Aller au contenu


Photo

Les 5 films les plus atmosphériques


  • Please log in to reply
109 réponses sur ce sujet

#61 ygrael

ygrael

    Wookie

  • Members
  • 2213 Messages :

Posté 26 September 2005 - 20:22 PM

CITATION
Ce qui m'a fait fantasmé dans le numéro de dvdvision sur BR, c'est une scène où scott filme deux stripteaseuses avec des masques de hockey


MMMMMM.....interressant !!!....non, non, pas taper pas taper, je plaisante !!!

CITATION
Calamiteux ce cinevision, tout le contraire de ce qu'était dvdvision. Pas encore compris

J'ai pas compris non plus, le départ de Martinez, Haddad et le changement de société éditrice doit sans doute y être pour quelque chose ! mais ils auraient au moins pu garder un peu de l'ancienne version au lieu de le transformer en mag ciné/dvd pour bobo !
Image IPB

#62 Lurdo

Lurdo

    Aventurier en série(s)

  • Members
  • 20999 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 26 September 2005 - 20:32 PM

CITATION(Mikio)
La voix off a toujours été présente dans le script original et n'a pas été rajoutée par le studio. Si elle est aussi cheap en vo, c'est que Mister Ford voulait montrer qu'il n'appréciait vraiment pas le bien fondé de la voix off.

Nope.
icon_arrow.gif
CITATION
It has been rumored for years that Harrison Ford purposefully gave a bad reading of the voiceover narration added during post production in hopes that the studio wouldn't use it. Ford has denied this vehemently, stating that he gave the voice over six different readings and neither version came out sounding right and that the narration didn't work simply because the film wasn't originally made to have one.


&
CITATION
The Blade Runner script went through years of creation and recreation. Hampton Fancher wrote the first draft in 1978. It was 1980 by the time Ridley Scott was signed up to the picture and he wanted a different flavour to the film. Some hard work later and Fancher got to the point where he said no more changes. Scott promptly hired David Peoples to make further changes, (though Peoples thought the script was already great). Still, changes were made as the filming deadline rapidly approached.

During filming, more changes were made, because of budget constraints, because of normal filming changes (when you get on set and actually do it, there often have to be adjustments). Then there are directorial changes and suggestions from actors, etc. etc. A few script changes had to be made by a writer and Peoples was no longer available, so Fancher came back to do those.

In the Original Version, a voice-over was pushed on the film and that was written by Roland Kibbee.

Ensuite, la version Européenne - qui est la même que le LD - contient tous ces plans plus violents, dont notamment le plan des doigts dans les yeux. La version ciné ricaine n'avait pas cette violence supplémentaire, qui a été rajoutée pour le LD/DVD, et la version ciné internationale. C'est du unrated, quoi. Mais dans le DC, ya pas la violence en rab, passque Scott a travaillé à partir de la version ciné US. Donc c pas un drame, c normal.

La workprint de BR n'a quasiment aucune narration, juste une phrase ou deux, vers la fin. Je suis formel, et internet aussi est formel, quelles que soient les sources.

Ensuite, pour le director's cut de br, j'ai une autre version, moi: la warner voulait sortir le workprint dans une version nettoyée, sans l'intervention de scott. Mais Scott a préféré faire une version director's cut à lui - celle sortie au ciné et en dvd - malgré le manque de temps et de moyens: d'où sa non satisfaction vis à vis du produit fini, qu'il aimerait effectivement retravailler, en intégrant ou pas cette scène de l'hopital, qui est apparue dans ce docu british, effectivement, le même docu british dans lekel Scott confirmait que Deckard était un replicant....

Chose qui est validée par la vision de la licorne, justement... qui avait été tournée pour BR, mais zappée par les execs because trop spé.

Vala. Plus d'infos là: http://www.brmovie.com/FAQs/index.htm, entre autres....

ah, et...

CITATION
The Director's Cut features no happy ending or "Ride Into the Sunset." Instead, the BRDC ends with the elevator doors closing on Deckard and Rachael, as did the Workprint.


Les paysages ont jamais été dans le workprint originaux, vus qu'ils ont été rajoutés à postériori " passque le film il était trop dark sinon"... donc ils ont pas été coupés.

Enfin bref, quoi qu'il en soit, quelle que soit la version, le film est un chef d'oeuvre, et je crois qu'on sera tous d'accord là dessus.

# Halloween Oktorrorfest 2014 : deux mois, plus de 150 films d'horreur passés en revue sur le blog de Lurdo ! Prochaine étape : Noël ! #


#63 patkorat

patkorat

    Gremlins

  • Members
  • 1945 Messages :
  • Location:asie dans le metro

Posté 26 September 2005 - 21:33 PM

Heu.. y un poil mal entendu sur ma vanne du debut : Je plaisantais par rapport  a la fin dans les nuages ( qui sont des stock shot de shining si je me goure dites le moi ), rapport a l'atmospherique.

J'ai decouvert Blade runner en version avec voix off, je suis tombé le cul par terre a l'epoque. Mais la version sans voix off et avec le "suspens" quand a l'indentité de Deckar ajoute une dimension mythique. La SF devient complete et degage les scorries de la version "Studio".

Je dis ca parceque ma version VHS sans voix off etant a bout de souffle, un amis m'a offet le DVD  "Scott-cut" (donc le meme que ma VHS, mais tout beau tout propre ). Que j'ai revu hier apres 2 ans d'absense ( oui quand je vois pas ce film, il me manque ) : Et cette version est definitivement la bonne. Pas d'explication de sushi de merde, tout se comprend tres tres bien, l'atmosphere n'est plus didactique mais immersive. Et la fin est un monument  d'humanité.

