Aller au contenu


Photo

Pink Floyd


  • Please log in to reply
128 réponses sur ce sujet

#1 Nova0_0

Nova0_0

    Ghoulies

  • Members
  • 203 Messages :
  • Location:geek city

Posté 26 June 2006 - 16:00 PM

Pour mon premier sujet sur ce forum, quoi de plus logique que de parler musique? icon_mrgreen.gif Je laisse les experts parler cinoche et moi je parle de ce que je connais... tongue.gif

Au milieu des années soixantes, plusieurs potes décident de monter un groupe de rock psychédélique à tendance expérimentale. Syd Barret, Richard Wright, Roger Waters et Nick Masson construisent sur les cendres de deux groupes le jeune et encore peu connu Pink Floyd. Le nom vient de la réunion de noms de deux grands bluesmen : Pink Anderson et Floyd Council. Et non, il n'y a aucun rapport avec les flamants roses.

Le groupe est tout d'abord mené par le fantasque Syd Barret, un étrange bonhomme, d'une incroyable richesse emotionnel et au talent d'écriture hors norme. Cela donne un premier single Arnold Layne qui conduit ensuite très vite à un premier album : Piper at the Gate of Dawn. J'avoue ne pas l'avoir et n'avoir jamais eu l'occasion de l'écouter en entier. Le style est légèrement différent de ce qu'il va devenir par la suite. Le groupe se cherche un peu et oscille entre rock psychédelique, planant ou expérimental. Le succès, bien que venant principalement d'un milieu underground est déjà conséquent et l'album se place 6ème des charts anglaises.

On trouve déjà dans cet album des passages très expérimentaux (comme l'instrumental Interstella Overdrive) qui feront une partie de la renommé de Pink Floyd : l'expérimentation que ce soit des sons mais aussi des moyens de les obtenir. Mais à côté de cela, il y a aussi une recherche harmonique et mélodique, comme par exemple les passages vocaux souvent très recherchés avec les voix qui se répondent et beaucoup de coeurs.

En 1968, un an après Piper et plusieurs tournées, Syd Barret commence à montrer de graves signes d'instabilité mental. Le groupe est obligé d'avoir recourt à un autre guitariste sur scène. Ils font appel à David Gilmour, un ancien ami de Cambridge. Mais très vite, il devient impossible de continuer avec Barret. Celui commence alors une carrière Solo pendant que les 4 autres continuent l'aventure Pink Floyd. L'album suivant, A Saucerful of Secret est enregistré en parti à cinq et l'on trouve les derniers morceaux de Barret. L'album est composé de morceaux typique du Pink Floyd de l'époque : du rock psychédélique de très bonne qualité ainsi que des morceaux plus "étranges" comme la pièce éponyme, A Saucerful of Secret un étrange morceau instrumental en quatre parties avec un long début suivi d'une partie syncopé, d'un retour à un calme relatif et un final sur des coeurs. Le morceau prend une ampleur extra-ordinaire en live.



En 69 Pink Floyd sort deux albums, en premier la BO du film More. J'avoue à ma grande honte ne pas le connaitre...   :oops:  Mais en cette année sort aussi l'album le plus expérimental de Pink Floyd : Ummagumma. L'album contient deux disques, le premier est un album studio divisé en quatre. Chaque membre du groupe à composé différents morceaux (généralement un pièce en plusieurs parties) et a l'a enregistré seul. On remarque clairement que tous les membres du groupe possèdent un talent d'écriture et de composition extra-ordinaire. Entre le symphonique Sysyphus composé par le pianiste, l'experimentale Several Species of Small Furry Animals Gathered Together in a Cave and Grooving With a Pict (ouf!) entièrement composé de bruit vocaux! et le popesque Grantchester Meadows du bassiste, le beaucoup plus rock The Narrow Way (qui préfigure les compositions de Guilmour par la suite) et le... moins bon (il en faut bien un) The Grand Vizier's Garden Party du batteur, on retrouve tous les ingredients qui sont à l'origine des chefs d'oeuvres qui vont suivre.
L'autre disque est un live composé de quatre chansons. On retrouve Astronomy Domine dans une version alongée (presque dix minutes!), Careful With That Axe, Eugene instrumental très étrange (avec Waters qui se met à crier comme un fou au milieu du morceau alors que le rythme s'accélère et que le ton se fait plus dur) mais emotionnellement très fort, Set the Controls for the Heart of the Sun (lui aussi alongé à presque dix minutes) et l'extraordinaire A Saucerful of Secret qui se dévoile en live comme l'un des morceaux majeurs du jeune Pink Floyd.
Un album difficile car très experimental d'un côté et un live au compositions très longues de l'autre mais qui se révèle comme un grand album avec le temps.

