Mad Movies: La Taupe - Tomas Alfredson (2011) - Mad Movies

Aller au contenu

  • (6 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

La Taupe - Tomas Alfredson (2011)

#31 L'utilisateur est hors-ligne   Corvis 

  • Faut que j'aille dormir
  • Groupe : Members
  • Messages : 12 913
  • Inscrit(e) : 13-janvier 10
  • Profil:Homme
  • Location:Montpellier

Posté 12 janvier 2012 - 11:57

Rhooo mais la musique, rien que ça, ça me plonge dans l'ambiance parano moua :)

#32 L'utilisateur est hors-ligne   Johann Kraus 

  • J'ai plus de vie sociale
  • Groupe : Members
  • Messages : 5 109
  • Inscrit(e) : 03-juillet 09
  • Profil:Homme
  • Location:Lingette !!

Posté 18 janvier 2012 - 13:51

Tinker Tailor Soldier Spy fait dans l’austérité et insiste sur la solitude et la froideur de ses personnages. Personnages superbement campés mais laissant assez indifférent, si ce n’est l’excellent Tom Hardy, seul à susciter l’empathie. D’ailleurs quelle erreur de laisser les suspects autant en retrait, puisque la révélation de l’identité de la taupe tend à n’avoir aucun impact.
Et puis, il y a cette intrigue, étrangement décousue et rendue faussement complexe par un montage chaotique qui enchaîne bribes de scènes et de dialogues, accumulant ainsi les informations tout en les délayant avec des scénettes hors de propos.
Malgré tout, les deux heures passent sans mal grâce essentiellement à l’excellence formelle et à la classe de la mise en scène. Juste dommage que le tout soit aussi sec et confus.

4,5 / 6
Image IPB

#33 L'utilisateur est hors-ligne   Corvis 

  • Faut que j'aille dormir
  • Groupe : Members
  • Messages : 12 913
  • Inscrit(e) : 13-janvier 10
  • Profil:Homme
  • Location:Montpellier

Posté 19 janvier 2012 - 02:03

Voir le messageJohann Kraus, le 18 janvier 2012 - 13:51 , dit :

Tinker Tailor Soldier Spy fait dans l’austérité et insiste sur la solitude et la froideur de ses personnages. Personnages superbement campés mais laissant assez indifférent, si ce n’est l’excellent Tom Hardy, seul à susciter l’empathie. D’ailleurs quelle erreur de laisser les suspects autant en retrait, puisque la révélation de l’identité de la taupe tend à n’avoir aucun impact.


Tous les avis que j'en ai eu tendent vers ce défaut là.
C'est quand même super dommage avec un casting pareil (Oldman, Hardy, Jones, Hinds, Hurt, Cumberbatch, Strong, c'est une sacrée dream team...)

#34 L'utilisateur est hors-ligne   heatmann 

  • Leprechaun
  • Groupe : Members
  • Messages : 537
  • Inscrit(e) : 25-mars 10
  • Profil:Homme
  • Location:UK

Posté 19 janvier 2012 - 08:47

Un film D'espionnage Soooo british ! soyez prévenue ! la guerre froide dialoguer par des gentlement du MI6 bien confortablement assis dans des fauteuil art-deco aussi désuet que les intérieur et le design 70’s ou ils se trouvent , autour d’une tasse de thé ou un verre scotch , une chasse a l’agent double plastiquement bluffante de style mais aussi pechu qu’un discours de la reine ! Alors oui Tinker tailor est très bavard et verbeux, mais cette aspect ne me gène ou rebute aucunement, par contre le rythme léthargique et le coter très statique, totalement posh voir même prétentieux par moment , délicat et surtout protocolaire , plombe un peu un script pourtant très riche , très dense . alors j’ai clairement été apostropher par le résultat et les intention clair du réalisateur de ne pas céder a la facilites , et je note large car la sceance fut stimulante mais oui le mot est lâcher , la taupe est chiant , mais chiant beau , chiant intéressant même si c’est paradoxale , en tout cas certainement pas chiant vide , ca , non .

