Mad Movies: Splice - Vincenzo Natali (2009) - Mad Movies

Aller au contenu

  • (19 Pages)
  • +
  • « Première
  • 17
  • 18
  • 19
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Splice - Vincenzo Natali (2009) Un produit Guillermo Del Toro presents

#271 L'utilisateur est hors-ligne   Celluloïd 

  • Je consulte un psy
  • Groupe : Members
  • Messages : 7 248
  • Inscrit(e) : 31-juillet 09
  • Profil:Homme
  • Location:Youstone, Teczaz

Posté 28 octobre 2010 - 15:26

Voir le messageMac Ready, le 27 octobre 2010 - 14:13 , dit :

Brody et sa tête de cocker suicidaire n'est pas mauvais.

:mrgreen:
Sinon oué, c'est vachement partagé dites-moi.
Les notes vont du zéro pointé au 6 flamboyant.
Perso il ma tarde de choper la galette (en salle j'avais vraiment surkiffé).
Image IPB

#272 L'utilisateur est hors-ligne   Gatsu 

  • Faut que j'aille dormir
  • Groupe : Members
  • Messages : 12 560
  • Inscrit(e) : 06-mai 07
  • Profil:Homme
  • Location:Bordeaux

Posté 17 novembre 2010 - 11:44

Test blu ray:

http://www.filmsactu...plice-12245.htm

#273 L'utilisateur est hors-ligne   Scalp 

  • Booby Lapointe
  • Groupe : Members
  • Messages : 16 660
  • Inscrit(e) : 03-décembre 07
  • Profil:Homme

Posté 19 novembre 2010 - 16:19

Vraiment bien aimé ce Mutante meet Frankenstein meet La Mouche ( d'ailleurs du point de vue la relation du couple le film de Natali est bien mieux écrit et surtout joué parce que Geena Davis dans le classique de Cronenberg elle est bien mauvaise quand même ) alors oui y a rien de bien original finalement mais Natali aborde le genre avec respect ( comme toujours ) et livre un film magnifique visuellement et à la fin très puissante.
Le début qui pose le contexte et les persos est vraiment réussi ( des savants cool, surdoués mais aussi égocentriques et inconscients ), ils sont immédiatement attachant et on entre directement dans le film et on assimile rapidement les enjeux sans que ce soit lourd.
Le début avec la petit bébête croisement improbable entre gizmo et un poulet est très réussi.

Image IPB

Les thèmes abordé ( science, éthique, sexe avec inceste et œdipe, génétique, maternité ) le sont avec talent et jamais ça n'alourdit le film inutilement ( et c'est pleinement assumé l'orientation sexuelle n'est pas traité à la puritain non c'est bien frontal bon après c'est pas vraiment malsain faut pas abuser ), la progression de l'histoire est vraiment un modèle d'efficacité, chaque stade a son importance ( j'aime bien l'évolution des 2 personnages avec les sentiments qui s'inversent à chaque fois lors de scène forte
Spoiler
, ici pas de traitement manichéen à 2 balles ) et dans le script y a quelques petites idées bien trouvé :
Spoiler
, excepté le dernier quart d'heure Natali ne sombre jamais dans le piège de la surenchère et il livre un film de personnage ( y se passe pas grand chose finalement ).
Même si le déroulement peut être un peu prévisible c'est loin d'être un défaut et pis la fin est loin d'être aussi prévisible que ça (
Spoiler
, par contre y a un truc qui est pas très bien écrit c'est le trauma de Polley avec sa mère le plan sur sa chambre est un peu inutile et en rajoute dans la misérabilisme.
Le climax final Natali à la manière d'un Cronenberg le traite sans concession putain le
Spoiler
dans plein de film ricain on aurait eu le héros qui arrive juste au bon moment mais pas ici par contre dommage que les meurtres soient hors champs tant qu'a faire dans le spectaculaire un peu de violence graphique aurait pas fait de mal.
Natali avait même pas besoin de faire ce final spectaculaire franchement sans le dernier quart d'heure le film était tout aussi bon ( enfin c'est vrai que la fin est quand même bien kiffante comme ça ).
La réalisation est assez classieuse ( comme Cypher mais ici la maitrise est encore plus flagrante ) avec pas mal de jolie plans ( tout les plans avec Dren qui est un monstre plein de grâce ) et quelques 360 très réussi et la séquence de la démonstration avec les 2 bêtes est vraiment excellente, le tout est vraiment sublimé par la photographie très agréable de Tetsuo Nagata, j'adore les éclairages dans le labo.

