Mad Movies: Nobuyuki Fukumoto en anime - Yuzo Sato / Studio Madhouse - Mad Movies

Aller au contenu

  • (12 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Nobuyuki Fukumoto en anime - Yuzo Sato / Studio Madhouse Actu du moment : Kaiji is back

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Zawa 

  • Kawa
  • Groupe : Members
  • Messages : 1 843
  • Inscrit(e) : 05-février 08
  • Profil:Homme
  • Location:???

Posté 05 février 2008 - 20:39

OK, pour mon premier topic (déjà !) (n'oubliez pas de prévenir si je prend trop mes aises), je vais parler d'un mangaka injustement oublié en occident.

Les oeuvres de Nobuyuki Fukumoto : grand nez, yakuzas et mindfuck.

(tadaa!)

Si le boulot du monsieur est si peu reconnu hors Niponnie, c'est pour deux raisons.
- Tout d'abord pour ses thématiques. Le monde de Fukumoto est axé sur celui des yakuzas, plus particulièrement l'univers des paris clandestins. Pas super sexy pour le commun des mortels.
- Et surtout, le bonhomme l'admet lui même, il dessine comme un nez... euh, comme un pied. Jugez plutôt :

Image IPB
Kaiji semble atterré par son aspect géométrique, mais ne vous inquiétez pas, il en voit des pires dans sa série.

Oui, je sais. Ça calme. Cela plaira sans doute aux fans de Cyrano de Bergerac, ou à ceux qui mesurent la virilité d'un homme à la taille de son menton (pour satisfaire la curiosité des plus déviants, les femmes sont pratiquement inexistantes dans le monde de Fukamoto, pas de choc esthétique à subir de ce côté là donc).


Mais-z-alors, allez vous me demander, si personne ne connait, pourquoi j'en parle maintenant ?

Et bien c'est parce que le studio Mad House s'est mis en charge d'adapter les mangas en questions. Et, franchement, ça poutre.
On commence avec :

Mahjong Legend Akagi - The Genius Who Descended into Darkness (2005)

Bon, c'est généralement à ce passage que je risque de perdre tout le monde. Alors, hum... Comment dire...
Akagi est un anime de mah-jong.
Oui.
Le truc chinois auquel on comprend rien (ça aurait été plus simple avec Shangai sur Amiga).
A partir de ce moment là les interrogations doivent affluer. Est-ce encore un de ces trucs ultra japonais où le concept le plus con (football américain, œnologie, go, curling, boulangerie... bonus à celui qui reconnait tous ces manga) est méga dramatisé ? Comment on regarde un anime sur un jeu auquel on comprend rien ? T'aurais pas pû annoncer ça depuis le début que je me casse de ce topic ?

Image IPB
Pardon.

Dans l'ordre : Non, si il y a bien surdramatisation, tout ça n'est aucunement exagéré. On est chez les yakuzas les mecs, vu les sommes pariées, défaite égale souvent grand préjudice physique (et parfois du genre définitif).
Oui, l'anime prend tout son sens quand on connait le jeu sur le bout des doigts (mah-jong version Toudai Shiki si je ne m'abuse). Mais bon, vu que cela concerne trois tondus en France, on va pas faire la fine bouche. Tout est ici présenté de manière efficace et didactique, et même quand on ne comprend rien on sait tout de suite si il se passe quelque chose d'énorme. La plupart des préjugés contre la série vient de ce bloquage psychologique envers les tuiles chinoises.
Non, continuez à lire s'il vous plait, je vous assure que c'est super.

Akagi est une préquelle de Ten, un des manga les plus connu de Fukumoto. Lors de ses péripéties, le personnage principal, Ten, va se trouver un mentor en la personne de Shigeru Akagi. Celui ci est une légende du monde underground, connu pour être le plus grand joueur de mah-jong du monde. L'anime raconte l'histoire du jeune Akagi dans les années 60.
En gros, pas de surprise. Akagi est un génie insurpassable. Il est d'une intelligence remarquable, jouant avec les nerfs de ses adversaires de manière constante. Quand il ne profite pas de sa chance démoniaque, il triche carrément ! La majeure partie du plaisir de la série vient de la manière dont Akagi détruit ses adversaires, les massacrant psychologiquement. Le charisme du personnage principal est le point fort d'Akagi, c'est difficile de ne pas s'enthousiasmer. Au bout d'une dizaines d'épisodes, on se met à hurler richii, ron et autres tsumo devant l'écran.

