Mad Movies: Mario Bava - Sa vie, son oeuvre - Mad Movies

Aller au contenu

  • (10 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Mario Bava - Sa vie, son oeuvre

#31 L'utilisateur est hors-ligne   Tigelz 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 3 862
  • Inscrit(e) : 14-septembre 03
  • Profil:Inconnu

Posté 12 mars 2006 - 17:39

Je l'avais emprunté à la médiathéque ce Bava, en effet l'image est très belle, mais niveau bonus je ne me souviens pas de quelque chose d'indispensable.

Sinon moi La fille qui en savait trop, j'aime beaucoup.

#32 L'utilisateur est hors-ligne   ygrael 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 2 213
  • Inscrit(e) : 18-janvier 05

Posté 12 mars 2006 - 19:19

J'aime bien l'interview de Jean Pierre Jackson. Rien d'exeptionnel mais le bonhomme est sympathique et ces explications éclaires un peu sur Bava et certaine de ces spécificité.
Image IPB

#33 L'utilisateur est hors-ligne   Tigelz 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 3 862
  • Inscrit(e) : 14-septembre 03
  • Profil:Inconnu

Posté 12 mars 2006 - 20:23

CITATION(ygrael)
J'aime bien l'interview de Jean Pierre Jackson. Rien d'exeptionnel mais le bonhomme est sympathique et ces explications éclaires un peu sur Bava et certaine de ces spécificité.


En effet, dommage cependant que son intro pleine de spoiler soit placée avant le menu, et donc avant le visionnage du film.

#34 L'utilisateur est hors-ligne   ygrael 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 2 213
  • Inscrit(e) : 18-janvier 05

Posté 12 mars 2006 - 20:50

CITATION(Tigelz)
CITATION(ygrael)
J'aime bien l'interview de Jean Pierre Jackson. Rien d'exeptionnel mais le bonhomme est sympathique et ces explications éclaires un peu sur Bava et certaine de ces spécificité.


En effet, dommage cependant que son intro pleine de spoiler soit placée avant le menu, et donc avant le visionnage du film.


Euh non, j'ai écrit  Jean Pierre Jackson et pas Dionnet  :wink:
Image IPB

#35 L'utilisateur est hors-ligne   Tigelz 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 3 862
  • Inscrit(e) : 14-septembre 03
  • Profil:Inconnu

Posté 13 mai 2006 - 12:59

Première grosse déconvenue avec Mario Bava avec la vision de Lisa et le diable, très mauvais film extrêmement décevant de la part d'un cinéaste capable de belles choses, mais qui ici foire quasiment tout, de la mise en scène (la pire que j'ai vu du réal) au script incompréhensible et chiant comme jamais.
Bon ben y sort quand en zone 2 son Danger Diabolik ?

#36 L'utilisateur est hors-ligne   Prosopopus 

  • Gremlins
  • Groupe : Members
  • Messages : 1 115
  • Inscrit(e) : 25-mars 06
  • Location:to infinity... and beyond !!!

Posté 13 mai 2006 - 13:53

Mouais.

LISA ET LE DIABLE c'est quand même très bien filmé, on retrouve la touche Bava, c'est en plus un film pour lequel Bava avait une certaine affection. Le parallèle au début du film avec la fresque et la réalité déformée à un petit côté syndrome de Stendhal très intéressant. Comme souvent chez Bava, il y a cette atmosphère ouatée et bizarre. Cet aspect est renforcé par les idées de mise en scène, l'image superbe et le jeu des acteurs inexistant. Sur ce dernier point on sent clairement que Bava se foutait un peu de la direction d'acteur, tout comme il relayait fréquemment le scénario au second plan pour mieux travailler le visuel du film.

C'est pour cela que ses films peuvent paraître chiants aux amateurs de cinoche plus viscéral, les films de Bava c'est des rêves auxquels on n'accroche pas forcément. Après je peux pas généraliser sur toute sa filmo parce que j'ai pas tout vu et que certains films se détachent, et sont dans une veine plus burlesque et festive (des trucs comme le très mauvais western ROY COLT ET WINCHESTER JACK), et je l'ai pas vu mais RABID DOGS semble un peu à part dans son parcours, non ?

Mais c'est surtout le travail technique et artisanal de Bava qui est impressionant. Comme le dit Totoro, il est capable de transformer la merde en or.

exemple tout con dans I, Vampiri où il est directeur de la photo et préparateur des effets spéciaux, il réalise en un plan unique le viellissement d'un personnage (film de 1956 tout de même), et incruste un arrière plan peint sur verre de Notre-Dame. On retrouve dans tous ses films des trouvailles visuelles. Bava c'est un peu le Léonard de Vinci du cinoche, avec un miroir et des effets de lumière, il vous fait une armée complète. C'est comme chez Méliès, le côté artisan et populaire en plus...

