Mad Movies: Pierre Desproges - Mad Movies

Aller au contenu

  • (3 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Pierre Desproges Un humoriste Mad. Etonnant, non?

#1 L'utilisateur est hors-ligne   SangJun 

  • J'ai plus de vie sociale
  • Groupe : Members
  • Messages : 4 794
  • Inscrit(e) : 14-février 03
  • Profil:Homme
  • Location:Antony (92)

Posté 13 juillet 2009 - 23:35

Madeuses, Madeux,
Madnautes, Madnautes,
Mon Peav, mon chien,
Monsieur Lord qui babille dans l'Orne,
Mesdames et messieurs les jurés,
Public chéri mon amour,

Bonjour ma colère, salut ma hargne et mon courroux… coucou

L'homme que nous allons juger ce soir est mort. Certes c'est pas nouveau, mais dans ce pays ou le chef de l'Etat souhaite juger les fous, devons nous cesser de juger les morts? Je dis non, vous dites non, et j'entends non sous les poils de la raideur de l'admin qui jubile.

Pierre Desproges savait manier les mots, il jouait avec la langue Française et il jouait avec tout ce qui est devenu tabou. Les tabous ne doivent pas être stoppés. Certes nous pouvons parler d'immigration à Vichy, mais n'est-ce-pas tout simplement une manière de célébrer l'ancienne amitié franco-allemande qui a vu la vraie France, celle baptisée et qui a fait sa communion, cette belle France s'unir contre la racaille anglo-saxonne?

Ne laissons pas reposer les hommes et les femmes qui entachent le passé de la France tel que nous voulons nous le rappeler. Des livres doivent être brûlés, notre nation ne peut prospérer que si elle est constituée de sous-doués végétatifs gorgés d'inculture crasse et de Coca-Cola tiède. Les anglais auraient dû attendre au lieu de brûler Jeanne d'Arc, ils leur auraient suffit de revenir et d'aller aux Galeries Lafayette pour y brûler la Princesse de Cleves.

En 1986, alors que les foules hurlaient leur soif de bières et de sang, Monsieur Desproges lui écrivait et vomissait son dégoût pour les dégradantes contorsions manchotes des hordes encaleçonnées sudoripares qui se disputent sur gazon l'honneur minuscule d'être champions de la balle au pied. Certes Boli ne faisait pas encore de politique mais comment peut-on critiquer ce que la majorité aime? N'est-ce-pas une preuve de bon goût et de qualité d'être aimé et supporté par une majorité de crétins congénitaux? Bien sûr que si, sinon nous ne pourrions démontrer la bienveillance des actions de nos chers élus.

Nous devons plutôt nous tourner vers les textes du pontifical Bigard qui ne fait pas que des steaks hachés, mais de l'humour ... haché aussi. Une bite, une salope, trois poils de couilles, voilà un humour qui sied à nous autres. Bigard au lieu de critiquer la droite lui réfléchit au monde qui l'entoure et propose sa thèse sur les attentats du 11 septembre. Une thèse qui peut être comprise par n'importe quel alcoolique de chez Dudule, 1,50€ la Jupi tiède. Voila une manière de s'exprimer qu'elle est bien pour que les gens y viendent et savent tout c'qui faut. Laissez nous loin de votre humour grinçant qui réveille les honnêtes gens. Personne ne peut vous réveiller car vous êtes morts et les morts ça ne sert qu'à signer les pétitions pour HADOPI et à voter à Paris, cela, Mesdames, Messieurs les jurés, vous le savez, nous le savons ... et pas seulement de Marseille.

Donc Pierre Desproges est coupable mais ses avocats vous en convaincront mieux que moi.