Avec cet album, Pink Floyd prend son envole.

En 70 sort Atom Heart Mother et sa vache :

Avec cet album Pink Floyd découvre le sommet des charts et la place de numéro 1. Ce disque, c'est avant tout, le morceau titre, Atom Heart Mother, 24 minutes (!!), mélange de passages symphoniques (avec l'ajout d'instruments à vent), expérimentaux, de coeurs et de moments plus rock avec un guitare à se damner. Gilmour avait déjà montré de belle chose avant là, mais les quelques solo d'Atom Heart Mother sont de purs joyaux. Ce morceau est simplement un chef d'oeuvre, prouvant à ceux qui en doutaient encore que ces quatres gars sont des génies de la composition. On pourrait se dire que pour une telle durée, des longueurs se ferait sentir. Et bien non! Les parties se succèdent et s'enchainent avec des mélodies plus belles et accrocheuses les unes que les autres. On commence avec une intro grandiloquante à base de trompettes, de cors et quelques samples de bruits de guerre (oui, Pink Floyd utilise déjà des samples). Puis le synthè impose une ligne beaucoup plus calme et un violencelle joue une mélodie superbe. La musique s'emballe quelque peu et la guitare fait son apparition. Ces quelques notes sont belles à pleurer! Puis la guitare passe dans les aigues, elle pleure, les cors reviennent en fond, la musique s'emballe puis tout se calme! Et tout s'arrete! Ne reste plus que le synthé qui suit des lignes douces. Des coeurs légèrement éthérés s'ajoutent à un orgue hamon. Le rythme change à nouveau, les coeurs deviennent plus syncopés mais la batterie entre en jeu et impose un rythme, puis tout se calme à nouveau. Le synthé reprend la main dans un passage plus jazzy, et la guitare revient, elle aussi, pour un solo plus envolé, puis plus planante mais elle se perd à nouveau, le rythme change encore et les coeurs refont leur entrée mais de façon plus tribal, tout s'accelère, les cors reviennent, la mélode du début réapparait et tout s'arrete à nouveau. S'en suit des sons étranges et des samples dans un passage très expérimental qui se termine par le bruit du métro londonnien. Reviennent alors les différentes mélodies des différents passages précédents sur une ligne de synthé hypnothique. On perd ses marques, ne sachant quel mélodie prend le dessus sur une autre. Mais tout se retrouve et le thème principale est alors repris, la guitare impose un nouveau solo extraordinaire et tout s'arrete dans un final grandiloquand. Comme tout avait commencé.
Bienvenu dans le monde de la musique progressive, une musique non linéaire qui progresse, change, se modifie, se retrouve, évolue.
Le reste de l'album est composé de morceaux beaucoup plus pop et d'un final expérimental découpé en trois pièces instrumentales très calme.

Un an plus tard sort Meddle. Proche dans la structure d'Atom Heart Mother (un long morceau à coté de morceaux plus classique), cet album débute avec le très rock (et violent pour l'époque) One of these Days, un instrumentale de 6 minutes qui suit une ligne de bass absolument géniale et des mélodies à la guitare fretless! Suivent plusieurs morceaux très pop et un "truc" étrange, Seamus, où Pink Floyd fait chanter un chien!! L'album se termine sur Echoes, 23 minutes de bonheur! Là où Atom Heart Mother était symphonique et experimentale, Echoes est rock et planant. Excepté la partie centrale du morceau (où Pink Floyd imite le bruit des albatros avec une guitare) le reste est composé de passage rock chanté, ou instrumentaux. Les mélodies sont extraordinaires, les progressions parfaitement menées. Un autre chef d'oeuvre. tongue.gif

