Mad Movies: Land of the zombies - Critique de 28 SEMAINES PLUS TARD - Mad Movies

Aller au contenu

  • (3 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3

Land of the zombies - Critique de 28 SEMAINES PLUS TARD

#16 L'utilisateur est hors-ligne   Elrohir 

  • Georges Marchais
  • Groupe : Members
  • Messages : 5 290
  • Inscrit(e) : 07-novembre 03
  • Profil:Homme

Posté 18 septembre 2007 - 07:58

J'ai tout simplement adoré le précédent. J'espère que celui-ci suivra la démarche, d'autant que les critiques sont élogieuses...

PS : les liens sur les bandes-annonces sont morts.
I stole your home, it's not where you belong, know what I mean

#17 L'utilisateur est hors-ligne   Glen Runciter 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 49
  • Inscrit(e) : 21-juillet 06

Posté 18 septembre 2007 - 12:26

J'ai toujours autant hâte de le voir et avec toutes ces critiques positives ou négatives à force je m'attend plus à rien, et c'est pas plus mal.

Concernant le site mad je note un truc marrant (et peut etre tout à fait normal vont me dire les informaticiens): vous pouvez toujours acceder à l'ancien site via google, en tappant un contenu lié au précedent site. Dans toute ma narcissité je tape "Glen Runciter" et hop les deux premiers liens me ramenent au vieux site de mad. Mais pour combien de temps ? Est-ce provisoire ? Ca a un ptit coté "sité"-oubliée où l'on accède via un passage secret.

Et puis là tout le monde va s'en foutre aussi mais je trouve amusant que les premieres references du web pour "glen runciter" renvoie un contenu lié à moi alors que je n'ai fait qu'emprunter un nom de personnage de roman. Un peu comme si j'avais pris sa place. Meditez là-dessus.

(quand j'aurai vu le film je dirai des trucs plus interessants)
Sautez dans l'urinoir pour y chercher de l'or, je suis vivant et vous êtes morts.

#18 L'utilisateur est hors-ligne   guntar 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 20
  • Inscrit(e) : 18-septembre 07
  • Location:Lyon

Posté 18 septembre 2007 - 18:18

Attention spoiler !

CITATION(Neville @ 17 9 2007 - 13:03) <{POST_SNAPBACK}>
J'avoue être sidéré par cette critique, comment peut-on trouver cette chose supérieur au brillantissime fim de Boyle?! Les perso de cette suite sont sans saveur, le début du métrage est certes excellent, très prometteur, mais la suite est juste soporifique, tout est prévisible ou nonsensique: comment la femme du héro a-t-elle survécu à une horde d'infectés (immunisée ou pas, voilà qui ne change rien) ?!! Comment les infectés se retrouvent partout à Londres alors qu'ils étaient réunis dans un petit espace confiné (nettoyé au napalm qui plus est !), très con tout ça!
La mise en scène elle n'est pas totalement à la ramasse puisqu'elle s'inspire un maximum du superbe travail de Boyle sur le premier et Greengrass sur les Bourne, elle est donc respectueuse de ce qui a été fait avant, mais tout sauf originale et personnelle. Et d'ailleurs à ce propos, le film est impersonnel et froid, tout le contraire du premier film qui regorgeait d'humanité et de chaleur. Puis bon, la scène de l'hélico est d'un ridicule extrême, sans parler de la scène du métro où la gamine est guidé par la soldatesse et la lunette de son fusil, ça ressemblait à du Blair witch de seconde zone ! Alors ok, on est loin du naufrage absolu bien sûr, tout n'est pas à jeter, mais entendre que ce truc enfonce l'original est juste grotesque, à la limite d l'antiboylisme primaire.


Pas très content le Neville, alors évidement ce "truc" n'enfonce pas l'original mais évidement ce "truc" est excellent tout comme le film de boyle !
Tu te prends le chou pour pas grand chose, oui on peu se poser des questions parce qu'on a envie d'avoir des réponses, mais si on a pas ces réponses, c'est pas pour autant que le film est mauvais !
Comment la femme du héros a survécu ? comme tant d'autres, pourquoi chercher midi à 14h, elle n'est pas le sujet principale du film mais la cause de la cata ! elle c'est cachée, échappée etc…
Comment les infectés se retrouvent dans tous londres, quand ils s'échappent de leur cloisonnement, ils se dispersent dans toute la ville, certains échaperont au napalm, soit ils se sont cachés sentant le danger, soit ils étaient dans un endroit à l'abri au moment du largage du napalm, soit…
La scène de l'hélico ridicule !!! c'est excellent, bien gore, bien trash, allons alllons que demander de plus !
et puis la technique de mise en scène de blairwitch est utilisé à bon escient je trouve, surtout que dans le film se passage est plutôt court ! l'intensité, la tension reste présente, la peur que le danger surgisse à tous moment, certe c'est facile mais efficace !

