Aller au contenu


Photo

Tintin


  • Please log in to reply
10 réponses sur ce sujet

#1 The Octagon

The Octagon

    Otacon

  • Members
  • 17228 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 26 June 2010 - 07:50 AM

Les Aventures de Tintin


Série en production - 1 saison
Première diffusion en France le 05 mai 1992
Créée en 1991
Avec : Christian Pelissier, Marie Vincent, Henri Labussière plus...
Titre original : Les Aventures de Tintin
Format : 45mn

Synopsis :

Les aventures du jeune reporter Tintin et de son chien Milou ! Sauver ses amis (le capitaine Haddock, le professeur Tournesol), arrêter les bandits, telle est la mission du jeune Tintin.



Image IPB



#2 Loki

Loki

    Trickster ardent

  • Members
  • 4722 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paris, France.

Posté 27 June 2010 - 09:23 AM

Tout ce que je vais te dire n'est pas à prendre comme une valeur sûre, attention. Ce ne sont que des extrapolations basées sur des données parcellaires. Mais puisque tu demandes des informations...





Qu'est-ce que Tintin ?



Il semblerait que Tintin soit une série animée canado-indienne (québécoise et maharashtrienne ?) diffusée en 1992 sur France 3. Programmée à une heure de faible écoute, elle ne connut pas le moindre succès, ainsi d'ailleurs que dans tous les autres pays où elle fut commercialisée. Un critique roumain qualifia Tintin de "brillante percée expérimentale, à la dynamique absconse", dans un essai de quatre cent pages. Quelques débats parmi les cercles littéraires inuits et maoris éclatèrent au sujet de cet objet audiovisuel, mais la trace n'en a pas été gardée.
Le nombre d'épisodes et leur durée reste un mystère. On estime qu'ils sont au-delà des quatre-vingt-dix, quand même, étant donné la vastitude de la narration. L'expert coréen Hyung Min-woo va jusqu'à parier sur dix saisons de cinquante épisodes chacune. Car Tintin aurait été une grande entreprise, malgré son succès minuscule. Le budget a bénéficié de capitaux hollywoodiens et bollywoodiens, une première dans l'histoire de l'industrie du divertissement, qui devait préfigurer l'exportation massive d'oeuvres bollywoodiennes.
Quant à la technique exacte (pâte à modeler ? Celluloïds ? Enchaînement d'aquarelles ? Théâtre de marionnettes ?), impossible d'obtenir le moindre indice dessus. C'est le brouillard complet. Certains rapprochent le travail graphique de celui de Polygon (1977), mais aucun esprit raisonnable ne s'avancerait sur ce point.
Très peu de choses sont donc sûres à propos de Tintin en tant qu'objet d'art. On sait que c'est un espèce d'OVNI, une coproduction exotique, avec un grand nombre d'épisodes, mais le reste ?





De quoi parle Tintin ?


Beaucoup plus accessibles sont les renseignements sur la narration.

Tintin est un cycle de science-fiction/fantasy plein d'action, de romance et de folie. En avance sur son temps, préfigurant certains concepts comme l'ethnocentrisme galactique qui ne commencent qu'aujourd'hui à apparaître dans les travaux de Vinge ou de Iain M. Banks, l'histoire se concentre sur une planète isolée, Moulinsar.




Deodoros, la capitale de Moulinsar.


Le personnage principal est Milou, un guerrier de métier, qui a servi dans l'armée, et qui se double d'un sorcier. C'est un Warlock dans le plus pur sens du mot. Toujours plein d'énergie, mais les traits possédés par des émotions extrêmes, Milou arbore fièrement une barbe noire fournie, une casquette de jais à ruban doré, ainsi que, sur sa toge bleu marine, le signe mystique de son ordre.




Milou (tout à droite) au grand conseil des mages de Deodoros. Notez la présence de Gandalph sur la gauche.


Milou est un membre bien accepté de la société moulinsarienne, mais à la manière d'Axe Deux-en-un dans Le Vagabond des Limbes, il ne tardera pas à être jeté au ban de la civilisation. Tout cela par suite des manipulations de Séraphin, l'Ange de la Mort, son ennemi ultime (nous y reviendrons).
À cette époque, Séraphin est jeune, et encore humain. On sait qu'il traversera plusieurs transformations, avant de défier Milou sous une forme dotée de six ailes et de la terrible Lame-Nébuleuse, mais les détails de son parcours restent inconnus.
Avant de faire face à cette menace ultime, avant même que Séraphin ne devienne un ennemi récurrent, Milou devra affronter des monstres et des guerriers magiques, parfois assistés d'un peu de technologie. Les Chiens de Dindalos sont un parfait exemple, des animaux cyborgs améliorés aux nanomachines. Un seul des Chiens (premiers grands adversaires de Milou) n'est pas un être vil, il s'agit de Fax de l'Ombre, le familier de Gandalph.
Durant l'affrontement contre les Chiens de Dindalos, à la suite de complexes rebondissements que nous ne pouvons révéler ici, Milou utilise pour la première fois le Pouvoir Interdit, jailli de la rune gravée sur sa poitrine, également visible sur sa toge bleu marine.





