Aller au contenu


Photo

Les meilleurs films post apo


  • Please log in to reply
142 réponses sur ce sujet

#1 Frank Castle

Frank Castle

    JarJar

  • Members
  • 73 Messages :
  • Location:Rouen

Posté 06 March 2010 - 17:05 PM

Ce sous genre nous a livré de très bonnes bobines, et il est en recrudescence ces dernières années.
C'est un univers qui paraît très codé, mais dont les thèmes se renouvellent sans cesse et toujours en lien avec les peurs de nos sociétés :
- menace d'une guerre nucléaire dans un contexte de guerre foide (MAD MAX, LE JOUR D'APRES-pas celui d'Emmerich-, LA PLANETE DES SINGES)
- guerre bactériologique ou pandémie (JE SUIS UNE LEGENDE, LE FLEAU, les films de zombies)
- catastrophes naturelles (SOLEIL VERT, WATERWORLD)
- contrôle et destruction de la population par les machines (TERMINATOR)

On suit souvent le quotidien soit d'un héros très charismatique et qui paraît au fur et à mesure invincible (Max, Robert Neville) soit d'un groupe de survivants tentant de s'organiser pour survivre (la série JERICHO) dans des lieux hostiles dépeints avec plus (LA ROUTE, MALEVIL) ou moins (OMEGA MAN) de réalisme.

L'homme, sur une terre ravagée et dépeuplée, doit agir avec instinct pour survivre, et peu importe la manière, ce qui implique pour bon nombre de ces films de l'action ultra violente et des comportements/réactions primales, animales.

Quels sont selon vous les meilleurs représentants du genre?

Perso mon top 2 c'est MAD MAX 2 pour l'action et LA ROUTE pour l'ambiance réaliste!



#2 Zoran Reznik

Zoran Reznik

    Wookie

  • Members
  • 2669 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paname

Posté 06 March 2010 - 18:18 PM

Pour le fun, Doomsday et Le Regne du feu ont mes faveurs.
Dans une veine plus sérieuse et réaliste : La Route, 28 jours plus tard voire La Planète des singes original (pas un post-nuke stricto sensu).
A cheval entre les 2, le 1er Mad Max baboule. (pas fan du 2)

Sinon pour le catéchisme, Le Livre d'Eli est pas mal.

#3 Frank Castle

Frank Castle

    JarJar

  • Members
  • 73 Messages :
  • Location:Rouen

Posté 06 March 2010 - 18:54 PM

Pas vu LE LIVRE D'ELI... Mais il a l'air de brasser plein de genres, pas trop foutraque du coup?
Les "28" sont très bons, avec une préférence pour le second. Et puis la musique géniale de John Murphy...

#4 Zoran Reznik

Zoran Reznik

    Wookie

  • Members
  • 2669 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paname

Posté 06 March 2010 - 19:12 PM

CITATION(Frank Castle @ 06 3 2010 - 18:54) <{POST_SNAPBACK}>
Pas vu LE LIVRE D'ELI... Mais il a l'air de brasser plein de genres, pas trop foutraque du coup?

Non ça se tient bien, un peu chiant par contre (le coté religieux sûrement).

#5 Frank Castle

Frank Castle

    JarJar

  • Members
  • 73 Messages :
  • Location:Rouen

Posté 06 March 2010 - 23:25 PM

Dans le genre réaliste, il y a MALEVIL, très peu connu. Mais pourtant ça marche, et c'est porté par des acteurs comme Michel Serrault qui y croient. L'ambiance brumeuse rappelle LA ROUTE.
Dommage qu'il n'y ait pas eu d'autres tentatives mais celle là était très réussie.

#6 Kaiju

Kaiju

    JarJar

  • Members
  • 26 Messages :

Posté 08 March 2010 - 20:36 PM

Tiens c'est cool, je suis curieux de voir ce que peur donner un film post-apo fr...