Attention FIN spoiler !

Allez voir ce film qui est excellent, efficace, intense, grâce notamment à un début choc, qui installe une tension du début à la fin du film !
à ne pas louper !!!

#19 L'utilisateur est hors-ligne   guiyomus 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 2 019
  • Inscrit(e) : 18-mai 07
  • Profil:Homme
  • Location:Ardèche

Posté 18 septembre 2007 - 22:02

CITATION
Concernant le site mad je note un truc marrant (et peut etre tout à fait normal vont me dire les informaticiens): vous pouvez toujours acceder à l'ancien site via google, en tappant un contenu lié au précedent site. Dans toute ma narcissité je tape "Glen Runciter" et hop les deux premiers liens me ramenent au vieux site de mad. Mais pour combien de temps ? Est-ce provisoire ? Ca a un ptit coté "sité"-oubliée où l'on accède via un passage secret.


Je propose de la maintenir envie!!! icon_mrgreen.gif
Au moins pour pouvoir poster nos HS qui ne sont plus les bienvenus ici selon Peav'
suffit de cliquer ici http://www.mad-movies.com/news.php?id=1114

Keep the faith in HS alive! hahaha icon_mrgreen.gif

#20 L'utilisateur est hors-ligne   Diane 

  • Marquise des anges
  • Groupe : Members
  • Messages : 18 252
  • Inscrit(e) : 03-mars 07
  • Profil:Femme
  • Location:This is a True Story.

Posté 18 septembre 2007 - 23:08

CITATION(Sickboy @ 18 9 2007 - 02:13) <{POST_SNAPBACK}>
Je soutiens ce film car il est effectivement très bon. Néanmoins, après re-visionnage, je ne trouve pas qu'il soit vraiment meilleur que 28 Days Later. Diane, je ne vois pas en quoi ce nouvel opus elève plus haut le propos. Si on fait une comparaison simple il suffit de regarder l'évolution du propos au fil de la tétralogie des Morts Vivants de Romero: là le champ s'elargit pour de bon tandis que 28 Week donne un tout petit peu l'impression de refaire le même film avec plus de sous (et une pelletée de bones idées, j'en conviens).

Je ne veux pas qu'on fasse un comparatif de qualité de la reflexion, ce n'est pas ça mais les faits sont là: Si 28 Weeks n'a rien à voir avec un actionner bourrin à la Dawn version Snyder, il n'en est pas pour autant au niveau reflechi d'un Romero et n'atteint qu'une seule fois (la scène du "baiser") le niveau emotionel constament prsent dans 28 Days. Je suis quand même un peu troublé de vous voir tous complètement béats d'admiratoin devant une suite qui est, certes d'un niveau bien superieur à la moyenne et reserve des scènes absolument jouissives ou déchirtanes mis ce n'est pa non plus le chef d'oeuvre de la décénie et encore moins un film qui eclate son prédécesseur. Au contraire: il lui doit presque tout (même la musique ultra efficace de John Murphy est réutilisée à plusieurs reprises).

Voilà, j'espère ne pas déclencher une levée de bouclier. Loin de moi l'idée de descendre ce film, ni de renier le pied immense que j'ai pris en le voyant mais force est de reconnaitre qu'en m'enchainant les deux épisodes en une soirée le résultat portait largement en faveur du film de Boyle.



Après revisionnage, je le trouve meilleur que son modèle. Plus dantesque, plus direct, certes moins versé dans l'émotion la plupart du temps, mais la scène du baiser est d'une intensité que n'atteint jamais le premier film. Et pas besoin pour cela de refaire ce que le premier film avait fait et bien fait. 28 WEEKS LATER est assez proche d'une variation horrifique du magnifique LES FILS DE L'HOMME. C'est dans cette façon directe de gérer l'immédiateté des personnages qui essaient de sauver un enfant qui pourrait être l'origine d'un vaccin que 28 WEEKS LATER surpasse largement sa séquelle, qui est, je suis d'accord avec toi Sickboy, bien plus intimiste et porté sur les sentiments. Mais je ne vois en quoi la séquelle est une redite. Le réalisateur frôle le chef-d'oeuvre mais ce n'est pas une question de béatitude : la plupart des madnautes n'attendaient rien de cette séquelle, moi la première, le trailer était tout à fait rédhibitoire. La surprise n'en a été que meilleure.