Dans cette scène de combat contre l'ignoble Drago Malevoie, la rune du torse est bien distincte.



Milou part dans l'espace et commence à découvrir son incroyable destinée. Sa rencontre avec la Pythie est la clef de tout. Il saura rapidement qu'il est le Warlock Suprême, s'améliorant après chaque défaite, et qu'il détient dans ses mains la clef du sort de l'univers. Il ira de découverte en découverte, de planète en planète. Mais toujours, l'action restera essentiellement resserrée sur Moulinsar, qui, de fil en aiguille, passera de planète banlieusarde de l'union galactique au statut de superpuissance.
À partir de là, les choses deviennent floues, et difficiles à reconstituer. Voyages dans le temps, dans les dimensions, dans l'au-delà, dans d'autres aspects de l'existence et de la conscience, même, visions métaphysiques, paraissent se succéder dans le désordre le plus total. La censure prélève son tribut, les scènes les plus violentes sont massacrées, les conquêtes féminines de Milou ne se retrouvent plus dans son lit, et certaines apparitions de monstres ou d'ennemis très sombres sont coupées au montage.
La programmation de la série se fait aléatoire, et même les chroniqueurs les plus attentifs à cette narration perdent le fil. On sait en tout cas qu'en portugais, le titre de l'un des épisodes les plus introuvables est As Aventuras de Tintim : O Caranguejo das Tenazes de Ouro, ce qui peut se traduire avec précision par Le Crabe des Liens d'Ouro. Le Crabe serait un artefact, les Liens d'Ouro un lieu... Quant à Ouro lui-même, on sait juste qu'il s'agit d'un être d'une grande puissance.
L'entité Ouro sera détruite avant que Milou ne puisse obtenir des réponses de lui, et l'énergie que contenait son corps tentaculaire sera récupérée par l'ennemi le plus acharné de Milou, qui traversera donc une de ses plus terribles transformations.





Milou face à Séraphin, son ennemi de toujours, dirigeant des commandos Lampions.



La série devient par la suite encore plus noire, bien plus noire. Et très sexuelle. Il y a toujours eu beaucoup de femmes dans Tintin, et Milou ne s'est jamais caché d'être un véritable Casanova (d'ailleurs, l'idée même d'un Warlock Rénégat émoustille la gent féminine). Mais dans les dernières saisons, cela atteint de nouveaux sommets, de grotesques sommets.
Le pire est peut-être l'apparition( guère nécessaire ?) de la Castra-Folle, une duchesse de la planète Giedi Secundus (extrêmement polluée, fief de la maison Folle). Avec la Castra-Folle, beaucoup ont dit que le récit allait trop loin dans le sinistre et l'érotisme, voire la pornographie.





Croquis préparatoire par l'équipe de sous-traitance finlandaise.



Très exotique, la Castra-Folle est aussi extrêmement cruelle. Son inventivité et son ardeur dans les plaisirs charnels n'ont d'égal que son goût pour la douleur, subie ou appliquée à autrui. Elle infligera notamment un "viol total" au pauvre Milou, à l'aide de ses nombreux tentacules, et prendra principalement d'assaut ses oreilles. Le Warlock n'en sortira pas indemne, et restera sourd. Cet épisode de sévices fera parti des innombrables scènes censurées par France 3.
La riposte de Milou est à la hauteur de l'affront et de la souffrance. Il atomise la planète-mère de la Castra-Folle et coupe en petits morceaux sa camériste. (La série avait déjà pris un virage vers le pire, il ne lui restait plus qu'à consommer la coupe jusqu'à la lie.) Les derniers temps de la série Tintin sont des moments d'action impitoyable, il y a généralement un ou plusieurs morts par épisode, et tout se fait dans le sang et les larmes.
Curieusement, c'est avec le dénouement que ce sadisme se trouve justifié (tout du moins aux yeux de Виктор Борисович Шкловский, critique russe qui participa à l'élaboration du scénario jusqu'au-boutiste). De nombreuses révélations philosophiques, assenées d'une main de maître et liées à l'argument space fantasy global, feront de l'épisode final de cinq heures un aboutissement métaphysique.

