Aller au contenu


Photo

V-Cinema en force


  • Please log in to reply
65 réponses sur ce sujet

#41 Muzan - 0

Muzan - 0

    Leprechaun

  • Members
  • 666 Messages :

Posté 26 October 2010 - 12:33 PM


Surpris je suis. The Machine Girl vient d'apparaître sur les plannings de sortie vidéo. Le film est prévu pour le 18 janvier 2011 en DVD et Blu-Ray chez Aventi.


Ils annoncent carrément un collector 2 DVD chez Amazon! :blink:
Bon, ben achat obligatoire pour mezigue.


Vous avez un lien ???

#42 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 15637 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 11 December 2010 - 21:12 PM

Le film Vampire girl Vs Frankenstein girl sortira chez nous en dvd et blu-ray le 15 mars 2011.

http://www.youtube.com/watch?v=tVUhFQx3Ezo

Image IPBImage IPB
Image IPB

#43 Dorothea

Dorothea

    Hôtesse d'accueil

  • Members
  • 8422 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:...

Posté 14 May 2011 - 17:19 PM

Ruuju (Rouge) de Shinsuke Inoue

C'est un film avec Yûko Fujimori et donc un film avec Yûko Fujimori se doit d'être vue même quand le film (et je ne parle pas de celui la) est pourrie, après que ce soit fait par Shinsuke Inoue on s'en moque, mais un film avec Yûko Fujimori c'est bien même quand c'est nul ^^! Le film propose un pitch assez simple, une femme perd tout ce qu'elle dans sa vie avec l'assassinat de son mari et compte se venger de ceux qui ont fait ça. Le film pouvait s'intéresser auniquement à l'héroine et en faite il part dans un sens bien différent en s'intéressant à plusieurs personnages dont le couple que forme Yûko Fujimori avec une autre femme ma foi tout aussi belle. Le rythme du long métrage est vraiment pas mal et on ne peut pas s'ennuyer ou c'est qu'on est sérieusement blasé par le cinéma qu'il vienne du Japon ou bien d'un autre pays. Ici en tout cas la durée est parfaite comme le rythme et l'approche du réalisateur sur l'histoire est assez original pour ne pas que ce soit du déjà vue tout au long de la pellicule. Les différents personnages (que ce soit les femmes ou la jeune personne) ont un parcours assez spécial et surtout sont assez intéressant pour qu'on soit fasciner en quelque sorte par leur histoire et surtout l'évolution qu'elle prend. Outre ça le réalisateur et scénariste évite de nombreux cliché sur la relation amoureuse qu'entretienne les deux femmes même si on évite pas une scène de sexe entre elles n'ont pas lourdingue comme souvent ou bien fait des clichés les plus immondes, mais d'une longueur qui montre bien que ce que vise le réalisateur c'est l'attrait des spectateurs férues de ce genre de séquence. Bon après c'est assez bien mit en valeur et ma foi les deux jeunes femmes sont magnifiques donc ça passe tout seul. En tout cas les femmes sont aux centres de ce récit et bien qu'on sente une certaine folie chez notre héroine, on comprend parfaitement ce qu'elle fait et on ne peut la juger, et au passage on flippe bien pour les Yakuzas du récit ^^. La mise en scène en tout cas est parfaite et donne au tout un aura particulier, pas vieillot mais très différent des productions actuels et la musique est fort sympathique! Bref c'est une réussite à mon sens et je recommande vivement qu'il soit vue par les fans du genre comme pour les autres. 5/6.
"That which is imagined needs never be lost." Clive Barker, Weaveworld
"Mes seins sont Made in Normandy, tout de beurre et de crème fraiche !" L.Casta

#44 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 15637 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 21 September 2011 - 09:19 AM

Image IPB

Trailer de Robogeisha
La voix-off est à chier, y'a des SFX numériques douteux voire nazes, mais pour le reste ça donne envie.
"FRIED SHRIMP"
"HANDICAP GUN" :mrgreen:

Sortie prévue en DVD et Blu-ray pour le 1er décembre.
Image IPB

#45 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 15637 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 31 October 2011 - 10:09 AM

