Aller au contenu


Photo

Les DVD de Zen Pictures


  • Please log in to reply
225 réponses sur ce sujet

#21 slater74

slater74

    Wookie

  • Members
  • 2113 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 19 November 2007 - 18:50 PM


Un sex-toy reconverti en instrument de torture!


Lointain cousin du mannequin-mousse: le mannequin de médecine, que les méchants s'amusent à placer un peu partout pour faire peur aux héroïnes (quels farceurs!) et ça marche à chaque fois!


Même dans le making of, ils trouvent le moyen de caser un plan o-shiri! 'Sont forts, ces Japonais!

DVD disponibles sur les sites Jungle-scs et cdjapan.

#22 slater74

slater74

    Wookie

  • Members
  • 2113 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 20 November 2007 - 12:55 PM

Extrait vidéo: Elemental attack!

http://www.kalendaar...prftt/bio01.avi

#23 slater74

slater74

    Wookie

  • Members
  • 2113 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 23 November 2007 - 12:25 PM

Quelques photos de tournage de SPACE RANGER, leur prochain sentai "officieux":
http://www.zen-pictu...html/j/c050.htm

#24 slater74

slater74

    Wookie

  • Members
  • 2113 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 28 November 2007 - 13:13 PM

La BA de la première partie de AMERICAN HEROIN ASTROGIRL:
mms://giga06.giga-freeks.net/giga/zen/sample/sample_zard52.wmv

#25 slater74

slater74

    Wookie

  • Members
  • 2113 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 01 December 2007 - 15:48 PM


Sortie prévue le 21/12!

#26 slater74

slater74

    Wookie

  • Members
  • 2113 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 09 December 2007 - 18:11 PM

bishoujo fighter SAILOR SOLDIER

Pays: Japon
Année: 2006
Durée: 1h10 + 55 mn + making of (28 min)

Genre : Sailor Môme.
Catégorie : Super-héros.

Réalisateur: Tomoaki Sato.
Avec: Ayaka Tsuji, Asuka Nagayoshi, Kisaki Tokumori, Miwa, Asuka Kusama, Rika Inoue, Ariko Osaki.



AVERTISSEMENT: Cette chronique vous est offerte par ZEN NOODLES.


Après le faux-faux-raccord dans KAGERION et le faux-plan-nichon dans SUPER-BEAGLE, ZEN continue d'innover avec le faux-placement-produit!

SAILOR SOLDIER est le troisième volet de la collection HEROINE KIKI IPPATSU Jr de ZEN PICTURES, et comme les deux précédents, il comporte deux parties: SAILOR SOLDIER ALPHA et SAILOR SOLDIER PRINCESS.


Dans la première partie, nous faisons la connaissance de Sailor Soldier Alpha (Ayaka Tsuji, une habituée des films ZEN depuis les débuts de la firme), chargée de libérer la Princesse Angela (Asuka Nagayoshi) des griffes de son ennemie jurée, Max Guilty (Asuka Kusama) et de ses fidèles assistantes: Hornet (MiWa), Hellcat (Rika Inoue), dont la méchanceté se manifeste par de petits ricanements sadiques (Hin-hin-hin-hin-hin! Hin-hin-hin-hin-hin!), et Belzebul (Kisaki Tokumori), dont le nom a le don de plonger notre héroïne dans l'hilarité.


Sailor Soldier Alpha, la version mini-moi de Sailor Moon.


Hornet, Hellcat et Belzebul: le port de la muselière est obligatoire! Dommage que cela nous prive des savoureuses mimiques habituelles de Kisaki.


Notez, c'est largement compensé par Max Guilty!


A noter que c'est la même actrice qui incarne Max Guilty et la mère (complètement barrée) de l'héroïne. Ne vous attendez cependant pas à un bon gros twist du genre jumelle maléfique ou dédoublement de la personnalité; c'est juste qu'ils n'avaient pas d'autre actrice disponible!

