Aller au contenu


Photo

Red State - Kevin Smith (2011)


  • Please log in to reply
147 réponses sur ce sujet

#141 Edward Lionheart

Edward Lionheart

    J'adore Resident Evil 5

  • Members
  • 13688 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Mechelen

Posté 15 July 2012 - 16:23 PM

L'article de Mad Movies dessus ferait vraiment envie .J'ai bien envie de me lancer , ce d'autant que le sujet est quand même assez intéressant .
Reste à voir maintenant pour le traitement ... :sweat:

d0fg.jpg


#142 dj fest

dj fest

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 5461 Messages :
  • Location:Lille

Posté 06 September 2012 - 09:05 AM

Vu et bien aimé.

Un film un peu hybride, mélange de survival et de satire très dialoguée (j'ai un peu pensé aux Coen parfois, certes en moins subtil, notamment à Burn After Reading sur la fin), au propos très rentre dans le lard mais diablement efficace.

Bon Kevin Smith sait écrire des dialogues, ça on le savait déjà. D'ailleurs il aime tellement ça que lorsqu'il filme une fusillade on a l'impression qu'il s'en fout un peu, ce qui compte pour lui c'est les réactions/discussions des personnages dans les deux camps entre deux coups de feu. Les acteurs jouent leur partition à la perfection : Michael Parks est monstrueux comme on pouvait s'y attendre (il a un rôle en or en même temps), Goodman est très bon aussi, de même que les jeunes que j'ai trouvé criants de vérité (c'est loin d'être des héros, ils chialent leur mère et ne pensent qu'à leur gueule, des vrais jeunes quoi).

Niveau réal c'est un peu plus inégal. Etonnamment j'ai trouvé que les passages les plus réussis étaient ceux plus axés "survival", au cours desquels Smith s'essaie à des gros plans extrêmes et autres caméras portées : la sensation de stress et de claustrophobie est bien là, et fonctionne d'autant mieux que les réactions des jeunes sont crédibles. C'est lors de certains passages dialogués (notamment le sermon de Parks) que la mise en scène n'est pas toujours, hélas, à la hauteur de la performance des acteurs. Alors y a rien de déshonnorant, mais rien qui élève le propos non plus, pas beaucoup de recherche dans la construction du cadre, juste un coté un peu "documentaire" (caméra qui tremble un poil) et c'est tout.

Malgré tout, même si Smith n'est pas un "grand" réal, le film a suffisamment de qualités pour valoir le détour avec ses 80 minutes bien tassées et son déroulement imprévisible.

7/10
Mourir, c'est pour les idiots.

Charlie Sheen

#143 Scalp

Scalp

    Booby Lapointe

  • Members
  • 16739 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 06 November 2012 - 17:35 PM

Bein c'est pas fameux, quand le film se termine on se demande quand ça allait commencer tant ça raconte que dalle ( 95% des persos du film servent à rien ), où est passer le Kevin Smith inspiré à l'écriture ? parce que là c'est écrit pas bien finement et le long monologue de Parks est juste casse couille au possible, les dialogues sont vraiment pas inspiré du tout ( et puis cette fin bien débile, y faut démontrer quoi Smith ? ).
Le film malgré sa courte durée est bien chiant et y a des gros soucis de rythme, passé une intro qui partait plutôt pas mal dès que Michael Parks arrive c'est chiant, quand John Goodman débarque on se dit que ça va être meilleur bein non la fin du film est un interminable siège où Smith s'essaye au gunfight et c'est pas vraiment son truc ( enfin heureusement y a plein de headshot sanglant ).
Mais le gros soucis du film c'est sans aucun doute ses personnages, aucun n'est digne d'intérêt, aucune empathie ne se dégage et on se fout bien de ce qu'on voit, et on est pas aider par un casting à la rue, alors j'aime bien Parks mais y soule trop ici, Goodman c'est simple ici c'est une erreur de casting, le trio de djeuns est pas spécialement mauvais mais ils ont trop peu de scènes pour exister, Melissa Leo je la supporte pas et ici il est comme d'hab donc.
C'est con parce qu'on sent que Smith il voulait vraiment faire un truc hargneux ( ce qu'il fait ) mais il oublie que des personnages et une structure narrative solide ça peut aider ( parce que les ruptures de tons c'est bien quand tu maitrises mais quand tu maitrises pas ça donne un film sans queue ni tête ).

2/6



#144 Gutburger

Gutburger

    Je suis un grand fan de FFX

  • Members
  • 15460 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 06 November 2012 - 21:39 PM

Content de ne pas avoir été le seul à remarquer que Goodman n'a rien à foutre là, pas crédible 2 secondes dans ce rôle.
Image IPB

#145 phantom12

phantom12

    JarJar

  • Members
  • 13 Messages :

Posté 11 April 2013 - 15:32 PM

Pour ceux qui habitent Toulouse et ses environs et qui n'auraient pas encore vu le film, projection unique du film Dimanche 28 Avril à 21h45 au cinéma UTOPIA TOULOUSE.
Ca va saigner!

http://www.cinemas-u...=1946&mode=film
et facebook/dernierezeance

#146 Nidwel

Nidwel

    Leprechaun

  • Members
  • 615 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 11 April 2013 - 17:03 PM

Franchement , il y a t-il des gens qui vont aller le voir ?
"I'm Having A Real Bad Day !"

#147 2vic

2vic

    Wookie

  • Members
  • 3726 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:

Posté 11 April 2013 - 17:10 PM

où est passer le Kevin Smith inspiré à l'écriture ?


Il est porté disparu depuis au moins chasing Amy ( j'aurais tendance à dire depuis Clerks, mais bon ... )
J'dis ça, j'dis rien.

#148 DarK ChoueTTe

DarK ChoueTTe

    Faut que j'aille dormir

  • The Devil's Rejects
  • 21003 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:A flying blue box

Posté 17 November 2013 - 12:13 PM

Un film surprenant de la part du père Smith, qui malgré son côté clairement foutraque, a le mérite de nous faire voir (enfin...en tout cas pour moi vu que je me suis arrêté à Clerks 2) une toute autre facette de sa production.
J'ai une certaine affection pour ce film malgré ses défauts bien apparents : la structure est assez mal gérée, décousue, certains passages sont bien trop étirés (le sermon, une partie de la fusillade)...
Mais à côté de ça y'a beaucoup de chouettes trucs. Le très bon casting, la dernière partie assez cocasse, l'aspect à la fois réaliste et too much des bad guys, la diversité des points de vue, le côté relativement imprévisible du truc...
Ca reste un "petit" film, mais un petit film qui n'a pas à rougir face à des productions avoisinantes, et qui a plus de charme que la moyenne des trucs formatés. J'encourage vivement Smith, même si malgré son expérience dans le cinéma en général, il a encore pas mal à apprendre pour élever sa mise en scène et remanier ses scénarios. Dommage s'il compte effectivement arrêter le cinéma, je voyais ici le début d'une certaine ambition.

4/6

BuJWmJZ.jpg





0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)