDIARD)

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Mark Chopper 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 3 031
  • Inscrit(e) : 23-mai 08
  • Profil:Homme
  • Location:Reims

Posté 15 juillet 2011 - 16:27

Pour avoir enchaîné récemment, un peu par hasard, "Fashion Hell" (qui n'est pas une production Sushi Typhoon, mais dont les maquillages sont quand même assurés par Yoshihiro Nishimura) et quelques films d'exploitation japonais des années 60/70 (des films de Seijun Suzuki, "Elle s'appelait Scorpion", "Female Yakuza Tale"...), je rejoins l'avis de Fausto.

Ces vieilles bobines transcendaient des scénarios classiques grâce à une incroyable inventivité visuelle/sonore... Alors que les productions Sushi Typhoon semblent sur la pente descendante. Leurs derniers films ne valent pas "The Machine Girl" ou "Tokyo Gore Police" et paraissent bâclées. Si certains aiment, tant mieux, mais j'aimerais voir un vrai formaliste nippon signer un bon film d'exploitation.

#4 L'utilisateur est hors-ligne   schizoidman 

  • Ghoulies
  • Groupe : Members
  • Messages : 153
  • Inscrit(e) : 06-octobre 09
  • Profil:Homme

Posté 16 juillet 2011 - 00:38

Voir le messageMark Chopper, le 15 juillet 2011 - 16:27 , dit :

Pour avoir enchaîné récemment, un peu par hasard, "Fashion Hell" (qui n'est pas une production Sushi Typhoon, mais dont les maquillages sont quand même assurés par Yoshihiro Nishimura) et quelques films d'exploitation japonais des années 60/70 (des films de Seijun Suzuki, "Elle s'appelait Scorpion", "Female Yakuza Tale"...), je rejoins l'avis de Fausto.

Ces vieilles bobines transcendaient des scénarios classiques grâce à une incroyable inventivité visuelle/sonore...


Tu n'as pas vu les bons (par mauvais hasard). Fashion Hell est en effet une purge. Mais Karate Robo Zaborgar et Helldriver -quoique non exempts de longueurs- sont à la hauteur. Et je trouve que Helldriver par exemple, avec des thèmes et des préoccupations modernes rappelle justement la vague de film que tu cite par son inventivité (le mot est juste en effet) de tous les instants. Même les éclairages multicolores font échos.
"Un intellectuel assis va moins loin qu'un con qui marche" (AUDIARD)

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Mark Chopper 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 3 031
  • Inscrit(e) : 23-mai 08
  • Profil:Homme
  • Location:Reims

Posté 16 juillet 2011 - 07:23

Je donnerai une chance à ces deux films dont tu parles le jour où je trouverai une copie... Pour conclure sur une note positive, les zozos de Sushi Typhoon ont au moins eu le mérite récemment de produire la bombe "Cold Fish" de Sion Sono. Bon, je ne sais pas ce qu'ils ont pensé du résultat, mais rien que pour ça, heureusement qu'ils existent.

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1


Réponse rapide

  

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)