Image IPB

Le casting tient très bien la route Adrian Body ( dont j'ai jamais été trop fan ) assure bien dans son rôle de bon gars complétement dépassé par les évènements qui sera toujours passif ( c'est clairement pas lui qui porte les couilles dans le couple ) et Brody qui joue bien c'est pas si fréquent alors autant en profiter, Sarah Polley confirme une fois de plus tout son talent ( le passage ou elle passe de mère à savant fou est vraiment génial ) et mention bien entendu à Delphine Chanéac génial en Dren ( monstre le plus sexuellement attirant de l'histoire du cinéma, non parce que moi comme Brody y clair que j'aurais consommé :mrgreen: c'est pas une queue et des ailes qui vont me déranger ), elle campe un monstre dont on ressent vraiment très bien les émotions, un monstre mortellement dangereux ( ce que l'on ressent très bien aussi ), comme quoi jouer dans Cordier c'est pas rédhibitoire, et bravo au FX discret pour la plupart et vraiment très réussit.
Belle surprise au final car je m'attendais vraiment a ce que ce soit aussi bien et m'attendais à ce que soit un Mutante version pompeux et pseudo intello ( assurément dans mon top 10 de l'année ) et bein pas du tout Natali signant ici tout simplement son meilleur film.

5/6

Sinon merci à la magnifique photo du mad de juin pas du tout spoiler, sérieux le responsable du choix des photos il a pas plus de 2 neurones !!

#274 L'utilisateur est hors-ligne   Celluloïd 

  • Je consulte un psy
  • Groupe : Members
  • Messages : 7 248
  • Inscrit(e) : 31-juillet 09
  • Profil:Homme
  • Location:Youstone, Teczaz

Posté 19 novembre 2010 - 16:22

Image IPB
Image IPB

#275 L'utilisateur est hors-ligne   sparda888 

  • Ghoulies
  • Groupe : Members
  • Messages : 126
  • Inscrit(e) : 07-octobre 10
  • Profil:Homme
  • Location:Metz

Posté 22 novembre 2010 - 13:14

Vu Splice hier soir...

Difficile d'en faire une critique constructive, je ne sais pas encore vraiment ce que j'ai pensé de ce film. Tout comme Moogly25, j'ai ressenti un réel malaise vis à vis de Dren, et ce certainement pour les mêmes raisons que Moogly25. Trop proche de l'humain sans l'être totalement, son regard, ses jambes... enfin bref, aucune compassion pour la bestiole, et j'ai eu du mal à comprendre l'attachement dont faisaient preuve les protagonistes.
C'est peut être ce qui m'empeche de rentrer totalement dans le film, pour moi, Dren est une erreur, comme le dit d'ailleurs Brody dès le départ, et aurait du mourir très vite. De fait, j'ai aussi eu du mal à avoir de la compassion pour les persos de Polley et Brody, ne comprenant pas vraiment leurs actes.
Après on ne peut pas enlever au film ses qualités formelles, la lumière est magnifique, Natali a de vraies qualités de metteur en scène et les effets spéciaux sont plutôt réussis. Le scénario est un peu faiblard aussi, les évènements sont télephonés pour la plupart, et on suit le film, non pas avec ennui, mais avec une certaine apathie, le film ne sortant que rarement des sentiers battus.
Et enfin, j'ai eu du mal avec la fin, ne comprenant encore une fois pas le choix du personnage.

Bref, pas un mauvais film pour ma part, pas vraiment un bon non plus, mais c'est purement subjectif, je ne suis juste pas rentré dedans...

3,5/6 pour moi...
Si parfois tu te sens nul, petit, démoralisé et bon à rien, n'oublie jamais que tu as été le spermatozoïde le plus rapide de la bande.

