Aller au contenu


Photo

Hitoshi Matsumoto


  • Please log in to reply
74 réponses sur ce sujet

#21 Vermithrax Pejorative

Vermithrax Pejorative

    Gremlins

  • Members
  • 1566 Messages :
  • Location:Portobello Road ou The island of Nabumboo

Posté 23 April 2012 - 22:54 PM

Wow. Belle critique qui donne encore un peu plus envie de voir ce film !

#22 OrsonZ

OrsonZ

    Fear Facteur

  • The Devil's Rejects
  • 19570 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:...fait le larron

Posté 24 April 2012 - 14:09 PM

Je remets la critique de Mark qui est un peu passée à l'as

Scabbard Samurai de Hitoshi Matsumoto (2011).


Image IPB


Un chambara pour le moins atypique, puisqu'il ne met en scène aucun combat de sabre. Difficile d'imaginer Hitoshi Matsumoto signer un film conventionnel, de toute façon : son premier film, Big Man Japan (Dai Nipponjin) jouait avec les codes du kaiju eiga et le second, Symbol, reste le film le plus WTF que j'ai pu voir ces dernières années (les histoires parallèles d'un catcheur mexicain et d'un homme enfermé dans une pièce blanche dont les murs sont recouverts de sexes de chérubins... oui, oui !).

Image IPB Image IPB


Scabbard Samurai est donc le troisième long-métrage de ce comique, devenu une bête de festivals, mais dont les films restent honteusement inédits en France en salles et en DVD (Arte a tout de même diffusé Big Man Japan en novembre dernier). On suit dans ce nouveau film un certain Nomi Kanjuro, un samouraï qui a décidé d'abandonner son sabre et son poste et qui, pour cette raison, voit sa tête mise à prix. Pourchassé par des chasseurs de prime, il finit capturé et se voit proposer un marché : s'il parvient à faire rire un jeune prince, traumatisé par le décès de sa mère, il retrouvera sa liberté. Trente jours lui sont accordés pour mener cette tâche à bien et, en cas d'échec, il devra se faire seppuku.

Le film suit donc les différentes tentatives de Nomi pour faire rire le prince. Il est épaulé, voire dirigé, par sa fillette qui l'accompagne et deux gardiens qui s'attachent à lui.

Image IPB


J'avoue avoir toujours été hermétique à l'humour japonais, mais Symbol, son précédent film, m'avait arraché plus d'un éclat de rire. Ici, à l'image du Seigneur qui a proposé le marché à Nomi, on ne rit pas des premières tentatives comiques de ce dernier, mais on se laisse peu à peu charmer, on sourit et on finit par rire franchement.

Le point fort du film tient dans la relation entre Nomi et sa fille, totalement en rupture au début du métrage mais qui, peu à peu, jour après jour, finissent par se rapprocher.

Image IPB


Le film n'oublie pas, toutefois, que certains codes du chambara doivent être respectés et les ruptures de ton qui en résultent sont parfaitement maîtrisées. Oui, quelques sabres sortiront de leurs fourreaux, mais je ne peux en dire plus, pour ne rien gâcher.

Image IPB


Au final, ce nouveau film confirme tout le bien que je pensais de Hitoshi Matsumoto, un cinéaste unique, l'un des plus fous au monde : autrement dit l'un des meilleurs.

Note : 5/6

Une très bonne surprise venant d'un Matsumoto qui réussit (enfin) à encadrer et diriger ses idées au sein d'un récit simple et efficace, assurant son lot de surprises. Tout en faisant office de véritable profession de foi de l'entertainer Matsumoto - voilà ce que j'en disais.

C'est d'autant plus sympathique que le film est annoncé sur les écrans français au printemps 2012.

Je suis agréablement surpris de voir que nous sommes d'accord... Très bonne critique (et pas seulement parce que nos conclusions se rejoignent !). Cette sortie en France est une excellente nouvelle et j'espère que Symbol, effectivement moins accessible (euphémisme !) connaîtra le même sort (au moins en DVD).

Je n'ai jamais vu un seul de ses films, ni en tant qu'acteur, ni en tant que réalisateur. C'est mal je sais, mais pour ma défense je connais bien le bonhomme via l'émission Gaki No Tsukai, où les participants ne doivent pas rire pendant 24h sous peine de se prendre des coups au cul.

:)

Il faudra du temps qu'il faudra, mais à la fin il peut être très, très mal

526d4c9873bbaf8fbf6476ebe0e90ef8.jpg

#23 Mark Chopper

Mark Chopper

    Wookie

  • Members
  • 3103 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 24 April 2012 - 14:28 PM

Excellente initiative, OrsonZ ;)

#24 OrsonZ

OrsonZ

    Fear Facteur

  • The Devil's Rejects
  • 19570 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:...fait le larron

Posté 24 April 2012 - 14:43 PM

De rien. J'espère seulement que Saya Zamurai aura un bon nombre de salles en France, ce dont je doute malheureusement.