Sitôt libérée, Angela (qui, si elle n'est pas la princesse des gosses énervants, est tout de même très bien placée pour la succession) est tellement impressionnée par Alpha qu'elle fait du lobbying pour que celle-ci accepte de l'entraîner. Alpha finit par accepter mais mal lui en prend, car durant leur entraînement, les deux jeunes filles sont attaquées par les troupes de Max Guilty et Angela est de nouveau capturée. Pas contentes du tout, les supérieures d'Alpha lui accordent un délai de 24 heures pour re-délivrer la Princesse, faute de quoi, elle deviendra la plus jeune chômeuse du Japon.


La Directrice Générale Du Maintien De L'Ordre Public (sic)


Même au Japon, on trouve des technocrates de Washington! C'est la même actrice qu'Hornet, mais comme pour Max Guilty et la mère d'Alpha, c'est parce qu'ils n'avaient pas d'autre actrice sous la main.

Alpha va donc rechercher la Princesse selon la méthode ZEN: en courant tout droit et en tabassant tous les sbires qu'elle croise. Le comble, c'est que ça fonctionne: elle arrive à retrouver la Princesse, mais c'est pour se faire capturer à son tour.


La famille des instruments de torture nanars s'aggrandit avec l'aspirateur à énergie.

Heureusement, nos deux héroïnes vont découvrir que le médaillon de la Princesse peut lancer des rayons lasers et s'en servir pour s'évader, en massacrant Hornet et Belzebul au passage (Ce qui n'est pas grave vu que ces dernières reviendront en pleine forme dans le film suivant, sans qu'on sache bien pourquoi).



#27 slater74

slater74

    Wookie

  • Members
  • 2113 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 09 December 2007 - 18:12 PM

Malheureusement, Alpha sera tout de même suspendue de ses fonctions et ses supérieures la remplaceront par... Angela! Et oui, après avoir s'être donné autant de mal pour la sauver à deux reprises, la Directrice Générale Du Maintien De L'Ordre Public et la Technocrate De Washington vont désormais l'envoyer directement au casse-pipe.


Sailor Soldier Princess: elles se sont pas foulées pour le nom de code!

Fin de la première partie. Petit intermède publicitaire.


ZEN NOODLES: c'est bon, mangez en!


Passons maintenant à la deuxième partie: nos deux héroïnes sont contactées par Hellcat, qui leur annonce qu'elle a changé de camp et leur propose de les mener à la base secrète de Max Guilty. Ayant oublié qu'Alpha s'y était déjà introduite avec succès à deux reprises, nos deux héroïnes acceptent son aide; mais Hellcat, qui faisait semblant de trahir Max Guilty, les trahit à la dernière minute et elles sont capturées.


Je suis gentille, maintenant. La preuve: j'ai plus ma muselière.


Les trois héroïnes qui vont sauver le monde... On est mal!

Tout est-il perdu? Et bien non, car Hellcat a seulement fait semblant de faire semblant de trahir Max Guilty et aide nos héroïnes à s'évader puis à massacrer ses anciennes alliées.


Là, l'idée était de montrer que Princess était proche de l'évanouissement en filmant en vue subjective et en floutant. Le problème, c'est qu'à ce moment-là, Max Guilty est supposée regarder Princess.


Evasion à main armée!


Jeu: Trouve la caméra cachée dans cette image.

Ce qui m'amène à parler des scènes de combat. Si toutes les actrices ont d'incontestables capacités de combattantes, la rapidité du tournage fait qu'on n'échappe pas à de grands moments comiques: quand une combattante se baisse pour esquiver le coup de pied de son adversaire qui se trouve pourtant à 3 bons mètres de distance, quand les méchantes font des chutes spectaculaires au moindre coup porté par leur adversaire, quand une combattante prend tout son temps pour frapper son adversaire qui attend bien sagement de recevoir sa baffe... Le tout ponctué par la répétition en boucle des mêmes effets sonores (coup d'épée, coup de poing, coup dans le vide) et des mêmes répliques (Shimatta! (Malédiction!), Shine! (Meurs!), Kurushime! (Souffre!), Onore! (une forme de tutoiement avec une connotation de menace et d'insulte, intraduisible sans être grossier)). Quand c'est votre première expérience avec les productions ZEN, ça peut encore passer, mais au bout de deux ou trois films, ça devient un véritable running gag! Sans compter que, non seulement on ne voit jamais plus de 3 soldates à la fois (faute d'un nombre suffisant d'actrices), mais il faut en plus qu'elles attaquent les héroïnes une par une (certains estiment que c'est parce que les méchantes obéissent à un certain code de l'honneur au combat; je pense, pour ma part, que c'est simplement qu'en plus d'être très méchantes, elles sont aussi très connes).