Image IPB
Il vaut mieux faire partie de ses amis que de ses ennemis.

Niveau réalisation, bah, c'est du mah-jong, avec tout ce que ça comporte d'immobilisme, gros plans sur les tuiles... La voix off est géniale, et les métaphores sont souvent hilarantes (il faut savoir qu'un mauvais jeu peut vous envoyer dans "les sables mouvants de l'enfer" par exemple. Gasp).

Niveau méchants, on est pas mal servi non plus, avec de sacrés gueules de yakuza (mention spéciale à "mâchoire de requin"), et un boss final dantesque. Le manga original étant toujours en cours de parution, la fin de l'anime est ouverte (ou toute pourrie selon les goûts).

Le très nostalgique opening de Akagi : Nantokanareeeeeeee

Cette année voit l'apparition d'une nouvelle adaptation de Fukumoto par la même équipe (le héros est joué par le même doubleur !). Il s'agit de :

Gambling Apocalypse Kaiji - Ultimate Survivor (2007)

Oui, le titre est fabuleux encore.

La série est également centrée sur son personnage principal. Excepté que Kaiji n'a rien a voir avec Akagi. Quand Akagi est un personnage légendaire, fantomatique, Kaiji est quelqu'un de banal, même assez loser. C'est un chômeur, un type qui rate tout dans sa vie, qui n'a jamais réussi à saisir les opportunités qu'on lui a présenté. Si Akagi a un don pour le jeu, Kaiji a un don pour les emmerdes. C'est par un concours de circonstances qu'il se retrouve endetté chez les yakuza. Il est maintenant forcé de participer à des paris plus dangereux les uns que les autres.

Image IPB
Papier, cailloux, ciseaux sur un bâteau de la mort. Si ça c'est pas la classe ?

Heureusement Kaiji a deux atouts pour lui : un don pour se démêler des pires situations, et une foi inébranlable en l'être humain. Et il en aura bien besoin. Son idéalisme en fait la proie favorite des pourris, des traitres, des salauds. Kaiji passe son temps à chialer de désespoir et/ou à chialer de colère. Il est également beaucoup plus intelligent qu'il n'en a l'air...

Image IPB
Kaiji a une mullette de l'apocalypse, apparat inamovible de tout loser qui se respecte (pas).

Ce qui fait la force de Kaiji, et qui rend la série peut-être encore meilleure que Akagi, c'est déjà son accessibilité. La nature des paris rend le tout beaucoup plus rassurant pour le néophyte. C'est aussi son sens du suspens incroyable. Et là, je ne rigole pas, si à partir du second arc vous n'êtes pas accroché aux accoudoirs du fauteuil, je ne peux rien pour vous.
Enfin, un dernier mot sur la musique admirable des deux séries, composée par le brillant Hideki Taniuchi (co-compositeur des OST de Death Note). Elle instaure une ambiance de folie et illustre parfaitement les nombreux moments de tension fil du rasoir staïle.
L'opening hargneux de Kaiji et la balade qui conclut l'épisode.

Sur ce... les paris sont ouverts sur le nombre de réponse pour ce topic !
Image IPB

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Pierru 

  • Japoniais
  • Groupe : Members
  • Messages : 16 890
  • Inscrit(e) : 24-décembre 05
  • Profil:Inconnu
  • Location:Patpong

Posté 06 février 2008 - 12:45

'Tain j'était complètement passé à côté de Mahjong Legend Akagi. Ca m'a l'air sympa ce truc, je sens que je vais faire une visite à mon fournisseur albanais dans pas longtemps.