#37 L'utilisateur est hors-ligne   Paul Kersey 

  • Critters
  • Groupe : Members
  • Messages : 486
  • Inscrit(e) : 08-novembre 05

Posté 13 mai 2006 - 22:21

Moi j'ai La Maison de l'Exorcisme c'est un montage batard de Lisa et Le Diable malheureusement je l'ai su que plus tard bon en même temps j'ai pécho la vhs pour 1 euro dans un Cash Converter.

Je devrais essayer de trouver la bonne version du film.

Y'a encore quelques films de Bava que je dois voir comme Danger Diabolik et La Planète des Vampires (mais il parait qu'il est pas en zone 2  :cry: )


ps: c'est Jason13thh (oubli de mot de passe)

#38 L'utilisateur est hors-ligne   Gozu 

  • J'ai plus de vie sociale
  • Groupe : Members
  • Messages : 5 282
  • Inscrit(e) : 10-mars 05
  • Location:Shock Corridor

Posté 13 mai 2006 - 22:38

http://www.pixmania.com/dvd-la-planete-des...TE0NzU1NTYyMzs=

TADAM !  8)
Image IPB

#39 L'utilisateur est hors-ligne   Seetrouy 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 3 158
  • Inscrit(e) : 17-février 04
  • Location:forever lost in a happy crowd

Posté 24 septembre 2006 - 16:10

Je viens de voir Lisa et le diable, et je trouve malheureusement que ce film rassemble tous les gros défauts que je trouve généralement chez Bava, à savoir des acteurs nuls et / ou mal dirigés (Telly Savalas, notamment, a l'air de bien s'amuser - cf. les références à Kojak blink.gif ), un scénario, disons, vaporeux pour pas dire autre chose, un rythme inégal... Restent de très belles images (le visage de Savalas qui se reflète dans la flaque de vin -> oh putain ohmy.gif ), une photo superbe, etc.... Encore faut-il rester éveillé pour en profiter. A la limite je trouve le montage de Alfredo Leone bien plus sympa que le film original...

Franchement, le Bava 70's, à part le très spécial La Baie sanglante, je peux pas.

#40 Flying Totoro*

  • Groupe : Guests

Posté 24 septembre 2006 - 19:31

CITATION(Prosopopus @ 13 5 2006 - 13:53) <{POST_SNAPBACK}>
LISA ET LE DIABLE c'est quand même très bien filmé, on retrouve la touche Bava, c'est en plus un film pour lequel Bava avait une certaine affection. Le parallèle au début du film avec la fresque et la réalité déformée à un petit côté syndrome de Stendhal très intéressant. Comme souvent chez Bava, il y a cette atmosphère ouatée et bizarre. Cet aspect est renforcé par les idées de mise en scène, l'image superbe et le jeu des acteurs inexistant. Sur ce dernier point on sent clairement que Bava se foutait un peu de la direction d'acteur, tout comme il relayait fréquemment le scénario au second plan pour mieux travailler le visuel du film.
C'est pour cela que ses films peuvent paraître chiants aux amateurs de cinoche plus viscéral, les films de Bava c'est des rêves auxquels on n'accroche pas forcément. Après je peux pas généraliser sur toute sa filmo parce que j'ai pas tout vu et que certains films se détachent, et sont dans une veine plus burlesque et festive (des trucs comme le très mauvais western ROY COLT ET WINCHESTER JACK), et je l'ai pas vu mais RABID DOGS semble un peu à part dans son parcours, non ?


