Aller au contenu


Photo

Roman Polanski - Sa vie, son oeuvre


  • Please log in to reply
438 réponses sur ce sujet

#1 figolu

figolu

    JarJar

  • Members
  • 56 Messages :

Posté 29 July 2007 - 17:55 PM

Il ne me semble pas y avoir de sujet dédié au plus célèbre des réalisateurs polonais, alors je m'y colle.
Je serais très curieux de savoir si vous aimez (ou non) ce cinéaste, et pour quelles raisons.

Sa filmographie est pour moi l'une des plus personnelles et des plus libres du cinéma contemporain. A défaut de raconter toute son existence en un seul film, son oeuvre raconte des éléments autobiographiques avec une force parfois saisissante, tout en portant un regard critique, parfois même ironique, sur le destin des personnages qu'il met en scène. Détail que j'adore chez lui: les banalités de la vie quotidienne sont des autant d'agressions pour ses personnages, étant parfois même le point de départ de leur paranoïa.

Parcours peu banal que celui de Polanski, démarrant sa carrière en Pologne où il fera ses armes avec toute une série de courts-métrages, avant de monter son premier long, Le Couteau dans l'eau, sorte de huis clos sur eau. Dès le deuxième long, le voilà aux commandes d'une production internationale qui enferme une certaine Catherine Deneuve dans un appartement et une psychose allant crescendo jusqu'au point de non-retour. Grâce à Répulsion, Polanski se fait une petite réputation qui ne cessera de grandir, lui permettant d'adapter, entre autres, des mythes littéraires (Mac Beth), des classiques (Tess) ou des romans populaires (Rosemary's Baby). Le Bal des vampires, en 1967, constitue, au choix, un pastiche / hommage aux grands films britanniques de la Hammer. C'est aussi bien sûr la rencontre avec Sharon Tate...

Si au cours des années 80, sa créativité tend à s'essouffler, les années 90 regorgent de réussites méconnues comme La Jeune Fille et la Mort ou Lunes de Fiel (certainement l'un de ses films les plus perturbants). Quand à sa période allant de Cul-de-Sac jusqu'à Tess, c'est simple: j'y vois un quasi sans faute (pas vu What ?).

Image IPB

__________________________________________________________________



#2 John Keats

John Keats

    Leprechaun

  • Members
  • 654 Messages :

Posté 29 July 2007 - 20:54 PM

tu résumes bien ce que j'aurais pu dire de Polanski : moi aussi je suis fan, mais il y a clairement un avant et un après Tess dans sa carrière. son cinéma ne sera jamais plus aussi fort et impressionnant après ce magistral film qui mettait si bien en valeur Nastassja Kinski.
dur de faire dans la préférence sur cette période incroyable pour le cinéaste, mais je crois que Répulsion et Cul de Sac sont vraiment deux coups de maitres, de paranoias, de frustration (la thématique sexuelle est incroyablement tendue dans ces deux films) avec des acteurs somptueux : qu'on vienne encore me dire que Deneuve n'est pas une grande actrice après avoir vu ce Répulsion. Donald Pleasance est aussi louable et mérite les superlafif pour un film (cul de sac) qui fait penser avant l'heure aux chiens de paille de peckinpah.
après un bal des vampires est un des premiers films dont je me souvienne, le genre de truc qui a trotté dans ma tête toute ma petite vie, je l'aime ce film ouais. mais ne pas oublier rosemary's baby et chinatown (nicholson encore un grand acteur utilisé par Roman, décidemment un aimant à génies).
y a pas à dire ce roman là était vraiment l'un des tous meilleurs de sa génération, il me reste à voir le couteau dans l'eau, que j'ai en dvd mais toujours pas vu.

#3 figolu

figolu

    JarJar

  • Members
  • 56 Messages :

Posté 29 July 2007 - 21:30 PM

CITATION(John Keats @ 29 7 2007 - 21:54) <{POST_SNAPBACK}>
tu résumes bien ce que j'aurais pu dire de Polanski : moi aussi je suis fan, mais il y a clairement un avant et un après Tess dans sa carrière. son cinéma ne sera jamais plus aussi fort et impressionnant après ce magistral film qui mettait si bien en valeur Nastassja Kinski.


J'ai oublié de mentionner Le Pianiste qui est presque une parenthèse dorée (et pour cause), tant il ressemble à Tess justement. Un retour à la simplicité et à l'essentiel : raconter un l'errance et la survie. Et les deux films sont tout autant déchirants pour moi.


CITATION(John Keats @ 29 7 2007 - 21:54) <{POST_SNAPBACK}>
Donald Pleasance est aussi louable et mérite les superlafif pour un film (cul de sac) qui fait penser avant l'heure aux chiens de paille de peckinpah.


Je n'avais pas fait attention mais c'est très juste !

#4 profondo rosso

profondo rosso

    Bluette Prof

  • Members
  • 22546 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:region parisienne

Posté 29 July 2007 - 21:44 PM

CITATION(figolu @ 29 7 2007 - 22:30) <{POST_SNAPBACK}>
J'ai oublié de mentionner Le Pianiste qui est presque une parenthèse dorée (et pour cause), tant il ressemble à Tess justement. Un retour à la simplicité et à l'essentiel : raconter un l'errance et la survie. Et les deux films sont tout autant déchirants pour moi.