Pour Kaiji, toujours pas vu la suite, mais je retrouve dans les commentaires des internautes beaucoup d'éloges ici et là. Merci pour le topic en tout cas. smile.gif
Posted Image

#3 L'utilisateur est hors-ligne   DarK ChoueTTe 

  • ↑ Avatar
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 20 737
  • Inscrit(e) : 25-avril 04
  • Profil:Homme
  • Location:A flying blue box

Posté 06 février 2008 - 13:06

CITATION
(football americain, oenologie, go, curling, boulangerie... bonus à celui qui reconnait tous ces manga)

Eyeshield, Sommelier, Hikaru No Go (pub : lisez HNG, HNG c'est le bien), Yakitate Japan.
Mais je sens qu'il y a un piège dans le lot smile.gif

Hé bé bienvenue en tout cas, tu sais donner envie toi, et tu viens de faire un nouvel intéressé (le dessin est certes assez spé, mais bon, ça a l'air de donner un certain charme limite icon_mrgreen.gif...je suis un gros déviant)
Posted ImagePosted Image

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Pierru 

  • Japoniais
  • Groupe : Members
  • Messages : 16 890
  • Inscrit(e) : 24-décembre 05
  • Profil:Inconnu
  • Location:Patpong

Posté 06 février 2008 - 15:07

Et le manga sur le curling c'est Orange Delivery

http://www.mangaupdates.com/series.html?id=10179

tongue.gif
Posted Image

#5 L'utilisateur est hors-ligne   DarK ChoueTTe 

  • ↑ Avatar
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 20 737
  • Inscrit(e) : 25-avril 04
  • Profil:Homme
  • Location:A flying blue box

Posté 06 février 2008 - 15:43

Gee, c'était vrai en plus.
Japan, superior icon_mrgreen.gif
Posted ImagePosted Image

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Zawa 

  • Kawa
  • Groupe : Members
  • Messages : 1 843
  • Inscrit(e) : 05-février 08
  • Profil:Homme
  • Location:???

Posté 06 février 2008 - 17:08

Ouais, des réponses ! Ce topic est parti pour rattraper les 17 pages de Bleach (au moins).
Même pas besoin de le redynamiser à coup de moe !


Moe...

Bon, déjà je me suis gourré dans le post du début : Gambling Apocalypse Kaiji, c'est le nom du manga. L'anime s'appelle The Suffering Pariah Kaiji - Ultimate Survivor. On y perd pas trop au change, mais c'est important de le préciser car, en effet, il suffer beaucoup ce pauvre Kaiji.

Je me suis imposé de rendre ce topic aussi sexy qu'un appendice nasal, donc je continue : pourquoi il faut voir Akagi.

Parce que le mah-jong, c'est pas si compliqué.


Je vous jure que non.

Parce que Akagi, ben, il rigole pas.


Ou alors il a un sens de l'humour très particulier.

Parce que la voix off assure (la voix d'Amuro Ray/Tuxedo Kamen/Seiya !).


Celle-là, je la ressort à la moindre occasion.

Parce que le mah-jong, c'est pas si compliqué.


Vraiment !

Et aussi, Akagi c'est : de la bagarre de rue, un jeu de roulette russe contre un aveugle, comment humilier ses collègues de travail (fuck yeah), joue aux dés avec un katana dans l'épaule, parier un bras, son sang, ou je ne sais quoi pour le frisson... et le plus important


Si ça, c'est pas de l'iconisation.

Image IPB

#7 L'utilisateur est hors-ligne   DarK ChoueTTe 

  • ↑ Avatar
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 20 737
  • Inscrit(e) : 25-avril 04
  • Profil:Homme
  • Location:A flying blue box

Posté 06 février 2008 - 19:11

Je viens de me taper le premier.
Déjà j'ai bien ri dans la première partie avec Kaijiu qui s'embourbe comme une merde face au yak pour l'histoire de la bagnole, et son statut de loser en fait un personnage sympathique.
Faut voir comment ça va évoluer mais il me semble qu'on peut avoir un bon compromis entre noirceur et humour.
(Par contre les dessins c'est chaud en fait. Déjà le style à la base, mais en plus les contours au marqueur...va falloir plus de temps que prévu pour s'habituer)
Faut voir où ça va se diriger mais je dis pourquoi pas.

