Mad Movies: Merantau - GH Evans (2009) - Mad Movies

Aller au contenu

  • (4 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Merantau - GH Evans (2009) (aka Warrior) Ong Bak en Indonésie

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Rod 

  • Faut que j'aille dormir
  • Groupe : Members
  • Messages : 16 989
  • Inscrit(e) : 21-mai 08
  • Profil:Homme
  • Location:City 17, Black Mesa

Posté 27 juillet 2010 - 13:56

Image IPB

MERANTAU, donc, c'est un film à l'histoire un peu spéciale : Garret H. Evans, le réalisateur, est un gallois qui réalisait un documentaire sur un art martial malaisien appellé le Silat. Il rencontra dans une école de pratiquants, Iko Uwais, et il fut impressionné par son charisme et sa capacité d'adaptation à la caméra, si bien qu'il le propulsa en tête d'affiche de son premier film d'art martial.

Le Merantau, c'est donc un rite initiatique où le jeune villageois doit quitter son foyer pour aller affronter la vie, dans la grande ville de Jakarta. Yuda (Iko Uwais), y va donc pour apprendre le Silat à de jeunes enfants. Malheureusement, sa route croise bien vite le chemin d'esclavagistes sexuels européens, et va se retrouver à protéger une jeune fille et son petit frère des méchants.

La construction narrative du film est bien connue, avec des premières séquences où le héros fait des démos de son art, et le salaud est bien félin. Puis, ça enchaîne les rouages narratifs hasardeux, où le héros sauve donc la fille une fois (mais celle-ci perd son boulot donc lui en veut), puis se retrouve encore une fois comme par hasard à re-sauver la fille, à l'instant t à l'endroit X très précisément.

Image IPB
Yuda le héros, Adit le petit frère de la lead girl, Eric le pratiquant de Silat corrompu, et Johnny l'intermédiaire du trafic.

Ceci étant, y a rien de véritablement ronflant dans tout ça : les décors naturels sont très beaux, et l'architecture de Jakarta est assez hypnotique tant elle est étouffante (les rues piétonnes entre les batiments sont de vraies coupe-gorges).

Au niveau du casting, les bad guys sont mieux traités que d'habitude, le duo d'européens est particulièrement suave et adepte de la punch-line incisive à tout instant, de même qu'il semble y avoir une étrange relation entre les 2 (amis très proches ou homos refoulés, on en saura pas plus), qui rend leurs séquences assez sympatoches.

Image IPB

Ratger (à droite) après avoir expliqué à Luc (à gauche) que se prendre une bouteille dans la gueule, ç'est vexant...

Voilà. Le film est également très gore par moments. Y a de rares séquences où le sang coule, mais quand ça le fait, ça plaisante pas.

Parlons fights à présent : ben c'est très dans la lignée de BORN TO FIGHT et ONG BAK : combats tous filmés en plans larges, quasiment aucun champ/contre-champ, les acteurs/cascadeurs s'en prennent plein la figure et voltigent gaiement dans le décor, et ce à intervalle régulier.
La dernière demi-heure prend la forme d'une longue course-poursuite, avec de plus en plus de combats, et de plus en plus de séquences hallucinantes, voir des mecs se faire balancer d'un échafaudage et se crouter le dos au sol, mais t'as mal pour eux quoi...
Bref, des combats rapides, secs, et vifs, et bien sûr un Burly Brawl final. Même si je pense qu'ils auraient pu se passer de faire des 2 européens bad guys des combattants émérites, ça faisait un peu too much.

Voilà, j'ai passé un bon moment devant ce projet pas exempt de défauts, mais sincère, honnête, et qui veut faire plaisir au spectateur.

4/6.
Image IPB

#2 L'utilisateur est hors-ligne   MightyLeatherface 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 3 526
  • Inscrit(e) : 15-juin 06
  • Profil:Homme
  • Location:Farmington, Los-Angeles (CA)

Posté 28 juillet 2010 - 13:32

Ça donne plutôt envie.

#3 L'utilisateur est hors-ligne   dj fest 

  • J'ai plus de vie sociale
  • Groupe : Members
  • Messages : 5 460
  • Inscrit(e) : 26-mai 06
  • Location:Lille

Posté 28 juillet 2010 - 15:08

Pareil je suis preneur !
Mourir, c'est pour les idiots.

Charlie Sheen

#4 L'utilisateur est hors-ligne   sebas 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 44
  • Inscrit(e) : 23-avril 09

Posté 22 septembre 2010 - 21:42

sorti ce jour en dvd et blu ray et c'est juste énorme. Iku Uwais le mec à suivre.
bande annonce

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Corvis 

  • Faut que j'aille dormir
  • Groupe : Members
  • Messages : 12 877
  • Inscrit(e) : 13-janvier 10
  • Profil:Homme
  • Location:Montpellier

Posté 22 septembre 2010 - 22:14

Vu à Mauvais Genre cette année, et excellent petit film.