Image IPBImage IPB
Image IPB

#46 Evil Seb

Evil Seb

    El Luchador

  • Members
  • 19542 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Pitibon sur Saône dans le Bouchonois

Posté 01 November 2011 - 08:31 AM

ROBOGEISHA C'est quand même pas mal décevant. Pourtant je suis gros gros fan d'Iguchi mais tous les meilleurs passages sont dans la bande annonce. D'ailleurs pour continuer sur Iguchi son Tomie est pas folichon non plus. Ça débute comme un dorama classique et chiant avant de prendre un peu de folie et de nawak made in Sushi Typhoon en grande partie grâce aux sfx dément de Nishimura.

Semblerait qu'il ait un petit coup de mou le père Iguchi.
Andrew Clark : Why do you have to insult everybody?
John Bender: I'm being honest, asshole. I would expect you to know the difference.

Image IPB


#47 Dorothea

Dorothea

    Hôtesse d'accueil

  • Members
  • 8422 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:...

Posté 02 November 2011 - 02:48 AM

Je trouve que l'approche est intéressante pour Tomie, après il y a vraiment des libertés avec le récit, mais dans l'ensemble c'est quand même pas mal, pour ce qui de Robogeisha, je suis d'accord avec toi, c'est assez décevant et fait un peu redite avec les autres films de la boite de production ce qui en soit est assez dommage!
"That which is imagined needs never be lost." Clive Barker, Weaveworld
"Mes seins sont Made in Normandy, tout de beurre et de crème fraiche !" L.Casta

#48 dreef

dreef

    aka derrff

  • Members
  • 20481 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:out of this world

Posté 25 November 2011 - 17:36 PM

Geisha Vs. Ninjas aka Geisha Assassin (2008 - Gô Ohara)


Image IPB


Par manque de moyens ou réelle volonté de proposer quelque chose de différent, cette petite production ultra fauchée se distingue des Iguchi/Nishimura par l'absence de gore, ce qui aurait pu apporter un peu de fraîcheur dans le Z nippon si le film n'était pas aussi mal branlé. Ohara n'a rien d'autre à offrir que des combats câblés au sabre et aux poings entre acteurs qui ne savent pas se battre (dont l'idol Nao Nagasawa) et que la mise en scène mollassonne du niveau d'un vulgaire toku est infoutue de mettre en valeur ou de dynamiser (n'est pas Kitamura qui veut). Pire, toutes les séquences de nuit, soit la moitié du métrage, sont sous-éclairées histoire de cacher la misère. Ce n'est bien sûr pas le scénario qui relève le niveau (une geisha qui manie le katana cherche à venger la mort de son père), d'autant que la narration est basique et redondante, l'héroïne affrontant une galerie d'ennemis (ninjas, moine guerrier, amazone et autres démons) jusqu'au boss final, le tout entrecoupé de ballades en forêt d'un ennui indescriptible. Une grosse purge.
24 hours in a day, 24 beers in a case. Coincidence?

Bonnasse au cast, daubasse au cut.

#49 Dorothea

Dorothea

    Hôtesse d'accueil

  • Members
  • 8422 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:...

Posté 20 January 2012 - 23:01 PM

Erotibot de Naoyuki Tomomatsu
Image IPB


Vu il y a quelques temps et j'attendais le film principalement pour l'actrice Maria Ozawa (une des muses inspiratrices qui m'a donnée envie de devenir models à mon tour) et ma fois ce fut marrant et sexy bien qu'assez classique dans le fond comme la forme. L'histoire est donc classique, mais vu qu'elle raconte un complot entre membres de famille, moi ça me va vu que c'est toujours plaisant de voir des personnages comploter les uns envers les autres, mêmes quand c'est fait de façon particulière je dois le reconnaître. Ici on a droit à un récit d'amour entre une héroïne assez quelconque physiquement, mais qui touche le coeur artificiel d'une machine et ma fois c'est assez surprenant dans la manière d'aborder la chose. Je m'attendais à une approche soit proche d'un drama avec un côté intimiste, ou bien que ce soit proche du V-Cinema avec un côté trash, pas violent. Ici j'ai eu l'impression d'avoir un film proche d'une production occidentale avec un côté posé et ou l'histoire prend le temps développer le background des personnages sans que cela ne soit guimauve comme vous dites en France. Après le film est toujours aussi marrant et le scénario est quand même prétexte à des scènes de sexe avec la belle Maria Ozawa (qui joue la méchante du récit) ou bien l'héroïne principale du récit, bon la qualité oscille entre le classique et donc peut intéressant et le virtuose à mon sens car très proche des anciens roman porno de l'ère Nikkatsu. Bref j'aime bien!

