Mad Movies: Le montage et la mise-en-scène pour les nuls - Mad Movies

Aller au contenu

  • (33 Pages)
  • +
  • « Première
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Le montage et la mise-en-scène pour les nuls Table des matières - p1

#106 L'utilisateur est hors-ligne   LMD 

  • La Mère Doku
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 13 829
  • Inscrit(e) : 18-septembre 02
  • Profil:Homme
  • Location:Le passé

Posté 16 avril 2007 - 12:53

CITATION(Slimdods @ 16 4 2007 - 10:40) <{POST_SNAPBACK}>
En parlant de mouvement de caméra, existe t'il un appareil pour faire une rotation fluide abordable financièrement?
Un tube où on metterait une caméra dedans par exemple! (pas de panorama, le pied suffit pour ça)
Merci d'avance! icon_mrgreen.gif


Pas à ma connaissance, ta meilleure solution reste le caddie ou la chaise roulante (Si on parle bien de travelling).
The age of Peace had ended. There was to be no lack of war. There was to be enough for all. Aye, enough and to spare.

#107 L'utilisateur est hors-ligne   Ed Wood 

  • J'ai plus de vie sociale
  • Groupe : Members
  • Messages : 5 769
  • Inscrit(e) : 10-octobre 04
  • Location:quelque part entre 4 planches

Posté 17 avril 2007 - 21:59

J'aurai un petite question au niveau du montage se sont les raccords. J'ai entendu parler de diagonal par exemple ou de plan de coupe? Comment faire un montage de plusieurs plan en mouvement tout en restant fluide? Il y a des rêgles à respecter?



Comment monter 2 plan si il n'y a aucun point de vue physique? donc pas de champ contre champ? J'avais lu dans un bouquin qu'il fallait que chaques plans pose une question et que le suivant doit donner la réponse, puis reposer une question pour passer au plan suivant.
Quelqu'un peut me l'expliquer?
Spielberg, Cameron, Verhoeven, Raimi, Jackson, Del Toro, Pixar, Wachowski bros, Tarantino, Woo, McTiernan...
Ca c'est du cinema!

#108 L'utilisateur est hors-ligne   razorback 

  • lolman
  • Groupe : Members
  • Messages : 2 133
  • Inscrit(e) : 25-février 03
  • Location:A Hong kong, au lotus pourpre

Posté 18 avril 2007 - 01:26

Oualalala... Attention a l'intelectualisation de choses si simple. C'est du bourratif pour pondre des livres.

Pour edwood: Tu fais juste ce que tu ressens, tessaye et ca marche ou pas. Le coup des questions reponses.... Si je mettais posé ces questions à chaque plan des combats de scorpion, j'aurais toujours pas finit lol !
Et pourtant les plans de coupes et des raccords fluides ou dans le mouvement y sont légions icon_mrgreen.gif
Ya juste une capacité a analyser rapidement les rushs, a reperer ce qui peut etre sympa en terme de raccord et etre un bon technicien pour les essayer sur la timeline et le soumettre au plus vite au real. Un peu de culture ciné ne fait pas de mal...
C'est juste une question de ressentie. Si un sens quelquonque existe, c'est de toute facon evident dans la mise en scéne. La part du monteur et de le comprendre vite et de le retranscrire sans obligatoirement avoir les directives du real.
Par ex les jump cut ou ellipse qui consiste a ne pas raccorder un mouvement a la perfection mais de sauter 4-5 images (donc eliminer une partie du mouvement) pour rendre un effet percutant (exemple un coup de poing donné) car la sensation dun coup brusque (definition d'un coup de poing) y est mieu retranscrie...

C'est juste une question de feeling. Toute les interrogations que vous pouvez lire a droite et a gauche dans des bouquins sont par forcement fausse, mais c'est beaucoup d'extrapolation de personne qui généralement n'ont pas exercé le metier. Liberez vous de ca, faites se qui marche, ce qui vous faits le plus vibrer (même des faux raccords, legion dans le ciné asiats des années 80-90). L'important c'est la sensation en rapport avec le sujet traité a l'image.

