Mad Movies: Dracula - Francis Ford Coppola (1992) - Mad Movies

Aller au contenu

  • (15 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Dracula - Francis Ford Coppola (1992)

#16 L'utilisateur est hors-ligne   jn52s 

  • Gremlins
  • Groupe : Members
  • Messages : 1 770
  • Inscrit(e) : 30-novembre 02
  • Location:Le Hav

Posté 13 octobre 2007 - 21:14

la 2ème partie me déçoit un peu (j'ai trouvé la performance de Tom Waits super sinon) et la fin carrément j'aurais aimé quelquechose de plus ambigüe avec pourquoi pas une fin ouverte? ce que j'ai aimé le plus c'est la scène de l'explication des origines quand il détruit la croix et renie Dieu.
+ dans mes souvenirs il y'a une scène que je trouve forte dans le roman est le bateau qui arrive en Angleterre comme un bateau fantôme lentement avec seulement un loup qui s'en échappe là dans le film toute cette partie est accélérée sinon il y'a plein de choses bien par ailleurs comme le coté "victorien gothique érotique" comme quand Winona et sa copine s'embrassent sous la pluie.
j'adorerai une adaptation ciné ou série du comics Tombs Of Dracula qui sortait chez nous fin 70s /début 80s ( petit format n/b et puis grand format couleur), supers histoires ça bastonnait bien & il y'avait Blade d'ailleurs..
ps à chaque fois qu'on parle de Coppola les références obligatoires sont le Parrain (I II) et Apocalypse Now, pour moi ces 2 plus beaux films sont Outsiders et Rusty James.

#17 L'utilisateur est hors-ligne   ygrael 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 2 213
  • Inscrit(e) : 18-janvier 05

Posté 13 octobre 2007 - 21:16

Un film qui n'a pas prit une ride, ce qui était toc et moisi a l'époque l'est toujours autant mais heureusement le constat est le même pour ces grands moments de flamboyances. Tout le monde axe son avis sur l'esthétique du film, sans doute a raison car c'est a peu près la seule chose d'intéressante de ce film totalement foiré mais réellement fascinant. Je crois que la plus grosse connerie de Coppola a été de vouloir transformer Dracula en ersatz de Lestat (notre cinéaste/vigneron/sosie de totoro a en vain essayé d'adapter Entretien avec un vampire). S'en suit des scènes au romantisme artificiel qui n'ont rien a foutre dans cette histoire d'autant qu'en plus d'alourdir gravement le rythme ce choix est un peu a la base d'un non sens scénaristique assez énormes: Mais pourquoi donc Dracula ne profit il pas de son immortalité pour chercher la réincarnation de sa tendre et chère a travers le monde au lieu de se gratter les couilles dans sa ruine de château hein... POURQUOI ???
Des erreurs et inutilités cette version en regorge, comme le personnage de Quincy, gros bouseux texan bien présent dans le roman mais ici totalement transparent, adjectif que l'on pourrait joindre a une grande partie du casting masculin alors que d'autres se situe plutôt dans le monde merveilleux du cabotinage, l'univers de la roue libre, dans ce beau pays situé tellement a l'ouest. Ça concerne bien sûr Hopkins et son Van helsing hédoniste et limite paillard mais aussi Tom Waits dans le rôle d'un Renfield hystérique, on peut évidemment trouver ça pourri mais, le temps aidant parce que je n'ai pas toujours dit ça, on peut y prendre une certaine forme de plaisir, certes coupable mais plaisir quand même. L'exception reste bien sûr Gary Oldman vraiment très bon mais qui jamais n'évoque le personnage qu'il est censé interpréter. Le casting féminin semble échapper a cette carence, Wynona Ryder et Sadie Frost jouent juste et donne de la consistance a des rôles généralement laissé a l'abandon par les versions précédentes.
Cet étirements des extrêmes n'est finalement qu'une conséquence logique du choix de Coppola de miser sur la surabondance visuel, de forcer a tout prix ces effets. Baroque, rococo, kitch, sublime et ringard, Dracula c'est tout ça la fois, alternance de fulgurances et des scènes tout droit sortie d'un gros Z roumain. Voir même, au détour de quelques passages, le film se permet le luxe de croiser les deux monde comme cette rencontre entre Harker et les 3 hell's biatch situé quelques part entre Cocteau, Bava et Dorcel. L'oeuvre de Coppola est aussi excessive qu'ultra référentiel, invoquant tour a tour les chef d'œuvres du muet, les classiques de l'âge d'or (le Dracula de Tod Browning bien sur mais aussi le White zombie de Victor Halperin), La belle et la bête de Cocteau, le baroque d'un Bava, Corman, Pandora d'Albert Lewin, la sublime artificialité de Kwaidan mais aussi des films plus récents comme l'Exorciste ou Evil Dead sans pour autant les fondre en un tout cohérent.
Aussi fascinant dans ces quelques réussites que dans ces nombreux défauts on peut néanmoins regretter cet échec. Les 20 ou 30 premières minutes du film reste les belles promesses de ce qu'aurait pu être un des grands films fantastiques de l'histoire. Tout particulièrement ce prologue guerrier, fabriqué a la dernière minute avec les moyens du bords grâce a des techniques parfois antérieur a l'invention du cinéma, scène qui d'ailleurs met minable cette grosse bousasse hi-tech de 300 en a peine 3 minutes. Le score est toujours aussi envoûtant, sombre, dramatique, c'est vraiment la classe quoi !