Le film a un rythme assez bancal vu que par moment on se demande si le film n'aurait pas dut être expurgé de certaines idées pour un autre récit. Cette oeuvre part dans tous les sens (même au niveau des combats aux sabres) et on se retrouve avec une oeuvre proche des productions Sushi Typhoon que nous avons depuis quelques années. D'ailleurs si je devais critiquer une chose dans ce film justement, c'est la touche Sushi Typhoon (ce n'est pas une de leur production) qui fait qu'on a l'impression à de nombreuses reprises d'avoir un produit sans personnalité malheureusement. Après je ne demandais pas non plus un film d'auteur avec des retournements de situation incroyables et j'en passe, mais un minimum en quelque sorte. Ici ça manque de folie ce qui en soit est étrange quand on voit l'oeuvre qui ne manque pas de folie justement. Le problème étant que c'est de la folie qui est classique... oui je sais vous avez du mal à me comprendre, mais c'est normal, moi aussi ^^. L'oeuvre en tout cas propose de tout, des combats marrants ou sanglants, des scènes érotiques, des scènes intimistes entre les personnages, du comique de situation et au final on ne s'ennuie pas une seconde, même quand le rythme devient assez plat en soit. Bon après je reviens momentanément sur certaines scènes, en dehors de l'aspect comique, il y a quand même des aspects malsains par moment qui peuvent choquer en soit.

Pour conclure, je conseillerai l'oeuvre pour les fans du genre, pour ceux qui veulent rigoler ou qui veulent voir l'actrice Maria Ozawa en dehors du domaine pornographique du cinéma. Moi en attendant je lui donne la note de 4/6 et j'attends avec impatiente la prochaine oeuvre dans laquelle elle jouera, une version Japonaise de Species (oui le film avec la jolie Natasha Henstridge.) dont la bande annonce est disponible sur internet, ainsi que l'affiche que voici:
http://img15.hosting...vieposter01.jpg
"That which is imagined needs never be lost." Clive Barker, Weaveworld
"Mes seins sont Made in Normandy, tout de beurre et de crème fraiche !" L.Casta

#50 Dorothea

Dorothea

    Hôtesse d'accueil

  • Members
  • 8422 Messages :
  • Profil:Femme
  • Location:...