Edit: ya quand même la regles des trois qui est plutot pas mal et qui mets en branle la théorie des questions reponses. Monter des plans succésifs, assez court, marche de maniére fluide par "tranche" de 3....

Et le plan du chien, c'est juste le principe de plan de coupe, c'est vieux comme le monde et ca existe depuis toujours...

#109 L'utilisateur est hors-ligne   Marmotte41 

  • Leprechaun
  • Groupe : Members
  • Messages : 802
  • Inscrit(e) : 06-mars 04
  • Profil:Homme

Posté 18 avril 2007 - 10:04

CITATION
par paire de 3....


tongue.gif
Image IPBImage IPBImage IPB

#110 L'utilisateur est hors-ligne   razorback 

  • lolman
  • Groupe : Members
  • Messages : 2 133
  • Inscrit(e) : 25-février 03
  • Location:A Hong kong, au lotus pourpre

Posté 18 avril 2007 - 10:09

lol a 1h30 du matin, on est plus trés vif.... icon_mrgreen.gif

#111 L'utilisateur est hors-ligne   Ed Wood 

  • J'ai plus de vie sociale
  • Groupe : Members
  • Messages : 5 769
  • Inscrit(e) : 10-octobre 04
  • Location:quelque part entre 4 planches

Posté 18 avril 2007 - 21:09

CITATION(razorback @ 18 4 2007 - 01:26) <{POST_SNAPBACK}>
Oualalala... Attention a l'intelectualisation de choses si simple. C'est du bourratif pour pondre des livres.

Pour edwood: Tu fais juste ce que tu ressens, tessaye et ca marche ou pas. Le coup des questions reponses.... Si je mettais posé ces questions à chaque plan des combats de scorpion, j'aurais toujours pas finit lol !
Et pourtant les plans de coupes et des raccords fluides ou dans le mouvement y sont légions icon_mrgreen.gif
Ya juste une capacité a analyser rapidement les rushs, a reperer ce qui peut etre sympa en terme de raccord et etre un bon technicien pour les essayer sur la timeline et le soumettre au plus vite au real. Un peu de culture ciné ne fait pas de mal...
C'est juste une question de ressentie. Si un sens quelquonque existe, c'est de toute facon evident dans la mise en scéne. La part du monteur et de le comprendre vite et de le retranscrire sans obligatoirement avoir les directives du real.
Par ex les jump cut ou ellipse qui consiste a ne pas raccorder un mouvement a la perfection mais de sauter 4-5 images (donc eliminer une partie du mouvement) pour rendre un effet percutant (exemple un coup de poing donné) car la sensation dun coup brusque (definition d'un coup de poing) y est mieu retranscrie...

C'est juste une question de feeling. Toute les interrogations que vous pouvez lire a droite et a gauche dans des bouquins sont par forcement fausse, mais c'est beaucoup d'extrapolation de personne qui généralement n'ont pas exercé le metier. Liberez vous de ca, faites se qui marche, ce qui vous faits le plus vibrer (même des faux raccords, legion dans le ciné asiats des années 80-90). L'important c'est la sensation en rapport avec le sujet traité a l'image.

Edit: ya quand même la regles des trois qui est plutot pas mal et qui mets en branle la théorie des questions reponses. Monter des plans succésifs, assez court, marche de maniére fluide par "tranche" de 3....

...


Merci pour ta réponse et est ce que tu peux m'expliquer la rêgle des 3 plan successives?
Spielberg, Cameron, Verhoeven, Raimi, Jackson, Del Toro, Pixar, Wachowski bros, Tarantino, Woo, McTiernan...
Ca c'est du cinema!