Pour ma part je retiens principalement deux films: A Dog and his Boy (Apocalypse 2024 en VF je crois), une srote de western post-nuke initiatique de '72 qui a par la suite enfanté les Mad Max, Blood of Heroes (celui-ci aussi est vraiment bon, la guerre ayant été remplacé par un genre de rugby gladiateurs au travers duquel une cul-terreuse va tenter de devenir un héros; pur kiff épique, à voir) et tout une flopée de nanars que j'ai pas trop oser voir genre Damnation Alley (les scorpions géants tellement mal faits qu'ils me faisaient à peine bander, c'est dire...). Le gros intérêt d'Un Gars et son Chien, c'est son duo de protagonistes (qui fait pas mal penser à Terence Hill et son gros pote sauf que là c'est un jeune homme solitaire et un chien télépathe) et son ambiance bon-enfant qui contraste totalement avec la sauvagerie de l'univers, ce qui te fait bien saisir à quel point la violence est normale dans ce monde. Du coup ça rend le truc beaucoup plus mature est intéressant qu'un Mad Max 2 (même si j'ai bien kiffé je le nie pas) où on tente d'être juste assez violent pour qu'on y croit, mais pas trop pour pas choquer le spectateur de base. Et puis A Dog and his Boy a une portée philosophique assez intéressante si on y prête attention.


Enfin, autre film à voir, bien plus vieux, On the Beach (Le Dernier Rivage). 1959. Ici, pas question de montrer des hommes retomber à quatre pattes après avoir fait les cons avec leurs joujous nucléaires, mais de suivre les derniers instants d'une humanité dont les derniers restes demeurent en Australie, seule terre pas encore touchée par les radiations mortelles (encore en Australie tient donc). C'est un film lent, oscillant parfaitement entre névrose et bonheur insouciant durant la majore partie du film, où tu suit une poignée de personnages centraux très bien travaillés, attachants, dévorés par les regrets et frustrations de leur propre vie alourdies par celle de leur sort, mais croquant la vie quand l'occasion se présente. Point d'apogée du film, après quoi ça semble partir en couille mais se termine en beauté sur le ton de la fatalité, une escapade en sous-marin qui te fait entrevoir une San Francisco mortifiée inerte, qui satisfera peut-être les amateurs de ville déserte. Si j'ai adoré ce film, c'est justement parce qu'il tranche TOTALEMENT avec la déferlante post -MadMax (ou plutôt post-un gars et son chien), mais aussi parce qu'il est réellement prenant et touchant, à condition de se laisser porter...



Cela dit faudra un jour que je matte tous ces Damnation Alley, Warrior of the Apocalypse ou je sais pas quoi, ça doit valoir son pesant de cacahuètes hahaha...


Ho oui, en parlant de films un peu cheap-wtf, ya World Without End (1957 je crois) qui se présente là. Le même pitch que la Planète des Singes, mais avec un budget qui vaut ce qu'il vaut et des auteurs assez décomplexés ou blasés, ce qui donne lieu à des attaques d'araignées mutantes en peluche, à des psychoses dans des abris troglodytes art déco, et de magnifiques massacres de combats contre des neanderthales mutants. J'en dis pas plus, mais ce film est à voir par tout amateur de SF et de série-B...

#7 seri Z

seri Z

    Leguman

  • Members
  • 10129 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 08 March 2010 - 21:15 PM

CITATION(Frank Castle @ 06 3 2010 - 23:25) <{POST_SNAPBACK}>
Dans le genre réaliste, il y a MALEVIL, très peu connu. Mais pourtant ça marche, et c'est porté par des acteurs comme Michel Serrault qui y croient. L'ambiance brumeuse rappelle LA ROUTE.
Dommage qu'il n'y ait pas eu d'autres tentatives mais celle là était très réussie.



Oh quand même, il passait très régulièrement à la télé et il a bénéficié de resorties régulières au cinéma... Un très bon film, assez politique, et assez dur.