Posté 21 June 2012 - 02:20 AM

Tokyo Species de Nozomu Kasagi
Image IPB


Je suis mitigée sur le film. En effet je l'attendais principalement pour Maria Ozawa je l'avoue, et de ce côté l'actrice était fabuleuse, mais de l'autre je trouve le film par moment assez ennuyeux. Le film n'est en rien un remake de la version originale, en effet ici pas d'histoire d'Alien, de traque par une équipe de chercheur et j'en passe. C'est très simple, le film débute par un suicide, celui du personnage de Maria Ozawa. On se demande pourquoi et les réponses arriveront bien plus tard, dans le final (d'ailleurs le final est typique des ghost movie dans la forme) mais aussi indirectement via un indice et une phrase d'une des futures victimes de la species. Ici on ne connaît pas vraiment l'origine de la créature même si on le devine très vite une fois le hunter dans le récit. La première chose qui m'a fait plaisir dans le récit, c'est en ce qui concerne l'implication de Maria Ozawa, elle n'est pas utilisé uniquement pour son physique comme on pouvait le redouter avec un tel rôle (elle apparaît nue quand elle couche avec la première victime et encore, sinon on voit ses fesses vers le final avant qu'elle ne tue une de ses bourreaux.) Ici son rôle est assez simple, elle chasse, ne parle jamais et j'ai envie de dire ce n'est pas plus mal vu que ça donne un côté bien plus malsain de la créature. Ici elle fait des victimes, pour la plupart elles sont stupides et assez perverses, je pense par exemple à la réaction du professeur et du policier. Le film enchaîne les morts, c'est peu gore bien que du sang coule on peut le dire, les morts sont assez simples et peu élaborés mais ce n'est pas grave en soit, même si la mort du puceau est marrante.
Le plus intéressant en faite dans le film est la relation entre les personnages. Je l'ai dit, Maria Ozawa est charismatique au possible, sexy et redoutable, son personnage est vraiment troublant et le final ou on découvre qu'elle n'est q'une victime est vraiment troublant et très triste, même si clairement d'actualité au Japon malheureusement. La meilleure amie est touchante et c'est un vecteur important du récit, j'aime bien en tout cas sa manière de rechercher son amie, c'est typique des oeuvres du même type, vu que le réalisateur utilise des codes du teen movie avec facilité pour raconter son histoire. La tueuse elle est pas mal bien qu'un peu cliché et les combats sont certes peu impressionnants, mais elle fait son travail et on n'en demande pas plus. L'oeuvre est intéressante par sa mise en scène assez sobre, mais bon ce n'est pas exceptionnel, c'est assez court (une petite heure) et le plus intéressant en faite reste les bonus du dvd (l'interview de Maria Ozawa, le Making-Of) qui nous montre un tournage assez marrant en soit avec des anecdotes sympathiques notamment au sujet des oeufs. C'est assez peu certes et vu que j'aime Maria Ozawa, je donne la note de 3/6 et ne le recommande qu'aux fans de l'actrice.

Ce qui est plaisant en tout cas c'est de voir le travail de Maria Ozawa, plus elle fait des films dit "classique" et plus elle s'améliore, il y a un vrai travail de la part de l'actrice, d'ailleurs durant les rencontres avec elle, on voit qu'elle aime participer aux films qu'on lui propose, même si on lui donne des rôles ou elle utilise son physique, ceux-ci sont quand même plus softs et pour la voir dans des rôles qui demande plus de recherche, on peut la voir dans des dramas fort sympathiques d'ailleurs dont je vous ai déjà parlé sur le forum.
"That which is imagined needs never be lost." Clive Barker, Weaveworld
"Mes seins sont Made in Normandy, tout de beurre et de crème fraiche !" L.Casta

#51 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 15637 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 29 June 2012 - 22:38 PM

Helldriver de Yoshihiro Nishimura sortira chez nous le 21 aout 2012.

Image IPBImage IPB

Source: fnac
Image IPB

#52 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 15637 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 03 July 2012 - 10:21 AM

Pour ceux qui ne se sont pas encore procurer les films, le 4 septembre:

Image IPB

suppléments : 1 Livret de 16 pages par Victor Lopez Rédacteur en Chef du site : EastAsia,fr


Source: zylo
Image IPB

#53 fanatic

fanatic

    Faut que j'aille dormir

  • Members
  • 15637 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 11 July 2012 - 22:28 PM

Le coffret Sushi Typhoon ci-dessus sera proposé au tarif de 49€99.

-----------------------------------------

Le 4 septembre 2012 en dvd et blu-ray.

Image IPB

Sources: zylo / amazon
Image IPB

#54 yume

yume

    Critters

  • Members
  • 341 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:from stem to stern

Posté 12 July 2012 - 00:56 AM

Un coffret intitulé Sushi Typhoon et comprenant 4 films - sur 5 - qui ne sont pas du label, ça le fait je trouve. C'est très pro comme marketing (par contre niveau connaissance du produit, c'est limite)

#55 Illitch Dillinger

Illitch Dillinger

    Ghoulies

  • Members
  • 156 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Sur une branche

Posté 12 July 2012 - 15:04 PM

Un coffret intitulé Sushi Typhoon et comprenant 4 films - sur 5 - qui ne sont pas du label, ça le fait je trouve. C'est très pro comme marketing (par contre niveau connaissance du produit, c'est limite)


Effectivement, un marketing fort opportuniste pour le coup ! En même temps, ce genre de prod', c'est un peu toujours la même et c'est toujours plus ou moins les mêmes qui les font. D'ailleurs pas sûr qu'ils connaissent le produit comme tu le soulignes. Le consommateur fera-t-il la part des choses... ?