#112 L'utilisateur est hors-ligne   razorback 

  • lolman
  • Groupe : Members
  • Messages : 2 133
  • Inscrit(e) : 25-février 03
  • Location:A Hong kong, au lotus pourpre

Posté 18 avril 2007 - 23:41

C'est pas tant une regle mais un constat. Si tu te contente de 2 plans, ca fait tache, maladroit. Il faut un troisiéme pour equilibrer. Je dirai que le premier surprend, le second habitue et le troisiéme confirme. Je parle pas de sens mais de ressentit. Par deux, ca fait erreur de montage, plus de trois ca fait outrancier.
Je parle d'un montage d'un passage de plan succesifs.

#113 L'utilisateur est hors-ligne   Karibou 

  • P'tite tête
  • Groupe : Members
  • Messages : 5 393
  • Inscrit(e) : 04-mars 03
  • Location:Lyon. Mais avec un Y, parce que si c'etait un I, je serai dans un animal, et ça serai pas super.

Posté 19 avril 2007 - 22:29

Une question qui me turlupine: A partir de quel moment on peut dire "tiens, c'est un plan-sequence" (au niveau du temps? du materiel utilisé? d'un changement d'axe?)

#114 L'utilisateur est hors-ligne   Chuck Apic 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 3 790
  • Inscrit(e) : 15-décembre 05
  • Location:vous ne m'aurez jamaisss!!!ahah!

Posté 19 avril 2007 - 22:44

CITATION(Karibou @ 19 4 2007 - 22:29) <{POST_SNAPBACK}>
Une question qui me turlupine: A partir de quel moment on peut dire "tiens, c'est un plan-sequence" (au niveau du temps? du materiel utilisé? d'un changement d'axe?)


Les Definitions divisent meme les professionels!!!
Si on prend le terme exacte, le plan sequence est une sequence entiere(unité de temps et de lieu donc) contenue en un seul plan sans coupe(une coupe "cachée" n'anulle pas la notion de plan sequence)

Un plan sequence peut etre fixe(Kurosawa en utilise des tonnes) ou TRES mouvementé(Les fils de l'homme en est un bon exemple, la scene de la voiture remplit parfaitement la definition de plan sequence, a la fin de celle-ci, la boucle est bouclée niveau scenaristique.

Si on joue sur les mots, le plan sequence de Old Boy par exemple n'en est pas vraiment un, quelques plans restant dans la meme unité de temps et de lieu a la fin de la sequence. C'est juste un long travelling en fait... Mais la democratisation du terme entraine une sorte de vulgarisation du procedé, et le moindre plan de plus de 2 minute est qualifié de plan-sequence.(ce n'est pas un reproche, j'utilise ce raccourci tres souvent).
Posted Image

#115 L'utilisateur est hors-ligne   kea 

  • En kit
  • Groupe : Members
  • Messages : 7 810
  • Inscrit(e) : 27-janvier 04
  • Profil:Homme
  • Location:Loin devant...

Posté 19 avril 2007 - 22:48

Heuuuu, alors en théorie, un plan-séquence, c'est une séquence tournée en un seul plan. (Ouais, super, là t'as tout compris.... dry.gif )
C'est à dire, en gros, une scéne particulière d'un film montrée sans artifice de montage. C'est à dire qu'une scène a une unité (temporell, spatiale, narrative...), il n'y a pas d'éllipse, on suit l'action au rythme où elle se déroule. Le plus souvent, une scène est découpée en plusieurs plans. Dans un plan-séquence, la scène est formée d'un seul plan.
Il n'y a pas -toujours en théorie- de limite de temps (cf "la corde" ou le début de "snake eyes"), et la caméra peut-être fixe ou très mobile.
Enfin, tout ça reste bien sur subjectif et sujet à caution. La définition des limites d'une "séquence" est parfois discutable. En gros, on peut dire qu'il y a plan séquence lorsque l'intention affichée de l'auteur est de montrer l'un des éléments de son histoire uniquement par sa mise en scène, et sans montage. Après, faut-il que la caméra bouge ? Un long plan fixe peut-il être considéré comme un plan-séquence ? Y'a de quoi causer...
Je suis un peu confus, je pense. D'autres vont sans doute t'expliquer ça mieux que moi (et me corriger si j'ai dit d'énormes conneries)


Toujours fascinant, ce topic. Faudra que je me sorte les doigts du fion et que je balance quelques vidéos en exemple.