Succès d'estime, injustement méconnu, Tintin, le récit du destin de Milou, restera dans la mémoire de l'humanité.




Milou dans Tintin : Cosmos Symphonia, la dernière saison. Il vient de recevoir ses pouvoirs de Gardien des Piliers Cosmiques.





Dernière information, je crois pouvoir dire que Tintin est basé sur un vieux comics ou manga frelaté, mais les articles à ce sujet sont trop peu nombreux, je ne saurais formuler de certitude à ce sujet.

quand je regarde Hannibal, j'ai envie de goûter les plats.


#3 Rod

Rod

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 18172 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:City 17, Black Mesa

Posté 27 June 2010 - 09:43 AM

Moi je veux bien. Mais ce qui est la meilleure BD franco-belge de l'univers (ou plutôt la BD franco-belge la plus universelle de l'univers), se suffit a elle-même.
Les films d'animation étaient poupou, y avait plein de scènes de chanson gaga. Et l'anime a été adouci par rapport a la
BD a maintes reprises (notamment la disparition bien prévisible de Tintin au Congo), des coupes scenaristiques dans tous les sens, et on en passe.

On pourrait arguer que la série, assez apolitique et a-tout ce que vous voulez, n'en souffre pas, mais pour moi le constat est la : la BD enterre 100 fois en terme de dynamisme, de découpage, et de déroulement narratif, l'anime.

Néanmoins, ce dernier tente de respecter la dynamique du "cliffhanger a chaque fin de page" avec une mise en scène et musique (toujours la même) a chaque evenement choc.

Comme cas d'ecole, je prendrai l'épisode l'Etoile Mysterieuse, ou la dernière partie sur l'aerolithe se retrouve torchée en 4 minutes. Préférant s'axer sur des éléments "puérils" du voyage et évitant de trop dévoiler les monstruosités ou le stress engendré sur cette fameuse "étoile".

tumblr_ljjrgqd0HB1qd1sxg.gif


#4 El barto

El barto

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4366 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Entre Paris et Marseille ( oui il y a des gens dans ce coin)

Posté 27 June 2010 - 21:08 PM

de tres bon souvenir de gosse quand ca passais le soir sur la 3 et le petit concours jouets clubs a la fin rahh depuis j'ai la haine qu a chaque diffusion ce soit coupe en 2 faudra que j'achete un coffret tiens blu ray pourquoi pas blush.gif

Adam-Sandler-With-a-Microphone-Gif-In-We


#5 uhu

uhu

    Wookie

  • Members
  • 2512 Messages :
  • Location:Cyberdyne Systems

Posté 30 June 2010 - 22:49 PM

Ach, pourquoi je ne suis pas surpris que Goku ouvre ce topic.
Tintin c'est une série d'animation, quelques films officieux, et un officiel.
La série d'animation tout le monde doit connaitre, je ne reviendrais pas dessus : travail de calque davantage que d'adapation, j'accrochais pas trop aux dessins et à la mise en scène dramatisée(la zique roo), je sais que le public visé n'était pas exigeant mais quand même.
C'est juste que dans ce cas là trop de fidèlité tuait l'ensemble.
Plus intéressants, mais représentant l'autre revers de la médaille furent les long-métrages Belvision.
Belvision était une boite de prod lancée en 1959,par l'éditeur du défunt journal tintin. Il a commis le très mauvais Astérix le gaulois, et a réalisé les premières adaptations animées de Tintin
Par contre il s'agit de long-métrages par défaut : initialement les films étaient découpés en tranches de 5 minutes,et diffusés sous forme de mini-feuilletons entre 1959 et 1964.
7 films sont ensuite sortis :
Objectif Lune (regroupant en fait les deux aventures lunaires)
L'Ile noire
Le Crabe aux pinces d'or
Le Secret de la licorne
Le Trésor de Rackham le Rouge
L'Etoile mystérieuse
L'Affaire Tournesol.
Je parle d'adaptation officieuse car Hergé s'en est complètement désintéressé, les albums étaient très librement adaptés(d'ailleurs c'était intitulé "Les Aventures de Tintin, d'après Hergé"), les auteurs gardant juste la trame de base, modifiant tout le reste, incluant ou inventant des personnages étrangers à l'aventure,changeant même le destin de certains(par ex,Wolff et Jürgen survivent dans un happy end assez lourdingue, coupant toute l'intensité dramatique que Hergé avait su insuffler) les dessins étant assez approximatifs : en soit ce n'est pas désagréable à regarder, mais c'est davantage un objet de curiosité qu'autre chose. A noter que ces films sont en partie quasi-introuvables, une seule édition VHS ayant vu le jour pour chacun d'eux dans les années 80.La veuve Hergé a bloqué toute édition postérieur sur support VHS ou DVD, à l'exception de l'affaire tournesol.

