Aller au contenu


Photo

La violence au cinéma


  • Please log in to reply
51 réponses sur ce sujet

#41 Paullux

Paullux

    J'adore les suppos

  • Members
  • 5388 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 04 February 2012 - 22:08 PM

Tu as ici un excellent topic( :closedeyes: ) créé par une personne de qualité, qui te permettra de voir si des étudiants madnautes ont travaillé sur des sujets susceptibles de t'intéresser.

La qualification de "films violents" doit vraiment être précisée. De nos jours, on entend ce terme pour qualifier des films de piètre qualité qui n'ont que de l'explosion et du gunfight à exhiber. Les films auteurisants qui dépeignent des réalités très dures, parfois avec une économie d'effet, ne seront pas forcément et spontanément taxés de films violents alors qu'ils ont un effet bien plus tenace sur le spectateur.

Outre la dimension cathartique héritée du théâtre, la violence a pu être l'occasion de moments de bravoure, où toutes les techniques cinématographiques (lumière, angle, maquillage, avec bien sûr effets spéciaux en tous genres) sont mises à profit. C'est le déballage ponctuel de l'artillerie lourde.


Faut voir aussi à quels genres le terme de violence cinématographique peut renvoyer : on revient sur l'amour du spectateur moyen pour l'épique (historique ou non), le tragique etc. bref comme au théâtre, les genres dits nobles sont des genres de violence.
Posted Image

#42 Corvis

Corvis

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 12914 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Montpellier

Posté 04 February 2012 - 22:10 PM

Moi j'aime les films violents parce que ça m'inspire pour mes sorties du week-end :)
Si en plus y'a du viol j'achètes le dvd cash.

#43 Infiltrator

Infiltrator

    Wookie

  • Members
  • 2252 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Sur ton écran

Posté 05 February 2012 - 00:17 AM

Ca me parait un peu casse gueule de "nous" demander pourquoi on aime les "films violents" (qu'est ce?), je vois pas trop ce qu'on pourrait apporter de plus que les millions de textes sur le sujet déjà rédigés par différents spécialistes dans leurs domaines respectifs (que ce soit de l'attirance pour la violence en fiction ou de ses modes de représentations). Parce qu'a part gnagna catharsis et lalala fascination...

Comme souligné par tout le monde, ça semble beaucoup trop général comme approche et ça aurait bien besoin d'être précisé (quoi, quand et/ou où). Parce que je vois pas trop comment tu vas te retrouver avec autre chose qu'une longue suite de banalités si tu restreins pas ton champ d'action pour explorer plus en détail un champ particulier. Genre (c'est un exemple pourri que j'improvise), j'aurais plus l'impression d'apprendre quelque chose si tu te penchais sur "les représentations de la violence physique dans le cinéma indien contemporain" ou sur "l'évolution de la société française à travers les polémiques publiques autour de films ayant fait scandale après-guerre".

Image IPB
Un balai dans le cul / Il a souvent tort / C'est pour ça qu'il pue / le brave Infiltrator


#44 Clint

Clint

    Gros Calibre

  • Members
  • 6676 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Dans ta gueule

Posté 05 February 2012 - 01:09 AM

La véritable violence au cinéma ne peut être que psychologique comme dans ORANGE MECANIQUE, MALT, L'EXORCISTE, BRAZIL ou encore VOL AU-DESSUS D'UN NID DE COUCOU. C'est l'impact émotionnel et cérébral qui compte. C'est ça qui fait mal.

Le gore, la tripaille et la trouille, c'est pour les enfants.
Image IPB

#45 UnderConstruction

UnderConstruction

    Wookie

  • Members
  • 3064 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 05 February 2012 - 01:17 AM

Comme souligné par tout le monde, ça semble beaucoup trop général comme approche et ça aurait bien besoin d'être précisé (quoi, quand et/ou où). Parce que je vois pas trop comment tu vas te retrouver avec autre chose qu'une longue suite de banalités si tu restreins pas ton champ d'action pour explorer plus en détail un champ particulier.


En même temps, la question incite à l'énumération, pas à l'explication d'un quelconque phénomène.

#46 seri Z

seri Z

    Leguman

  • Members
  • 10125 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 05 February 2012 - 01:30 AM

La véritable violence au cinéma ne peut être que psychologique comme dans ORANGE MECANIQUE, MALT, L'EXORCISTE, BRAZIL ou encore VOL AU-DESSUS D'UN NID DE COUCOU. C'est l'impact émotionnel et cérébral qui compte. C'est ça qui fait mal.

Le gore, la tripaille et la trouille, c'est pour les enfants.


Ben oui, Brain Dead est-il un film violent ? Si oui, on est obligé de foutre dans le même sac Tex Avery. La meilleure façon de marcher, doit y avoir 2 claques à tout casser, c'est pourtant un monument de violence.
Bon, vu les portes ouvertes que j'enfonce je retourne à mes occupations ! :D
Image IPB

#47 Infiltrator

Infiltrator

    Wookie

  • Members
  • 2252 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Sur ton écran

Posté 05 February 2012 - 01:34 AM

La question? Celle de Marvin0062... il nous demande quand même "d'expliquer notre goût".

Parce que sinon en énumération, il y a pas grand chose à dire. Mais je suis pas très imaginatif.

