Mad Movies: Le montage et la mise-en-scène pour les nuls - Mad Movies

Aller au contenu

  • (33 Pages)
  • +
  • « Première
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Le montage et la mise-en-scène pour les nuls Table des matières - p1

#121 L'utilisateur est hors-ligne   Elhim 

  • Critters
  • Groupe : Members
  • Messages : 302
  • Inscrit(e) : 24-janvier 07

Posté 26 avril 2007 - 14:42

Pour revenir sur la définition du plan séquence, je dirais qu'un tel plan équivaut à une scène entière.

Il se doit de contenir l'apport scénaristique d'une scène classique. Tout scène dans un film est là si elle apporte quelque chose au récit, et le plan séquence se doit se remplir cette fonction. Il se doit d'être "indépendant" des autres plans. Ces plans ne doivent pas nécessité de raccord avec d'autres plans pour amener une réflexion, une compréhension du spectateur.

Par exemple, le plan d'introduction de la revanche des sith, où l'on voit les deux vaisseaux progresser au sein de la bataille, n'est pour moi pas un plan séquence. Il nous montre juste qu'il y a une bataille. Il faut un raccord avec un plan sur Anakin Skywalker pour comprendre que c'est lui qui pilote l'un des vaisseaux et ensuite le dialogue entre lui et obiwan permet de comprendre qu'ils cherchent à libérer l'empereur.
Le premier plan est juste un long plan d'introduction.

Par contre l'exemple cité de plan séquence dans la voiture des "fils de l'homme" est parfait.

ATTENTION SPOILERS

On part d'un constat : Théo et les autres sont dans la voiture.

-D'apport ce plan permet de montrer les anciennes relations de théo et de son ex-femme, avec le jeu de la balle.
-Puis il ya une un problème qui intervient : le groupe se fait agresser par un groupe.
-Evolution du récit : le personnage de Julianne Moore meurt.
-Conclusion de la scène : le Groupe fuit en tuant deux flics au passage.

Aucun autre plan n'intervient. Le plan d'avant appartient à la scène précédente et le suivant à la scène suivante.

#122 L'utilisateur est hors-ligne   chaoticlock 

  • Critters
  • Groupe : Members
  • Messages : 273
  • Inscrit(e) : 05-juillet 04
  • Location:Neuchâtel, Suisse

Posté 26 avril 2007 - 15:59

Je viens de lire l'intégralité de ce topic, passionnant, dites donc!

En matière de montage, comme est dit plus haut, c'est le ressenti qui prime. Intellectualiser ce processus est inutile. J'ai appris le montage sur 16mm et 35mm, ce qui est une bonne méthode, un cut prenant tellement de temps, on y réfléchi à 2 fois. Au début j'essayais de voir si il y avait des "règles", mais c'est lorsque j'ai compris que c'était uniquement du ressenti et qu'il fallait faire le cut "quand bon nous semble", et non se poser des questions sur "est-ce que le plan 1 dure trop longtemps?", "est-ce que je peux alterner des plans de 5 secondes et 2 secondes", etc.. c'est à ce moment-là que j'ai vraiment compris ce que c'était. En fait le montage c'est comme quand on va détruire la Death Star, il faut juste se laisser guider par ce qu'il y a en nous..

Comme le mentionnait qqn, il faut absolument lire le bouquin de Walter Murch, In The Blink of An Eye. C'est passionnant, et sa théorie des clignement d'yeux est tout simplement fascinante et terriblement juste.

#123 L'utilisateur est hors-ligne   viandox 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 8
  • Inscrit(e) : 24-mars 07

Posté 26 avril 2007 - 16:57

CITATION(kea @ 19 4 2007 - 22:48) <{POST_SNAPBACK}>
Heuuuu, alors en théorie, un plan-séquence, c'est une séquence tournée en un seul plan. (Ouais, super, là t'as tout compris.... dry.gif )
C'est à dire, en gros, une scéne particulière d'un film montrée sans artifice de montage. C'est à dire qu'une scène a une unité (temporell, spatiale, narrative...), il n'y a pas d'éllipse, on suit l'action au rythme où elle se déroule. Le plus souvent, une scène est découpée en plusieurs plans. Dans un plan-séquence, la scène est formée d'un seul plan.
Il n'y a pas -toujours en théorie- de limite de temps (cf "la corde" ou le début de "snake eyes"), et la caméra peut-être fixe ou très mobile.


Allez je relance le topic en apportant mon gravier a cet édifice. Kea, tu utilise les exemples de la corde ou de Snake eyes comme plan séquence. Sauf que les deux films ne sont pas de "vrai" plan séquences :

La corde est un ensemble de plans sésquences qui sont reliés gentre eux race a un artifice ( un perso qui passe devant la caméra. Hop ça coupe et on enchaine sur le plan suivant ).