EDIT : Bah voilà...chuck apic t'a décrit ça nettement plus clairement que moi.
For tata josette is a little compliquay

#116 L'utilisateur est hors-ligne   quarx 

  • Gremlins
  • Groupe : Members
  • Messages : 1 539
  • Inscrit(e) : 28-février 03
  • Location:la 4e dimension sur la droite

Posté 19 avril 2007 - 23:09

Et donc, inversement, on pourrait du coup avoir un plan-séquence super court ???
Par exemple, dans GITS 2, y a une séquence où Batou est dans le bureau d'Aramaki et se fait enguirlander par ce dernier. Séquence, car unité de lieu et de temps donc, mais elle est filmée en un seul plan qui dure que quelques secondes. Donc ca serait malgré tout un plan-séquence, selon la def ??

Mais c'est vrai que l'appellation "plan-séquence" s'est vue détournée de sa définition première pour qualifier en fait un "plan plus long que la normale" (expression extrêmement relative d'ailleurs, qui veut pas dire grand chose).
En théorie donc les plan-séquences de La guerre des mondes ou celui de Hard-Boiled n'en sont pas, ce sont justes de longs plans, mais c'est clair que c'est plus parlant d'utiliser l'expression "plan-séquence".

#117 L'utilisateur est hors-ligne   kea 

  • En kit
  • Groupe : Members
  • Messages : 7 810
  • Inscrit(e) : 27-janvier 04
  • Profil:Homme
  • Location:Loin devant...

Posté 19 avril 2007 - 23:25

Mouuuais...en fait, c'est ma définition de la séquence qui est toute pourrie. Faut dire que le sujet est coton. Je ne situe plus trop la scène dont tu parles dans GITS2 (tiens, faut que je le remate), mais en fait, si le plan est vraiment court, ça prend souvent une signification autre.
Exemple : disons qu'il y a une scène lors de laquelle Batou fait une connerie, puis cut, et enchainement direct sur un plan d'engueulade dans le bureau, second cut, et plan de batou tout triste, fumant une clope et buvant une bière au bord de l'eau.
Bon, là il n'y a pas d'unité temporelle, mais clairement unité de sens. Le plan court sur batou en train de se faire engueuler justifie son blues un peu plus tard. Ca aura le même effet q'uun flashback qui viendrait à postériori nous expliquer pourquoi il déprime.
En fait, la définition de la séquence est chiante (un peu comme tout au cinéma). Dans le cas précédent : peut on considérer le plan de quelques secondes comme une séquence ? En théorie oui, mais on peut aussi considérer que le plan engueulade + le plan déprime = une séquence. (qu'on pourrait appeler "le blues de batou)
En fait, pour certains, la séquence fait sens par elle-même. T'as pas besoin de voir le reste du film pour comprendre ce qui se passe. Sauf qu'en réalité ce n'est pas comme ça, vu que tout le contenu d'un film peut influencer la compréhension d'une scène. Normalement, les séquences s'enchaînent de façon cohérente pour former le film. Mais c'est souvent plus rigolo d'exploser tout cela. Tarantino a bien fait mumuse avec ça, par exemple, dans pulp fiction.
Bref, c'est le bronx. Je ne suis pas certain, d'ailleurs, qu'il faille chercher de définition trop précise. Un plan séquence, c'est tout de même une figure de style. Il faut que le réalisateur se dise "Tiens, je vais faire un plan séquence", et que ça se voie bien. Sinon on peut voir des plans séquence partout.
For tata josette is a little compliquay

#118 L'utilisateur est hors-ligne   LMD 

  • La Mère Doku
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 13 829
  • Inscrit(e) : 18-septembre 02
  • Profil:Homme
  • Location:Le passé

Posté 20 avril 2007 - 00:21

Techniquement, même si il est très court, un plan-séquence reste un plan-séquence. Mais on ne le remarque (et on utilise ce terme) surtout pour des scénes d'une certaine durée. On ne le remarque que si il implique une certaine difficulté ou compétence.
Après t'as différents types, le travelling à "la Scorcese" ou la caméra ultra mobile nous fait visiter une boite de mafieux, ou alors le plan séquence fixe et très long (avec des acteurs qui apprennent 5 minutes de textes et marques).
The age of Peace had ended. There was to be no lack of war. There was to be enough for all. Aye, enough and to spare.