Image IPB
Un balai dans le cul / Il a souvent tort / C'est pour ça qu'il pue / le brave Infiltrator


#48 Gallinacé ardent

Gallinacé ardent

    Gremlins

  • Members
  • 1189 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Retour au bercail

Posté 05 February 2012 - 08:29 AM

Y a deux topics qui ont des interrogations voisines, tu peux toujours aller les compulser et voir si tu trouves des trucs :

http://www.mad-movie...showtopic=12073

ET

http://www.mad-movie...showtopic=18602

Enjoy.
Fuck.

#49 Marvin0062

Marvin0062

    JarJar

  • Members
  • 2 Messages :

Posté 05 February 2012 - 13:39 PM

D'abord merci à vous pour toutes vos réponses. Effectivement, le thème de la violence est très général. C'est pourquoi j'ai décidé dans mon mémoire de faire cela sous forme d'entretien et qui pourrait me permettre d'emettre plusieurs constats, des hypothèses. Je vais donc m'interesser plus particulièrement aux fans de films violents. Et lorsque je parle de films violents, je pense à des films comme irréversible (où l'on voit un homme se faire ecraser la tête à plusieurs reprises). Donc ce sont des films où la violence est montré de plein champ et dont le plan dure beaucoup plus longtemps que la normal. Mais cela concerne aussi les films d'horreurs, gore, qui peuvent choquer, voir être oppréssant.
Il faut bien faire la distinction avec le genre de fans (Adolescents, Adolescentes, Femmes, Hommes).
Il y a une image encore assez stéréotypé des amateurs de films "ultra violent", considéré comme des personnes froides , bizarre. Est-ce vrai? Sont-ils en fait des personnes sensibles à ces films? Cela dépend également avec qui ils regardent le film. Est-ce qu’ils sont tout seul , avec leur famille, leur amis? Comment se procurent-ils ces films?
Je suis allé récemment au festival de films fantastique à Gerardmer. Il y avait ce film: Rabies. Une classe de collégien était présente lors de cette séance. Bizarrement, chaques scènes gore déclenchaient chez ces adolescents des applaudissements et des rires. Pourquoi?
On pourrait aussi parler de l’influence des personnes fan de ce genre de film: "je fais semblant d’être fan de gore car mon ami est fan de gore. Mais en dehors, je ne regarde pas du tout ce genre de films"

#50 LORDZOMBIE

LORDZOMBIE

    Gremlins

  • Members
  • 1503 Messages :

Posté 05 February 2012 - 13:45 PM

pour ma part je n'aime pas spécialement les films violents mais gore oui et à effets speciaux à l'ancienne (plutot branché mousse de latex et pas image de synthese).
j'aime les films délirants comme "machete", "street trash", "bad taste" et "the thing" (de carpenter). le problème c'est que pour qu'il y ait de la barbaque qui eclate il faut de la violence alors je regarde des films violents rien que pour voir des boyaux et du sang factice :lol:
"Je sens qu'il se passe quelque chose... Je sens que je transmute... Il faut que tu me donnes les codes de réparation."
Jean Giraud (1938-2012).

#51 Paullux

Paullux

    J'adore les suppos

  • Members
  • 5388 Messages :
  • Profil:Femme

Posté 05 February 2012 - 14:02 PM

T'es dans une approche sociologique alors, et tu t'intéresses à la réception de certains films (encore une fois, je crois que tu vas être obligé de délimiter un corpus partiel, parce que entre Irréversible et Braindead, t'as un gros, immense gouffre).

Après, pas de mensonge, tes enquêtes vont te mener à un public globalement masculin, globalement "jeune" (encore que, mais genre jusqu'à 35 ans on est encore dans le public jeune), voire associé à une certaine "culture geek" ; enfin déjà tu auras quelques notions à éclaircir.

Par contre, ce public sera franchement, franchement normal, absolument pas bizarre.
Mais si ton mémoire a pour but d'aller vers une conclusion du type "ceux qui regardent des films violents sont des animaux comme les autres, ça va tourner en rond.

EDIT : et ça ne tient qu'à moi, mais je trouve que ton approche a une connotation très morale, à prendre avec de larges pincettes.
Posted Image

#52 seri Z

seri Z

    Leguman

  • Members
  • 10125 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 05 February 2012 - 14:32 PM

Il y a une image encore assez stéréotypé des amateurs de films "ultra violent", considéré comme des personnes froides , bizarre. Est-ce vrai? Sont-ils en fait des personnes sensibles à ces films? Cela dépend également avec qui ils regardent le film. Est-ce qu'ils sont tout seul , avec leur famille, leur amis? Comment se procurent-ils ces films?


Bizarre mais j'ai l'impression que ce genre de questions étaient peut être pertinentes en 1982, mais en 2012... Qui considère aujourd'hui les fans de films violents comme des personnes froides ou bizarres ?!

Le gore, la violence graphique, a depuis des années et des années contaminé le cinéma classique. 127 heures ou Repo Men ont des plans d'horreur graphique très frontaux, pourtant ça reste des films grand public. Amha, vouloir considérer le cinéma "violent" comme un cinéma à part qui aurait un public défini, identifiable est un peu dépassé. Ca fait belle lurette que le cinéma gore n'est plus transgressif. C'est bien pour ça que les films qui tentent d'être radicaux ou transgressifs aujourd'hui versent dans le portninwak outré (Serbian Movie, Human Centipede).
Image IPB




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)