Je suis tout ce qu'il y a de plus d'accord avec tes remarques mais je te réponds sur la phrase que j'ai mis en gras. Bava ne se foutait absolument pas de la directeur et encore moins du scenario, c'est qu'il n'y connaissait absolument rien ! Ce que je veux dire c'est que Bava est un fils de technicien, lui même devenu technicien, qui s'occupait de mettre en boite les scènes casse couille pour les reals deja en place et qui, après avoir complété deux films que Riccardo Freda avait commencé mais refusait de terminer, s'est retrouvé promu metteur en scène ! Mais il a jamais appris à diriger des comédiens...
Le scénario chez Bava ça découle aussi un peu de ça, il choisissait visiblement ses scripts pour leur thématique et la force d'évocation de certaine scène davantage que pour leur structure dramatique. il se voilait pas la face sur ses talents d'ailleurs puisqu'après avoir tourné le masque du démon Bava aimait à déclarer "on m'a laisser le choix du sujet pour le film, j'ai choisi une nouvelle de Gogol que j'avais toujours révé de voir transposée à l'écran et à l'arrivée on en reconnait rien : c'est dire si je suis doué !" (tu peux également chercher le rapport entre les nouvelles qui sont à la source des 3 visages de la peur et le produit fini). Et puis la majorité des films qu'il a fait étaient des produits de commande fauchés sur lesquels il n'avait pas tant de contrôle que ça sur le script. Enfin il faut bien se rendre compte que la période de la guerre et de la pauvreté de l'immédiat après guerre a énormément marqué Bava. Bava n'a jamais refusé de travail parce que "c'est toujours bon à prendre, on sait jamais ce qui peut arriver demain..." et du coup il s'est retrouver à faire des westerns spaghetti alors qu'il y entravait absolument rien ou une comédie érotique à peu près aussi bidon. Tout ce que j'ai pu lire ou entendre sur Bava me laisse penser qu'il est vraiment injuste de dire qu'il s'en foutait, c'était juste pas quelque chose qu'il savait faire (d'un autre côté Mankiewicz aurait probablement pas fait operazione paura biggrin.gif)

Après Bava avait plus qu'une certaine affection pour Lisa, il considérait que c'était un de ses meilleurs films. il faut bien se rendre compte qu'à l'origine il a eu carte blanche pour le faire. Totale. Il avait pas beaucoup de blé, il a eu encore toutes sortes de merdes sur le plateau mais c'était son idée à la base, les acteurs étaient ultra motivés et il était super jouasse à l'idée de pouvoir faire un film qui lui permette d'aller aussi loin dans la morbidité. Malheureusement le film s'est révélé invendable et après un an à essayer de le vendre sous cette forme, Bava a accepté de retourner des scènes pour ne pas faire perdre d'argent à son producteur Alfredo Leone. Il était conscient que ce qu'il allait rajouter pour pomper l'exorciste c'était de la merde en baton, c'est juste que il considérait qu'il pouvait pas laisser Leone dans la merde avec le machin invendable qu'il lui avait reffilé. Bon après Bava a claqué la porte à un moment de la production, les versions divergent mais il semble que l'éducation catholique de Bava et les scènes de blasphème étaient inconciliables...

CITATION(Seetrouy @ 24 9 2006 - 16:10) <{POST_SNAPBACK}>
Je viens de voir Lisa et le diable, et je trouve malheureusement que ce film rassemble tous les gros défauts que je trouve généralement chez Bava, à savoir des acteurs nuls et / ou mal dirigés (Telly Savalas, notamment, a l'air de bien s'amuser - cf. les références à Kojak blink.gif ), un scénario, disons, vaporeux pour pas dire autre chose, un rythme inégal... Restent de très belles images (le visage de Savalas qui se reflète dans la flaque de vin -> oh putain ohmy.gif ), une photo superbe, etc.... Encore faut-il rester éveillé pour en profiter. A la limite je trouve le montage de Alfredo Leone bien plus sympa que le film original...


Vu ce que je viens de répondre au dessus, j'en rajoute pas mais juste : il n'y a PAS de référence à Kojak dans Lisa (Alfredo Leone en interview aime bien raconter qu'il a donné à Savalas sa première sucette).

#41 L'utilisateur est hors-ligne   Seetrouy 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 3 158
  • Inscrit(e) : 17-février 04
  • Location:forever lost in a happy crowd

Posté 24 septembre 2006 - 19:52

CITATION(Flying Totoro @ 24 9 2006 - 18:31) <{POST_SNAPBACK}>
CITATION(Seetrouy @ 24 9 2006 - 16:10) <{POST_SNAPBACK}>

Je viens de voir Lisa et le diable, et je trouve malheureusement que ce film rassemble tous les gros défauts que je trouve généralement chez Bava, à savoir des acteurs nuls et / ou mal dirigés (Telly Savalas, notamment, a l'air de bien s'amuser - cf. les références à Kojak blink.gif ), un scénario, disons, vaporeux pour pas dire autre chose, un rythme inégal... Restent de très belles images (le visage de Savalas qui se reflète dans la flaque de vin -> oh putain ohmy.gif ), une photo superbe, etc.... Encore faut-il rester éveillé pour en profiter. A la limite je trouve le montage de Alfredo Leone bien plus sympa que le film original...


Vu ce que je viens de répondre au dessus, j'en rajoute pas mais juste : il n'y a PAS de référence à Kojak dans Lisa (Alfredo Leone en interview aime bien raconter qu'il a donné à Savalas sa première sucette).