#119 L'utilisateur est hors-ligne   demosthene 

  • Leprechaun
  • Groupe : Members
  • Messages : 559
  • Inscrit(e) : 02-décembre 04
  • Location:Je suis caché

  Posté 26 avril 2007 - 02:37

CITATION(LMD @ 13 4 2007 - 12:29) <{POST_SNAPBACK}>
A ce sujet, qu'est devenu Demosthene? mellow.gif

wub.gif
En général, il se trouve toujours un aigri pour poster quelque chose qui représente parfaitement mon avis. (Par exemple, ce que je pense de 300 est entièrement décrit dans un post de Méchagodzilla.) Du coup je poste plus rien !

CITATION(Coltrane @ 28 2 2007 - 14:20) <{POST_SNAPBACK}>
Sinon, et si vous voulez vous frotter à une expérience ultime de montage, je vous conseille l'extraordinaire "Histoire(s) du cinéma", toujours de Godard, essai documentaire d'une richesse inépuisable, qui prend justement le montage comme principal moteur.

Si des madnautes ont vu ce chef-d'oeuvre, qu'ils me fassent signe, ça pourrait donner lieu à un nouveau topic, à moins qu'on en parle ici...

Moi ! moi ! Le dvd est sorti il y a peu et j'en fais la pub là. En tous cas, je suis parfaitement d'accord : ici, c'est le topic idéal pour discuter du film (dommage, jusqu'à la sortie du dvd, y avait pas grand moyen d'en profiter, du coup y a que trois pleu-pleus qui l'ont vu).

#120 L'utilisateur est hors-ligne   tonton 

  • DJ Zero
  • Groupe : Members
  • Messages : 9 703
  • Inscrit(e) : 20-février 03

Posté 26 avril 2007 - 10:18

CITATION(demosthene @ 26 4 2007 - 02:37) <{POST_SNAPBACK}>
CITATION(Coltrane @ 28 2 2007 - 14:20) <{POST_SNAPBACK}>
Sinon, et si vous voulez vous frotter à une expérience ultime de montage, je vous conseille l'extraordinaire "Histoire(s) du cinéma", toujours de Godard, essai documentaire d'une richesse inépuisable, qui prend justement le montage comme principal moteur.

Si des madnautes ont vu ce chef-d'oeuvre, qu'ils me fassent signe, ça pourrait donner lieu à un nouveau topic, à moins qu'on en parle ici...

Moi ! moi ! Le dvd est sorti il y a peu et j'en fais la pub là. En tous cas, je suis parfaitement d'accord : ici, c'est le topic idéal pour discuter du film (dommage, jusqu'à la sortie du dvd, y avait pas grand moyen d'en profiter, du coup y a que trois pleu-pleus qui l'ont vu).


perso je suis impatient que vous en parliez. Je n'y ai pas compris grand-chose (accumulation d'images, de sons et de textes trop dense, complexe (en y repensant, il me semble qu'on pourrait rapprocher le film de Godard aux films de Guy Debord ), et, surtout, je manque de culture), mais le peu que j'ai capté m'a scotché (l'effet Kuleshov, sur un passage de "la prisonnière du desert" (pas sûr que ce soit ce film) est mortel). J'aimerais bien le revoir, mais je ne le ferai pas tant que je n'en saurai pas plus, tant que je n'aurai pas une piste, une porte d'entrée.
Et ne vous gênez pas pour faire ça ici.
Image IPB

Partager ce sujet :


  • (33 Pages)
  • +
  • « Première
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)