Edit :

Je n'en suis qu'à 5 épisodes, mais je suis déjà bien accroché.
Dès le second épisode ça décolle, l'humour disparaît (en tout cas, jusqu'ici) pour laisser place à une excursion en enfer de notre gentil loser.
Les sales coups se multiplient, les craquages également (voir le héros qui chiale dès le second épisode après être tombé sur un gros enculé sans pitié...), et on se rend progressivement compte que cette croisière (qui ne s'amuse pas des masses) servira à le rendre plus fort, à le faire sortir de son apathie, à remettre toutes ses tripes et ses neurones en marche.
Parce que ça chauffe, dans ces caboches.
Comme dans un HxH ou un Death note (mais en moins relou que le second), on étudie toutes les possibilités, on analyse la psychologie de ses adversaires.
Mais loin d'être froid comme, au hasard, Death note (ça se voit que je leur en veut d'avoir fait du gâchis ?), Kaiji est également un anime qui a du coeur avec des persos bien humains.
Déjà quelques épisodes suffisent à s'attacher à ce héros pris au piège et à ce titre la promesse qu'il fait avec ses deux coéquipiers dans l'épisode 4 est bien touchante.

Pas de doute, c'est du bon seinen, plutôt atypique, avec un suspense déjà bien efficace en prime.
Je regrette toujours un peu que le dessin soit ce qu'il est, mais on s'habitude, les sales tronches semblent variées, et c'est suffisamment expressif.
Posted ImagePosted Image

#8 L'utilisateur est hors-ligne   DarK ChoueTTe 

  • ↑ Avatar
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 20 737
  • Inscrit(e) : 25-avril 04
  • Profil:Homme
  • Location:A flying blue box

Posté 09 février 2008 - 09:43

Allez je double-poste vite fait l'air de rien-hop-tu-m'as-pas-vu-le-modo, parce que Kaiji, c'est de la bonne.
J'en suis au 16eme, et c'est du sérieux là.
La première partie se termine (et quel final, on serre les dents avec Kaiji) au bon moment avant de devenir redondante, et on entre dans le second arc, encore plus tendu.
Analyses psychologiques crédibles (j'ai été touché personnellement par quelques points *tousse*), jeux dangereux métaphoriques de la vie en société...au pied du mur, Kaiji doit sans cesse se surpasser mentalement pour sortir à la fois vainqueur et plus humain de ces épreuves haletantes (non mais bordel la traversée du vide c'est horrible -en plus j'ai le vertige donc je vous raconte pas icon_mrgreen.gif-)

En fait le visuel ne laisse nullement prédire le sérieux de ce qui va suivre, régulièrement poignant (la mort d'Ishida qui s'empêche de hurler, je crois que comme arrache-coeur, ça se pose là), et bien nihiliste comme il faut par moments.
Kaiji est d'autant plus magistral à lutter envers et contre tout contre ce monde, comme lors du pétage de plomb final sur l'Espoir après la trahison de ses deux comparses.

Et en effet, en prime, la zizique est bien sympathique.

Combien d'épisodes sont prévus ?
Parce que je vois que le manga compte 38 (!) volumes...certes, j'en redemande, mais j'espère que le cheminement hors-épreuves saura se montrer logique et ne pas s'enliser dans une "routine".
Posted ImagePosted Image

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Zawa 

  • Kawa
  • Groupe : Members
  • Messages : 1 843
  • Inscrit(e) : 05-février 08
  • Profil:Homme
  • Location:???

Posté 10 février 2008 - 02:37

Oh, un converti ! Comment tu me fait plaisir la Chouette (je t'assure que tu vas trouver les grands nez sexy au bout d'un moment).
En récompense, un peu de fan service.


Les deux répliques les plus intenses de l'histoire de l'animation.

Bon, ça rigole pas du tout hein ? J'avais prévenu qu'il s'en prenait plein la gueule. Le premier arc est génial, bien que ça traine un peu jusqu'à la trahison d'Andou, une sacré enflure.

Le second arc est monumental de suspens et de sadisme. C'est completement dingue. La mort d'Ishida dans le genre émouvant, ça se pose là. "Kaiji-kun" ;_;

Ah ouais, et la musique aussi. Celle quand ils sortent des "boxes", des frissons sur l'échine !

Et surtout. Quand un anime te balances une séquence comme celle là :



C'est dur de pas être touché.

Pour le nombre d'épisodes, ça doit tourner autour de 24. Il faut savoir que le manga est divisé en plusieurs parties, seule la première est adaptée (pour le moment ?).