Le dernier fait d'armes de Belvision fut "Tintin et le lac aux requins", en 1972: dans le cas présent Hergé s'est un peu impliqué(enfin son rôle s'est limité à avaliser le scénario écrit par Greg), ici par contre il s'agit d'un vrai long-métrage conçut comme tel(suite inavouée des long-métrages "live"), avec sortie cinématographique et album "officiel"(lui aussi ayant subit un temps la vindicte de Mm Hergé).
Il y a une qualité d'animation réelle, ainsi que la volonté indéniable de vouloir raconter une aventure certes originale, mais en lien avec des éléments-clefs de l'histoire tintin : la Syldavie, les inventions de Tournesol, Rastapopoulos, la Castafiore,.... mais la sauce ne prend pas la faute à un scénario dépourvu d'enjeux et finalement assez puéril(deux enfants ayant été en plus ajoutés comme éléments d'identification).
A noter que le lac aux requins a connu une adaptation DVD récente, puis suivie par un coffret le mettant avec deux autres Belvision : le temple du soleil et l'affaire tournesol.
Go ahead, and make me rich (John Carpenter 1948-1998)
I am just hoping that I can be known as a great writer and actor some day, rather than a sex symbol (Steven Seagal)

#6 Loki

Loki

    Trickster ardent

  • Members
  • 4722 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paris, France.

Posté 06 July 2010 - 16:09 PM

Bordel, Octagon, fallait pas éditer ton message, s'il ne se termine pas par "si quelqu'un a des infos" sans donner aucune information, mon gag n'a plus de sens. mad.gif



Sinon, la série animée sur France 3 était très bien, oui. Pas géniale, mais les Hergé, ce sont des cas rares, on ne pouvait pas s'attendre à ce que l'adaptation soit au niveau de l'œuvre originale.

quand je regarde Hannibal, j'ai envie de goûter les plats.


#7 Loki

Loki

    Trickster ardent

  • Members
  • 4722 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paris, France.

Posté 07 July 2010 - 00:03 AM

Je me suis mal exprimé, je voulais pas dire que tu l'as modifié récemment. Plus précisément, tu l'as édité genre dix secondes après mon impro qui suivait elle-même d'assez près la création du sujet. Ton message se résumait à l'origine à :

CITATION(the octagon @ 26 6 2010 - 08:50) <{POST_SNAPBACK}>
Je suis etonner d'apprendre que la serie d'animation va sortir en Blu-Ray blink.gif , si quelqu'un a des infos

quand je regarde Hannibal, j'ai envie de goûter les plats.


#8 guiyomus

guiyomus

    Wookie

  • Members
  • 2019 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ardèche

Posté 12 August 2010 - 00:06 AM

paye ton claquage de retine! XD

#9 Ikki

Ikki

    Lézard tordu

  • Members
  • 7190 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:France d'en bas

Posté 12 August 2010 - 01:00 AM

CITATION(the octagon @ 27 6 2010 - 10:26) <{POST_SNAPBACK}>
Très drôle en tout cas icon_mrgreen.gif

Mais c'est surtout un topic sur la série animé et les films d'animation.


La série animée (je le dis car la faute est dans le titre). wink.gif
mini_404509FM3945c.jpg

#10 Elrohir

Elrohir

    Georges Marchais

  • Members
  • 5302 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Lugdunum

Posté 12 August 2010 - 20:46 PM

Seulement 3 épisodes par bluray ? Ils se foutent du monde ? blink.gif
Bon, sinon à part ça, moi j'ai adoré cette série, que je regardais à l'époque à la TV, quand j'avais 7 ans que je connaissais les bouquins par cœur (j'ai appris à lire avec Tintin, sisi). Je les ai revus il y a quelques années, et avec le recul, c'est toujours efficace. Alors certes, ça vaut pas les albums, surtout pour certains qui sont des modèles de mise en scène et de découpage, mais ça reste efficace. Autant certains épisodes charcutent complètement l'histoire de la bd, autant sur d'autres, ça passe bien mieux.
I stole your home, it's not where you belong, know what I mean

#11 El barto

El barto

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4366 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Entre Paris et Marseille ( oui il y a des gens dans ce coin)

Posté 30 July 2011 - 21:35 PM

67€ <_<

Adam-Sandler-With-a-Microphone-Gif-In-We





0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)