Aller au contenu


Photo

La Planète des singes : les origines - Rupert Wyatt (2011)


  • Please log in to reply
595 réponses sur ce sujet

#581 Mac Ready

Mac Ready

    Pétomane

  • Members
  • 6990 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Le grand No-man's land de glace

Posté 11 December 2011 - 01:27 AM

Viteuf : vu et à moitié convaincu (VO).

Oué les singes ont de la gueule, oué z'pas mal branlé dans l'ensemble, oué Ceasar a la dose de charisme et des yeux de latin lover, mais les poses iconiques de chimpanzé ça va 10 minutes, ensuite ça a plus tendance à me faire marrer qu'autre chose, du coup le bas a blessé rapidement, et profondément. A mon niveau bien sûr.

Le concept me faisait peur depuis le départ, et ça s'est donc plus ou moins confirmé : l'invasion éclair de primates, mvoui mais non, perso j'ai du mal.

J'avoue avoir toujours imaginé que l'évolution des singes suite au déclin de l'espèce humaine s'était faite de manière lente et progressive, dans le pur respect des préceptes darwinistes. C'est cette idée qui me donnait le vertige devant le film de Schaffner. Du coup le trip du sérum miracle qui décuple les capacités intellectuelles des macaques en 2 jours ouvrés, ça m'a un peu gavé.

Après j'avoue que c'est très bien shooté, niveau réal y a pas grand chose à jeter, mais pour moi c'est à peu près tout (ça et les SFX de Weta bien sûr, mais vu que j'adhère pas trop aux coup des mimiques humaines sur faciès simiesque, du genre Ceasar qui paye des regards à faire blêmir de jalousie le Butler de "300", encore une fois ça m'a fait plus sourire qu'autre chose, du coup ça m'a un peu gâché la prouesse technique, qui ne se discute pas pour autant, mais bon, quand c'est au service d'un postulat qu'on estime plus ou moins foireux, ça passe un peu à l'as. Les singes des premiers films avaient déjà subit une mutation considérable, et se rapprochait plus de l'Homme morphologiquement parlant. C'était des créatures indéterminées qui descendaient du singe, mais ce n'était plus vraiment des singes... Bref, leur "côté humain" me choquait beaucoup mois du coup).

Sinon Franco peine souvent à masquer son ennui profond, Pinto est de plus en plus zolie, et niveau acteurs c'est à peu près tout. Il n'y a guère que cette vieille carne de Lithgow qui ait un tantinet de grain à moudre (et fort bien moulu, une fois de plus).

Et j'ai trouvé le score abominable. Une question de goût, encore.

Conclusion : je comprends qu'on puisse adhérer, mais perso je suis complètement passé à côté.

Un très gentil 3/6 malgré tout (un peu grâce au Dos Argenté ça, toutes ses scènes déboîtent des fions), parce que ça reste un blockbuster plutôt rondement torché, même si j'ai pas vraiment adhéré.

La même.

(poutain c'est vrai que c'est bien de laisser les autres taffer à sa place, un peu)

(relax)

(à la fraiche)

(bref)

3/6
The eleventh hour is over now, the clock is striking twelve's...

#582 Loki

Loki

    Trickster ardent

  • Members
  • 5168 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paris, France.

Posté 11 December 2011 - 11:18 AM

J'avoue avoir toujours imaginé que l'évolution des singes suite au déclin de l'espèce humaine s'était faite de manière lente et progressive, dans le pur respect des préceptes darwinistes. C'est cette idée qui me donnait le vertige devant le film de Schaffner.


C'est comme ça dans le roman originel (à lire absolument, il y a plus de fond dans ce livre finalement très court que dans la totalité des adaptations cinématographiques ! :mellow:).

Les humains deviennent de plus en plus paresseux, à la fois physiquement et intellectuellement, au point d'être fatigués de lire des livres. C'est le déclin inéluctable de la civilisation.

Les singes, esclaves de la civilisation humaine, finissent par se rebeller contre eux et par les réduire en esclavage. Il y a une scène particulièrement abominable qui conclut les flash-backs (présentés d'une manière... euh... assez "spéciale") :

Spoiler

frenchstuckban2.png


#583 Shub Lasouris

Shub Lasouris

    Wookie

  • Members
  • 3195 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Paris ou presque

Posté 28 December 2011 - 23:41 PM

Punaise j'ai a-do-ré!

Ca fait du bien de se voir un gros blockbuster qui allie à la fois une mise en scène très travaillée (putain les plans séquences! putain la bataille finale!), un scénario passionnant et malin, une technique au service de l'histoire (utilisation géniale de la performance capture), une BO épique comme il faut...
A propos d'épique, j'ai encore plein de scène dans la tête: le merveilleux "NO" de Cesar après un long silence restera dans les annales du cinoche fantastique. Et putain avoir aussi bien réussi à iconiser un singe c'est la grande classe.
Bref du pur bonheur ce film, du blockbuster calibré de qualité, avec un vrai parti pris de mise en scène et un traitement frontal de la noirceur de l'histoire. Ca faisait longtemps.