Le seul point du film qui m'a déçu c'est la bande sonore qui reprend, pour des questions d'identité de saga, le score du film précédent.

De plus je ne vois pas en quoi la tétralogie de Romero donne l'impression d'un message qui s'élargit. J'ai plutôt l'impression inverse. En effet, tout aussi défendable qu'il soit pour ce qu'il est et représente (une charge virulente contre tout ce qui oppresse l'individu), LAND OF THE DEAD ne fait pas dans la finesse pour ses allusions et diverses métaphores et n'est pas non plus, du point de vue de l'histoire et de la mise en scène, un modèle du genre. C'est plus la révolution pantouflarde d'un auteur qui n'a pu revenir à ses zombies simplement parce que le remake de son Zombie pétait le feu de Dieu.

28 WEEKS LATER possède davantage de philosophie que le premier, davantage de non-dit, et se révèle surtout, sur la forme et ce malgré des défauts visibles un superbe film d'horreur déchirant, avec un arrière-fond apocalyptique plutôt impressionnant.


5/6
People are making apocalypse jokes like there's no tomorrow... Too soon.

#21 L'utilisateur est hors-ligne   steph83 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 10
  • Inscrit(e) : 17-septembre 07

Posté 18 septembre 2007 - 23:28

Le film est tout simplement excellent ! rolleyes.gif bien meilleur que 28 jours plus tard, qui a mon avis était trop minimaliste !
C'est vrai que la situation s'est méchamment dégradé !!! Ca fait froid dans le dos tout ça non unsure.gif ??? imaginez ce probléme avec la grippe avière !!!! blink.gif

biggrin.gif Robert Carlyle est très bon comme d'habitude (voir "Vorace" !) biggrin.gif


Vivement 28 mois plus tard ! wub.gif

#22 L'utilisateur est hors-ligne   guiyomus 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 2 019
  • Inscrit(e) : 18-mai 07
  • Profil:Homme
  • Location:Ardèche

Posté 19 septembre 2007 - 00:41

En ce qui concerne Land of the dead, je suis d'accord sur le fait que la charge politique est pas tres fine, enfin pas autant que dans ses precedents opus, mais je pense que romero cette fois s'est plus attardé sur ces personnages preferés depuis Day of the dead (voir depuis le debut), a savoir les zombies!
Je ne pense pas vous apprendre quelque chose, mais chaque episode de la quadrylogie marque une evolution chez nos amis les zombies, en tout cas a partir de Dawn of the dead où l'on decouvre des zombies possédant toujours leurs vieilles habitudes de consommateurs, puis dans Day of the dead un savant pas si fou que ca parvient a rééduquer un zombie (ce bon vieux Bub! icon_mrgreen.gif ) et dans Land of the dead il nous montre carrement un leader zombie, avec des sentiments et capable de transmettre aux autres son "savoir" et de les guider, et qui devient tout naturellement le personnage principal du film (au revoir Simon Baker-Denny avec sa tete de playboy du dimanche et son charisme de beignet!) et donc big daddy zombie succede a Ben (Night of the living dead), Peter (Dawn of the dead) et John (Day of the dead) dans le role du heros afro-americain (fait encore tres rare dans le cinoche de genre americain), et c'est en cela que ce film est interessant!
Romero fait passer son land of the dead pour un film d'horreur classique avec le playboy de service qui sauve le monde et se tape la gonzesse a la fin (asia argento que j'ai trouvé assez enervante par moment) mais derriere ca il glisse son veritable heros, Big daddy qui lui s'en va lutter contre le vrai mal, incarné dans le film par le pouvoir et donc Dennis Hopper!
Donc au final oui il y a quelques deceptions dans ce film ( le casting, quelques symboliques qui auraient merité d'etre un peu plus discretes) mais il conserve quand meme les éléments qui ont fait la force des ses ainés et Georges lui conserve (selon moi) son statut de leader des zombies, le vrai, l'unique Big Daddy Zombie! bluesbro.gif

5/6

(c'est marrant de faire une critique avec 2 ans de retard icon_mrgreen.gif )

ps: j'ai vu ce film au ciné (dans un multiplex en plus) en avant 1ere, en double programme avec Shaun of the dead, dans une salle pleine, mais a part ca selon les Weinstein on a aucune culture du double-features... dry.gif

#23 L'utilisateur est hors-ligne   Thalicox 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 24
  • Inscrit(e) : 24-octobre 03
  • Location:Dans un pain au chocolat tout chaud

Posté 19 septembre 2007 - 10:35

Très bon film, une des meilleurs suite qui puissent existée. Prennant, horrifique, bien joué, bien filmé, un vrai régale.