Le plus grands des petits films (ou le plus petit des grands c'est selon).
Image IPB

#18 L'utilisateur est hors-ligne   Kabukiman 

  • Critters
  • Groupe : Members
  • Messages : 462
  • Inscrit(e) : 10-septembre 06
  • Location:LG93

Posté 13 octobre 2007 - 21:22

Le meilleur Dracula, c'est celui de Guy Maddin.

Sinon la jaquette de la nouvelle édition du film de Coppola est d'une laideur confondante.

#19 L'utilisateur est hors-ligne   venom-man 

  • Je peux me sucer les orteils
  • Groupe : Members
  • Messages : 3 457
  • Inscrit(e) : 07-janvier 07
  • Profil:Homme
  • Location:Dans un pot à crayons.

Posté 13 octobre 2007 - 21:56

CITATION(Kabukiman @ 13 10 2007 - 21:22) <{POST_SNAPBACK}>
Sinon la jaquette de la nouvelle édition du film de Coppola est d'une laideur confondante.




Elle passe quasiment inaperçu au millieu des autres DVD. Mais bon, c'est vrai que c'est pas terrible comme visuel ...
Image IPB

#20 L'utilisateur est hors-ligne   grifter 

  • J'ai plus de vie sociale
  • Groupe : Members
  • Messages : 5 730
  • Inscrit(e) : 28-juin 04
  • Location:Au Skywalker Ranch entrain de torturer Lucas en lui montrant la Trilogie originale sans fx 3D et en 16/9!

Posté 13 octobre 2007 - 23:52

content de voir quelqu'un du meme avis! ce montage Photoshop fait passer le film pour un vulgaire DTV!

quand on pense aux visuels originaux...


Image IPB

#21 L'utilisateur est hors-ligne   Kabukiman 

  • Critters
  • Groupe : Members
  • Messages : 462
  • Inscrit(e) : 10-septembre 06
  • Location:LG93

Posté 14 octobre 2007 - 01:17

CITATION(grifter @ 13 10 2007 - 23:52) <{POST_SNAPBACK}>
content de voir quelqu'un du meme avis! ce montage Photoshop fait passer le film pour un vulgaire DTV!

Exactement. Personnellement, même si j'étais fan absolu du film, je crois qu'il me serait physiquement et psychologiquement impossible d'acheter cette édition. Je pense que j'ai jamais vu quelque chose d'aussi affreux. C'est immonde. Faut d'ailleurs que j'arrête de la regarder cette foutue jaquette, elle va finir par me foutre la gerbe. Sans déc !

#22 L'utilisateur est hors-ligne   Bret Gimson 

  • Impôt de Satan
  • Groupe : Members
  • Messages : 8 557
  • Inscrit(e) : 08-février 06
  • Profil:Homme
  • Location:Be Strong Be Wrong

  Posté 14 octobre 2007 - 13:40

D'ailleurs Dracula a l'air aussi consterné que vous sur la jacquette.
(même les montages de Horse sont plus jolis mellow.gif )

Zen fascists will control you
100% natural
You will jog for the master race
And always wear the happy face

#23 L'utilisateur est hors-ligne   Bad Jack 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 26
  • Inscrit(e) : 11-octobre 07
  • Location:Bretagne

Posté 15 octobre 2007 - 05:08

CITATION(Kabukiman @ 14 10 2007 - 01:17) <{POST_SNAPBACK}>
Exactement. Personnellement, même si j'étais fan absolu du film, je crois qu'il me serait physiquement et psychologiquement impossible d'acheter cette édition. Je pense que j'ai jamais vu quelque chose d'aussi affreux. C'est immonde. Faut d'ailleurs que j'arrête de la regarder cette foutue jaquette, elle va finir par me foutre la gerbe. Sans déc !