On sent que y a de la matière , mais heureusement que j’ai mater ca en mâtiner et fesait attention , car le soir crever après le taf c’était sur que je me serait endormi ! La narration et le montage sont délibérément penser pour conserver tout le mystère , tellement que ca en devient un brin artificielle . Il faut quand meme 50 minute pour que l’enjeu principale du film soit enfin reveler et dit a haute voix ; il y a un agent russe infiltrer dans les services secret britanique , et au final , la taupe c’est juste ca , y a pas de storyline perso sur le cotes , ni de theme cacher , ni meme de gros twist , c’est juste que c’est hyper sous entendue , eclater dans le temp sans aucun repere, tout le monde agit sans reel description de leur personalites , leur motivation , du coup on est quand meme vite perdue et perplexe et reste pendant la plupart du film sans grande idee de qui fait quoi et pourquoi ! Mais une fois le final reveler et la conclusion ( tres belle 10 derniers minute , sequence vraiment maitriser de grand cinema ) illustrer , on se souvient de la 1er partie faussement brouillone du film et on se dit qu’il faut revoir ca au plus vite , a l’image de tout ces faux semblant du film justement .

ce qui est donc malin c’est que le film lui-même joue a l’espion double avec nous et le realisateur a choisit de faire de sont metrage en entier , un reflet de sont intrigue et personnages et on ne s’en rend compte , qu’apres la vision global du film , au millieu on est un peu perdue , receuillant les info , bref tout comme oldman quoi , et ca c’est une direction ingenieuse mais qui forcement en laissera quelque uns sur le bord de la route .

c’est vraiment deconcertant , ca parle de mission , de dossier , de nom de code , mais faut limite prendre des notes et faire les liens et enquete nous meme car sinon ca reste bien hermetique . Autant dire que ce fond plutôt austere sous forme de puzzle encoder , bercer par une mise en scene lancinante et anti spectaculaire ( mais c’est pas pejoratif , c’est en total relation avec ces perso , sont intrigue et le ton et direction general du film ) forme un objet qui fascine par le challenge intellectuel qu’il propose , de meme qu’il peut faire souvent decrocher par sont manque d’implication emotionel ou meme le fait que le suspence n’est jamais reelement chercher , bref Tinker tailor est un film qui stimule , nous fait travailler et je doute que je puisse ( et surment plein d’autre spectateur ) evaluer et apprecier a sa juste valeur le film de suite apres ce visionnage découverte . Oui je suis un peu mitiger dans une certaine mesure ou plutôt nuancer vue que j’attendais un chef d’œuvre comme il est buzzer ( la jpeut comprendre pourquoi les review se sont branler dessus ) , mais il y a la un boulot cinématographique dingue et un film qui reste en tete comme un rubixcube qu’on a envie de laisser tomber , mais reprendre 2 seconde apres .

le film est un production serieux et super classe a tout les niveau , la caution littéraire est la , la réalisation est formellement magistrale , sérieux c’est splendide . que ce soit la reconstitution d’epoque opulente de détail et réalisme , ou la photo a tomber qui fait la part belle on zone d’ombre et des ton gris-marron-sepia , alfredson soigne chaque scene en utilisant l’architechture qu’il cadre de façon esthétisante . les mouvement de camera sont langoureux , une réalisation académique et chassieuse . l’ambiance fait de méfiance , de faux semblant , de traite , de doute , bref la guerre froide parmi les haut bureaucrate des service secret est parfaitement saisissante a chaque plan , pas d’over stylisation gratuite , ce qui rend le film encore plus respectable et objectivement réussit .
le montage est malin , alors oui c’est vrai que rien n’est fait pour rendre le visionnage confortable ou facile , mais la technique y est irréprochable . puis la bande son jazzy , classique et le score atmosphérique et lui aussi vintage complète ce tableau au dessus de tout reproche , après , c est juste une question de gout et ressentie mais c’est dur de prendre le film en défaut sur des détail concret .