1973, Pink Floyd est connu et reconnu comme un groupe phare du rock progressif des années 70 (avec le Genesis des débuts, les Yes et d'autres). Mais ils vont s'imposer comme l'un des plus grands groupes de l'histoire avec l'album suivant : Dark Side of the Moon. Pink Floyd vient d'enregistrer leur Live at Pompei, une sorte de concert (ou plutôt d'enregistrement car il n'y aucun public) live de leurs derniers morceaux dans les ruines de Pompei qu'ils retournent de suite en studio pour leur prochain album. Cette fois-ci, pas de morceau fleuve de plus de 20 minutes. Les compositions sont plus courtes (généralement entre quatre et six minutes) mais pas forcement plus simples. C'est album est connu pour être l'un des plus vendu de l'histoire de la musique (le quatrième pour être exacte, avec plus de 40 millions de disques vendus...). Il détient aussi de nombreux record (comme celui d'être resté plus de 15 ans dans les charts ou celui du plus de temps non consecutif dans les charts, plus de 700 semaines dont 500 consécutives!!). Considéré par certains comme un album commercial, DSotM est surtout un p**** de chef d'oeuvre! Il est le premier album enregistré en quadriphonie. Il est aussi considéré comme étant l'un des meilleurs enregistrement et meilleur mixage (réalisé par Alan Parson) jamais fait. C'est l'album test pour connaitre la qualité de son système HiFi! smile.gif Mais les morceaux dans l'histoire? Et bien c'est tout simplement parfait! Entre des moments planant (Breath ou The Great Gig in the Sky), des solos rageurs (Time), des tubes plus groovy (Money) ou encore l'ajout du saxophone (l'extra-ordinaire Us and Them) l'album possède une cohésion et un perfection global que je n'ai jamais vu ailleur. Tout est à sa place. La qualité des compositions est incroyable. Bref, je pourrais passer des heures à l'encencé tellement cet album est génial. Et dire que le suivant est encore mieux...

1975, Pink Floyd a tout. La gloire, la fortune (qu'ils critiquaient dans le tubesque Money), les femmes. Le monde de la musique est à leur pied. Evidement dans ce type de moment, une certaine lassitude apparait et leur album suivant mit beaucoup de temps à se trouver. Finalement, il devint une ode à Syd Barret. Wish You Were Here, le plus grand disque de tous les temps (les puristes du prog, vous dirons que Close to the Edge lui est supérieur, mais ne les écoutez pas! Ils ont tort et j'ai raison! ohmy.gif biggrin.gif ). A ce moment là de mon post, je me demande ce que je vais pouvoir employer comme superlatif pour qualifier cet album tellement il est au dessus de tout. Le plus simple est de l'écouter. Shine on you Crazy Diamond, découpé en deux partie, au début et à la fin de l'album procure un tout et une unité. Ce morceau est une pure merveille, encore un cran au dessus d'Atom Heart Mother et Meddle. Du haut de ses 25 minutes il domine l'univers musical par une simplicité et une beauté difficilement égalable. Il n'y a que deux morceaux que je lui considére supérieur, on en parlera un peu plus tard avec The Wall... tongue.gif A coté on trouve un morceau proche de la techno, Welcome to the Machine à la mélodie superbe, un morceau rock avec un solo extraordinaire, Have a Cigar et la balade définitive Wish you Were Here. Que du bon. Que du parfait.

Hélas à partir de ce moment là, ça se complique un peu et les tensions dans le groupe vont se faire très présentes. Le bassiste prend peu à peu le contrôle total. L'album suivant, Animals est composé presque uniquement par Waters. Il possède de grands moments comment Dogs (19 minutes tout de même) mais surtout de grosses longueurs qui font un peu remplissage. L'album est plus rentre dedans. Fini le saxophone des deux albums précédents. On revient au rock, à la guitare saturée. Le ton est plus noir. L'album est la mise en musique de la Ferme des Animaux d'Orwell. Le concepte est intéressant mais les compositions manquent du petit quelque chose qui a fait les monstres des albums précédents : la cohésion entre les musiciens sur la composition. Ce n'est plus un groupe qui compose mais un seul homme. Et cela se sent. Cet album divise les fans. Pour certains c'est simplement le meilleur Pink Floyd. Pour moi, c'est un très bon album, mais un Pink Floyd moyen...