(Bon, j'ai fait cela en vitesse, desole si ce n'est pas aussi bon que cela le devrait, j'espere qu'un modo passera par ici pour accentuer le texte, je suis sous qwerty pour le moment)
[NdOZ: done]

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Clint 

  • Gros Calibre
  • Groupe : Members
  • Messages : 6 621
  • Inscrit(e) : 31-décembre 02
  • Profil:Homme
  • Location:Dans ta gueule

Posté 14 juillet 2009 - 13:42

Desproges c'est bien simple j'ai tout ce qu'il a fait. Intégrales audio, vidéo et littéraire.
C'est pour moi le plus grand comique français de l'histoire. Pour la finesse d'écriture, la gestuelle sur scène et le débit pour raconter ses sketches, personne ne lui arrivera jamais à la cheville.
Et rappelez-vous "Himmler était quelqu'un capable d'une grande concentration".
Image IPB

#3 L'utilisateur est hors-ligne   murderworks 

  • Gremlins
  • Groupe : Members
  • Messages : 1 431
  • Inscrit(e) : 24-mars 05

Posté 14 juillet 2009 - 14:03

Pareil que Clint sur ce coup, sauf que je n'ai pas encore tous ses livres. Mais ça ne saurait tarder, je m'étais acheté le coffret avec ses spectacles, l'intégrale de Monsieur Cyclopède, des interviews (très intéressantes d'ailleurs)... J'ai découvert Desproges presque accidentellement il y a quelques années en tombant sur une soirée hommage sur Canal +, depuis je suis accro.

C'est mon gourou de l'humour, le grand maître que personne ne peut égaler. De l'humour corrosif, fin, subtil qui n'épargnait rien ni personne. Je ne suis d'ailleurs pas sûr qu'un humoriste puisse encore présenter ce genre de skecth aujourd'hui sans se prendre quelque censure sur le coin de la tronche. Il tapait sur tout et tous le monde, sans se préoccuper du politiquement correct qui fait des ravages aujourd'hui.

Un grand humoriste et un grand monsieur.
Image IPB

#4 L'utilisateur est hors-ligne   tonton 

  • DJ Zero
  • Groupe : Members
  • Messages : 10 019
  • Inscrit(e) : 20-février 03

Posté 14 juillet 2009 - 14:23

Pareil, pas mieux, Desproges c'est Dieu. Un vrai personnage, au-delà de l'humoriste, passionnant à écouter en interview (l'anecdote de la rose des sables est énorme ("le pédééééééééééééé")), passionnant à lire (dommage qu'il n'ait écrit qu'un seul roman, le très bon "des femmes qui tombent"). Totalement d'accord avec Clint, personne ne lui arrivera jamais à la cheville.

ho pitaing, c'est le caingcer/6
Image IPB

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Lord-Of-Babylon 

  • Cosmique Troupier
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 21 350
  • Inscrit(e) : 02-novembre 02
  • Location:Ailleurs

Posté 14 juillet 2009 - 14:34

Quand Seguela à sorti sa dernière connerie je me suis remis le réquisitoire de Desproges sur ce mec. Non seulement il est drole mais surtout c'est d'une intelligence tel que ca vielli très peu
Image IPB

#6 L'utilisateur est hors-ligne   ouaisbiensur 

  • J'ai plus de vie sociale
  • Groupe : Members
  • Messages : 6 557
  • Inscrit(e) : 17-mai 06
  • Profil:Inconnu

  Posté 14 juillet 2009 - 17:52

Le seul au monde à pouvoir me faire mater du Jacques Martin. C'est tellement bien écrit que ça sera encore bon dans 50 ans.

Plus j'aime moins j'ai à dire donc j'arrête.
Quand je fais l'hélicoptère, un ouragan s'abat sur Manille - Megaloman

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Electron Libre 

  • Critters
  • Groupe : Members
  • Messages : 379
  • Inscrit(e) : 03-novembre 06

Posté 21 juillet 2009 - 23:26

CITATION(Lord-Of-Babylon @ 14 7 2009 - 14:34) <{POST_SNAPBACK}>
Quand Seguela à sorti sa dernière connerie je me suis remis le réquisitoire de Desproges sur ce mec. Non seulement il est drole mais surtout c'est d'une intelligence tel que ca vielli très peu


Dans la même veine, celui sur PPDA (1982 si ma mémoire est bonne) vaut toujours son pesant d'or...
http://www.youtube.com/watch?v=f2AF5rNEE3Q&translated=1

Merci d'avoir ouvert ce topic car Desproges manque vraiment cruellement de nos jours...