5/6
Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah' nagl fhtagn

#584 Sharkoux_

Sharkoux_

    J'aime Christophe Mae

  • Members
  • 7894 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Marseille

Posté 14 February 2012 - 15:03 PM

Punaise comme c'est bien oO Faut que j'arrête d'avoir des aprioris sur les films, je découvre pleins films en DVd au lieu d'une bonne séance cinoch. En fait, je crois que le meilleur dans tout ca, c'est le script béton du film, chaque scène marche a merveille, tout s'imbrique parfaitement... Ce qui fait plaisir, c'est qu'ils ne veulent pas faire du tout est lier massif (on voit même pas d'épidémie au final), on se concentre sur la figure mythique de Ceasar...

Franchement, de bons acteurs, de bonnes scènes, pas trop over the top sur la fin, une réalisation aux petits oignons. Que demander de plus?

#585 Clint

Clint

    Gros Calibre

  • Members
  • 6680 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dans ta gueule

Posté 04 June 2012 - 21:10 PM

- Bon les gars, ils nous faut un truc qui rend les singes intelligents. Vous proposez quoi ?
- Un produit fait par des savants !
- Ok, c'est cool. Mais c'est pas tout, faut aussi un machin qui règle son compte à l'humanité...
- Le même produit fait par les mêmes savants mais qui tue les hommes en rendant les singes intelligents !
- Putain génial ! Vendu !


C'est un peu ça cette nouvelle planète des singes.

Des acteurs en carton, à part Franco qui fait le minimum. On a la vétérinaire de charme (Pinto transparente), le chef de corpo sosie du chanteur des Village People (je sais pas qui c'est comme acteur qui surjoue), le chercheur sympa barbu et gras qui crève comme une merde pour expliquer la contamination (je sais pas qui c'est non plus qui fait le sympa barbu qui crève), le maton du refuge qui est tellement méchant qu'il meurt comme il avait fait mal au pauvre César (je sais toujours pas qui c'est mais il joue maaaaleuuu), le papa golmon soigné par un remède révolutionnaire qu'on peut voler comme un playboy chez le marchand de journaux (Lightlow en mode gros yeux) et le voisin couillon bon à se faire niquer sa bagnole et à bousiller la planète parce qu'il pilote un navion (encore un je sais pas qui c'est qui fait très mal celui qui s'énerve). Un véritable casting de tanches.

Un scénar en bois avec visite du même labo que celui vu dans tous les films US où il y a un labo. Toujours le même labo. Bleu. Avec des portes en fer et du gaz. Une histoire d'amitié entre un scientifique qui normalement n'en a rien à foutre de l'amitié envers un singe vu le taf qu'il exerce. Comment il peut kiffer César ce con ?
Des rebondissements terribles ! Surtout César qui grimpe dans la maison, qui grimpe à des arbres petits, qui grimpe à des arbres grands, qui grimpe sur un bâtiment vachement haut et qui grimpe sur des bagnoles de flics.
Avant de grimper partout, il s'échappe du refuge des méchants parce qu'il est malin. Ca m'a fait penser à TOY STORY 3 quand Woody fait évader Buzz de chez Lotso. Là c'est César qui rend ses potes smart et qui se barre avec eux dans la ville. Y'a aussi un gorille qui finira dans la brume sur un pont après avoir bousillé un hélicoptère.

C'est la misère ce film sauf qu'il y a César... Hallucinant dans ses expressions. Profondément touchant dans certaines séquences. La vraie star du film. Rien n'est fait pour lui donner un écrin digne de ce nom et le rendre inoubliable. Quel dommage pour toi ma pauvre bête.
Tu méritais mieux qu'un blockbuster filmé avec les pieds.

2/6
Image IPB

#586 Erwan

Erwan

    JarJar

  • Members
  • 7 Messages :

Posté 02 October 2012 - 03:28 AM

Le film est carrément gâché par des incohérences, des stupidités. C'est dingue le nombre de "grands films" (=gros budget) qui sont sabordés par un scénario qui ne tient pas debout.

#587 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 14570 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 02 October 2012 - 12:51 PM

Pour moi le problème c'est que le film ne transporte pas, n'est jamais prenant d'exotisme, bref opte pour la facilité d'une histoire se déroulant dans notre société contemporaine sous couvert d'illustrer une étape jamais trop adaptée à l'écran du cycle général de la saga.

Mais quand j'entends La Planète des singes, j'imagine la lutte fratricide des espèces, l'univers futuriste ou post-apocalyptique, l'homme réduit à l'esclavage, l'hypocrisie dénoncée de l'humanité à travers le développement tout aussi condamnable des singes qui deviennent aussi pourris que les humains qu'ils ont remplacés etc...