La Directrice Générale Du Maintien De L'Ordre Public et la Technocrate De Washington s'invitent chez la mère d'Alpha pour suivre les combats de nos héroïnes sur... son poste de télévision!


Sauf que lors des contre-champs, on vient bien que la télé est éteinte (par contre, on entend toujours le son).


Youpiii!!! On a gagné!!!

#28 slater74

slater74

    Wookie

  • Members
  • 2113 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 09 December 2007 - 18:12 PM

Au final, les deux volets de SAILOR SOLDIER se situent dans la moyenne des productions ZEN: scénario post-it, amateurisme assumé, mélange d'humour volontaire et involontaire qui ont le mérite d'être aussi efficaces l'un que l'autre, scènes de combat aussi spectaculaires que peu crédibles, tortures surréalistes. On a beau être loin de poids lourd comme ASSAULTLYSER ou KUNG FU FIGHTER SHUREI, on passe quand même un bon moment, d'autant que pour une fois, il n'y a pas trop de longueurs.


Et pour conclure, un message de notre sponsor:


ZEN NOODLES: c'est bon, mangez en!


RARETE: 4 (exotique) Les deux films sont disponible sur Jungle-scs, on peut aussi les télécharger sur le site officiel de Zen-Pictures.

NOTE: 2,5/5

#29 slater74

slater74

    Wookie

  • Members
  • 2113 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 12 December 2007 - 11:34 AM

Un extrait vidéo dans lequel vous pourrez aprécier:
1- Le jeu des actrices.
2- Les effets spéciaux.
3- L'explosion de joie de la Technocrate De Washington qui avait pourtant passé les deux films avec un balais où je pense.
4- En scrutant bien, quelques figurants involontaires derrières les héroïnes.

http://www.kalendaar...rftt/sail20.avi

#30 slater74

slater74

    Wookie

  • Members
  • 2113 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 13 December 2007 - 07:35 AM

La seconde partie d'ASTROGIRL sort le 11/01/07:
mms://giga06.giga-freeks.net/giga/zen/sample/sample_zard53.wmv


Ainsi que GIO, une héroïne au flingue robliefeldien:
mms://giga06.giga-freeks.net/giga/zen/sample/sample_cgrd09.wmv


#31 slater74

slater74

    Wookie

  • Members
  • 2113 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 18 December 2007 - 12:50 PM

KAKUTOU BISHOUJO
Année : 2005
Durée : 1h07 min + making of (10 min)
Réalisation : Takashi Daimon
Genre : Le film d'arts martiaux en 10 clichés
Avec : Toa Aino (Yuhki), Yoshikazu Ishii (Tatsumi), Ryo Nakano (Tetsuo), Yohichi Miura (Sukeroku), Kazuhiro Uchima (Lohan), Shin Kanbe (Kurosaki



Si Zen-Pictures est surtout célèbre pour ses films de super-héroïnes, il leur arrive aussi, même si c'est plus rare, de mettre en scène des héroïnes "normales" avec des franchises comme "R.Y.U.", "Strawberry Killers", "Sukeban Fighter" ou le film qui nous intéresse ici, "Kakutou Bishoujo". De quoi ça parle? Et bien, pour vous montrer à quel point le scénariste avait "originalité" comme maître-mot à l'esprit, sachez qu'on peut résumer l'histoire en 10 clichés!

1°) L'héroïne, experte en arts martiaux, prend la défense d'un humble restaurateur victime de méchants racketteurs.


Au Japon, on peut se balader déguisé en Shocker (les méchants de Kamen Rider, pour ceux qui ne connaissent pas) sans se retrouver à l'hôpital psychiatrique le plus proche.


La gratitude n'excluant pas le sens des affaires, l'humble restaurateur rappelle à l'héroïne qu'elle a la bagatelle de cinq plats du jour à payer.