Sans spoiler j'espere qu'un 3eme sera réalisé mais je doute de la possibilité et du choix du réalisateur concernant celui-ci. (pour ce qu'il ont vu, je pense que vous avez compris.)

#24 L'utilisateur est hors-ligne   Jesus Gris 

  • Leprechaun
  • Groupe : Members
  • Messages : 991
  • Inscrit(e) : 26-décembre 05
  • Location:Montpellier

Posté 20 septembre 2007 - 11:15

Grosse claque, meilleur film de zombie depuis... longtemps (j'adore Land of the dead, je kiffe L'armée des morts, mais ils font pas le poid AMHA). Et surtout, le film clot une des plus grandes trilogies modernes, commencées en 2005 par Spielberg avec sa Guerre des Mondes et suivie par Les fils de l'homme de Cuaron. Même description d'une situation de crise par le biais d'un point de vue quasi-unique, même linéarité, mêmes enjeux dramatiques cruels qui donnent à l'histoire des allures de drame intime avant d'être spectaculaire, mêmes renvois constants aux drames du XXème siècle, même portée mythologique... Bien sûr en therme de mise en scène, le film est loin d'égaler les films de Spielby et Cuaron, mais putain, des scènes comme celles du baiser et de l'étreinte finale entre le père et le fils, des scènes aussi apocalyptiques, cruelles et significatives que celles de l'enfermement des civils, leur exécution, le lâcher de napalm, etc. et bin putain, on en voit pas tous les jours!

Je peux pas en dire plus pour le moment, encore sous le choc: 5/6 (le point en moins pour la mise en scène parfois pas vraiment maitrisée).
Posted Image
"Christophe Colomb est un film qui resteras dans les annales" Sanjuro

#25 L'utilisateur est hors-ligne   guiyomus 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 2 019
  • Inscrit(e) : 18-mai 07
  • Profil:Homme
  • Location:Ardèche

Posté 20 septembre 2007 - 13:35

bien Buddy Jesus le rapprochement avec la guerre des mondes et children of men. De plus sur les trois 2 se passent a Londres et sont réalisés par un espagnol et un mexicain, troublant icon_mrgreen.gif
en tout cas on aura le 4em episode de l'apocalypse avec Doomsday (rhhaaa qu'est ce que je l'attend celui la)

#26 L'utilisateur est hors-ligne   Jacques Facial 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 56
  • Inscrit(e) : 21-septembre 07

Posté 22 septembre 2007 - 23:02

dry.gif Finalement, comme 28 jours, cette suite est inégale ...le très bon (l'ouverture, le baiser, les snipers qui observe les gens vivre) côtoie le pire (la fuite du gamin par les conduits d'aération, le pathos de l'enragé, la scène de l'hélico, la scène des gaz). Le film reste efficace mais sur sa deuxième partie, le suspens disparait pour aboutir à des scènes sans grande personnalité et un final sans surpise que l'on devine de toute façon dès l'inspection de l'oeil du gamin à Londres. Les scénaristes ont totalement raté la rencontre finale entre le père et ses enfants je trouve. Et puis je sais pas cet enragé qui poursuit ses enfants, j'ai trouvé ça vraiment débile, pas du tout en phase avec l'esprit du premier volet dans lequel, les contaminés frappaient aveuglément point barre. Pour finir, si la mise en scène reste efficace, certains passages sont illisibles, je veux bien que la caméra bouge mais quand même faut pas exagérer ahahahah wallbash.gif

#27 L'utilisateur est hors-ligne   Exarkun 

  • Ghoulies
  • Groupe : Members
  • Messages : 191
  • Inscrit(e) : 17-septembre 07
  • Location:Dans ton cul

Posté 23 septembre 2007 - 20:28

Cà y est je l'ai vu cet aprèm' ! Et je ne suis pas déçu, quel film !

A mon humble avis, ni moins bien ni mieux que le Boyle, juste...différent.

L'intro met le ton, argneuse, méchante et terriblement éprouvante pour nous spectateur. La séquence des snipers observant les civils dans leurs appart est très réussi, la scène de l'hélico est GENIALE (elle enterre la version de Rodriguez, mais c'était pas difficile), la musique est terriblement efficace et très bien employé, c'est bourré de bonnes idées et qu'importe les raccourcis scénaristiques, le meilleur l'emporte.
Autre point positif pour moi, la charge politique, moi qui suis de plus en plus "anti-américain-bush", quel bonheur !

Une bonne clque. icon_twisted.gif

#28 L'utilisateur est hors-ligne   nazems 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 5
  • Inscrit(e) : 04-septembre 07

Posté 23 septembre 2007 - 23:29

A la masse les gars !!!