Tout à fait d'accord... J'attendais avec un peu d'impatience cette sortie mais là, niveau packaging, c'est la consternation ! Même moi je ferais mieux sur Photoshop, c'est dire ! Il y avait matière en plus pour pondre un putain de coffret vu l'imagerie très riche du film...

Concernant ce dernier, malgré quelques petites faiblesses ( surtout au niveau du casting ), j'adore... Etant très sensible à l'esthétique dans un film, franchement là je suis comblé... Y'a ce côté old school, cet aspect bric-à-brac pour les effets spéciaux qui donne tout son charme au film : un peu le même ressenti que ce que j'éprouvais devant certaines scènes de " Le bal des vampires " de Polanski... c'est bidon mais ça fout les poils quand même ! C'est ça la fameuse "magie" du cinéma ?

Tout le début est hallucinant, Tom Waits et Gary Oldman sont aussi hallucinants, les costumes et décors sont hallucinants, la musique est halluc... heu... j'me répète non ?... donc la musique est... heu... très belle... et même si Reeves n'a vraiment pas sa place ici, il est quand même pas mal donc bon... j'fais abstraction de son jeu mais pas de l'envellope...

Ah ! Et voici une de mes scènes préférées :



Heu... je kiffe... ce personnage est hallucinant... il est une des ( la ? ) plus belle réussite du film à mon sens...
" Les enfants c'est comme le boeuf, c'est meilleur saignant... "

#24 L'utilisateur est hors-ligne   stan corben 

  • J'ai plus de vie sociale
  • Groupe : Members
  • Messages : 4 699
  • Inscrit(e) : 26-avril 07

Posté 15 octobre 2007 - 09:01

Comme le disait d'autres personnes avant moi, le film est visuellement tres beau, mais complétement raté au niveau de l'écriture et de la dramatisation, c'est vraimant dommage (Copplla c'est pas de la daube, non ???),et je me demande, encore, quand 'est ce qu'on va avoir enfin un grand film fantastique Romanesque????...
(jamais me dit'on à coté de moi,...Ouh ouh Del Toro...)...

#25 L'utilisateur est hors-ligne   shogun 

  • Asperge Lubrique
  • Groupe : Members
  • Messages : 11 372
  • Inscrit(e) : 26-mars 03
  • Profil:Inconnu

  Posté 15 octobre 2007 - 15:17

CITATION(Bret Gimson @ 14 10 2007 - 13:40) <{POST_SNAPBACK}>
(même les montages de Horse sont plus jolis mellow.gif )


blink.gif

Impossible !!!

#26 L'utilisateur est hors-ligne   olav' 

  • Critters
  • Groupe : Members
  • Messages : 420
  • Inscrit(e) : 17-septembre 07
  • Location:&quot;dans ton cul!!&quot; Colonel Trautman

Posté 15 octobre 2007 - 15:43

Vu en salle a sa sortie, puis acquis la VHS, puis quand elle a ete usee jusqu'a s'en rompre la bande, ai achete le DVD...
Ce film n'est ni le meilleur de son real, ni le meilleur dans le sujet qu'il traite, mais Oldman est tout simplement hallucinant dans chacune des etapes de Dracula, Rider a ete une putain de revelation, et puis c,est vrai que ce film aux nombreuses imperfections a (sur moi en tout cas) un veritable pouvoir hypnotique!!

Et puis je sais pas, mais je trouve qu'il a quand meme plus de classe et est emotionellement plus impliquant qu'un "entretien avec un vampire", non?!

Apres tant d'annees, et tant de visionnages, chaque fois que je retombe dessus dans ma dvdtheque, je me le remets, un peu comme un plaisir coupable, et putain ce que c'est bon...!
C'est aussi ca la magie du cinema...
Femme Snob : Que diriez-vous si je vous disais que vous êtes une brute fossilisée, symbole d'une ère décadente, heureusement disparue ?
Spartan : Je sais pas… Merci ?

...