Oui il existe un avant invasion, mais est-il intéressant à voir ?
Pour moi non, et ça même le film de Burton l'avait compris.

7563021984.png
I'm nuclear, I'm wild, I'm breaking up inside, A heart of broken glass, Defiled, Deep inside, The abandoning child


#588 Destroyer

Destroyer

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4156 Messages :

Posté 02 October 2012 - 13:08 PM

Le film est carrément gâché par des incohérences, des stupidités. C'est dingue le nombre de "grands films" (=gros budget) qui sont sabordés par un scénario qui ne tient pas debout.



En même temps, tu trouves le pitch de départ cohérent ??? ^_^

#589 Doc Sidious

Doc Sidious

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 11297 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Heaven & Hell

Posté 02 October 2012 - 13:27 PM

Hoùla, le film hyper balisé avec QUE des personnages archétypes, quand certains ne servent qu'a amener une scène ou une idée (la véto qui amène la jalousie de César, quoi d'autre ?) on attends tout, aucune surprise, rien, nada ! Enfin si quand même : le virus qui va se transmettre comme dans "l'armée des 12 singes" ( :mrgreen: ) : ça m'a étonné, dans le sens lolesque du terme.

2/6 : 1 pour César et 1 pour l'ourang-outang.

tumblr_nfre9y3dy61qgwefso3_250.gif


#590 Erwan

Erwan

    JarJar

  • Members
  • 7 Messages :

Posté 02 October 2012 - 21:07 PM


Le film est carrément gâché par des incohérences, des stupidités. C'est dingue le nombre de "grands films" (=gros budget) qui sont sabordés par un scénario qui ne tient pas debout.



En même temps, tu trouves le pitch de départ cohérent ??? ^_^


je ne reviendrais pas sur le pitch car j'ai raté le début du film (je ne le regrette pas). Alors je peux juste dire qu'il y a de grosses incohérences sur la fin du film.

#591 Lupus

Lupus

    Wookie

  • Members
  • 3761 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 02 October 2012 - 21:16 PM

Comme quoi par exemple ? Le comportement des singes ?

Image IPB


#592 Carnage

Carnage

    Pompeur

  • Members
  • 2077 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 03 October 2012 - 00:09 AM

Comme quoi par exemple ? Le comportement des singes ?


Ben ouai, ça parle pas les singes

575039cfc731d56a87e02b237d349983abcc73d6


#593 Erwan

Erwan

    JarJar

  • Members
  • 7 Messages :

Posté 04 October 2012 - 03:21 AM

ouais les singes sont fous

Spoiler


#594 Lupus

Lupus

    Wookie

  • Members
  • 3761 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 04 October 2012 - 03:40 AM

merci pour les explications si je me suis gouré sur toute la ligne ;)


Vu les "grosses incohérences" relevées, je crois qu'il n y a pas vraiment d'explications a donner. :mrgreen:

Image IPB


#595 Gutburger

Gutburger

    Je suis un grand fan de FFX

  • Members
  • 15575 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 24 February 2013 - 01:57 AM

J'ai trouvé ça super.

Le film joue sur l'émotion et construit une vraie personnalité à Cesar (et à quelques autres singes, le gorille défonce). La relation entre le chimpanzé et son père/maitre est touchante, en fait j'aime beaucoup le côté "simple" du film, ce n'est pas ample ou épique, ça se concentre vraiment sur l'action originelle qui entrainera la perte de l'humanité. J'avais peur de me retrouver devant un produit froid et sans âme, ce que La planète des singes : les origines n'est pas.

J'ai lu plus haut que le scénario ne tenait pas debout, je ne suis absolument pas d'accord. Certes on peut décerner quelques fautes de goûts (les geôliers vraiment TRÈS méchant), mais je ne suis pas du tout convaincu par les incohérences citées.


quand les singes se barrent de leur prison, ils le font facilement en volant dans les airs. Je veux bien que leur potion magique leur a donné des ailes mais quand même. Ils ne pouvaient pas s'en aller avant en cassant les vitres de la verrière ?

Là par exemple, si on n'arrive pas à suspendre son incrédulité pour ce genre de truc, autant regarder une comédie dramatique avec Mathilde Seigner et Fabrice Luchini non ? D'autant plus que cette image a une valeur plus symbolique que logique. Les singes s'envolent oui, ils gagnent leur liberté et peuvent enfin briser la vitre qui les séparait du vrai ciel (et non celui peint sur les murs).
Image IPB

#596 JuLpM

JuLpM

    Gremlins

  • Members
  • 1816 Messages :

Posté 01 March 2013 - 03:14 AM

:rolleyes:

Ah ouais quand meme




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)