Si on arrive à oublier le déséquilibre entre le côté comics/jeu vidéo très prononcé et folklorique et le côté émotionnelle et sentimental TROP prononcé et raté (sauf la fin, magnifique), on s'éclate vraiment, c'est bourrin comme c'est pas permis (y'a des cascadeurs qui font des trucs, j'ai encore plus écarquillé les yeux que sur Ong Bak) mais très aérien, et les méchants cartoonesques sont méga fendards (ou jouent trop mal si on le prend au premier degré).

Non vraiment c'est une excellente surprise qui ne contient quasiment que des moments d'anthologie (putain le bad guy qui continue à s'énerver alors qu'il a les bouts de verre d'une bouteille qu'on lui a éclaté sur la gueule partout sur le visage, c'est génial^^)

5/6

#6 L'utilisateur est hors-ligne   dj fest 

  • J'ai plus de vie sociale
  • Groupe : Members
  • Messages : 5 460
  • Inscrit(e) : 26-mai 06
  • Location:Lille

Posté 23 septembre 2010 - 10:35

Ah ouais faut vraiment que je le chope celui-là alors.
Mourir, c'est pour les idiots.

Charlie Sheen

#7 L'utilisateur est en ligne   Rom1 

  • Je ponctue chaque phrase par un pet
  • Groupe : Members
  • Messages : 12 453
  • Inscrit(e) : 30-août 02
  • Profil:Homme
  • Location:Reims

Posté 23 septembre 2010 - 11:09

Ah ben je me demandais ce que ça valait après l'avoir vu en rayon.
J'ai un gros besoin de films de tatanne en ce moment, ça va le faire.

Clint dit :

Pareil pour les problèmes d’échelle. Faîtes un test : regardez vos bites. Si vous les voyez grosses, vous avez effectivement un problème d’échelle.


Mon blog

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Sanjuro 

  • Be dumb !
  • Groupe : Members
  • Messages : 9 181
  • Inscrit(e) : 09-mars 03
  • Location:Hi there !

Posté 23 septembre 2010 - 18:02

Vu il y a quelques mois. En gros c'est dans la lignée des Ong Bak premier du nom, Born to fight, Chocolate et cie : Des prouesses physiques spectaculaires mais zéro mise en scène autour de ça (et en plus c'est bourré d'interminables ventres mous...).
[jeune vieux con] Bref, ça commence à me saouler ces films de bastons qui ne sont rien d'autre que des démos martiales[/jeune vieux con]

Je me permet un p'tit HS pour les amateurs de tatane dans la tronche : Wild side devrait, dans les mois qui viennent, sortir Gallants de Derek Kwok qui est, à mon humble avis, le meilleur film martial sorti ces 5 dernières années... C'est drôle, vraiment bien écrit, super touchant (surtout pour les amateurs de la période Shaw bros), bourré de personnages attachants, filmé et découpé avec classe (dans le domaine du film de stomb', je ne vois que Fearless et Kung-Fu hustle comme équivalents récents sur ce point précis) et possédant son lot de bastons hallucinantes (dans un style plus "old school") certifiées 100 % sans câbles et CGI.
Celui-là il poutre, vraiment ! Je vous conseille vivement de vous ruer dessus comme des sauvages dès qu'il sort.^^


Voila
Voila
Image IPB

#9 L'utilisateur est en ligne   Gatsu 

  • Faut que j'aille dormir
  • Groupe : Members
  • Messages : 12 379
  • Inscrit(e) : 06-mai 07
  • Profil:Homme
  • Location:Bordeaux

Posté 23 septembre 2010 - 19:14

Citation

Vu il y a quelques mois. En gros c'est dans la lignée des Ong Bak premier du nom, Born to fight, Chocolate et cie : Des prouesses physiques spectaculaires mais zéro mise en scène autour de ça (et en plus c'est bourré d'interminables ventres mous...).
[jeune vieux con] Bref, ça commence à me saouler ces films de bastons qui ne sont rien d'autre que des démos martiales[/jeune vieux con]


Non mais t'as raison, ça me gonfle aussi les films de bastons où il n'y a QUE les prouesses physiques et que dalle autour. Enfin je ne sais pas pour Merantau, mais c'est ce que j'ai vu dans Ong Bak, Born to fight et dans L'Honneur du dragon...