1980, le rock progressif est mort. Le punk l'a tué. Et Pink Floyd est fauché! Les ventes des deux derniers albums n'ont pas été extra et les différents placement de leur banquier ont été des catastrophes. Le groupe va aussi mal moralement. Le clash est pour bientôt. Le pianiste n'est plus considéré comme un membre du groupe mais comme un musicien de session... Waters compose tout, tout seul. Seul Gilmour arrive encore à imposer quelques choix mélodiques. Pink Floyd se doit donc de sortir un album pour rapporter de l'argent. Ils vont donc partir d'un projet solo de Waters, légèrement remanié avec Gilmour et cela donnera The Wall. C'est un nouveau succès planétaire. Le tube Another Brick in the Wall, pt2 chanté par des enfants est mondialement connu. L'album se vend tellement bien qu'il devient le double-album le plus vendu de l'histoire! C'est un concepte-album sur la folie et la perte de la réalité. L'album est beaucoup plus construit qu'un Animals et les quelques morceaux co-écrit par Gilmour sont des splendeurs (Hey You, best song ever! et Confortably Numb best solo ever! ). Un très bon album qui se ré-écoute avec plaisir!

Suite à The Wall, Wright est simplement viré du groupe! La suite est triste et la déchéance du groupe est aussi importante que sa splendeur. L'album suivant The Final Cut contient les morceaux non gardés pour The Wall. Comme le dit Gilmour : "pourquoi avoir sorti un album avec des morceaux qui ont été considéré trop faible?". L'album est très faible et signe la fin de Pink Floyd. Waters décide que Pink Floyd n'est plus.

Sauf que Gilmour n'accepte pas trop cette façon de faire et décide de continuer Pink Floyd de son coté, en réengageant Masson et Wright! Les relations entre Waters et les trois autres sont au plus mal. Ca finit au tribunal, Waters refusant qu'ils utilisent le nom de Pink Floyd. Gilmour gagne et sort alors un nouvel album de Pink Floyd : A momentary lapse of reason. L'album est en fait un album solo de Gilmour sur lequel joue les deux autres... L'album est très inégal, allant du moyen au plutôt bon.

Plusieurs années plus tard sort le dernier album de Pink Floyd The Divison Bell. Gilmour impose encore une fois son style mais Wright est aussi présent, aidant à la composition. L'album est bien meilleur que le précédent mais encore une fois très inégale. Certains morceaux sont superbe (Wearing the inside out, Marooned ou High Hopes) les autres plus classiques.


Depuis, plus rien... L'année dernière, un grand pas en avant a été fait et ils ont mis de côté les problèmes du passé. Mais Pink Floyd n'existe plus... Gilmour se consacre à sa carrière studio, Waters aussi. On les a bien vu ensemble au Live8 et depuis Wright a accompagné Gilmour sur la tournée de son dernier album pendant que Masson était présent dans quelques concerts de Waters. Mais ça s'arrete là. Il faut se résoudre. Le temps de Wish You Were Here ou Dark Side of the Moon est loin.

Et pour finir, je citerais les paroles du morceau Time :
CITATION
The time is gone
The song is over
Thought I'd something more to say



Discographie :
   * 1967: The Piper at the Gates of Dawn
   * 1968: A Saucerful of Secrets
   * 1969: Music From the Film More (B.O.)
   * 1969: Ummagumma
   * 1970: Atom Heart Mother
   * 1971: Meddle
   * 1972: Obscured by Clouds (B.O.)
   * 1973: Dark Side of the Moon
   * 1975: Wish You Were Here
   * 1977: Animals
   * 1979: The Wall
   * 1983: The Final Cut
   * 1987: A Momentary Lapse of Reason
   * 1994: The Division Bell
user posted image : "Fear the Dark Side, you don't need to!"