#8 L'utilisateur est hors-ligne   penikufesin 

  • Critters
  • Groupe : Members
  • Messages : 413
  • Inscrit(e) : 07-novembre 07

Posté 22 juillet 2009 - 18:05

Desproges avait deux énormes avantages : il savait écrire et il savait sur quoi et sur qui écrire. Il ne tapait pas sur des personnes insignifiantes, se contrefoutait des modes, il voulait que ses textes soient intemporels : pas la peine de perdre son temps à se moquer d’un tel ou d’une telle qui n’existerait peut-être médiatiquement que quelques mois, il brocardait les puissants, les gens « en place », ou ceux se posant en modèle, ciselant l’implacabilité de ses saillies :

« Soit Jacques Séguéla est un con, et ça m’étonnerait tout de même un peu, soit Jacques Séguéla n’est pas un con, et ça m’étonnerait quand même beaucoup. »

« Il y a plus d’humanité dans l’œil d’un chien quand il remue la queue que dans la queue de Le Pen quand il remue son œil. »

« Que choisir ? Fromage ou dessert ? La bourse ou la vie ? Labourage de crâne ou pâturage de dents ? La gauche ou Mitterrand ? »

Et l’une de mes préférées, sur les commentateurs sportifs : « dont le QI n’atteint qu’exceptionnellement le chiffre de la température anale… »

Que dirait-il aujourd’hui des crétins et des cuistres qui nous gouvernent ? Que dirait-il de leurs thuriféraires ? Il était aussi admiré que détesté pour sa redoutable intelligence, aujourd’hui, on loue les imbéciles et les incultes…
Monde de merde…


Bel hommage, SangJun.

#9 L'utilisateur est hors-ligne   SangJun 

  • J'ai plus de vie sociale
  • Groupe : Members
  • Messages : 4 794
  • Inscrit(e) : 14-février 03
  • Profil:Homme
  • Location:Antony (92)

Posté 22 juillet 2009 - 18:46

Il m'arrive de penser "Mais quelle bande de cons. Si seulement Desproges était encore là, ils auraient tant à dire sur eux" (homme politique, phénomène de mode, individu lambda dans les transports en commun, ...).
Je suis sûr qu'il en viendrait même à aimer Indochine icon_mrgreen.gif

Et puisqu'on est sur Mad, n'oublions pas de citer les 2 long-métrages auxquels il a participé :
Signé Furax (acteur) adapté de la série radiophonique de Francis Blanche et Pierre Dac
Nazis dans le métro (acteur, dialoguiste) adapté d'un roman de la série du Poulpe

#10 L'utilisateur est hors-ligne   neokobaya 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 34
  • Inscrit(e) : 12-juillet 06

  Posté 31 juillet 2009 - 15:12

petit hommage personnel :

La minute du réquisitoire de la haine à l'usage des rustres et des bien nantis

En parcourant mon blog (oui, j'aime beaucoup lire les grands auteurs), je me suis avisé que mon dernier article remontait à un temps où Mathusalem suçait encore le pouce de qui voulait se prêter à ses perversités pas très catholiques.
Les occasions de se narrer étant rares, telle la vérole sur Kolwezi ou la Légion sur le bas-clergé, je saute donc sur la sus-dite occasion pour vous conter une mienne anecdote dont la totale invraisemblance s'explique aisément par le fait qu'elle est totalement inventée.

La journée avait parfaitement commencé : Sarkozy n'était pas encore Président et, entre les nuées saturées d'hydrocarbures qui conféraient à Paris son cachet envié de capitale moderne où les nourrissons ont plus de chance de mourir d'un emphysème que de malnutrition, un riant soleil annonçait de ses rayons le retour des beaux jours et d'Emmanuelle Béart à poil en couverture de Elle.
Je vaquais alors de mon allure inexorable à des occupations qui ne concernent que moi et mon médecin psychiatre, voire à l'extrême rigueur mon blanchisseur les fois où j'ai été particulièrement inventif.

La veille encore, je m'étais rendu au cimetière pour rendre visite à ma grand-mère qui, par la faute d'un climat plus détraqué qu'un phytophile en pleine séance d'astiquage de tige sur la page centrale de Maisons et Jardins, avait contre toute attente passé l'hiver mais pas l'été. Histoire de joindre l'agréable à l'utile, j'en avais profité pour aller sur la tombe de Pierre Desproges voir quelles fleurs du mal poussaient en terrain si fertile.