Une séance de plonge plus tard, notre héroïne est engagée par le restaurateur.


A partir de ce jour, les clients abondent.


On se demande vraiment pourquoi.


2°) L'arrogante héroïne reçoit une leçon d'humilité d'un type plus calé qu'elle en arts martiaux (engagé, bien entendu, par les méchants racketteurs pour se venger).


Au Japon, on peut se balader déguisé en Arafat sans se faire foutre de sa gueule.


Au Japon, on peut se balader dans cette tenue sans se faire violer tous les 10 m.


Un effet spécial qui ne sert à rien, sinon à faire joli.


3°) L'humble restaurateur est en réalité un maître en arts martiaux qui tire l'héroïne de ce mauvais pas.



#32 slater74

slater74

    Wookie

  • Members
  • 2113 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 18 December 2007 - 12:51 PM

4°) Le chef des racketteurs est un ancien élève de l'humble restaurateur ayant mal tourné (l'élève, pas le maître, encore que celui qui a le plus mal tourné dans l'histoire, c'est le réalisateur). A noter qu'on ne le verra à aucun moment faire preuve de la moindre connaissance en arts martiaux.


Déjà que les méchants avec une main artificielle me faisaient bien rire; ici, on passe à la vitesse supérieure.


Par contre, c'est pas très pratique pour fumer.


5°) L'humble restaurateur accepte, après quelques réticences, de prendre l'héroïne comme élève.


Toi aussi, devient un maître en arts martiaux grâce à quelques exercices simples.


6°) Un étranger, super-maître en arts martiaux, arrive en ville avec l'intention de se mesurer à l'héroïne.


C'est un étranger: il est habillé normalement.


7°) Les racketteurs enlèvent le mentor de l'héroïne pour l'obliger à affronter le super-maître.




8°) Alors qu'un des méchants va tuer l'héroïne par traîtrise, le super-maître le tue car il veut affronter lui-même l'héroïne "à la loyale".



9°) Le combat final est complètement en défaveur de l'héroïne, mais au dernier moment, elle se ressaisit et bat son invincible adversaire… en un seul coup de poing! C'est tout un art de décrédibiliser en quelques secondes le boss de fin de partie d'un film, mais le scénariste y arrive très bien.


Elle a piqué à Karaté Kid sa célèbre "attaque du flamant rose".


10°) Fin. (Comment ça, "c'est pas un cliché?" Vous avez souvent vu un film sans fin, vous?)


Vous noterez que je ne vous ai pas encore parlé de l'actrice principale, Toa Aino. "Kakutou Bishoujo" pouvant se traduire par "Beauté De Combat", la logique voudrait que l'on choisisse pour le rôle titre une actrice aussi jolie que bonne combattante. Saluons donc le talent du directeur de casting qui a réussi l'exploit de prendre une actrice qui n'est ni l'un, ni l'autre. Comme je l'ai déjà mentionné, Zen-Pictures est une filiale d'une société spécialisée dans le X et qui souhaitait produire des films plus "grand public". Assez logiquement, les actrices de leurs premiers films (dont "Kakutou Bishoujo") étaient recrutées dans le milieu du X et de la photo de charme. Si la plupart sont plutôt jolies et même bonnes comédiennes, ce n'est pas vraiment le cas ici: affublée des lèvres de Jessica Alba, des seins de Sabrina Salerno et des fesses de Jennifer Lopez (faut aimer, quoi…), Toa Aino est plus vulgaire que réellement jolie; même s'il faut reconnaître, pour sa défense, qu'elle n'est pas aidée par les tenues qu'on lui fait porter.