Pour rester en France il y a aussi LE DERNIER COMBAT, et sa pluie de poisson. Un vrai film apo ou post apo devrait toujours avoir une pluie de poissons !
Image IPB

#8 Dirty Flichty

Dirty Flichty

    Squirt Lover

  • Members
  • 15680 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:VCD et VHS

Posté 09 March 2010 - 14:01 PM

On a aussi eu le droit à ça :


871921bicotbicot.jpg


#9 Frank Castle

Frank Castle

    JarJar

  • Members
  • 73 Messages :
  • Location:Rouen

Posté 09 March 2010 - 14:36 PM

Je n'aime pas trop Klapisch mais celui là m'avait agréablement surpris. Idée originale de voir Paris ensablé.
Sinon il y a ça aussi :


#10 greg

greg

    Wookie

  • Members
  • 3316 Messages :
  • Location:Deep inside Tera Patrick

Posté 09 March 2010 - 16:24 PM

CITATION(Kaiju @ 08 3 2010 - 20:36) <{POST_SNAPBACK}>
Enfin, autre film à voir, bien plus vieux, On the Beach (Le Dernier Rivage). 1959. Ici, pas question de montrer des hommes retomber à quatre pattes après avoir fait les cons avec leurs joujous nucléaires, mais de suivre les derniers instants d'une humanité dont les derniers restes demeurent en Australie, seule terre pas encore touchée par les radiations mortelles (encore en Australie tient donc). C'est un film lent, oscillant parfaitement entre névrose et bonheur insouciant durant la majore partie du film, où tu suit une poignée de personnages centraux très bien travaillés, attachants, dévorés par les regrets et frustrations de leur propre vie alourdies par celle de leur sort, mais croquant la vie quand l'occasion se présente. Point d'apogée du film, après quoi ça semble partir en couille mais se termine en beauté sur le ton de la fatalité, une escapade en sous-marin qui te fait entrevoir une San Francisco mortifiée inerte, qui satisfera peut-être les amateurs de ville déserte. Si j'ai adoré ce film, c'est justement parce qu'il tranche TOTALEMENT avec la déferlante post -MadMax (ou plutôt post-un gars et son chien), mais aussi parce qu'il est réellement prenant et touchant, à condition de se laisser porter...


Un remake en a été fait en téléfilm réalisé par Russel Mulcahy en 2000 avec Armand Assante et Bryan Brown entre autres, et a été diffusé sur M6.




#11 Red Death

Red Death

    Caca ambulant

  • Members
  • 17923 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Morioh Cho

Posté 09 March 2010 - 18:22 PM



Ca c'est du film qu'il était bien (tout du moins il était drole)

Image IPB


#12 Frank Castle

Frank Castle

    JarJar

  • Members
  • 73 Messages :
  • Location:Rouen

Posté 09 March 2010 - 19:01 PM

Bon... alors là ok on sort du lourd.

Dans la série des grandes "réussites", la meilleure adaptation d'un manga :

"Tu ne le sais pas mais tu es déjà endormi..."
Et quelle brochette d'acteurs! Costas Mandylor! Gary Daniels!!

Par contre le manga est génial (réédité en ce moment, soit dit en passant).

#13 Kaiju

Kaiju

    JarJar

  • Members
  • 26 Messages :

Posté 10 March 2010 - 15:04 PM

haha si le doublage fr est aussi bon que ce que j'ai pu voir de la série animée je veux bien le voir en VF aussi


Greg> tiens sympa, et il donne quoi ce remake?




Mais là je viens de me rendre compte qu'on a oublié les meilleurs:

D'une, y a déjà les films de la Saga des Mort-vivants de Roméro, tout ceux du moins qui ont précédé The Night of the Living Dead, donc: Dawn of the Dead célèbre pour son centre commercial infesté et accessoirement pour sa critique directe de la société de consommation; Day of the Dead, totalement énorme pour la tension créée entre les survivants militaires et civils (des persos géniaux d'ailleurs, le capitaine m'a vraiment donné des frissons) qui fait passer les zombis au second plan, sans pour autant qu'ils y perdent de l'intérêt puisque leur nature débile et primaire est remise en question; ensuite viens le bon gros, Land of the Dead pur univers post-apocalyptique avec tout le côté créatif que ça implique, avec ces ruines de civilisation parquées entre des barbelées et en conflit avec son propre gouvernement plus qu'avec la horde de zombi qui nous fout un peu la paix. A noter que si Dawn of the Dead a enfanté le gros Dead Rising, Land of the Dead a soufflé nombre d'idées bien senties à Half-life².