#2 Elric

Elric

    Leprechaun

  • Members
  • 547 Messages :
  • Location:Somewhere in the Multiverse

Posté 26 June 2006 - 16:29 PM

The Wall reste mon préféré, toutes périodes confondues. Ensuite, ben Pink Floyd disparaissait progressivement de la circulation et chacune de ses sorties devenait évènementielle.

#3 darklinux

darklinux

    Truand 2 La Grammaire

  • Members
  • 8592 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 27 June 2006 - 08:59 AM

Moi je me suis vraiment intéréssé au floyd que l 'année dernière , ils ont d 'une certaine maniere aidé les djeunz de 68 a sortir de leur trip ; la ou les Beatles avec leurs légendaire sergeant piper les avaits faits rentré ...Drak Side - The Wall sont des classiques ; mais le reste ....

#4 Kurtz

Kurtz

    Leprechaun

  • Members
  • 669 Messages :

Posté 27 June 2006 - 09:28 AM

the final cut est certes dans les faits un album de Roger Waters plus que de Pink Floyd mais il n'empêche que c'est un très bon disque, très différent de The Wall, qui possède sa propre identité. Là où The Wall était un grand disque emphatique, the final cut est beaucoup plus intimiste. C'est une oeuvre désanchantée qui contient de très belles chansons mélancoliques.

Et Animals déchire pas mal aussi. Planant et percutant (la voix sarcastique de Waters). Les soli de Gilmour sont parmi ses meilleurs.


Je suis beaucoup moins fan des débuts. Ummagumma est un disque que je trouve franchement inécoutable, heureusement, il y a le live. More- qui est un disque sympa très marqué par son époque- et Saucerful contiennent quelques bonnes chansons mais le groupe se cherche, comme tu l'as dit, entre pop psyché et expérimentations encore rarement maîtrisées à mon sens.
A part Obscured by clouds qui est un disque assez médiocre, l'âge d'or de Pink Floyd s'étend selon moi de Meddle à the final cut même si après les avoir écouté des centaines de fois durant mes années lycée, je me suis  lassé des grands classiques du groupe (Dark side, Wish you were here).
La période Barrett reste en revanche géniale mais m'a toujours laissé plutôt froid.

Et pour finir, d'accord avec toi sur la période Gilmour. The division bell est un bon disque (le son de la guitare de Gilmour est vraiment sublime, un des plus beaux touchers qui existent) mais je trouve les disques solo de Roger Waters beaucoup plus intéressants.

#5 Nova0_0

Nova0_0

    Ghoulies

  • Members
  • 203 Messages :
  • Location:geek city

Posté 27 June 2006 - 10:09 AM

Pour Ummagumma, je trouve quand même que The Narrow Way est un très bon morceau. La part.2 est vraiment space mais la part.3 est beaucoup plus abordable avec un solo final plutôt pas mal! Et puis Grantchester Meadows est une très belle balade. Après j'aime beaucoup Sysyphus mais c'est surtout par habitude. Je comprend très bien qu'on trouve l'album inaudbile. smile.gif

De mon côté je trouve que les quatres albums : Atom Heart Mother, Meddle, Dark Side of the Moon et Wish You Were Here form la pierre angulaire de la musique de Pink Floyd. The Wall est au même niveau, mais à côté car vraiment différent...

Animals est un album que j'ai eu beaucoup plus tard. Et je ne le trouve pas aussi définitf que les cinq sus-cités. Dogs est très bon, le solo final de Pigs et l'intro de Sheep sont extra mais le reste de ces deux morceaux (surtout les instrumentaux centraux) sont un cran en dessous. Bref, je trouve l'album  inégal.

J'avoue à ma grande honte n'avoir jamais écouté les albums solos de Waters (ni ceux de Gilmour ou de Wright) et c'est un manque que je me dois de combler.
user posted image : "Fear the Dark Side, you don't need to!"

#6 El Pistolero

El Pistolero

    CO-OP ??

  • Members
  • 4831 Messages :

Posté 27 June 2006 - 11:18 AM

Bravo super topic.
Pour moi mes albums favoris  The Piper at the Gates of Dawn
 A Saucerful of Secrets  Et Meddle.

