Mad Movies: FRONTIÈRE(S) - Les bouchers verts - Mad Movies

Aller au contenu

Page 1 sur 1

FRONTIÈRE(S) - Les bouchers verts

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Peav' 

  • Site Admin
  • Groupe : Administrators
  • Messages : 28 461
  • Inscrit(e) : 29-août 02
  • Profil:Homme
  • Location:Panama

Posté 21 février 2008 - 19:23

Après quelques atermoiements, Frontière(s) le premier film de Xavier Gens est enfin sorti. Un accouchement non sans douleurs car le film aura subi une production plus que chaotique - Gens obligé de shooter en cachette les scènes les plus extrêmes, son producteur voulant un film au public assez large - une distribution différée - Europa Corp voulant capitaliser sur Hitman - et enfin un comité de censure (appelée chez nous C.S.A) qui impose une affiche absurde et enlaidie par les ment...

URL de l'article : http://www.mad-movies.com/mad/emag-actuali...hers-verts.html
Image IPB

#2 L'utilisateur est hors-ligne   herman bio 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 41
  • Inscrit(e) : 16-avril 07

Posté 21 février 2008 - 19:35

effectivement, estimer "A l'intérieur sur-estimé" il y a de quoi s'inquiéter, coquille ou lapsus révélateur? Merci de m'avoir prévenu, maintenant je "m'inquiète" d'avoir trouvé le remake de Nispel "honnête", tout comme Feast et Détour Mortel 2, tu penses que je dois consulter de ne pas aimer le métrage de Gens, oups, désolé, c'est vrai que ce n'est pas un film à "conspuer".

#3 L'utilisateur est hors-ligne   McClane 

  • Gremlins
  • Groupe : Members
  • Messages : 1 092
  • Inscrit(e) : 17-septembre 07
  • Profil:Homme
  • Location:Arras, Pas de Calais

Posté 24 février 2008 - 23:52

Crtique un peu radicale, mais à laquelle je souscris globalement. Frontières démontre en effet l'épatante maîtrise visuelle de Xavier Gens qui parvient à retranscrire un climat de tension oppressant les personnages dans leur statuts de victimes (à ce niveau, la parabole sociale est plutôt bien amené), des influences bien digérée qui ne donnent jamais l'impression d'un patchwork bricolé à la va-vite et des scènes d'horreurs viscérales qui mettront la morale à rude épreuve. Bref, un premier film qui se tient vachement bien, malgré des comédiens pas tous convaincants ( malgré un Le Bihan absolument démoniaque en nazi dégénéré, qui rappele que le bonhomme merite bien mieux que les bouses franchouillardes dans lesquelles il s'est compromis), des dialogues parfois malheureux et une métaphore politique bien hasardeuse dans sa conclusion, correctement amenée narrativement parlant mais qui témoigne d'une vision des choses bien trop caricaturale de la part de son réal. Mais sinon très bon premier film, qui fait d'autant plus regretter l'occasion manquée Hitman et attendre Vanykoro.
4/6

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1


Réponse rapide

  

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)