Il faudra du temps qu'il faudra, mais à la fin il peut être très, très mal

526d4c9873bbaf8fbf6476ebe0e90ef8.jpg

#25 Mark Chopper

Mark Chopper

    Wookie

  • Members
  • 3103 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 24 April 2012 - 14:48 PM

J'en doute également, mais une sortie DVD suivra forcément pour la fin de l'année.

Typiquement le film que j'aurais souhaité voir à Cannes, tant il me rappelle L’Été de Kikujiro et mérite qu'on en parle.

#26 shaman

shaman

    Critters

  • Members
  • 395 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 24 April 2012 - 19:29 PM

Typiquement le film que j'aurais souhaité voir à Cannes.


Pour anecdote ;

Matsumoto a été "découvert" en Occident à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes en 2007 avec son 1er film.

En 2011, un hommage lui est consacré au festival de Locarno, avec notamment la diffusion en première mondiale de Saya Zamurai.

Le point commun entre Cannes & Locarno ? Olivier Père, qui est justement passé de la progammation de Quinzaine à Locarno il y a quelques années. Conservant possiblement au passage une priorité sur un cinéaste qu'il a aidé à faire connaître à travers le monde.

(maintenant c'est le genre de film asiatique moyennement avantagé pour une sélection cannoise en compétition, ce n'est ni un auteur célébré là-bas, ni une co-prod française, ni soutenu par un des 3 gros ayant-droits/distributeurs français.)

#27 Mark Chopper

Mark Chopper

    Wookie

  • Members
  • 3103 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 24 April 2012 - 19:57 PM

En parlant de Cannes, ils ont fait l'impasse sur Sion Sono contrairement à vos prévisions. Dommage... Ils semblent s'être entichés de Miike par contre.

#28 Evil Seb

Evil Seb

    El Luchador

  • Members
  • 19542 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Pitibon sur Saône dans le Bouchonois

Posté 25 April 2012 - 12:44 PM

Ils semblent s'être entichés de Miike par contre.

Contre toutes attentes, son Ace Attorney est vachement bien.
Andrew Clark : Why do you have to insult everybody?
John Bender: I'm being honest, asshole. I would expect you to know the difference.

Posted Image


#29 Vermithrax Pejorative

Vermithrax Pejorative

    Gremlins

  • Members
  • 1566 Messages :
  • Location:Portobello Road ou The island of Nabumboo

Posté 25 April 2012 - 16:56 PM

Ils semblent s'être entichés de Miike par contre.

Contre toutes attentes, son Ace Attorney est vachement bien.


O_o

Bon, ben du coup, je suis curieux !

#30 Evil Seb

Evil Seb

    El Luchador

  • Members
  • 19542 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Pitibon sur Saône dans le Bouchonois

Posté 25 April 2012 - 17:10 PM

Ben écoute j'en suis le premier surpris parce que j'en attendais rien du tout mais je l'ai vu au BIFFF et le truc s'avère pas mal du tout. Les scène de tribunal sont filmées comme des scènes de stonb et c'est le film de tribunal le plus fun que j'ai vu. Après y'a des longueurs et les scènes hors tribunal sont moins réussies mais franchemet c'était plutôt bon. J'en ferais une critique plus conséquente dans le topi Miike.
Andrew Clark : Why do you have to insult everybody?
John Bender: I'm being honest, asshole. I would expect you to know the difference.

Posted Image


#31 Mark Chopper

Mark Chopper

    Wookie

  • Members
  • 3103 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 07 May 2012 - 23:08 PM

Piqûre de rappel : ce petit bijou sort mercredi (voir avis sur la page précédente).

Image IPB



#32 Pierru

Pierru

    Japoniais

  • Members
  • 18302 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Patpong

Posté 08 May 2012 - 03:04 AM

(J'avais pas vu ce topic mais juste pour dire que Dai Nipponjin, c'est hachement bieng)

36536110qw469.png


#33 Bomaz

Bomaz

    Je consulte un psy

  • Members
  • 7218 Messages :
  • Location:oui, mais sans arrêtes.

Posté 08 May 2012 - 12:40 PM

Dai Nipponjin : Kaiju, tokusatsu, drame, comédie pas fine, comédie fine ... il ya tout, et bien traité en plus.
Symbol : là aussi, c'est du tout bon de bout en bout, surréaliste mais pas que au possible. Vraiment une claque pour ma part. A chaque vision on découvre untruc par ci par là.
Image IPB

#34 Sanjuro

Sanjuro

    Be dumb !