Enfin, y a quand même la crème de la crème:

Stalker de Andreï Tarkovski. Comparable à On the Beach pour ses 3 heures posée mais captivantes, avec en plus la froideur pesante de la Russie, c'est une longue traversée du désert de l'existence humaine, d'une puissance visuelle et atmosphérique frappante autant pour les décors industriels oppressants que pour les paysages verdoyant mais hostiles et mystérieux de cette Zone juste assez décrite pour nous fasciner et nous questionner, avec des personnages aussi bien travaillés que joués, une réal maîtrisée, sobre et efficace, et une grande profondeur philosophique touchants à pas mal de questionnements existentiels, parfaitement portée par l'ambiance abattue et pessimiste qui règne tout le long du film. Un pur chef-d'oeuvre, j'y pense jamais au premier coup quand on me parle de post-apocalyptique mais c'est tout simplement un de mes films cultes, et un film culte tout court, pour quiconque recherche des atmosphères, de la technique ou de la réflexion. A ceux qui ont accroché à l'univers du jeu S.T.A.L.K.E.R., oubliez les flingues et les mutants et ouvrez grand vos yeux.


La Jetée de Chris Marker. Pur chef-d'oeuvre post-nuke, d'autant plus unique qu'il trône fièrement dans le désert du cinéma SF français. Composé quasiment entièrement de photographies plus ou moins retouchées et en N&B, on a droit à 30 minutes d'atmosphère oppressante et pessimiste, tragique, touchante, avec une réalisation irréprochable en plus d'être expérimentale, démontrant mieux que jamais à quel point une série d'image bien mises en scènes et une narration maîtrisée et sans fioriture peuvent valoir bien plus que tous les effets spéciaux et effets de style du monde. C'est largement comparable à Stalker, ça s'adresse au même genre de public, mais c'est en même temps très différent. A voir absolument. Je le conseille davantage que son remake néanmoins bien cool de Terry Gilliam, l'Armée des 12 Singes.

#14 Frank Castle

Frank Castle

    JarJar

  • Members
  • 73 Messages :
  • Location:Rouen

Posté 10 March 2010 - 19:05 PM

Je ne connais pas La jetée mais puisque tu en parles, il fait l'objet de la Mad Séquence de ce mois dans notre cher mag'. Effectivement, il a l'air "autre" ce film, et il attise donc ma curiosité.

Pour en revenir aux films de Romero, on n'en a pas encore parlé mais bien sûr ils se passent également dans cet univers post apo.
Le premier étant d'ailleurs une variation du JE SUIS UNE LEGENDE de Richard Matheson, mon bouquin préféré.
D'ailleurs, concernant les adaptations de ce livre, quelqu'un a-t-il vu THE LAST MAN ON EARTH avec Vincent Price? (il a l'air assez fidèle, contrairement au Will Smith).


#15 Nosfé

Nosfé

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6127 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:dans les sapins.

Posté 10 March 2010 - 19:41 PM

CITATION(Frank Castle @ 10 3 2010 - 19:05) <{POST_SNAPBACK}>
Je ne connais pas La jetée (...)




Pour te rattraper:
26 minutes de pur génie

Et concernant The Last Man on Earth, voilà un petit quelque chose derrière lequel se cache deux madnautes bien connus...

#16 Kaiju

Kaiju

    JarJar

  • Members
  • 26 Messages :

Posté 10 March 2010 - 20:23 PM

Ho oui faut le voir absolument La Jetée, et même plusieurs fois je dirais. Quand tu parles d'un film "autre", c'est complètement vrai et c'est là que résident ses atouts. Perso je le classe assez proche d'un Tetsuo: The Iron Man (encore un des mes petits préférés hehe), c'est-à-dire que même sans être fan hardcore de bizarreries expérimentales ou gros intellectuel tordu on peut y trouver son compte et prendre une claque.