J'aime beaucoup le Floyd des débuts car je suis un fan absolu de Syd Barrett.

#7 Clyde Blaireau

Clyde Blaireau

    Ghoulies

  • Members
  • 212 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Pas très loin d'Evreux

Posté 28 June 2006 - 14:01 PM

Ben, moi je les ai découvert avec le live " Delicate sound of thunder ", et donc ayant été totalement sous le charme de la voix et du son de guitare de Gilmour, au début j'ai eu un peu de mal à écouter les albums avec Waters.
Puis à force de bien écouter, je me suis mis à aprécier la voix de Waters et à écouter de plus en plus leurs premiers albums...
J'ai eu la chance de les voir à Champigny ( ou Chantilly, j'sais plus  :oops: ) lors de leur tournée Pulse. tongue.gif vraiment impressionant !!!
J'espère d'ailleur que le DVD sortira un jour  :x

Je ne connais pas leurs 3 premiers albums, mon éducation Floydienne s'est arrêtée à Atom Heart Mother.

#8 Kurtz

Kurtz

    Leprechaun

  • Members
  • 669 Messages :

Posté 28 June 2006 - 14:02 PM

c'est Chantilly, comme la crème.

#9 Nova0_0

Nova0_0

    Ghoulies

  • Members
  • 203 Messages :
  • Location:geek city

Posté 28 June 2006 - 15:00 PM

Pulse a été repoussé, retardé, avancé mais il va sortir! Le 10 juillet pour être exacte!! A moins biensur qu'ils ne décident d'encore une fois changer de changer cette date... :roll:

Je ne l'ai pas vu à Chantilly mais j'avais eu la chance de les voir à Bordeaux et c'était assez fabuleux. Le meilleur souvenir de concert que j'ai!
user posted image : "Fear the Dark Side, you don't need to!"

#10 dam

dam

    mad

  • Members
  • 23303 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:The final Frontier.

Posté 29 June 2006 - 12:58 PM

j'aime aussi beaucoup le floyd du début et j'ai du mal a partir de the wall, du coup j'adore The Piper at the Gates of Dawn ,A Saucerful of Secrets, Atom Heart Mother et j'aime bien More, Wish You Were Here, animals.

#11 simidor

simidor

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4407 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Université de l'Invisible

Posté 30 June 2006 - 21:44 PM

A part "piper at the Gate of dawn" et "the wall" qui sont excellent de bout en bout, c'est plus des titres que je retiens sur les autres albums (et meme les récents). Mais j'aime beaucoup ce groupe, même dans ses trips les plus expériimentaux.
Image IPB
'Everywhere I go. Blues is all around'

#12 naka

naka

    Critters

  • Members
  • 416 Messages :
  • Location:Monade urbaine 116 788ème étage

Posté 09 July 2006 - 13:12 PM

Comme pas mal de rejetons de couples ayant eu vingt ans dans les années soixante, j'ai grandi avec quelques albums du groupe dans la tête. En fait, Dark Side, Wish You Were Here et la BO du film la Vallée, de Schroeder.

Aujourd'hui, mes préférences font le grand écart : j'aime bien le tout début, avec Syd Barrett (Arnold Layne, See Emily Play, sont de superbes mélodies pop) et Division Bell, grâce au talent pas putassier de Gilmour (superbe Marooned)

Par contre, le reste me plaît beaucoup moins. Dark Side of the Moon et Wish you were here, surtout, que je trouvent longuets, grandiloquents. La définition du prog-rock , en quelque sorte (vais-je me faire flinguer sur ce coup rolleyes.gif )

Sur Wish you were you, je sauve la ballade éponyme, parce que dans mon souvenir, elle st associée à une soirée mémorable entre copains (copines, surtout wub.gif )

#13 Redux

Redux

    Du rire aux larmes

  • Members
  • 7667 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Tarif à la journée, voir modalités en magasin.

Posté 09 July 2006 - 16:11 PM

J'aime beaucoup Pink Floyd, surtout après le départ de Syd Barrett en fait.