#56 Illitch Dillinger

Illitch Dillinger

    Ghoulies

  • Members
  • 156 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Sur une branche

Posté 12 July 2012 - 15:09 PM

suppléments : 1 Livret de 16 pages par Victor Lopez Rédacteur en Chef du site : EastAsia,fr


16 pages ?! Curieux de voir ce qu'il peut en écrire... quelqu'un connait-il son travail à ce monsieur ? C'est une espèce de spécialiste du "v-cinema sushi typhoonesque" qui n'en est pas pour 4 films sur 5 ?

#57 Illitch Dillinger

Illitch Dillinger

    Ghoulies

  • Members
  • 156 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Sur une branche

Posté 12 July 2012 - 15:12 PM

Et en attendant, le seul chef-d'oeuvre de Sushi Typhoon reste honteusement inédit : Cold Fish.


Je suis bien d'accord avec toi sur ce coup Mark Chopper. Certains n'aimeront pas mais j'ai trouvé ce film de Sion Sono très bon. Il me semblait qu'il devait sortir puis depuis... pas de news.

#58 Illitch Dillinger

Illitch Dillinger

    Ghoulies

  • Members
  • 156 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Sur une branche

Posté 12 July 2012 - 15:56 PM

Il bosse pour le site East Asia qui est loin de proposer des textes de qualité : on n'y dépasse rarement la discussion de comptoir.

Quitte à choisir un site spécialisé, une plume de Sancho Does Asia aurait été un bien meilleur choix.


Mouais, pas folichon tout ça. Sinon en parlant de Sancho does Asia (site bien sympatoche), il semblerait que l'un des membres vienne à sortir son bouquin sur le pinku eiga. J'attends de voir l'objet, ça m'intéresse et il y a moyen que le boulot soit digne des attentes qu'on pourrait avoir.

#59 Boursespleines

Boursespleines

    JarJar

  • Membres
  • 1 Messages :

Posté 15 July 2012 - 15:36 PM

Et si pour une fois, tu arretais de gueuler , et la prenait cette fameuse plume?

Note de la modération : on ne cite pas les prénoms persos et on ne participe dans l'optique de régler ses comptes. Merci.

#60 Fusako

Fusako

    Ghoulies

  • Members
  • 198 Messages :

Posté 17 July 2012 - 08:58 AM

Ca change vraiment quelque chose du blue-ray pour des films de Nishimura et compagnie ? (question sérieuse)

Le coffret me fait envi même si mettre 50€ là dedans ça fait mal surtout que j'ai déjà vampire girl en Z2 UK.

9 DVD de bonus ? Je me demande vraiment ce qu'il va y avoir dedans. D'ailleurs vol. 1 laisse présager qu'ils vont continué mais ce volume comprend déjà les meilleurs productions actuel en terme de grosses DTV donc je me demande ce que va être la suite.

Sinon cool que Helldriver sorte enfin en France !

(Sinon le livret de 16 pages ça me semble largement jouable : quelques photo et anecdotes ça remplit vite)

J'ai pas lu toutes les pages mais je pense pas que ça a été posté :
L'interview de Yoshihiro Nishimura & Yumiko Hara par Sancho Asia (ça date un peu) :
http://www.sancho-as...ura-yumiko-hara

PS : Des info sur le livre sur le pinku (quel membre de Sancho ? Date de sortie ?) ? Julien Sévéon en parle déjà pas mal dans Le cinéma enragé au Japon bien que ce soit toujours pour être relié à la problèmatique du livre.
Image IPB




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)