Aller au contenu


Photo

Happy Feet 2 - George Miller (2011)


  • Please log in to reply
104 réponses sur ce sujet

#61 Bruttenholm

Bruttenholm

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9361 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 07 December 2011 - 19:16 PM

Pour sa première séance parisienne, le film fait moins d'entrées que "Shame" de Steve McQueen : http://www.commeauci...-carnage,237815
Avec le nombre de copies en circulation, le film va sûrement gagner des spectateurs dans les jours qui viennent mais c'est pas gagné...

#62 adamo

adamo

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4136 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:devant mon écran

Posté 07 December 2011 - 20:56 PM

Dans l'unique UGC(spécialiste des V.O pour les films grand public) de là que d'où je viens, une salle 2D et une salle 3D (dont une séance V.O) pour "le chat potté" et juste une salle pour "happy feet" en VF, 2 séances 2D et deux séances 3D. :(
Image IPB

#63 Chuck Apic

Chuck Apic

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4426 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:vous ne m'aurez jamaisss!!!ahah!

Posté 08 December 2011 - 15:00 PM

Le film est génial. Et les Krill arrivent à faire ce que Scrat n'a jamais reussi. Mais la VF est horrible, fuyez, attendez le blu-ray. Ou pas, vu que le relief est magnifique.

Bref, voyez-le.

gdkLxe.gif


#64 Kissoon

Kissoon

    Quoi de neuf doc ?

  • The Devil's Rejects
  • 7549 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avignon

Posté 08 December 2011 - 22:00 PM

Pfiouuuu mon dieu, je ne sais même pas quoi dire ...

C'est un chef d'oeuvre.
Meilleur que le 1er, qui était déjà superbe.
C'est plein raz la gueule de scènes extras, et pour peu que vous rentriez dans le film ça regorge d'émotions (avec un "s").
Comme pour le premier film, on sort de la salle fatigué : ça va vite, c'est bruyant, ça chante (moins que dans le n°1 amha), et ça bouge beaucoup. Mais l'histoire va plus loin et brasse tellement de thèmes que ça en donne le tournis. Impossible de tout digérer à la première vision.

Ah, et c'est visuellement splendide.

6/6

PS: vu en VF, pas top pour les chansons, mais ça ne gâche en rien le plaisir.
"Je modère plus rien ici, ranafout" (OrsonZ, modo)

#65 guiyomus

guiyomus

    Wookie

  • Members
  • 2019 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Ardèche

Posté 08 December 2011 - 23:34 PM

C'est pas lui qui a réalisé Babe mais bon, il appartient quand même à sa filmo. Sinon c'est également lui qui a réalisé le meilleur segment du film Twilight Zone !


Et le Joe Dante alors!! ^^

#66 seri Z

seri Z

    Leguman

  • Members
  • 10827 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 09 December 2011 - 00:04 AM


C'est pas lui qui a réalisé Babe mais bon, il appartient quand même à sa filmo. Sinon c'est également lui qui a réalisé le meilleur segment du film Twilight Zone !


Et le Joe Dante alors!! ^^


ben il est bien aussi, mais un peu moins ! :mrgreen:
Image IPB

#67 Gatsu

Gatsu

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 12936 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Bordeaux

Posté 09 December 2011 - 11:25 AM



#68 Mccoy

Mccoy

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 10134 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Au ciné, sans lunettes 3D

Posté 09 December 2011 - 12:05 PM

:o
Putain mais si ça se trouve c'est vraiment bien.
(nan mais les avis dithyrambiques là ils m'inquiètent autant qu'ils m'intriguent)
Image IPB

"I don't change my style for anybody. Pussies do that. "

#69 Chuck Apic

Chuck Apic

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4426 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:vous ne m'aurez jamaisss!!!ahah!

Posté 09 December 2011 - 13:13 PM

:o
Putain mais si ça se trouve c'est vraiment bien.
(nan mais les avis dithyrambiques là ils m'inquiètent autant qu'ils m'intriguent)


Ben c'est pas vraiment compliqué: Si tu as vu, et aimé le premier, tu risques d'aimer celui-ci. C'est exactement de la meme teneur. Avec la valeur ajoutée des Krill qui t'amènent un vertige existentiel assez dingue.

gdkLxe.gif


#70 Bruttenholm

Bruttenholm

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9361 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 10 December 2011 - 19:53 PM