Un album comme Wish you were here fait mon bonheur à chaque écoute. Meddle est pas mal non plus bien qu'il recèle en son sein l'une des pires chansons qu'il m'ait été possible d'entendre: St Tropez.


C'était un groupe mégalo à l'image de son leader Roger Waters qui a offert de bien belles choses au monde musical.

A ce propos, Roger Waters et Nick Mason donneront un concert exceptionnel lors du grand prix de Magny Court le week end prochain.

#14 Slash

Slash

    Critters

  • Members
  • 282 Messages :

Posté 09 July 2006 - 16:47 PM

Pour moi il y a la musique et il y a Pink floyd. Je suis plus attiré par l'époque post-Sid Barret et le tryptique Wish-dark-wall restera culte à jamais. Par contre je n'aime pas du tout ce que font Waters et gilmour en solo, c'est trop fade et plus vraiment progressif. L'un de mes meilleurs souvenirs de concert est celui donné par Waters à Bercy, tout les classiques interprétés par un Waters en grande forme et soutenu par d'excellents musiciens...MAGIQUE !!!

Sinon ils resssortent PULSE en dvd dès demain, avec pléthore de bonus. YES !!!!

Best song ever : Comfortably numb !

#15 Redux

Redux

    Du rire aux larmes

  • Members
  • 7667 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Tarif à la journée, voir modalités en magasin.

Posté 09 July 2006 - 17:25 PM

CITATION(Slash @ 09 7 2006 - 17:47) <{POST_SNAPBACK}>
YES !!!


Ah, non!
Yes est un groupe tout pourri et, pour le coup, vraiment grandiloquent. Ce que Jon Anderson a fait de mieux, c'est sa contribution vocale sur l'album Lizard de King Crimson.

#16 naka

naka

    Critters

  • Members
  • 416 Messages :
  • Location:Monade urbaine 116 788ème étage

Posté 09 July 2006 - 17:31 PM

Mon dieu, il semblerait bien qu'il y ait des amateurs de progressif sur ce forum ohmy.gif


AU SECOURS !!!!!!!!

#17 muf

muf

    'Muff said !

  • Members
  • 9038 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 09 July 2006 - 17:32 PM

Wé mais Durex il est disqualifié, de tout façon : il aime pas les Kinks.

#18 Redux

Redux

    Du rire aux larmes

  • Members
  • 7667 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Tarif à la journée, voir modalités en magasin.

Posté 09 July 2006 - 17:34 PM

CITATION(naka @ 09 7 2006 - 18:31) <{POST_SNAPBACK}>
Mon dieu, il semblerait bien qu'il y ait des amateurs de progressif sur ce forum ohmy.gif
AU SECOURS !!!!!!!!


Si tu fais référence à King Crimson, tu es dans l'erreur.

Ce groupe est bien au-delà de toute étiquette.

Edit super rapide: Ni les Small Faces, muffin.

#19 Clyde Blaireau

Clyde Blaireau

    Ghoulies

  • Members
  • 212 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Pas très loin d'Evreux

Posté 10 July 2006 - 07:39 AM

CITATION(Slash @ 09 7 2006 - 17:47) <{POST_SNAPBACK}>
Sinon ils resssortent PULSE en dvd dès demain, avec pléthore de bonus. YES !!!!

Ouaip !!! j'ai vu la pub hier soir, je pense qu'une petite commande s'impose biggrin.gif

#20 Slash

Slash

    Critters

  • Members
  • 282 Messages :

Posté 10 July 2006 - 12:56 PM

[quote]Ah, non!
Yes est un groupe tout pourri et, pour le coup, vraiment grandiloquent. Ce que Jon Anderson a fait de mieux, c'est sa contribution vocale sur l'album Lizard de King Crimson.

blink.gif Pourquoi tu me parles de YES ?? C'était juste une interjection qui exprimait ma joie face à la sortie de Pulse en DVD...aucun rapport avec le groupe, et d'ailleurs je suis d'accord avec toi, je n'ai jamais accroché.

Pour moi les groupes qui tiennent le flambeau du prog' derrière Pink floyd seraient Porcupine tree (énorme groupe), Marillion ou bien encore Arena !!!




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)