Osez faire un rapprochement entre "Les Fils de l'homme" d'Alfonso Cuaron et "28 semaines plus tard" de Juan Carlos Fresnadillo, je n'en reviens pas...
Je suis en train de lire la critique de Cédric Delelée (numéro spécial 200), et je le trouve totalement à côté de la plaque. Je constate malheureusement que la plupart d'entre vous ont encore manqué d'objectivité, préférant s'aligner aveuglément au jugement de notre mag préféré. C'est pas parce que Mad dit que c'est bien, que ça l'est forcément les mecs... Y'a toujours la page 27, et c'est un véritable soulagement de savoir que la séquelle de "28 jours plus tard" ne fait pas l'unanimité.
Alors, c'est quoi ??? Un film d'anticipation horrifique à la William Shakespeare ??? En tout cas, c'est raté, aussi bien sur le fond que sur la forme.
Le scénario est linéaire et sans relief. C'est du vent ! L'appropriation de certaines thématiques développées dans le chef-d'oeuvre du réalisateur d' "Azkaban" (le meilleur "Harry Potter") est très mal exploitée. Leur développement est tellement superficiel qu'il est sans aucun intérêt. Consternant !!!
La mise en scène... Synonyme de consternante : accablante.
1- Si un scénar est pourri, je veux dire pas très bien écrit, du moins insuffisant, ben, y'a pas de mystère. le metteur en scène peut rien faire
2- Bon, le caméra-épaule, style documentaire, ça va un moment, mais faudrait penser à bien travailler son découpage technique. C'est devenu la solution de facilité, genre : "Ok, dans cette séquence, ça bouge dans tous les sens. Faut que le spectateur s'y croit. Pas de problème, on cadre comme une baltringue, puis on monte avec des putains de jump cuts partout"
J'avais pas trop kiffé le Danny Boyle, mais franchement, il est carrément meilleur.
D'après Delelée, "28 semaines..." est une grenade à fragmentation qui vous explose le coeur et la rétine. Je dirais que c'est un gros pétard mouillé. Maintenant, s'il pense la même chose du Cuaron, je dis : "Ben, ouais gars, ça c'est une véritable claque ! C'est ambitieux et profond. Une tuerie..."
Dernière chose. Une trilogie serait malvenue, voilà...

M.

#29 L'utilisateur est hors-ligne   Bloodbaffe 

  • Ghoulies
  • Groupe : Members
  • Messages : 180
  • Inscrit(e) : 25-septembre 07

Posté 26 septembre 2007 - 16:55

Marc Toullec dans le magazine cine live résume des plus simplement ce que je pense de ce film, absomument magnifique et pas que violent ou gore ou apocalyptique, qu'est 28 WEEKS LATER , si on le considère en tant que "zombie flick" :

"le meilleur film de morts vivants depuis Day of the Dead", pas mieux, pas moins, d'accord a 200%! (parce que revue dernièrement et ce desespoir palpable se palce au dessus des quelques défauts, là aussi...!!!


6/6



M : ne va pas voir RE 3!!! LOL
"Shoot him in the head!...I do...How many times?"

#30 L'utilisateur est hors-ligne   Colonel 

  • Ghoulies
  • Groupe : Members
  • Messages : 133
  • Inscrit(e) : 17-septembre 07

Posté 29 septembre 2007 - 11:27

Des zombies qui galopent comme des gazelles, ça n'a jamais été crédible une seconde. Cela s'apparente plutôt aux films genre "Contamination" justement (ça vous rappelle qqchose ?), ou les films présentant des gens atteints par un virus quelconque, "Contact mortel" par ex, ou le dernier Rodriguez: les malades déchaînés poursuivent les "sains" afin de le faire partager leurs microbes... Il y a erreur sur le produit depuis le premier film, ne vous y trompez pas. Le zombie est et restera toujours la figure de la mort en mouvement, figure provoquant l'effroi par sa lenteur (relative cependant, on l'a vu avec le dernier chef-d'oeuvre de Roméro Land of the Dead), symbolisant la peur collective de mourir, et une certaine décadence générale, ou du moins sa thématique.

Si ces films de virus étaient "vendus" comme tels, et non des tentatives ridicules d'usurpation (vous rappelez-vous qu'il existe des écoles de marketing ?? se préoccupant malheureusement de cinéma ?), peut-être cela vaudrait-il la peine de se pencher dessus. A trop vouloir en toute chose mélanger les genres et les styles, on perd de sa saveur et de son authenticité.



Partager ce sujet :


  • (3 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3


Réponse rapide

  

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)