Malgré tout l'apparrat du film historique et du poids de l'adaptation je trouve tess beaucoup moins académique et plus surprenant que le Pianiste (que j'apprecie malgré tout) quand même. Mais c'est vrai qu'on peut les rapprocher succession très noire et quasi ininterrompue des pires malheurs possible pendant 2h ça m'avait bien traumatisé surtout Tess.
Sinon on croirait que c'est quand ça commencé a aller bien dans sa vie que la qualité de ses films ont baissé ninja.gif alors que quand les ennuis et les drames se succédaient il a signés ses chef d'oeuvre. Il n'y a que Pirates et Le Locataire que je n'ai pas vu mon préféré reste le très perturbant Repulsions experience parano, sensitive et bien claustro.

#5 John Keats

John Keats

    Leprechaun

  • Members
  • 654 Messages :

Posté 29 July 2007 - 23:13 PM

Pirates c'est mignon mais ça reste au mieux mineur, au pire une tache sombre dans sa filmo, pourtant gosse au ciné ça m'avait fait triper. je sais pas il avait peut être essayé de faire son Moonfleet (que Lang détestait d'ailleurs), mais c'est raté.
le locataire malheureusement pas vu (pas en entier honteux que je suis), mais ça m'avait l'air pas mal dans le genre.
idem que toi pour le pianiste, je l'avais bcoup aimé à Cannes (j'avais eu la chance de le voir en compétition), et à chaque visionnage un peu moins. ce qui m'avait plu c'était le fait que Brody n'est pas du tout un héros, ou n'a pas un comportement héroique, c'est un survivant qui ne s'embarasse pas de grandes bravades. après oui la mise en scène est très académique, et le sujet très consensuel. c'est en partie son histoire, ça reste un sujet fort, mais c'est tellement loin de ses thèmes de prédilection, et de son style si fantastique des années 60-70.
apparemment en se stabilisant il a perdu de sa folie et de sa maestria, tant mieux pour lui et sa famille (c'est quand même horrible l'histoire Sharon Tate).

#6 doom generation

doom generation

    JarJar

  • Members
  • 11 Messages :

Posté 29 July 2007 - 23:23 PM

Le locataire c'est aussi bien claustro, en plus d'être parano, kaflaïen, dostoïevskien même (la séquence finale fait référence je trouve à la fin de la nouvelle Le double).

Sinon, la filmo du bonhomme demanderait de longs posts avec plein de belles photos... Du boulot pour les semaines à venir si on s'en sent le courage... Pour le moment vous avez pas encore évoqué l'un de mes préférés, Quoi ?, bien barré lui aussi.

#7 John Keats

John Keats

    Leprechaun

  • Members
  • 654 Messages :

Posté 29 July 2007 - 23:24 PM

figure toi que je ne l'ai pas vu! au passage joli pseudo, un de mes films préférés, barrés comme on les aime.

#8 DarK ChoueTTe

DarK ChoueTTe

    Faut que j'aille dormir

  • The Devil's Rejects
  • 21007 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:A flying blue box

Posté 29 July 2007 - 23:28 PM

J'ai vu que Rosermary's baby mais c'était absolument génial, faut vraiment que j'attaque le reste.

KP4Kcs7.jpg


#9 John Keats

John Keats

    Leprechaun

  • Members
  • 654 Messages :

Posté 29 July 2007 - 23:31 PM

Répulsion et Cul de Sac, ce sont vraiment deux oeuvres clés je trouve.

#10 DarK ChoueTTe

DarK ChoueTTe

    Faut que j'aille dormir

  • The Devil's Rejects
  • 21007 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:A flying blue box

Posté 30 July 2007 - 06:36 AM

Ca tombe bien, j'hésitais à m'acheter ce coffret en promo et je savais pas trop si ça valait le coup vu que j'avais absolument aucun écho de sa filmo.
Est-ce que quelqu'un sait si ces trois éditions séparées sont les mêmes que celles contenues dans le coffert par hasard ? J'ai rien trouvé dessus...

KP4Kcs7.jpg


#11 John Keats

John Keats

    Leprechaun

  • Members
  • 654 Messages :

Posté 30 July 2007 - 11:46 AM

perso j'ai un petit coffret avec répulsion, cul de sac et le couteau dans l'eau. les films sont à poil mais dans de bonnes copies noir et blanc, pas parfaites loin de là, mais je doute que pour l'instant on en ai de meilleures de toute façon. je l'avais eu à 20 euros, et c'était en effet une bonne opération.

#12 Zombie Bachelet

Zombie Bachelet

    JarJar

  • Members
  • 94 Messages :

Posté 31 July 2007 - 22:20 PM

Rosemary's Baby est fondamental. Mia Farrow y est irresistible, et la bande originale est probablement ce qu'on a fait de plus flippant à ce jour.