Snake eyes est aussi un enchainement de plusieurs plans séquence. De Palma utilise notament des volets pour passer d'un plan a un autre.

Ceci dit, meme si ce ne sont pas des plan séquences entiers ( car techinquement impossible si on tourne avec de la pélicule ) cela reste un tour de force assez impressionnant.

A ce propos, j'ai une question sur un "vrai/faux" plan séquence car je n'arrive pas a trouver la coupe : Dans Strange days, le premier plan nous met dans la peau d'un braqueur ( en caméra subjective ) qui se fait courser par les flics et qui se jette d'un toit. Quelqu'un sait ou la coupe a été effectué ?????

#124 L'utilisateur est hors-ligne   chaoticlock 

  • Critters
  • Groupe : Members
  • Messages : 273
  • Inscrit(e) : 05-juillet 04
  • Location:Neuchâtel, Suisse

Posté 26 avril 2007 - 17:01

CITATION(viandox @ 26 4 2007 - 16:57) <{POST_SNAPBACK}>
A ce propos, j'ai une question sur un "vrai/faux" plan séquence car je n'arrive pas a trouver la coupe : Dans Strange days, le premier plan nous met dans la peau d'un braqueur ( en caméra subjective ) qui se fait courser par les flics et qui se jette d'un toit. Quelqu'un sait ou la coupe a été effectué ?????


Revu récemment, et à mon avis, il y en a plus qu'une... Faudrait que je revoie mais comme ça de tête, je dirais qu'il y en a déjà une en sortant de la bagnole et ensuite en cuisine lors d'un balayage... Et je pense que c'est pas fini..

#125 L'utilisateur est hors-ligne   Elhim 

  • Critters
  • Groupe : Members
  • Messages : 302
  • Inscrit(e) : 24-janvier 07

Posté 26 avril 2007 - 22:19

Je ne sait plus quel film d'Hitchcock n'est fait que d'un seul plan séquence. En fait le seul montage qu'il y avait, était quand l'un des acteurs s'approchait de la caméra puis s'en éloignait. Cela permettaient les raccords et Hitchcock utilisait cette méthode toute les 30 minutes car c'était la fin de la bobine.

#126 L'utilisateur est hors-ligne   bou 

  • Critters
  • Groupe : Members
  • Messages : 406
  • Inscrit(e) : 08-novembre 06
  • Location:Làs-bas si j'y suis.

Posté 26 avril 2007 - 22:32

c'est "la corde" dont Kea parle plus haut.

#127 Flying Totoro*

  • Groupe : Guests

  Posté 02 mai 2007 - 01:55

C'est pas exactement pour le montage mais je pense que comme moi ça ne vous laissera pas indifférent (Blunt surtout icon_mrgreen.gif)

Alors téléchargez ça mais comme c'est un bout du film c'est pas très interessant de le mater comme ça. Mettez sur pause, attendez que la vidéo ait été chargée complètement et allez directement à 08:58. Et là mattez de 08:58 jusqu'au bout.

Je trouve ce passage absolument saisissant.

#128 L'utilisateur est hors-ligne   Blunt 

  • Why so serious ?
  • Groupe : Members
  • Messages : 9 737
  • Inscrit(e) : 30-août 02
  • Location:Red Bank, New Jersey

Posté 02 mai 2007 - 01:58

quand je dis qu'il me harcèle avec ce film...
Si tous les metaleux du monde se donnaient la main, qui tiendraient les bières?

#129 Flying Totoro*

  • Groupe : Guests

Posté 02 mai 2007 - 02:00

CITATION(Blunt @ 02 5 2007 - 01:58) <{POST_SNAPBACK}>
quand je dis qu'il me harcèle avec ce film...


chut, mate plutôt ces deux minutes, ça va te motiver pour revoir le film.

Après je peux reconnaître bien volontiers que ce film a parfois des tics arty agaçants et que les passages avec la comédienne sont assez inconfortables mais putain fuck quoi !

#130 L'utilisateur est hors-ligne   Blunt 

  • Why so serious ?
  • Groupe : Members
  • Messages : 9 737
  • Inscrit(e) : 30-août 02
  • Location:Red Bank, New Jersey

Posté 02 mai 2007 - 02:07

Nan mais en fait je sais même plus ce que j'avais bien pu dire sur le film pour que ça t'agace tellement (icon_mrgreen.gif), et je m'en rappelle tellement plus anyway qu'en fait, il faudrait VRAIMENT que je le revoie, d'autant plus que la découverte était pas dans des conditions idéales (dans un cours chiant à la fac et saucissoné par petits bouts d'extraits).
Si tous les metaleux du monde se donnaient la main, qui tiendraient les bières?