J'en ressors un peu déçu. Contrairement à ce que je lis ici, je n'ai pas trouvé que le film allait beaucoup plus loin que le premier dans les thèmes. Le jeu sur les échelles était déjà dans le premier opus (le premier s'ouvrait déjà sur un plan de la planète), la critique des croyances et des prophètes y était, le discours sur l'homme face à l'inconnu y était aussi, et plus fort il me semble ('rien trouvé ici qui égalait la confrontation avec les humains dans le premier), pareil pour l'esprit d'enfance qui permet de transcender un peuple (dans le premier, il y avait cette idée géniale du manchot qui ne perd pas son duvet à l'âge adulte, là on essaie de renverser ça avec le petit qui chante un air d'opéra... Je suis pas convaincu). Bref j'ai un peu l'impression que Miller a dit ce qu'il avait à dire dans le premier et qu'il nous le ressert ici avec plus ou moins de conviction. En dehors de la trouvaille du krill, qui permet effectivement d'unifier visuellement l'échelle cosmique et l'échelle humaine, je ne vois pas grand-chose qui creuserait plus profond les thématiques du premier (et en plus faut se taper Sven le macareux pète-couilles). Alors c'est forcément pas honteux mais c'est pas le chef-d'oeuvre annoncé.

#71 Jesus Gris

Jesus Gris

    Leprechaun

  • Members
  • 991 Messages :
  • Location:Montpellier

Posté 10 December 2011 - 22:56 PM

C'est surtout que le premier était un récit individuel là où celui-ci est un récit collectif (il y a au moins 5 personnages principaux et beaucoup plus dont l'action s'avère déterminante dans le récit). Le thème n'est donc plus la quête de l'inconnu mais la place de chaque être, du plus petit au plus grand, dans un tout (la communauté, les peuples de l'antarctique, le monde). C'est sur ça que le rapport entre microcosme et macrocosme est plus exploré que dans le premier, à mon sens, puisqu'il est ici au centre de chaque scène et de chaque enjeu du film (comment faire profiter de son identité, de sa vocation individuelle, au monde entier), ici l'initiation ne se fait plus en marge d'une communauté antagoniste mais en rapport direct avec les talents et les spécificités de chaque membre de cette communauté, et la salvation ne vient que grâce aux tentatives de tous réunies en un mouvement global qui n'aliène pas pour autant l'individu (puisque la phase de l'aliénation sociale est passée dans le premier opus). Happy Feet 2, pour moi, c'est la suite parfaite, on prend les acquis du premier : la société dans laquelle évolue le héros a déjà été profondément transformée, et on explore ici les thématiques soulevées par cette transformation, la suite logique, sans se répéter (où alors dans un autre environnement social, avec les krills, qui interagira avec la communauté des manchots). Forcément le questionnement soulevé est alors plus large. Ici l'enjeu n'est plus qu'un seul individu sauve une communauté mais que chaque individu agisse, à sa façon, pour sauver sa communauté. On est plus proche du film de résistance (ici contre la nature) avec ses innombrables héros, que de la pression sociale et la quête mythologique du premier opus (mais avec la même portée métaphysique et existentielle). Et pour moi, ça, c'est assez inédit dans un film pour gosse : on s'attarde beaucoup sur le parcours initiatique, mais finalement assez rarement sur la suite, sur les évolutions suivantes du monde et du héros, sur le cycle.

EDIT : Mais après peut-être que mon point de vue vient du fait que je l'ai pas vraiment vu comme un film d'initiation (ce qu'était le premier), parce que de ce point de vue là, effectivement, c'est plutôt moins fouillé que le premier vu que c'est en grande partie laissé de côté (il y en a hein, de l'initiation, mais à mes yeux c'est une infime partie du discours).
Image IPB
"Christophe Colomb est un film qui resteras dans les annales" Sanjuro

#72 Bruttenholm

Bruttenholm

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9361 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 11 December 2011 - 08:38 AM

Sauf que si la communauté se sauve elle-même, ce n'est pas en mettant en commun les talents individuels, c'est en suivant la solution que leur apporte Mumble. Si le film conteste un peu le statut de leader de Mumble (avec ll'arrivée du nouveau héros -Sven, et la relation à son fils, du classique), ça reste une communauté derrière un gars. C'est là que ça fait un peu resucée du premier.