le casting est lui bien impressionnant , alors oui le scenario fourmille de personnage , mais vraiment quoi , on peut encore une fois etre vite perdu vue qu’ils ne sont jamais présenter de manière conventionnel . la encore, c’est a nous de pas rater un wagon et faire attention au moindre détail et phrase indice , un vrai labyrinthe choral . gary oldman est le lead , et lui seul . un role finement ecrit et une performance vraiment subtil et tout en retenue de l’acteur qui montre après une longue et talentueuse carrière , encore une nouvelle facette des ces interprétation . le reste du all star fait un peu figuration c’est vrai , surtout qu’il y a peut de perso qui on droit a un minimum de background ou développement personnel , c’est plutôt des rôle fonctionnel dans l’intrigue qu’il joue . Reste que engager des mec aussi bon ben forcement ils arrivent a elever chaque scene ou dialogue grave a une profondeur de regard et une palette d’emotion saisissante . a ce pti jeu certain tire leur épingle du jeu . Mark strong dans un pti role , laisse sont emprunte dans un role clef et un perso forcement touchant et tragique . Tom hardy est encore plus discret , et la carrément sobre, lui aussi a un role important a jouer et l’acteur s’efface derrière sont perso . colin firth est reléguer au 2nd plan mais a droit a sont lot de scene puissante mais toute cumuler sur la fin du film . john hurt par contre vient vite fait diriger les débat , il gueule un peu et s’en vas . toby jones, cirian hinds et stephen graham garnissent les réunions et les conférence mais on pas de réel investissement , c’est pas un defaut , c’est juste que plein de role , meme les plus mineur , sont interpreter par des visage connue, ca veut pas dire qu’il faut forcement leur donner plus de temps a l’ecran . Bon je préfère quand même the good shepherd c’est clair et net , plus direct et moin casse-tete . du coup jvais revoir Russia house qui m’avait lui aussi laisse un peu perplexe !

4.75/6
Posted ImagePosted Image

#35 L'utilisateur est hors-ligne   Tingle 

  • Salvador Tingle
  • Groupe : Members
  • Messages : 7 130
  • Inscrit(e) : 09-janvier 05
  • Profil:Homme
  • Location:Hyrule

Posté 19 janvier 2012 - 16:13

Question pour ceux qui l'ont vu: La scène du guichet est réussie?

#36 L'utilisateur est en ligne   Docteur Fu Manchu 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 2 485
  • Inscrit(e) : 02-octobre 10
  • Profil:Homme

Posté 19 janvier 2012 - 17:31

Voir le messageCorvis, le 19 janvier 2012 - 02:03 , dit :

Voir le messageJohann Kraus, le 18 janvier 2012 - 13:51 , dit :

Tinker Tailor Soldier Spy fait dans l’austérité et insiste sur la solitude et la froideur de ses personnages. Personnages superbement campés mais laissant assez indifférent, si ce n’est l’excellent Tom Hardy, seul à susciter l’empathie. D’ailleurs quelle erreur de laisser les suspects autant en retrait, puisque la révélation de l’identité de la taupe tend à n’avoir aucun impact.


Tous les avis que j'en ai eu tendent vers ce défaut là.
C'est quand même super dommage avec un casting pareil (Oldman, Hardy, Jones, Hinds, Hurt, Cumberbatch, Strong, c'est une sacrée dream team...)


J'ai pas du tout eu cette impression.
Peut-être parceque j'avais lu le bouquin (c'en est d'ailleurs une adaptation très fidèle et réussie), mais tous les personnages "principaux" m'ont touché (mais vraiment), que ce soit Oldman et sa profonde solitude, Hardy et ses espoirs, l'amitié entre deux protagonistes que je ne citerai pas (et qui est superbement conclu dans une magnifique dernière séquence). On éprouve même une profonde empathie pour Cumberbatch au cours d'une très courte scène.
Que la réalisation soit froide et "clinique" est une chose, mais La taupe reste un film de personnage avant d'être un film d'espionnage. En ressort une ambiance dépressive et mélancolique qui à mes yeux et la plus grande réussite du film (surtout à travers ses flash back et le personnage de Hurt).
Après c'est comme les bouquins de Le Carré : Ca parle beaucoup, l'intrigue se met en place lentement et les personnages semblent peu intéressants aux premiers abords. Où on rentre dedans et on apprécie (j'ai kiffé ma race pour ma part, dans mon Top - :ninja: - 2012 direct) où on est complètement largué et hermétique à ce type de narration.

Faut y aller, c'est un putain de grand film.
Et Alfredson a un sens de l'image et du montage hallucinant.

EDIT : Sinon le film est très limpide, hein. On nous explique tout à la fin, faut pas déconner non plus. Ceux qui n'arrivent pas à suivre n'ont jamais vu de film d'espionnage (hormis James Bond) de leur vie. Y a aucune zone d'ombre, juste que l'on comprend tous les enjeux seulement au final et que pendant la film y a pas de pancarte explicative à chaque séquence un peu tortueuse. Quand je lis "challenge intellectuel" plus haut, faut pas pousser.