#276 L'utilisateur est hors-ligne   Moody 

  • Moodpecker
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 13 390
  • Inscrit(e) : 01-novembre 05
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 23 novembre 2010 - 01:19

Oui d'ailleurs pour répondre au poste de Scalp, je veux bien coucher avec Delphine quand elle veut, mais je n'aurais jamais craqué pour Dren. Avec moi le film n'aurait pas duré si longtemps, à la première fois que je l'aurais vu habillée j'aurais compris l'erreur et l'aurais tué. Je me serais senti bien mieux, moins mal à l'aise, alors certes ce serait un crime de confort du genre délit de sale gueule mais j'assume :mrgreen:
Image IPB
"I'm nuclear, I'm wild, I'm breaking up inside, A heart of broken glass, Defiled, Deep inside, The abandoning child"

#277 L'utilisateur est hors-ligne   Gatsu 

  • Faut que j'aille dormir
  • Groupe : Members
  • Messages : 12 560
  • Inscrit(e) : 06-mai 07
  • Profil:Homme
  • Location:Bordeaux

Posté 23 novembre 2010 - 16:55

Tiens je viens de me rendre compte avec les screenshots postés ci-dessus qu'avec le blu ray la photo n'est pas vilaine du tout.
Il me semble qu'en salle (essentiellement les scènes dans le labo) c'était du bleu mais alors pas du tout nuancé, c'était décevant, limite moche.
Là sur le blu ray ça semble plus tiré vers le gris et le vert, j'aime bien.

#278 L'utilisateur est hors-ligne   sparda888 

  • Ghoulies
  • Groupe : Members
  • Messages : 126
  • Inscrit(e) : 07-octobre 10
  • Profil:Homme
  • Location:Metz

Posté 23 novembre 2010 - 17:04

Voir le messageMoogly25, le 23 novembre 2010 - 01:19 , dit :

Oui d'ailleurs pour répondre au poste de Scalp, je veux bien coucher avec Delphine quand elle veut, mais je n'aurais jamais craqué pour Dren. Avec moi le film n'aurait pas duré si longtemps, à la première fois que je l'aurais vu habillée j'aurais compris l'erreur et l'aurais tué. Je me serais senti bien mieux, moins mal à l'aise, alors certes ce serait un crime de confort du genre délit de sale gueule mais j'assume :mrgreen:


Ah ben tout pareil pour moi!
Si parfois tu te sens nul, petit, démoralisé et bon à rien, n'oublie jamais que tu as été le spermatozoïde le plus rapide de la bande.

#279 L'utilisateur est hors-ligne   Cigarette Burns 

  • Gremlins
  • Groupe : Members
  • Messages : 1 375
  • Inscrit(e) : 19-décembre 09
  • Profil:Homme
  • Location:A Nulle Part

Posté 28 novembre 2010 - 17:12

Même pas ressentis le malaise ou les relations malsaines décriés dans les interviews ou chroniques, si ce n'est le "dérapage" de Brody
Spoiler
. Bien conscient que les relations entre Dren adulte et ses créateurs ne prennent plus en considération les limites entre "le bien et le mal", cela en devient pratiquement normal, puisque l'éducation de leur expérience n'ai pas dans les gênes humain tel que des parents face à l'éducation d'un enfant. Explication qui semblera assez facile suite à l'affront de Clive mais qui tout compte fait est parfaitement fondée. Du couple sympa et obstiné, les personnages évoluent avec cette tare qu'est leur invention. Invention qui évoluent bien trop vite pour que des humains puisse la gérer. N'étant pas libre d'en faire ce qu'ils veulent, toujours contraint de la cacher, Dren grandit dans ce qu'on pourrait comparer à un milieu familial merdique. Moitié humaine, moitié animale il semble normal qu'il sera difficile à la contrôler et que cette dernière sera toujours freiné dans son épanouissement naturel.
Spoiler


Une Elsa qui ne veut pas d'enfant mais dont les relations maternelle émergeront aussi vite que l'arrivée de Dren, sans qu'elle ne s'en rendent compte. Mais à chaque contraintes, elle met de côté les relations maternelle au profit des relations Créateur-Spécimen. Il est donc compliqué de savoir comment gérer l'expérience puisque cette dernière nécessite des traitement bien plus différent qu'un simple enfant (déjà dit).