#73 Jesus Gris

Jesus Gris

    Leprechaun

  • Members
  • 991 Messages :
  • Location:Montpellier

Posté 11 December 2011 - 12:04 PM

Spoilers

Voui mais tout le monde y va de sa tentative (Noé qui galvanise les foules, les manchots qui tentent de voler, Lovelace qui attire les humains, etc.) , et c'est à la fin d'un vrai parcours individuel que chacun décide de suivre le mouvement de Mumble (Eric donne le rythme, l'éléphant de mer recule pour prendre de l'élan, Will fait partager sa découverte du monde à sa communauté par le biais des claquettes, Sven peut enfin à nouveau agir pour une communauté et donc en faire partie, ce à quoi il aspirait). Mumble qui trouve la solution, c'est logique : il retrouve sa place de leader de la communauté et son statut de héros, c'est sa nature, mais cette fois c'est un héros parmi d'autres sans qui il ne serait rien, il ne peut pas agir seul. Et que ce soit derrière lui que s'unissent tous les autres n'empêche pas que chacun s'accomplisse dans l'acte à sa façon, et mette son énergie et son identité à contribution pour nous faire expérimenter de manière sensible et limpide ce si célèbre : "Chaque geste compte" (je grossis le trait mais c'est vraiment le truc du film, dès le premier plan et la première réplique en off, non plus la révolution qu'un individu apporte à la société mais la place que chaque être, en prenant conscience de son individualité et de son identité unique, peut occuper dans un tout, le monde, et son évolution). Après bien sûr que ça recycle certains trucs (un des grands thèmes de l'histoire étant justement le cycle, les similitudes entre les générations et les particularités de chacune), et bien sûr que ça se base sur ce que le premier a construit (il est donc tout aussi indispensable), et qu'il ne s'agit que d'une évolution des thèmes abordés dans celui-ci, mais on peut trouver que ça va un peu plus loin (normal, c'est une suite), même si bien entendu le mieux à faire est de considérer les deux opus comme un tout, une même histoire.
Image IPB
"Christophe Colomb est un film qui resteras dans les annales" Sanjuro

#74 Bruttenholm

Bruttenholm

    Je consulte un psy

  • Members
  • 9361 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 11 December 2011 - 13:56 PM

Mouais, je sais pas, est-ce que ça suffit à en faire un film à la portée existentielle transcendante ? Les personnages qui changent un peu en cours de route pour oublier leurs différends et/ou leurs préjugés, c'est pas un peu une base dramaturgique éprouvée ? J'aurais préféré que Mumble se plante carrément, ça aurait entraîné une réflexion plus intéressante sur le statut de héros.

#75 Gatsu

Gatsu

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 12936 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Bordeaux

Posté 13 December 2011 - 20:12 PM

Je n'irai pas jusqu'à dire qu'il surpasse le premier opus, qui était déjà génial. Pour moi, Happy Feet 2 est dans la droite lignée du précédent. Dans l'exacte continuité, si bien qu'on peut lui vanter des mérites sur ce point là (le côté deux films en un), comme on peut très bien lui faire des reproches (pas de réelles nouveautés par exemple).
Visuellement, c'est superbe, George Miller n'a en aucun cas délaissé sa virtuosité, avec ses nombreux plans vertigineux.
Le scénario tient en haleine, le seul truc qu'il manque à mes yeux, c'est un soupçon d'aventure et de scènes de bravoures. Mais la séquence finale où toutes les communautés s’entraident est magnifique, j'en ai eu des frissons.
Bill et Will le krill, sont tordants mais pas uniquement, ils apportent plus de profondeur et de réflexion qu'on ne le croit.
Bizarrement j'ai accroché aux séquences chantées (hormis une grosse faute de gout vers la fin), alors que dans le premier j'étais plus ou moins indifférent.
La VF n'est pas terrible, enfin surtout Amel Bent et Max Boublil qui sont atroces.
Et la 3D vaut vraiment le coup d'oeil.

Meilleur film d'animation de l'année (enfin je crois).

5/6

#76 Dr Jones

Dr Jones

    Leprechaun

  • Members
  • 896 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Il Etait une fois dans l'Est

Posté 15 December 2011 - 19:50 PM

Vu lundi soir en VF 3D avec ma fille, qui a voulut le revoir à peine terminé, ce qui n'était jamais arrivé (peut-être parce que le premier Happy Feet fut son premier film au ciné ?).

Bref, j'avais apprécié mais sans plus le premier Happy Feet en salles, mais bizarrement je l’ai vraiment réévalué à la hausse en le revoyant en HD : c’est tout simplement un bijou (6/6 quoi !). Je partais donc confiant pour le 2, bien que la BA ne me faisait pas du tout envie.