Voir le messageTingle, le 19 janvier 2012 - 16:13 , dit :

Question pour ceux qui l'ont vu: La scène du guichet est réussie?


Cette scène, par contre, c'est de la merde.

Par contre la séquence ou l'on dévoile l'identité de la taupe dé-chi-re :
Spoiler

Image IPB

#37 L'utilisateur est hors-ligne   Goldanus 

  • Les fions qui m'aimaient
  • Groupe : Members
  • Messages : 4 080
  • Inscrit(e) : 17-novembre 11
  • Profil:Homme
  • Location:change de trou, ça fume

Posté 19 janvier 2012 - 17:45

Tout pareil, les personnages sont vraiment émouvants sans que le film ne mette en retrait l'aspect thriller du récit (c'est super étouffant).
Et pareil, top 2012 direct (meilleur film 2011 pour Empire d'ailleurs même si je ne sais pas ce que ça vaut).
Image IPB

"There are no saints in the animal kingdom. Only breakfast and dinner"
Lorne Malvo

#38 L'utilisateur est hors-ligne   adamo 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 3 990
  • Inscrit(e) : 17-septembre 02
  • Location:devant mon écran

Posté 19 janvier 2012 - 18:03

Voir le messageTingle, le 19 janvier 2012 - 16:13 , dit :

Question pour ceux qui l'ont vu: La scène du guichet est réussie?


Pas transcendante, on sue pas quoi. (La scène avec le coup de fil du garagiste, c'est ça ?)
Image IPB

#39 L'utilisateur est en ligne   Docteur Fu Manchu 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 2 485
  • Inscrit(e) : 02-octobre 10
  • Profil:Homme

Posté 19 janvier 2012 - 18:09

Voir le messageadamo, le 19 janvier 2012 - 18:03 , dit :

Voir le messageTingle, le 19 janvier 2012 - 16:13 , dit :

Question pour ceux qui l'ont vu: La scène du guichet est réussie?


Pas transcendante, on sue pas quoi. (La scène avec le coup de fil du garagiste, c'est ça ?)


:closedeyes:

Je crois qu'il s'agit d'une blague en rapport avec le caca. Mais je veux pas m'avancer.
(parceque quand on a la taupe au guichet, suer n'est pas exclu).
Image IPB

#40 L'utilisateur est hors-ligne   adamo 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 3 990
  • Inscrit(e) : 17-septembre 02
  • Location:devant mon écran

Posté 19 janvier 2012 - 18:41

Ah ben crotte, j'ignorais l'expression, perso c'est plus "avoir le cigare au bords des lèvres". On en apprend tous les jours. :sweat:
Image IPB

#41 L'utilisateur est hors-ligne   Mccoy 

  • Je consulte un psy
  • Groupe : Members
  • Messages : 9 962
  • Inscrit(e) : 12-novembre 08
  • Profil:Homme
  • Location:Au ciné, sans lunettes 3D

Posté 13 février 2012 - 20:32

Un film déroutant, frustrant et bouleversant à la fois.

La narration, éclatée et composée de flashbacks et de changements brusque de point de vue, étonne et rend le film intriguant au début. Seulement voilà, plus l'intrigue avance et plus le tout devient complexe. Si on a le malheur de louper ne serait-ce qu'une information, un nom ou autre….on est largué. Et c'est presque ce qu'il m'est arrivé avec cette Taupe (splendide titre français). A la fin, certains points évoqués par les personnages m'étaient limite inconnus. la Taupe est un film exigeant, peut être trop, car a force de vouloir complexifié une enquête a priori banale, Alfredson perds l'attention du spectateur, qui pioncera alors gentiment lassé de tout ces noms et autres codes balancés toutes les 5 minutes.

On pourra alors rapprocher le film d'un Millenium, dans le sens ou La Taupe est au final plus un film de personnage qu'un film "d'enquête". A priori très froid et peu emphatiques, les personnages deviennent au fur et a mesure beaucoup plus attachant et intéressants qu'ils ne le laissaient supposer. Et ce à travers des choses toutes simples, une caractérisation par l'image que Alfredson maitrise brillamment bien (les différentes scènes de la fête marchent du tonnerre, et on voit très bien l'amitié et les liens qui unissent ces hommes a l'aide de regards qui en disent énormément). Par contre j'ai pas du tout (mais alors pas du tout) compris l'utilité du personnage de Soldier, complètement mis de côté (il doit avoir 3 ligne des dialogues max) par rapport aux autres. Il serait pas là que ça serait pareil. Mais les autres sont tous parfaits, en plus d'être magistralement interprétés (Hardy sur la corde raide, Vieux Mec qui fait passer toute une palette d'émotion avec trois fois rien, Cumberbatch, qui rend son perso bouleversant en une scène est nickel, bref TOUS).