Bon ça m'énerve, je tourne en rond, alors j'ajouterai juste que la BOSS est le stéréotype de la méchante qui ne s'énerve presque pas façon Miranda Priestly et qu'elle est juste parfaite. Symbolisant le dernier rempart pour permettre à note gentil couple de lancer en chantier leur idée novatrice et qui comme tout patron, se contentera d'être une merveilleuse pétasse rigide. Mais on s'en fout, de toute façon nos héros sont des tricheurs.

Image IPB
Image IPB

#280 L'utilisateur est hors-ligne   Altaz Killah 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 2 512
  • Inscrit(e) : 23-juin 09
  • Profil:Homme
  • Location:There's no place like home

Posté 28 novembre 2010 - 19:40

Voir le messageCigarette Burns, le 28 novembre 2010 - 17:12 , dit :

Même pas ressentis le malaise ou les relations malsaines décriés dans les interviews ou chroniques, si ce n'est le "dérapage" de Brody
Spoiler
.


La même !
Pas de sentiment de malaise, j'ai juste eu l'impression d'assister à du "malsain mainstream" finalement. Ça ne passe pas à coté de la plaque pour autant, mais l'ensemble du film reste très gentillet sur la forme. Alors que sur le fond, c'est vraiment très dark, mais malheureusement c'est assez peu exploité.
Par contre, Dren est tout simplement énorme. Je crois que Natali voulait casté au départ une actrice spécialiste des arts martiaux, et que au final il a choisit Delphine Chanéac, dont les mouvements lors du casting se rapprochaient plus de la danse. Et c'est aspect qui donne à Dren une façon de bouger qui marque tout de suite. Si l'on ajoute à ça des maquillages et des effets spéciaux ultra réussis, on obtient là le point fort du film, amha.
Mais bon, Splice est un très bon film de SF, qui à le mérite de brasser un maximum de thèmes sans trop les bâcler (les relations entre les 3 persos principaux, sans trop spoiler, par exemple).

4/6
That's a word from the mayor. Goodbye.

#281 L'utilisateur est hors-ligne   kiriyama 

  • Gremlins
  • Groupe : Members
  • Messages : 1 379
  • Inscrit(e) : 25-août 10
  • Profil:Homme

Posté 14 mars 2011 - 23:12

L'expérience ne m'a pas passionné du tout , ni la créature d'ailleurs. Je me suis emmerdé du début à la fin , ça bouge vraiment pas.La fin est prévisible malheureusement
Niveau jeu d'acteurs : sans plus , lais rien que la coupe de Brody m'oblige à enlever un point
Voila un film vraiment sans intérêt , le remater serait un véritable s(up)plice

1/6
Image IPB

#282 L'utilisateur est hors-ligne   guineapig 

  • Leprechaun
  • Groupe : Members
  • Messages : 715
  • Inscrit(e) : 28-août 11
  • Profil:Homme

Posté 05 février 2012 - 16:02

l'image du bluray est sublime
ça apporte un gros + au film

#283 L'utilisateur est hors-ligne   LeMartien 

  • J'ai plus de vie sociale
  • Groupe : Members
  • Messages : 4 039
  • Inscrit(e) : 07-décembre 06
  • Profil:Homme

Posté 12 octobre 2012 - 12:58

Vu hier en bluray... les incrustations de la bestiole sont très moyenness et quelques fois j'ai l'impression qu'ils ont oublié de faire le travail de retouche sur la tête de Dren niveau yeux.
Sinon film assez moyen, l'ambiance baba cool dans le labo me gêne, il y a une sorte de propreté, de lissage de l'image qui jure avec le reste. Et finalement j'ai l'impression que Natali tente de rajouter des scènes qui se détachent de l'aspect propre. Le combat des deux créatures est too much, surtont son final un peu ridicule et pas du tout impressionnant. En allant dans le ridicule, les ailes de Dren dans la scène du toit est limite... Après il ne reste pas grand chose, on ne ressent pas trop l'aspect transgressif de leur expérience, le frère voit la créature, il se barre et personne ne le retient... Ils ont confiance...

3/6 dommage il y avait matière !
Plus petite la sign, merci !

Partager ce sujet :


  • (19 Pages)
  • +
  • « Première
  • 17
  • 18
  • 19
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)