Au final, c’est un très bon film, visuellement magnifique (le rendu des monticules de neige au premier plan en 3D, on jurerait qu’on peut les toucher) et très ambitieux (encore plus d’espèces représentées, et en plus grand nombre), drôle, les répliques fusent (les Krills !), c’est plein de poésie (l’aurore boréale), la réalisation ne manque ni d’ampleur, ni d’idées...
George Miller et son équipe évitent la redite, et préfèrent nous raconter la suite de l’histoire au lieu de nous servir du réchauffé. On passe ainsi outre le message écolo – parfaitement assimilé - du premier film, les auteurs ayant le culot de croire que leur public est intelligent (...), pour s’orienter vers une réflexion sur la place de chacun dans la société.
J’aurai bien du mal à discourir sur le film comme vous le faites, mais j’ai moi aussi pensé à The Tree of Life à plusieurs reprises (et à The Dark Knight aussi pour le flashback sur Sven à bord du bateau ), c’est dire si le film est riche en niveaux de lecture.

A part ça, j’ai pas été choqué par la VF, je l’ai même trouvé bonne (exepté Sven, insupportable), notamment les doubleurs habituels de Brad Pitt et Matt Damon (si vous voulez de la VF qui flingue un film, allez voir Time Out ou Or Noir). L’intérêt des 2 films n’a jamais été dans les numéros musicaux pour moi (moins nombreux dans le 2 il faut dire), mais ils sont plutôt sympas passé le choc d’entendre des chansons anglo-saxonnes interprétées en Français
Quant à la 3D, elle est époustouflante : elle est vraiment utilisée tout le long du film, pour donner non seulement de la profondeur de champ, mais aussi du volume aux personnages.

Sinon d’accord avec Gatsu, meilleur film d’animation de l’année !

5/6
(je mets un point de moins que le premier car l’effet de surprise est passé, et l’émotion de la rencontre avec les humains ne trouve pas d’équivalent ici)

#77 Rom1

Rom1

    Je ponctue chaque phrase par un pet

  • Members
  • 12939 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Reims

Posté 19 December 2011 - 18:04 PM

Oh purée, la tuerie !
Le premier était une bombe, celui-ci est une nova.
Il défonce tout sur son passage. J'en ai chialé plusieurs fois tellement c'est émouvant et beau.

#78 Gatsu

Gatsu

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 12936 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Bordeaux

Posté 19 December 2011 - 19:44 PM

L’intérêt des 2 films n’a jamais été dans les numéros musicaux pour moi (moins nombreux dans le 2 il faut dire), mais ils sont plutôt sympas passé le choc d’entendre des chansons anglo-saxonnes interprétées en Français


J'avais pas de chronomètre en main, mais j'avais l'impression que sur les deux films il y en avait autant dans l'un que dans l'autre.
A la diffèrence que dans le premier opus les chants sont quasiment tous placés jusqu'à la moitié de l'histoire, tandis que dans le second ils sont plus dispersés un peu partout. Le fait que ce soit plus harmonieux dans Happy feet 2 m'a davantage plu.

Malheureusement, le côté "aventurier" a été un peu délaissé, je ne peux donc le trouver supérieur au précédent.

#79 Chuck Apic

Chuck Apic

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4426 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:vous ne m'aurez jamaisss!!!ahah!

Posté 20 December 2011 - 13:47 PM

Et puis Rawhide, quoi.

Revu, en V.O cette fois, et rien qu'en terme de compréhension, ça change la donne. La magnifique scène de l'opéra m'a bouleversé, ce qui était plus... délicat en V.F vu la voix de casserole qu'on se tape. Une poele rayée à la fourchette. En V.O c'est super émouvant, et le rush final est franchement le truc le plus galvanisant vu sur un écran depuis belle lurette.

Inoubliable.

gdkLxe.gif


#80 mulder29

mulder29

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 6527 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Brest

Posté 21 December 2011 - 13:08 PM

Vu en VF.... et j'ai bien l'impression que le doublage m'a gâché le visionnage.

Heureusement que quelque morceaux ont des conséquences narratives (la danse pour casser l'iceberg), sinon, j'ai trouvé les voix si mauvaises que ça me faisait sortir du film.

Mais la mise en scène de Miller.... ça doit être celui qui a le mieux compris comment se servir de la 3D : on ressentait vraiment le "piège" de l'iceberg par dela le cadre.
Le Cyborgien : Mon blog sur les séries télés et le cinéma
"La science est une maîtresse qui défie l'horloge du temps"




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)