Maintenant,

Kaiji 17 :
C'est toujours vachement bien. Forcement Kaiji se fait piéger par les stratagèmes de Tonegawa, même si cela n'empêche pas les séquences de reflexion d'être fabuleuses. Le vieux yakuza est terrifiant (il devait être debout devant Gurren-Lagann lui). A regarder au casque, evidemment.
Image IPB

#10 L'utilisateur est hors-ligne   Pierru 

  • Japoniais
  • Groupe : Members
  • Messages : 16 890
  • Inscrit(e) : 24-décembre 05
  • Profil:Inconnu
  • Location:Patpong

Posté 12 février 2008 - 12:10

Oki, j'en suis à l'épisode 8 de Kaiji, ça se boit comme du p'tit lait cette série dites-donc.
C'est très très rare qu'il y ait un moment de mou, j'aurais jamais pensé que des combats de janken pouvaient être aussi intéressants. Bien sûr, on sympathise à mort avec le héros, qui à d'ailleurs bien évolué par rapport au looser des tout premiers épisodes. Là il commence à prendre la grosse confiance (un peu trop même), élaborer des stratégies (qui fonctionnent tant bien que mal) et se retrouve catapulté chef de groupe, mais qui fait un peu trop confiance à ses coéquipiers, pas aussi honnêtes que lui. D'ailleurs, le seul truc qui me saoule un peu dans la série (le chara design est laid, mais l'ensemble est assez bien foutu pour que ça passe), c'est son "pote" Takeshi, qui répète à longueur de temps "Kaiji-san" (il doit le dire au moins 30 fois dans l'épisode), tout ça parce qu'il est pas foutu de prendre des décisions, lui et l'autre à lunettes-là. Kaiji, ce n'est pas le meilleur des monde où la confiance est sacrée, non, c'est le monde réel, avec ses coup de roublardise, la soif du gain, et la poltronnerie des faibles. Le narrateur est très bon aussi, et permet des phases sympa, à base de grosses métaphores dans la gueule, genre Mister Ajikko .
A l'épisode 8, ça fait un bien fou de voir cette raclure de Funai se faire avoir comme une merde, après tout ce qu'il a fait endurer à notre sympathique héros. Mais le pari de Kaiji était trop risqué, je me disait pendant tout l'épisode "mais il est malade de tout confier à ses deux compères", et bin ouais, ça a pas loupé, cqfd. J'espère juste que l'autre à lunette va se manger un gros retour de bâton dans la face. Mais d'un autre côté, on peu pas s'empêcher de s'imaginer : "et si j'étais à sa place, est-ce que je prendrais pas aussi le pognon et ciao tout le monde ?". C'est pour ça que cette série est bien foutue, les réactions des uns et des autres sont réalistes, et dans une situation aussi catastrophique que celle-ci, tout les coups sont permis.
Posted Image

#11 Poltermok*

  • Groupe : Guests

Posté 12 février 2008 - 12:22

Ah oui oui, j'avais vu un bout d'episode tard le soir... C'etait pas mal et surtout hyper intrigant (c'est une sorte de Palais ferme ou on fait des paris bizarres et on gagne des galons, que si t'es pas solvable tu te retrouve a poil devant une baie vitree), ca m'a fait penser au Prisonnier (je crois . C'etait interessant. que c'est cet episode auquel la Chouette faisait reference)

En tous cas, ce mangaka est partout au Japon...

(Pierru : c'est quoi ta signature?)

#12 L'utilisateur est hors-ligne   DarK ChoueTTe 

  • ↑ Avatar
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 20 737
  • Inscrit(e) : 25-avril 04
  • Profil:Homme
  • Location:A flying blue box

Posté 12 février 2008 - 13:07

17-18 grosse situation de désespoir (Dispair ? In my Kaiji ?!) avec un gage flippant et pas une once de chance en vue face à Tonegawa.
Ici on se dit que Kaiji prépare un truc mais non, l'autre est juste trop fort et encore une fois, pour garder un attachement constant avec la réalité et prouver qu'on est pas dans Yugioh, utilise les méthodes reconnues de lecture d'expression corporelle et d'attitudes (à un niveau certes élevé mais bon).



ONI !