La réalisation est d'une classe incroyable, mélange de modernisme avec des cadres millimétrés et soignés, faisant entrer avec intelligence les personnages dans le cadre (la scène de l'ascenseur, reprise deux fois), soutenue par une photographie aux teinte grisâtre et naturalistes très belle.

Au final, l'enquête importe peu (comme Millenium) car quand viens la fin (sublime musique de La Mer), qui montre en deux temps et avec deux champs contre champs la très grande amitié entre deux personnages (ça fait beaucoup de deux je sais), impossible de ne pas être cueilli. C'est à ce moment là malheureusement que je me suis rendu compte que La Taupe n'est pas un film d'espionnage, c'est avant tout un film de personnages, et une splendide réflexion sur le temps et l'amitié.

Nul doute que la seconde vision n'en sera que plus passionnante (enfin j'espère).
Image IPB

"I don't change my style for anybody. Pussies do that. "

#42 L'utilisateur est hors-ligne   Hotsu 

  • Leprechaun
  • Groupe : Members
  • Messages : 624
  • Inscrit(e) : 02-novembre 07
  • Profil:Homme
  • Location:BZH

Posté 13 février 2012 - 20:58

Vu Samedi soir, et le moins qu'on puisse dire c'est que c'est pas un film de samedi soir justement. J'ai pas compris grand chose au script (et la critique a beau être unanime, y en a quand même pas mal qui avouent avoir rien pigé) et je suis pas rentré dans le film en fait, du coup forcément ça m'a paru interminable. Mais... ça ne m'a pas empêché de voir une réalisation sublime. C'est anti-spectaculaire mais en soit c'est bien chiadé à l'écran quoi donc ça va, y a bien un plan inoubliable (plan séquence vers la fin débuté par une Citroën DS et fini par un atterrissage d'avion) et une atmosphère européenne séduisante ("so british" dans l'ensemble on va dire).

Quelque chose me dit que ça gagne probablement à être vu une seconde fois, mais je me suis tellement fait chier que j'ai déjà oublié qui était La Taupe donc bon.
Image IPB

#43 L'utilisateur est hors-ligne   OrsonZ 

  • Fear Facteur
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 19 306
  • Inscrit(e) : 10-avril 07
  • Profil:Homme
  • Location:...fait le larron

Posté 13 février 2012 - 21:00

C'est le genre de film où on se dit que ce n'est pas tellement l'arrivée qui importe mais le voyage (je ne me souviens plus de l'expression mais vous en aurez saisi le sens)
Ce film m'a bercé sans m'endormir.

Et bien sûr, le tout qui emballe le film est aux petits oignons: acteurs, mise en scène, photo...
J'ai une petite réserve sur la musique jazzy-un-poquito-chiantos-sur-les-bords mais sinon rien à dire. C'est propre et sans fioritures.

4/6

EDIT:

kasstoivite dit :

Le fait d'avoir cramé la taupe dans les 30 premières minutes n'aide pas non plus...

Mais oui bien sûr, sur quelles données tu te bases (réponse en spoiler STP) ?
C'est parce-que t'as déjà lu le livre, avoue -_-

tuezlestous dit :

Il faudra du temps qu'il faudra, mais à la fin il peut être très, très mal

#44 L'utilisateur est en ligne   Bruttenholm 

  • Je consulte un psy
  • Groupe : Members
  • Messages : 9 067
  • Inscrit(e) : 10-juin 05

Posté 13 février 2012 - 21:13



#45 L'utilisateur est hors-ligne   Rev3ngZ 

  • Gremlins
  • Groupe : Members
  • Messages : 1 008
  • Inscrit(e) : 30-juin 03
  • Location:Paris

Posté 13 février 2012 - 22:49

4/6
Intéressant mais brumeux, pas toujours ultra-captivant. Belle reconstitution. Casting quatre étoiles.
The Thin Red Line

Partager ce sujet :


  • (6 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)