Cédant à un fanatisme des plus primaires qu'on ne rencontre plus guère que chez les jeunes de l'U.M.P. si vous me permettez cet hardi oxymore, je m'étais même surpris à y déposer ma gerbe, après bien sûr en avoir ôté la bannière qui déclamait en lettres dorées à quel point le quatuor à cordes municipal de Vincerre-sur-Auxois n'oublierait jamais Frédéric Chopin, le voisin d'allée le plus illustre de l'humoriste jusqu'à l'arrivée de Michel Petrucciani, le célèbre pianiste handicapé à ne pas confondre avec Richard Claydermann qui, lui, n'a aucune excuse pour jouer comme ça.

Voilà pourquoi, désireux de dérider des zygomatiques qui n'avaient guère eu l'occasion de travailler depuis la dernière rediffusion de la mort de Jean-Paul II, j'avais décidé de me rendre par cette belle journée dans un de ces temples de la consommation culturelle qui fleurissent dans les centres-villes avec le même entrain qu'un mélanome sur une cuisse de maître-nageur. Là, je me rendis au rayon des spectacles dits d'humour, dénomination par ailleurs parfaitement mensongère puisqu'on y trouve aussi Elie Kakou et Laurent Gerra.

Avisant un vendeur qui traînait par là avec cet air faussement occupé que se croit obligé d'arborer le camelot de base lorsqu'un client ose l'interrompre dans sa partie de Tetris, je m'adressai à lui avec la courtoisie empreinte de simplicité qu'il convient d'arborer quand on est malheureusement obligé d'établir le contact avec des gens du peuple et qu'on a malencontreusement oublié ses verroteries à la maison :

- Holà mon bon ! point n'auriez-vous en vos étals la dernière galette vidéonumérique du sieur Desproges, loué soit son nom sur 7 générations ?
- Qui ça ? Devos ? Non, j'ai pas, mais si vous voulez j'ai le dernier Elie Semoun
me répondit le cuistre avec autant d'à-propos qu'un pétomane dans un repas de première communion en me montrant le linéaire qui affichait sur plusieurs mètres la tronche épanouie de l'imbécile susnommé.

Comprenez-moi bien, tout antisémitisme naturel mis à part, je n'ai rien contre ce sympathique bouffeur à tous les râteliers audiovisuels : je sais voir le talent là où il est et je me dois de reconnaître qu'il est presque aussi bon comique que chanteur de bossa-nova, mais je lui préfère quand même son ancien duettiste Dieudonné, ne serait-ce que pour l'acuité et la pertinence de sa pensée politique qui, de sa présentation aux législatives de Dreux contre Marie-France Stirbois à sa récente participation à un congrès du FN, ne lasse pas de m'étonner par la cohérence de son parcours.

- et en plus ici on achète, on ne loue pas, et encore moins sur 7 générations, crût bon d'ajouter le boutiquier approximatif, m'apportant une ultime preuve, au demeurant inutile, de la vacuité toute durassienne de son manque d'esprit, dont la profondeur n'était pas sans évoquer les meilleures saillies de Frédéric Beigbeder.

Peut-être était-ce là ce qui pouvait passer pour une pointe d'humour dans ces milieux de basse extraction qui trouvent normal que Jean-Pierre Pernaut ait une carte de presse ou qui pensent être de gauche en votant Ségolène, mais force m'est d'avouer que c'est à ce moment là que, malgré mon anticommunisme primaire aussi désuet qu'un gag de Karl Zéro dans la mesure où on compte désormais dans le monde moins de cocos authentiques que d'anciens Nazis planqués par l'église catholique, et à cause d'une forte propension conjuguée à l'écologisme et au daltonisme, j'ai vu plus rouge qu'un morpion dans le slip du Père Noël.

Vous n'imaginerez jamais tout ce qu'on peut faire avec un éclat de DVD bien aiguisé quand on a un peu d'imagination, des rudiments d'anatomie et pas peur de se salir mais sachez seulement que Le Nouveau Détective m'a attribué le Poutine d'Or du plus joli meurtre, catégorie « y'en a plus dehors que dedans »

Donc voilà, mesdames et messieurs les jurés, je suis coupable mais mon avocat vous en convaincra mieux que moi et s'il le faut je suis prêt à rembourser la moquette.