Concernant The Last Man on Earth, honnêtement je l'ai trouvé vraiment pas terrible Je suis très client des films d'horreur/SF US 50s', j'aime beaucoup le pitch de base, mais je trouve que le réalisateur l'a pas mal gâché par sa mise en scène. L'ouverture est vraiment bien, bonne ambiance et un début de tension qui s'installe, et passé une heure ça devient vraiment intéressant, mais entre les deux c'est assez relou. Un début de tension totalement écrasée par une surenchère de musique très typée 50s', il se passe pas grand-chose, et la narration est assez plate. En y repensant, j'ai eu le même sentiment que devant La Mouche Noire ou The Thing From Another World (surtout après avoir vu les remakes de Cronenberg et Carpenter), de bonnes idées mal mises en scènes. D'ailleurs, si t'as vu The Omega Man (la seule adaptation du livre que j'ai vu excepté le Roméro (je savais pas du tout que ça venait de là d'ailleurs)) ça risques de pas mal te décevoir, mise à part sur la fin qui de ce que je m'en souvient était beaucoup plus classe dans The Last Man on Earth, et globalement le film était plus sombre et moins déjanté (en même temps dure de faire plus nawak en ce qui concerne les infectés haha).

Cela dit je te conseille quand même de le mater et de pas trop te fier à mon jugement pas très encourageant, je pense qu'il vaut au moins la peine d'être vu une fois.



Et là du coup ça me fait penser, moi aussi y a un film qui me titille, c'est Five. Le pitch est sensiblement le même que dans The Last Man on Earth et consorts, sauf que là c'est après un holocauste nucléaire et que ça suit non pas un mais cinq survivants. D'après wiki c'est le premier film post-nuke, donc rien que ça ça m'intéresse.

Sinon y a aussi The World, the Flesh and th Devil qui a l'air assez bandant, l'histoire d'un mineur qui sort de sa mine, seul rescapé semble-t-il d'une guerre nucléaire. Je suis pas sûr du tout mais je crois qu'il y a des zombis dedans. En tout cas il a pas l'air mal.

Un avis à émettre sur l'un de ces films?

#17 Frank Castle

Frank Castle

    JarJar

  • Members
  • 73 Messages :
  • Location:Rouen

Posté 10 March 2010 - 23:09 PM

CITATION(Nosfé @ 10 3 2010 - 19:41) <{POST_SNAPBACK}>
CITATION(Frank Castle @ 10 3 2010 - 19:05) <{POST_SNAPBACK}>
Je ne connais pas La jetée (...)




Pour te rattraper:
26 minutes de pur génie

Et concernant The Last Man on Earth, voilà un petit quelque chose derrière lequel se cache deux madnautes bien connus...



Merci beaucoup je vais me mater ça rapidos!!

#18 greg

greg

    Wookie

  • Members
  • 3316 Messages :
  • Location:Deep inside Tera Patrick

Posté 11 March 2010 - 13:36 PM

CITATION(Kaiju @ 10 3 2010 - 15:04) <{POST_SNAPBACK}>
haha si le doublage fr est aussi bon que ce que j'ai pu voir de la série animée je veux bien le voir en VF aussi


Greg> tiens sympa, et il donne quoi ce remake?



Ca donne un téléfilm comme M6 diffuse tous les après midi de la semaine. icon_mrgreen.gif

(j'en ai plus beaucoup de souvenir mais ce n'était pas génial pour ce que je m'en rappelle)


#19 Pierru

Pierru

    Japoniais

  • Members
  • 18302 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Patpong

Posté 11 March 2010 - 15:13 PM

Personne pour



?

(tout se perd, c'est triste)

36536110qw469.png


#20 Frank Castle

Frank Castle

    JarJar

  • Members
  • 73 Messages :
  • Location:Rouen

Posté 11 March 2010 - 18:59 PM

Je viens de regarder La Jetée et c'est vraiment surprenant comme oeuvre. Court mais efficace, des images qui en disent plus qu'une séquence filmée et un final terrible. Et je trouve surtout que tout ça est étonnamment moderne pour un film de 1962.
ça montre aussi que dans notre beau pays, quand les réalisateurs prennent des risques, ça donne de belles choses.

Quant à The Last Man on Earth, je le materai plus tard, faute de temps.

Bien vu Cyborg avec JCVD, grand film!

Par contre, on a oublié un grand acteur (si, si!!) qui a connu la gloire dans les années 80/90 pour ensuite méchamment se vautrer avec deux tentatives du genre :


et








0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)