#10 L'utilisateur est hors-ligne   Scalp 

  • Booby Lapointe
  • Groupe : Members
  • Messages : 16 567
  • Inscrit(e) : 03-décembre 07
  • Profil:Homme

Posté 23 septembre 2010 - 19:38

L'honneur du Dragon la mise en scène était quand même plus mieux bien que Ong Bak ( bon le script était toujours aussi moisi ), par contre Merantau là ça me tente pas du tout.

#11 L'utilisateur est hors-ligne   Corvis 

  • Faut que j'aille dormir
  • Groupe : Members
  • Messages : 12 877
  • Inscrit(e) : 13-janvier 10
  • Profil:Homme
  • Location:Montpellier

Posté 24 septembre 2010 - 13:02

Ouah... Ok, faut quand même avoir de l'estomac pour dire que Merantau n'est qu'une démo d'arts martiaux sans rien autour...

C'est pas le scénario du siècle, loin s'en faut, et ça arrive qu'on tombe sur des moments niais et/ou ridicules, il faut le savoir. Par contre Gareth Evans a une histoire à raconter, des thèmes à aborder, des références à analyser, je vois pas comment on peut prétendre le contraire. Merantau en lui même est le nom qu les indonésiens donnent à un "acte" que doit accomplir tout jeune pour entrer dans l'âge adulte dans la tradition. À un certain âge, il quitte le village et part tout seul, sans rien à part un peu d'argent, à la ville. Il reviendra quand il saura qu'il a accomplit son Merantau et qu'il est enfin un homme.
C'est ce qui arrive au héros du film, et son Merantau va se faire dans la douleur, puisque le jour où il croise et défend une jeune danseuse exotique/prostituée pour blanc fortuné, il se dit que son Merantau passera par le sauvetage de ses filles arrachées à leur village pour être vendu, vu qu'ayant appris le Silat (art martial indonésien) dès sa plus tendre enfance, pour lui un haut fait à accomplir est forcément un combat.

À partir de là, le film suit une ligne directrice très simple qui mènera forcément le héros à la victoire (encore qu'on peut être surpris jusqu'au bout ;)), en même temps qu'une déclaration d'amour à tout un pan de la pop-culture, le film se référençant sans cesse dans ses situations, ses personnages et ses combats, pêle-mêle aux comics et aux jeux vidéos en oubliant pas un côté cartoonesque délibéré (d'où le fait que comme expliqué plus haut, le principal défaut du film est un déséquilibre entre cette partie fun et le sérieux trop appuyé de certaines scènes).
Le film se construit d'ailleurs un peu comme les vieux beat'em all des années 80 90 (Street of rage et consorts) en reprenant souvent les scrollings horizontaux et verticaux, les situations de bastons sur plusieurs niveaux, les stages de plus en plus dur au fil de la montée d'un immeuble, les boss de niveaux et le double boss de fin ou encore un combat dans un ascenseur qui rappelle les niveaux similaires de Street of Rage (d'ailleurs j'ai du mal à comprendre comment on peut dire qu'il n'y a aucune réa quand le mec se permet de filmer une baston dans un ascenseur fermé sans jamais perdre ni son rythme, ni sa lisibilité, ni son intérêt).
Rien qu'au niveau ludique c'est génial à regarder, et bien que tout le côté profondeur de l'histoire casse pas des briques, le réalisateur a quand même quelque chose à dire dans le parcours de ce garçon, avec de l'émotion et une fin vraiment surprenante pour le coup.

Vraiment le vrai défaut (mais des moindres) du film, c'est son déséquilibre entre les deux facette, pareil certains personnages sont caricaturés comme des "bigger than life" tout droit sortis d'un comics, alors que d'autres sont beaucoup plus sobres et joue la subtilité jusqu'au bout (Eric, personnage énormissime de combattant corrompu espérant sans espoir une rédemption).

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Napoleon_Wilson 

  • J'ai plus de vie sociale
  • Groupe : Members
  • Messages : 6 144
  • Inscrit(e) : 20-septembre 07
  • Profil:Homme
  • Location:dans la campagne avec vue sur l'ocean

Posté 24 septembre 2010 - 13:35

je verrai ce film tantot et je donnerai mon avis plus tard... mais vu la bande annonce, ça fly et ca a l'air de défoncer grave ! pour l'instant: ?/6
Image IPB

#13 L'utilisateur est hors-ligne   sebas 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 44
  • Inscrit(e) : 23-avril 09

Posté 24 septembre 2010 - 21:23

Voir le messageNapoleon_Wilson, le 24 septembre 2010 - 13:35 , dit :

je verrai ce film tantot et je donnerai mon avis plus tard... mais vu la bande annonce, ça fly et ca a l'air de défoncer grave ! pour l'instant: ?/6


on compare toujours a ong bak mais c'est LARGEMENT mieux que ong bak, un cran au dessus de born to fight qui est pour moi l'un des meilleurs dans le genre...mais dans merantau les coups sont beaucoup plus rapides, et le combat final assez long est juste jouissif !! il y a il est vrai pas mal de scènes d'anthologies niveau combats /choré c'est impressionnant et j'insiste sur la derniere partie du film : le combat final qui n'en finit pas vaut VRAIMENT le détour.

un vrai coup de coeur, la fin est magnifique, la réal est belle, il y a de vrais beaux cadre, la bo est soignée voire sublime à certains moments et un vrai montage enfin ! ...
Bref quand on voit le film on a mal et s'en prend plein la gueule...la toute fin est assez émouvante et j'ai aimé ce coté émotion et pas juste baston justement .... bref ça fait du bien.