#131 Flying Totoro*

  • Groupe : Guests

  Posté 02 mai 2007 - 02:09

CITATION(Blunt @ 02 5 2007 - 02:07) <{POST_SNAPBACK}>
Nan mais en fait je sais même plus ce que j'avais bien pu dire sur le film pour que ça t'agace tellement (icon_mrgreen.gif)


Je sais pas non plus je te rassurre mais j'ai retenu que tu avais pas kiffé icon_mrgreen.gif
Mais mate les deux minutes là...

#132 L'utilisateur est en ligne   tonton 

  • DJ Zero
  • Groupe : Members
  • Messages : 9 697
  • Inscrit(e) : 20-février 03

Posté 02 mai 2007 - 09:28

(il claque le passage de 2 minutes, là)
Image IPB

#133 L'archiviste*

  • Groupe : Guests

Posté 03 mai 2007 - 12:46

Je crois que Totoro insistait surtout sur le montage de cette fin de séquence.
wink.gif


PS : quel dommage, Blunt, d'avoir à te farcir du Marker en classe, avec discours professoral et zapette intempestive. J'ai tellement tendance à penser que ses films s'apprécient dans la solitude et le calme feutré de son chez soi...

#134 L'utilisateur est hors-ligne   kea 

  • En kit
  • Groupe : Members
  • Messages : 7 809
  • Inscrit(e) : 27-janvier 04
  • Profil:Homme
  • Location:Loin devant...

Posté 03 mai 2007 - 22:51

Bien bien bien...on cause technique, plan-séquence etc...Très très bien. smile.gif
Je me disais justement que ça manquait d'exemples concrets, tout ça. Merci au rototo d'avoir ouvert la manque.

Bon, on a surtout causé montage depuis quelques pages. Faudrait pas oublier la mise en scène non plus. C'est important la mise en scène (surtout quand on s'embarque dans un plan séquence...)

Alors un petit exemple, sobre et classe, de vraie mise en scène. Mizoguchi fait dans l'épure, mais pas forcément dans la simplicité. Pour tout vous dire, cette séquence m'a littéralement fait exploser de rire la première fois que je l'ai vue. Quand je pense que certains pillent les réserves de stock-shots pour nous trouver des fusées...
La, Môssieu Mizoguchi nous fait encore une démonstration éclatante de son talent, en nous plaquant une scène qui n'a l'air de rien, mais a dû demander un sacré boulot (et un esprit bien vicelard...Faut croire que la censure dormait déjà au japon.)
Bref, un pur moment de cinéma, par l'un de ses grands (J'aime bien Mizo, mais ça, je pense que vous vous en doutiez)
La trad est sur la page (approximative, mais on s'en cogne)

Fais gaffe, c'est pas gai...
For tata josette is a little compliquay

#135 L'utilisateur est en ligne   tonton 

  • DJ Zero
  • Groupe : Members
  • Messages : 9 697
  • Inscrit(e) : 20-février 03

Posté 04 mai 2007 - 09:51

CITATION(kea @ 03 5 2007 - 22:51) <{POST_SNAPBACK}>
Bien bien bien...on cause technique, plan-séquence etc...Très très bien. smile.gif
Je me disais justement que ça manquait d'exemples concrets, tout ça. Merci au rototo d'avoir ouvert la manque.

Bon, on a surtout causé montage depuis quelques pages. Faudrait pas oublier la mise en scène non plus. C'est important la mise en scène (surtout quand on s'embarque dans un plan séquence...)

Alors un petit exemple, sobre et classe, de vraie mise en scène. Mizoguchi fait dans l'épure, mais pas forcément dans la simplicité. Pour tout vous dire, cette séquence m'a littéralement fait exploser de rire la première fois que je l'ai vue. Quand je pense que certains pillent les réserves de stock-shots pour nous trouver des fusées...
La, Môssieu Mizoguchi nous fait encore une démonstration éclatante de son talent, en nous plaquant une scène qui n'a l'air de rien, mais a dû demander un sacré boulot (et un esprit bien vicelard...Faut croire que la censure dormait déjà au japon.)
Bref, un pur moment de cinéma, par l'un de ses grands (J'aime bien Mizo, mais ça, je pense que vous vous en doutiez)
La trad est sur la page (approximative, mais on s'en cogne)

Fais gaffe, c'est pas gai...



mmmm, ça demande des explications.
Autant les mouvements de caméra dictés par les mouvements de la madame, la façon de faire sortir le monsieur du cadre et sa façon à lui de revenir dans le cadre sont très "accessibles" (classe, sobre, efficace) autant la "leçon de mise-en-scène" m'achappe un peu.
Si t'as le temps de détailler, ce serait chouette.
Image IPB

Partager ce sujet :


  • (33 Pages)
  • +
  • « Première
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)