#13 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 14323 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 01 August 2007 - 00:03 AM

Pirates à bercé mon enfance, c'est un film référence en corsaire.

La Neuvième porte n'est pas cité, c'est pourtant un film troublant.

N.B = La Jeune Fille et la Mort est loin d'être méconnu.

7563021984.png
I'm nuclear, I'm wild, I'm breaking up inside, A heart of broken glass, Defiled, Deep inside, The abandoning child


#14 John Keats

John Keats

    Leprechaun

  • Members
  • 654 Messages :

Posté 01 August 2007 - 00:08 AM

il se trouve que je n'aime pas trop la neuvième porte, c'est un peu le film témoin qu'il y a quelque chose qui ne fonctione plus avec Polanski, et pourtant on est bien sur son terrain de jeu là, l'angoisse, le fantastique suggéré et light, la paranoia brute.
mais ça ne fonctionne pas je trouve, quelque chose est cassé. je maintiens mon avant et après Tess.

#15 RogerMoore

RogerMoore

    I'm funky

  • The Devil's Rejects
  • 3992 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Pantin

Posté 01 August 2007 - 02:42 AM

Et je suis d'accord avec toi.

A part deux exceptions (What et Macbeth) sa filmo entre 1962 et 1979 ne comporte que des chef-d'oeuvres absolus, qui, dans des genres très divers, forment les contours d'une oeuvre exigente et torturée. Un vrai auteur populaire, comme a pu l'être un Kubrick, par exemple.

Tout ce qui suit "Tess" n'est pas ininteressant, mais à mon avis aucun n'atteint la grandeur de ses films précédents.
Ses années 80 sont quasi-inexistantes, voire catastrophiques.
Ses années 90 correspondent à une espèce de visite guidée dans ses thèmes de toujours. Sans grand succès, ni public, ni critique.
Et maintenant, années 00, Polanski est devenu un cinéaste très respecté, et très respectable, qui n'est plus populaire, mais grand public. Un cinéaste multiprimé, multipalmé, multiacadémisé.
Donc forcément académique.
Ce que n'était pas "Tess".

Bonjour.
Viva Las Vegas.

#16 John Keats

John Keats

    Leprechaun

  • Members
  • 654 Messages :

Posté 01 August 2007 - 12:04 PM

ouais c'est exactement ça, un peu comme si l'académie (entre guillemets) voulaient à tout prix montrer qu'elle avait compris, qu'elle ne pouvait passer à coté d'un grand cinéaste. il ne sera pas dit que toi le fan là tu fus notre Salieri à nous! ça leur arrive souvent ça de balancer les prix pour des films qui sont très loin de la grande période d'un cinéaste (non je ne citerais pas Scorsese, bon d'accord vous avez gagné).

#17 Hell citizen

Hell citizen

    Gremlins

  • Members
  • 1101 Messages :
  • Location:Paris

Posté 01 August 2007 - 14:43 PM

C'est un bon cinéaste pour moi, mais il ne réussit pas à tout les coups. J'ai vraiment commencé à l'apprécier avec Répulsion qui est pour moi probablement le meilleur rôle de Catherine Deneuve...on ne l'a jamais vu comme ça après, bien malheureusement...j'ai vu Tess il y a très longtemps et ça m'avait fait chier, mais comme il y a longtemps, je réserve mon jugement. A part ça, j'ai adoré Rosemary's baby, Le locataire et La jeune fille et la mort. Le pianiste ne mérite pas selon moi tout le battage qu'on en a fait, mais ça n'est pas un mauvais film.

#18 Diana

Diana

    Critters

  • Members
  • 301 Messages :

Posté 13 November 2007 - 23:57 PM

Sincèrement à part Le Bal des Vampires, je ne peux pas dire que je garderais un souvenir impérissable de l'oeuvre de Polanski... Visiblement il avait des prédispositions pour les suceurs de sang cet homme-là ( enfin je peux me tromper mais c'est du moins l'impression que j'en ais...) dommage qu'il n'ait pas continué dans cette voix-là... sad.gif

#19 lizon

lizon

    Gremlins

  • Members
  • 1033 Messages :
  • Location:born to lose

Posté 14 November 2007 - 01:08 AM

le LOCATAIRE, grosse claque, j'était pas vieille, le genre de film qui me fout le vertige rien que d'y penser. GRANDIOSE.
Et d'après une histoire de Roland topor, alors la je fond.

#20 John Keats

John Keats

    Leprechaun

  • Members
  • 654 Messages :

Posté 14 November 2007 - 07:21 AM

CITATION(Diana @ 13 11 2007 - 23:57) <{POST_SNAPBACK}>
Sincèrement à part Le Bal des Vampires, je ne peux pas dire que je garderais un souvenir impérissable de l'oeuvre de Polanski... Visiblement il avait des prédispositions pour les suceurs de sang cet homme-là ( enfin je peux me tromper mais c'est du moins l'impression que j'en ais...) dommage qu'il n'ait pas continué dans cette voix-là... sad.gif



tu as vu Répulsion, Cul de sac, Tess, Chinatown? parceque si aucun de ces films ne te touchent je reste sans voix...




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)