Pas vraiment "bishoujo", donc; mais en ce qui concerne le "kakutou", c'est karrément katastrophique! Cela ne surprendra personne si je dit qu'on demande rarement à une actrice X ou à une Playmate d'être une experte en sports de combat (ou alors, c'est qu'elle s'appelle Naomi Morinaga, bien connue des fans de Shaider ou de Spielvan). C'est pourquoi Zen-Pictures avait une solution appelée Nami Hanada, qui accomplissait la quasi-totalité des scènes d'action de leurs premiers films. Le problème ne vient pas de ses prouesses physiques, qui auraient plutôt tendance à tirer le film vers le haut, mais du fait que, très typée (et même très jolie, soit dit en passant), il est impossible, dans 99 % des cas, de la confondre avec la personne qu'elle double, et ce malgré des ruses de sioux consistant à insérer le plus souvent possible des gros plans de l'actrice principale au milieu des combats, ou à cadrer Nami "à la Jivaro" quand cela est possible. Un faux-raccord à elle-seule, donc. Le comble, c'est que même affublée de ce costume hideux, Nami Hanada est nettement plus sexy que Toa Aino. Ajoutons à cela le fait que Toa est une très mauvaise actrice et on se demande s'il n'aurait pas mieux valu la faire doubler durant tout le film.

Mais le pire, c'est quand on demande à Toa Aino de se battre elle-même! Il était fréquent, à l'époque, que Zen-Pictures demande à ses actrices d'exécuter elles-mêmes une ou deux scènes d'action pas trop compliquées et il faut bien reconnaître que le résultat était souvent tout à fait honorable… mais pas ici! Le manque de connaissances en arts martiaux de la pauvre Toa Aino saute aux yeux lors de sa séance d'entraînement où elle peine à reproduire les mouvements de son mentor. On touchera le fond lors du combat final opposant l'héroïne au super-maître en arts martiaux: Toa Aino exécutant toute la scène elle-même, ce qui s'annonçait comme un combat anthologique, véritable point d'orgue du film, se révèle d'une pitoyable mollesse.

Si les scènes de combat de Nami Hanada remontent nettement le niveau, entre un scénario vu et re-re-re-(…)revu, des costumes surréalistes et la monumentale erreur de casting que constitue l'actrice principale, le spectateur a de longues crises de fous-rires en perspective.

On peut le commander sur http://www.jungle-scs.co.jp/ pour la "modique" somme de 7600 yens (Environ 50 € au taux actuel) ou le télécharger à l'adresse suivante: http://www.zen-pictu...org/zmkd01.html.

Plus d'images ici: http://www.kalendaar...nada/kakuto.htm

#33 slater74

slater74

    Wookie

  • Members
  • 2113 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 08 January 2008 - 17:48 PM

CODENAME MINERVA - YUUKI BITOU (25/1/8)

Je n'ai fait que de mon mieux pour traduire le résumé japonais, alors soyez indulgent:

Nouvelle venue dans les services secrets, Misaki Natsumori est chargée d'escorter le professeur Mitarashi, quand elle est attaquée par Patora, chef d'Egoizm, une organisation internationale de tueurs. Elle est sauvée par Minerva, une guerrière masquée revêtue d'un costume augmentant sa force et travaillant pour M.I.S.S. (Mystical Integral Secret Service), une organisation spécialement créée pour combattre Egoizm. Minerva n'est autre que Yuuki Bitou, qui appartenait autrefois à la même organisation que Misaki. Ignorant les raisons qui l'y ont poussée, Misaki en veut à Yuuki d'avoir quitté l'organisation. Apprenant que la fille du professeur Mitarashi est retenue en otage par Patora, Misaki, motivée par sa rivalité avec Minerva, décide d'aller la délivrer seule. Misaki réussit à délivrer la prisonnière, mais est attaquée par Drakulaizm, le monstre-vampire d'Egoizm.Pour la sauver, Minerva doit à son tour affronter les morsures mortelles.

Bande Annonce: mms://giga03.giga-freeks.net/giga/zen/sample_zard54.wmv



Bon, pour le costume, ils se sont largement inspirée de Miss America de Battle Fever J, mais il y a aussi quelques faux airs de Paruteon:


#34 razorback

razorback

    lolman

  • Members
  • 2134 Messages :
  • Location:A Hong kong, au lotus pourpre

Posté 09 January 2008 - 01:56 AM

C'est en voyant se genre de film qu'on se dit: "je peux être réalisateur, on peut faire des films".