DEMOLITION MAN

#27 L'utilisateur est hors-ligne   Sickboy 

  • Ancienne star
  • Groupe : Members
  • Messages : 4 724
  • Inscrit(e) : 17-septembre 07
  • Location:Paris

Posté 22 novembre 2007 - 13:09

C'est certainement totalement idiot mais je ne peux pas reconnaitre les défauts de ce film. Comprenez moi: Mon père m'a emmené le voir en secret de ma mère dans un grand cinéma parisien (des comme on n'en fait plus...) alors que j'avais 10 ans (il a même filé une pièce à l'ouvreuse pour qu'elle me laisse rentrer dans la salle.
Et j'y suis rentré dans la salle (et le lendemain dans la cour de récré c'etait juste la classe).

Et je peux vous dire que Dracula de Coppola à 11 ans sur grand ecran et en VO, c'est juste impossible que ça vous sorte du crâne. Ca reste gravé en moi dans un souvenir aussi prégnant que mon tout premier choc grand ecran (Batman de Burton en 89). C'est pourquoi, aujourd'hui, je ne peux pas revoir ce film sans penser que c'est un chef d'oeuvre parfait qui cristalise à lui seul presque tout ce qui fait ma passion du cinéma.

Je comprends tout à fait les defauts que lui repprochent beaucoup d'entre vous mais je suis heureux qu'il n'arrivent même pas à alterer d'un poil mon avis.

décidément, mon père m'aura fait découvrir Batman de Burton à 7 ans, Phantom Of The Paradise de DePalma à 9 ans et Dracula de Coppola à 10 ans. Je crois que je peux lui en être reconnaissant.
Image IPB

#28 L'utilisateur est hors-ligne   Mason 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 2 701
  • Inscrit(e) : 02-août 05
  • Location:Paris XIII. dans le triangle des Gobelins..

Posté 23 novembre 2007 - 13:09

pour moi ca reste un gros film de mon enfance. découvert en cachette en plus. il est sorti en 92, j'avais 9-10 ans quand il est sorti; ca m'avait traumatisé, l'affiche et la scene d'intro avec tout ce sang...

et pis à l'époque j'étais trop jeune pour apprécier a sa juste valeur le travail de ce monsieur Copola que tout les grand semblaient idolatrer.

avec le recul, c'est devenu un très grand film pour moi. je trouve que l'intro est magnifique, les effets de surimpression d'image ont pas vieilli, et le score de kilar est somptueux. mes mais trouvent que l'intro et ses effets font un peu vieillot. moi je trouve que ca rajoute un côté recit légendaire au texte de hopkins, illustré a l'écran par des ombres chinoises, etc...

le fait est que le bouquin de Stoker fait parti de mes livres préférés. alorq quand j'ai découvert que Copola allait l'adapter, j'ai eu trèèès peur; le bouqin n'est pas un roman en prose..c'est un journal. et apres coup je suis ravi que Coppola et son scénariste aient réussi l'exploit de rendre cohérent à l'image le style chapitré de l'oeuvre originale. et on peut pas les blamer d'avoir collé au maximum à l'oeuvre de stoker.

alors ouais Hopkins en fait 3 tonnes et reeves est comme d'hab fadasse;mais Oldman en dracula ca reste une image forte pour moi

" I don't drink...wine"
Image IPB

#29 L'utilisateur est hors-ligne   Mechagodzilla 

  • Sim
  • Groupe : Members
  • Messages : 6 029
  • Inscrit(e) : 16-décembre 03
  • Location:plus ici, en tout cas...

Posté 23 novembre 2007 - 13:12

CITATION(Mason @ 23 11 2007 - 12:09) <{POST_SNAPBACK}>
" I don't drink...wine"


cette réplique est en fait tirée du Dracula de Tod Browning avec Bela Lugosi

#30 L'utilisateur est hors-ligne   Sickboy 

  • Ancienne star
  • Groupe : Members
  • Messages : 4 724
  • Inscrit(e) : 17-septembre 07
  • Location:Paris

Posté 23 novembre 2007 - 13:41

CITATION(Mechagodzilla @ 23 11 2007 - 12:12) <{POST_SNAPBACK}>
CITATION(Mason @ 23 11 2007 - 12:09) <{POST_SNAPBACK}>
" I don't drink...wine"


cette réplique est en fait tirée du Dracula de Tod Browning avec Bela Lugosi


Oui et puis si on veut faire les vrai casse burnes, dans ces deux films c'est "I never drink Wine"
Merci bien.
Image IPB

Partager ce sujet :


  • (15 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)