J'aime cette ambiance qui combine tension extrême et dramatisation, à un certain grotesque dans la réalisation (que ce soit le graphisme affirmé ou les Zawa Zawa~) en opposition.
Ca permet de donner une couleur particulière au truc.

Et je me suis écouté quelques fois l'OST depuis hier, plus posément disons, puisque dans le contexte on est focalisé par l'ensemble : au final c'est vraiment bien.
Malgrès quelques passages qu'on sent "fonctionnels", y'a du bon.
Heh...ben d'ailleurs je vois à l'instant que le responsable Hideki Tanichui à la jeune carrière a également oeuvré sur l'OST de Death note (ainsi qu'Akagi et Otogizoshi).
Pas un génie mais un gars à suivre.
Et hors BGM, l'opening est bien punchy et l'ending flairant une bonne ambiance 70's (je pense notamment à du Meiko Kaiji au masculin, ou à l'endind des bouts d' Ashita no Joe) bien joli.
Posted ImagePosted Image

#13 L'utilisateur est hors-ligne   Pierru 

  • Japoniais
  • Groupe : Members
  • Messages : 16 890
  • Inscrit(e) : 24-décembre 05
  • Profil:Inconnu
  • Location:Patpong

Posté 15 février 2008 - 12:39

Vu jusqu'à l'épisode 12.
J'aime bien comment Kaiji se sort de sa situation désespérée dans le 9. Ce qui est bien dans cette série c'est que le héros est un mec intelligent, rusé, mais qui se fait avoir quand même malgré tout. C'est pas Tentei Gakuen Q, où les gosses comprennent tout sans se planter quoi. Sinon, l'after Espoir à l'air hyper chaud, c'est plus des paris indolores et ça vire carrément dans la Battle Royale. Très bonne petite série, même si c'est toujours aussi laid côté dessin. smile.gif


(Poltermok : C'est un screenshot de Final Fantasy XIII Versus wink.gif)
Posted Image

#14 L'utilisateur est hors-ligne   DarK ChoueTTe 

  • ↑ Avatar
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 20 737
  • Inscrit(e) : 25-avril 04
  • Profil:Homme
  • Location:A flying blue box

Posté 23 février 2008 - 02:44

19 out, 19 bien.
Je reconnais qu'il va falloir finir l'E-card au prochain (ce qui va logiquement être le cas) sous peine de "s'enliser", mais en attendant le suspense se fait croissant.
Et on retrouve notre Kaiji qui chiale des rivières de larmes, mais bien décidé à faire face à ces pourritures du genre humain.
Je suis un peu déçu que Tonegawa ait eu besoin d'un dispositif pour tricher, la lecture de gestes et d'attitudes le rendait plus imposant, mais bon, ça marche quand même et un petit salopard qui manque de fair-play de temps en temps, ça ne fait pas de mal pour nous rappeller que tous les coups sont permis et que tout le monde n'est pas noble d'esprit.


Alala, j'espère que ça a du succès, qu'on ait droit à d'autres saisons pour ne pas que l'histoire se finisse en queue de poisson, avant la fin du manga.

Kaiji-san !
Posted ImagePosted Image

#15 L'utilisateur est hors-ligne   Pierru 

  • Japoniais
  • Groupe : Members
  • Messages : 16 890
  • Inscrit(e) : 24-décembre 05
  • Profil:Inconnu
  • Location:Patpong

Posté 25 février 2008 - 11:46

Kaiji vu justqu'à l'épisode 19.
Pareil que la ChoueTTe, un peu déçu côté Tonegawa, mais ça reste dans d'esprit que tout ces mecs soient des gros enfoiros (J'ai par contre pas trop accroché à l'histoire du truc dans l'oreille qui enverrai des signaux sur quelle carte Kaiji va jouer selon ses "vibrations").
Je m'attendais pas à une réprimande aussi sevère du Chairman (ze king of salopards) sur Tonegawa, mais ça montre bien qu'il n'y a pas que Kaiji qui soit dans la mouise en cas de défaite. Vivement qu'il leur fasse une bonne feinte, j'ai hâte de voir quel plan il a calculé pour retourner la vapeur.
Posted Image

Partager ce sujet :


  • (12 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)