#11 L'utilisateur est hors-ligne   Batman Begins 

  • Agnès Jaoui
  • Groupe : Members
  • Messages : 9 221
  • Inscrit(e) : 13-juin 04
  • Location:Sous la robe austère de la justice.

  Posté 11 août 2009 - 07:06

Qu'ouïe-je ? Un topic sur Pierre Desproges ?
Permettez que j'intervienne.

Déjà, je dois applaudir des trois mains le texte de SangJun, drôlé et bien écrit (le passage de Bigard, on croirait entendre Pierre) car, de nos jours où "comiques" rime avec Anne Roumanoff et Stéphane Guillon, heureusement qu'il nous reste toujours la mémoire des Coluche et des Desproges pour nous fendre la gueule sur les idioties de la société. Comme tout homme de bon goût, je connais par coeur ses textes et en possède presque autant.
Par contre, il faut que vous sachiez (et pas seulement dans la colle), que j'ai toujours préféré ses Réquisitoires des Flagrants Délires à ses Chroniques de la Haine Ordinaire, je ne sais pas pour vous, mais passé certaines émissions, je trouve que ces derniers sont parfois ou vraiment méchants, ou moins percutants. Des avis ?

D'ailleurs, je noterais à l'attention de nos amis madnautes qui n'ont pas encore la chance de connaître ce génie de l'humour, que de bonnes âmes ont mis en ligne la quasi-intégralité de ses oeuvres sur youteub et dailymoncon; plus d'excuses désormais pour ne pas haïr les cintres ou déclamer son amour pour Dorothée (gut, motoko, coucou ! ^__^)

(enfin, je dois avouer avoir de violents fous-rires lorsque je vois certains connards grotesque tels que Jack Lang, Bernard Gervy ou ce sémillant salopard de Frédéric Lefebvre qualifier les critiques à l'encontre du gouvernement d'"antisarkozysme primaire". Aaaaaah ces tas de cons me feront décidément toujours rire jaune)

(sinon, sur le site officiel, on peut acheter des vêtements. Après les t-shirt Bukowski, les t-shirt Desproges ?)

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Harley Quinn 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 3 515
  • Inscrit(e) : 20-février 11
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 05 novembre 2011 - 02:47

Un ptit up parce que Pierre ne doit pas sombrer dans l'oubli :closedeyes:
Encore un post utile Cooper!Image IPBHeureusement que Harley est là!

#13 L'utilisateur est hors-ligne   Coucou 

  • Gremlins
  • Groupe : Members
  • Messages : 1 557
  • Inscrit(e) : 26-octobre 09
  • Profil:Homme
  • Location:K'es a peu't foutre ?

Posté 05 novembre 2011 - 02:56

Voir le messageHarley Quinn, le 05 novembre 2011 - 02:47 , dit :

Un ptit up parce que Pierre ne doit pas sombrer dans l'oubli :closedeyes:


Une femme de goût. :closedeyes:
Image IPB

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Harley Quinn 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 3 515
  • Inscrit(e) : 20-février 11
  • Profil:Femme
  • Location:South West of Gotham City

Posté 05 novembre 2011 - 02:58

Merci!

C'est surtout du au fait que je viens de me refaire l'intégral des Réquisitoires du Maître. ;)
Encore un post utile Cooper!Image IPBHeureusement que Harley est là!

#15 L'utilisateur est hors-ligne   Mac Ready 

  • Pétomane
  • Groupe : Members
  • Messages : 6 623
  • Inscrit(e) : 14-avril 03
  • Profil:Homme
  • Location:Le grand No-man's land de glace

  Posté 05 novembre 2011 - 03:16

Non mais rien à dire. Desproges c'est une qualité d'écriture à la malice communicative, un sens du rythme total au service d'une exquise diatribe mi-enjouée, mi dépressive ; mais toujours jubilatoire. Une plume riche qui titille à la fois les synapses et les zygomatiques. Une plume nourricière par excellence.

Allez, juste par plaisir, un de mes réquisitoires préférés, celui contre Daniel Cohn-Bendit :

Spoiler

The eleventh hour is over now, the clock is striking twelve's...

Partager ce sujet :


  • (3 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)