  • Members
  • 9914 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Sono

Posté 10 November 2012 - 22:10 PM

Le 4 Décembre sort un coffret DVD (pas d'édition blu-ray prévue) regroupant les 3 longs métrages de Hitoshi Matsumoto.

Détails du coffret :

Les films,
- Saya Zamuraï
- Symbol
- Big Man Japan

En bonus,
Saya Zamurai : Interview de Matsumoto avec Olivier Père (20')
Scènes cachées du film (20')
Reportage sur le festival de Locarno et de Deauville (30')
Symbol : Making-of (20 ')
Scènes cachées (20')
Bandes-annonces japonaises
Big Man Japan : Making-of (40')

Source : amazon.fr

:bluesbro: :bluesbro: :bluesbro:
Hop, dans le panier !
(même si j'aurais bien aimé qu'ils sortent le même en Blu... mais bon)

Voila
Image IPB

#35 Mark Chopper

Mark Chopper

    Wookie

  • Members
  • 3103 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 10 November 2012 - 22:14 PM

Oh putain, merci pour l'info !

Symbol, le film le plus WTF que j'ai pu voir dans ma vie et Saya Zamurai qui figurera dans mon top 10 de cette (triste) année.

#36 Sanjuro

Sanjuro

    Be dumb !

  • Members
  • 9914 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Sono

Posté 10 November 2012 - 22:20 PM

Pas vu Saya Zamurai (je le découvrirais le 4 Décembre ! :bluesbro:) mais Symbol (du WTF rigolard de grande qualité !) et Big man Japan (BEST.FOUND.FOOTAGE.EVER !) c'est du très lourd.

Voila
Image IPB

#37 Mark Chopper

Mark Chopper

    Wookie

  • Members
  • 3103 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 10 November 2012 - 22:21 PM

Avec le visuel, c'est encore mieux. Je lui réserve une place sur mes étagères dès maintenant :

Image IPB

#38 Bomaz

Bomaz

    Je consulte un psy

  • Members
  • 7218 Messages :
  • Location:oui, mais sans arrêtes.

Posté 11 November 2012 - 13:30 PM

Avec le visuel, c'est encore mieux. Je lui réserve une place sur mes étagères dès maintenant :

Image IPB

Avec ça et Karaté Robo Zaborgar, je vais manger des pâtes en décembre.
Allez, dans l'escarcelle aussi ^^
(j'aurais Big Man Japan en double, mais c'est pas grave).
Image IPB

#39 Mark Chopper

Mark Chopper

    Wookie

  • Members
  • 3103 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 11 November 2012 - 16:00 PM

Si tu pouvais faire un retour sur Karaté Robo Zaborgar dans le topic nippon, ce serait sympa. Parce que j'hésite à le prendre (les pâtes, je m'en lasse à force ;)).

#40 Sanjuro

Sanjuro

    Be dumb !

  • Members
  • 9914 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Sono

Posté 17 December 2012 - 12:29 PM

Saya Zamurai :
Troisième film réalisé par l'humoriste/acteur/chanteur/écrivain/animateur télé Hitoshi Matsumoto, Saya Zamurai se présente comme un chambara très atypique étant donné qu'il double son propos sur l'honneur (constante du genre) d'une réflexion profonde (mais jamais lourde ou didactique) sur l'humour. La construction du film, basée sur une évolution dans la répétition, s'avère aussi originale que pertinente tant elle parvient, en déclinant des situations similaires, à transformer progressivement le burlesque pur et dur en séquences véritablement galvanisantes pour, au final, délivrer une émotion intense où l'humour bouffon de Matsumoto (assez proche de celui de Kitano sur L'été de Kikujiro, voire Getting Any ? et ses shows télé) cède au tragique et où le rire se mêle aux larmes. A ce titre la dernière séquence du film, basée sur une idée poétique dont l'évidence n'a d'égale que la beauté, possède une puissance pas loin d'être comparable à la conclusion du Mort de rire de Alex De La Iglesia (un autre grand film sur le rire).
Cerise sur le gâteau, ce magnifique film de clown triste débute comme une réjouissante parodie de la saga Baby Cart (effets de mise en scène pop/manga à l'appui).


(putain, c'te chanson finale... J'ai failli chialer comme une pucelle)

5,5/6

Trois film, trois bombes (avec, en plus, un crescendo dans la qualitay !) : Pas de doute possible, Matsumoto fait partie du "big five" des cinéastes "live" japonais actuels auprès de Kitano, Tsukamoto, Nakashima et Toyoda.

Voila
Image IPB




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)