En même temps, Fragasso a déjà déclaré être un bon scénariste, alors bon les interviews... Et quoiqu'il en soit, ça n'enlève rien au fait que Savalas fait ce qu'il veut dans le film (en bien et en mal).

#42 Flying Totoro*

  • Groupe : Guests

Posté 24 septembre 2006 - 19:55

CITATION(Seetrouy @ 24 9 2006 - 19:52) <{POST_SNAPBACK}>
En même temps, Fragasso a déjà déclaré être un bon scénariste, alors bon les interviews... Et quoiqu'il en soit, ça n'enlève rien au fait que Savalas fait ce qu'il veut dans le film (en bien et en mal).


Oui sauf que tu as ratée l'idée principale qui était le but de la remarque : Lisa a été tourné juste avant que Savalas ne commence Kojak, il n'y a donc pas de clins d'oeil à Kojak dans Lisa...

#43 L'utilisateur est hors-ligne   Seetrouy 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 3 158
  • Inscrit(e) : 17-février 04
  • Location:forever lost in a happy crowd

Posté 24 septembre 2006 - 20:05

CITATION(Flying Totoro @ 24 9 2006 - 18:55) <{POST_SNAPBACK}>
CITATION(Seetrouy @ 24 9 2006 - 19:52) <{POST_SNAPBACK}>
En même temps, Fragasso a déjà déclaré être un bon scénariste, alors bon les interviews... Et quoiqu'il en soit, ça n'enlève rien au fait que Savalas fait ce qu'il veut dans le film (en bien et en mal).


Oui sauf que tu as ratée l'idée principale qui était le but de la remarque : Lisa a été tourné juste avant que Savalas ne commence Kojak, il n'y a donc pas de clins d'oeil à Kojak dans Lisa...


Mouais enfin on peut supposer que Savalas est déjà au courant de ce qu'il va faire dans Kojak, puisque le film est tourné "juste avant que Savalas ne commence Kojak".

Et puis plutôt que de considérer que tout le monde est aussi omniscient que toi, tu pourrais préciser dès le départ pourquoi il est absolument certain que Savalas n'avait jamais vu de sucette de sa vie avant d'en découvrir l'usage successivement dans Lisa et le diable et dans Kojak (la vie d'un acteur c'est zarbe des fois).

M'enfin on s'en tape.

#44 Flying Totoro*

  • Groupe : Guests

Posté 26 septembre 2006 - 02:07

CITATION(Seetrouy @ 24 9 2006 - 20:05) <{POST_SNAPBACK}>
Mouais enfin on peut supposer que Savalas est déjà au courant de ce qu'il va faire dans Kojak, puisque le film est tourné "juste avant que Savalas ne commence Kojak".

Et puis plutôt que de considérer que tout le monde est aussi omniscient que toi, tu pourrais préciser dès le départ pourquoi il est absolument certain que Savalas n'avait jamais vu de sucette de sa vie avant d'en découvrir l'usage successivement dans Lisa et le diable et dans Kojak (la vie d'un acteur c'est zarbe des fois).

M'enfin on s'en tape.


(soupir)

Kojak fume le cigare pendant la moitié de la première saison. Ce n'est que lorsque Telly Savalas décide d'arréter de fumer qu'apparait la sucette dans la série...

Et puis tant de condescendance n'est peut être pas necessaire, si ?
Ca changera pas qu'il y a pas de référence à Kojak dans Lisa contrairement à ce que tu avais écrit et, que je te reprenne sur ce détail, ne signifie pas la fin du monde... Enfin espérons...

#45 L'utilisateur est hors-ligne   Seetrouy 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 3 158
  • Inscrit(e) : 17-février 04
  • Location:forever lost in a happy crowd

Posté 26 septembre 2006 - 11:17

Ah nan, mais te méprends pas, j'étais pas du tout condescendant ; j'essayais juste de faire descendre le débat des happy few qui savent pourquoi Telly Savalas ne fait aucune référence à Kojak dans Lisa et le diable jusqu'au commun des forumeurs qui aimerait bien savoir pourquoi.

Maintenant, si c'est devenu si difficile ici de répondre sans soupirer quand quelqu'un pose une question, ou de le corriger quand il se fourvoie lamentablement (plus ou moins le principe de l'objet forum), je crois qu'on peut fermer.

(pis t'as raison, je vais arrêter le ton condescendant - même si en fait j'ai jamais commencé, t'y arrives bien mieux que moi)

Partager ce sujet :


  • (10 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)