#35 slater74

slater74

    Wookie

  • Members
  • 2113 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 09 January 2008 - 16:55 PM

Extrait de JUSTY WIND, une femme ninja toute kawaii contre une femme vampire. Que demande le peuple? Des effets numériques en mousse? Daijobu! (Pas de problème)

http://www.kalendaar...mprftt/wind.avi

J'ajoute que cette transformation de la méchante principale en vampire arrive comme un cheveu dans la soupe: à aucun moment auparavant, il n'est fait mention du fait qu'elle soit une vampire, et on n'en reparlera plus par la suite.

#36 slater74

slater74

    Wookie

  • Members
  • 2113 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 18 January 2008 - 23:43 PM

CODENAME MINERVA - MISAKI NATSUMORI ( 8/2/8 )

Yuuki a réussi à vaincre Draculaizm mais a eu la jambe fracturée lors du combat et confie donc le costume de Minerva à Misaki Natsumori. Pendant ce temps, déterminée à découvrir la véritable identité de Minerva, Patora reprend sa véritable forme, celle de Kutisakizm, et invoque l'esprit de Draculaizm, qui avait découvert que Minerva était en fait Yuuki Bitou. Démasquée et sa mobilité limitée par sa blessure, Yuuki est facilement capturée par Patora. Pour obliger Yuuki à lui donner des informations, Patora capture également Misaki. A la vue de Yuuki gravement blessée, Misaki se transforme en Minerva devant Patora et ses soldats. Misaki se bat au péril de sa vie, mais Kutisakizm neutralise ses pouvoirs, tandis que Yuuki est impuissante à l'aider. Alors que Misaki se résigne à la défaite, un miracle se produit...

Bande Annonce: mms://giga03.giga-freeks.net/giga/zen/sample_zard55.wmv



#37 ogamiitto

ogamiitto

    Wookie

  • Members
  • 2270 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:ouanne city plage

Posté 19 January 2008 - 00:34 AM

Sincerement merci pour ce topic

T'es resume m'ont bien fait marre , j'ai appris des trucs et en plus y'a d'belle japonaise en photo .


J'e verrais jamais ces films mais c'est sympa quand meme .

- "Si vous allez aussi vite que je vous emmerde, pour une fois vous serez en avance sur l'horaire."

#38 Nono MATTEI

Nono MATTEI

    Leprechaun

  • Members
  • 669 Messages :
  • Location:sous la fesse droite de Fanny Ardant

Posté 19 January 2008 - 13:29 PM

Mais j'te r'connais toi, j'suis sur que j'te r'connais...
Après Nanarland, tu viens hanter ce forum avec des idols japs qui font rien qu'à entretenir notre frustration...
Bah t'as raison gamin, continue, j'suis de ton coté!
Dommage que les dvd soit aussi cher !

#39 slater74

slater74

    Wookie

  • Members
  • 2113 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 30 January 2008 - 12:42 PM

Les DVDs japonais sont hélas tristement célèbres pour leurs prix prohibitifs: entre 50 et 100% plus cher qu'un DVD français selon l'éditeur.

SUPER-ANGEL ASUKA ( 8/2/8 )

Asuka Hino vit seule avec sa fille Yukari. Mère douce et aimable, elle est beaucoup plus stricte et sévère dans son métier. Ce métier consiste à combattre une mystérieuse forme de vie pour le compte d'une organisation nationale spéciale. Au cours d'un combat, le costume spécial d'Asuka est endommagé et elle décide de profiter de ses réparations pour prendre des vacances et s'amuser avec sa fille. C'est alors que la mystérieuse forme de vie apparaît et attaque Yukari, obligeant Asuka à se battre avec son costume incomplétement réparé. Ayant localisé l'endroit où sa fille a été emmenée, Asuka s'y introduit. Notre héroïne va devoir combattre pour sauver l'âme de sa fille de la corruption !

Bande Annonce: mms://giga06.giga-freeks.net/giga/zen/sample/sample_cgmd04.wmv



#40 slater74

slater74

    Wookie

  • Members
  • 2113 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 08 February 2008 - 12:29 PM

Taiyou No Senshi Red Flora (Red Flora, Guerrière Du Soleil)

Tiens, Wonder Woman s'est teinte en blonde?


Par contre, elle a gardé la même technique de transformation.


Mais siiiii, c'est de la glace! Faites un effort d'imagination, que diable!





0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)