#14 L'utilisateur est en ligne   Rom1 

  • Je ponctue chaque phrase par un pet
  • Groupe : Members
  • Messages : 12 453
  • Inscrit(e) : 30-août 02
  • Profil:Homme
  • Location:Reims

Posté 25 septembre 2010 - 17:32

Citation

Ouah... Ok, faut quand même avoir de l'estomac pour dire que Merantau n'est qu'une démo d'arts martiaux sans rien autour...


Je suis d'accord.

Merantau est un spectacle sacrément honorable, dans le haut du panier des productions du Sud-est asiatique en matière de tatane.
Déjà, c'est notable mais techniquement c'est impeccable. Les scènes "classiques" sont filmées avec élégance, une photographie sublime qui fait jaillir les couleurs de Jakarta. Les scènes de combat sont d'une totale lisibilité, sans pour autant se contenter de faire dans le grand-angle sans montage. Au contraire, c'est dynamique et bien pensé. Et même la musique tient largement la route, soulignant bien les scènes qu'elle accompagne. On peut sans doute remercier l'oeil occidental et le savoir-faire technique du réalisateur, un Anglais rompu aux documentaires.
Le scénario est il est vrai très classique : le jeune héros arrive en ville, est témoin d'une injustice, intervient et se faisant met le doigt dans un engrenage qui l'amènera à se battre jusqu'au bout. Cela dit, les dialogues sonnent juste, les relations entre les personnages tiennent la route, il y a de l'émotion. Et puis qques personnages valent le détour ; notamment le duo de bad guys (surtt celui à la gde gueule) ou le combattant antithèse du héros. Bref c'est sans génie mais solide - du coup on ne s'ennuie pas malgré le déséquilibre entre les 2 moitiés du film en matière d'action.
Celle-ci se fait attendre, certes. Mais qd elle déboule, on a droit à de sacrées scènes ! Bon, je n'irai pas jusqu'à dire que ça surpasse Tony Jaa - surtt qd on se rappelle de la demi-heure finale de Ong Bak 2. Ça manque sans doute d'adversaires iconiques - comme dans l'Honneur du Dragon, avec le pratiquant de capoeria, le catcheur... Mais c'est du tout bon qd même. Varié, dynamique, la baston va crescendo et on a droit à qques cascades bien WTF. L'affrontement final, long et haletant (on sent l'épuisement des guerriers), fait un excellent climax, juste après un burly brawl bien sympa. Le fight dans l’ascenseur est aussi notable : dans un espace restreint, on assiste à une démonstration technique impressionnante.
Bref, on aurait tort de bouder ce film indonésien qui, techniquement et scénaristiquement, surpasse selon moi les productions thaïlandaises.

Clint dit :

Pareil pour les problèmes d’échelle. Faîtes un test : regardez vos bites. Si vous les voyez grosses, vous avez effectivement un problème d’échelle.


Mon blog

#15 L'utilisateur est hors-ligne   thirdeyemachine 

  • J'ai plus de vie sociale
  • Groupe : Members
  • Messages : 6 436
  • Inscrit(e) : 12-mai 04
  • Profil:Homme
  • Location:Perdu au milieu d'un grand brouillard, j'ai apparemment enfin trouvé la sortie nord...

Posté 26 septembre 2010 - 02:22

Ben pour déboîter sévère, Merantau déboîte !
Voilà un film qui n'oublie pas ses personnages (très attachants) au profit d'une action (incroyablement bien filmée). Cela donne envie de se pencher sur la carrière future et du metteur en scène (auteur du scénario et du montage de son film, quand même) et de son acteur principal. Franchement, rien à dire, ce film est d'une maîtrise totale, et si au premier abord, son scénario parait simpliste, le traitement ne l'est pas du tout et réserve son lot de surprises. Bref, voilà une grosse claque !!!!!
(ps : et pis dans le rôle du bad guy à lunettes, on a un frenchy surdoué de la savate et de ses poings, c'est cool !!!)

5 / 6
Image IPB Image IPB Image IPB

Partager ce sujet :


  • (4 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)