Sinon, c'est un choix perso, les deux versions etant bien evidement a des parsecs de la SF qu'on nous oblige a manger aujourd'hui.

#64 Mikio

Mikio

    Ghoulies

  • Members
  • 232 Messages :
  • Location:Kyoto

Posté 26 September 2005 - 21:49 PM

t'aurais pu faire traduction. La lecture en anglais pas mon fort.
Pour la voix off, j'ai relu une interview de scott dans le regretté cinéphage, et il dit qu'il a ajouté la voix off après les premières projections tests. Donc, pas dans le script effectivement.

Pour ce qui est de l'élaboration du director's cut de 92, Scott a été interviewé là dessus bien plus tard et il déclarait ne pas avoir été consulté initialement. La moindre des choses pour un director's cut, c'est que le montage de la nouvelle version soit initiée et élaboré par le "director" et non l'"éditor" (sauf quand le "director" est mort!). Dvdvision parle d'une interview dans le livre Futur noir de Paul Sammon. Scott parlait de son désir de remonter un "vrai" director's cut, qu'on attend toujours comme le messie. laugh.gif Moi, le messie, je l'ai déjà trouvé, c'est la version de 82, pas besoin d'en chercher un nouveau sauf si cela inclut les scènes manquantes (les stripteaseuses aux masques de hockey notamment ! biggrin.gif ) mais en maintenant le happy end et la voix off. C'est pas gagné.
Effectivement, le DC de 92 a été travaillé à partir de la copie de travail qui ne contenait pas la violence supplémentaire mais scott ne semble pas avoir travaillé sur ce DC (c'est ce que dit dvdvision et l'interview de scott). En 92 lors de la sortie du DC, Scott lors des interviews, ne l'ouvrait pas trop sur les conditions d'élaboration du DC. Il était surtout là pour faire la promotion du DC que d'en dire du mal. Il semble s'être laché des années après. Ou alors uniquement dans les revues francophones.

Pour les paysages, scott avait demandé à kubrick l'autorisation d'utiliser des chutes des vues aériennes tournées sur shining.  
On pourrait presque dire que Blade Runner 1982 est "directed by" Ridley Scott and Stanley Kubrick ! çà en jette plus que le coup de l'ascenseur  laugh.gif

#65 Lord Toussaint

Lord Toussaint

    Ghoulies

  • Members
  • 126 Messages :
  • Location:Réussie, mais laborieuse

Posté 26 September 2005 - 22:10 PM

Oni-Baba de Kaneto Shindô, car je ne pensais pouvoir suivre un film parlant d'un simple trou pendant 103 mn !

Typhoon Club - Taifû kurabu de Shinji Sômai, diffusé un soir sur Arte - alors que j'étais en plein ecoute d'une tentative de version française de Wired présidé par Ariel Wizman et dont le CD sampler contenait une musique hypnotique qui m'a mis dans l'ambiance parfaite pour - assister a une présentation assez rèche de la société japonaise. Un groupe d'eleve est coincé dans son école a la suite d'un typhon qui doit ravager la région. Expérience lesbienne, baston, découverte de l'amour, brimades --> toute la scolarité japonais comme je me l'imagine  :lol:

Et puis

Love Letter de Shunji Iwai, pas du tout emballé par le pitch de départ, l'histoire nous emmène dans une tout autre direction tout simplement en se faisant mener par l'entêtant piano.

Comme quoi le cinéma japonais est peut etre le plus atmosphérique.

#66 Mikio

Mikio

    Ghoulies

  • Members
  • 232 Messages :
  • Location:Kyoto

Posté 26 September 2005 - 22:21 PM

Love Letter un film fabuleux.

Pour ce qui est de Blade Runner, je sais maintenant où j'avais lu que la voix off était incluse dans le scénario dès le début. Je vais foutre un procès au cul de la revue et du rédacteur de l'article de l'époque laugh.gif : la revue s'appelle MAD MOVIES numéro 35 (ce qui me fait dire que j'ai de la mémoire pour me rappeler d'un article datant de 1985 !) et la rédactrice s'appelle Maitland Mc Donagh. Pfff............
Finalement y a peut-être prescription ... :?

#67 ygrael

ygrael

    Wookie

  • Members
  • 2213 Messages :

Posté 26 September 2005 - 23:21 PM

Y a juste une question que j'aimerai poser: esr ce que vous ête vraiment sur que la scène de fin de la version de 82 provient de rush de Shining ? Parce qu'il me semble bien que Scott a plusieurs fois dementit cette affirmation.
Image IPB

#68 Mikio

Mikio

    Ghoulies

  • Members
  • 232 Messages :
  • Location:Kyoto

Posté 27 September 2005 - 06:15 AM

perso, je te relate ce que dit dvdvision (et ce que j'avais lu dans d'autres revues). Cette revue déclare que scott a demandé à kubrick d'utiliser ses chutes pour "économiser du temps de tournage". Même si cette revue était sérieuse, elle n'est peut-être pas la bible non plus. laugh.gif
Pour la licorne, je l'avais lu dans une revue française. M'étonnerait pas que çà soit Mad Movies ! :? (faut que je retrouve leur numéro sur legend).

#69 ygrael

ygrael

    Wookie

  • Members
  • 2213 Messages :

Posté 27 September 2005 - 12:06 PM

Qu'est ce qui te gène tant dans le passage avec la licorne, je fait que tu trouve que se genre de créature fantastique n'ai pas sa place dans ce film ou le fait que cette scène ne soit pas vraiment justifié ?
Image IPB

#70 Mikio

Mikio

    Ghoulies

  • Members
  • 232 Messages :
  • Location:Kyoto

Posté 27 September 2005 - 18:10 PM

les deux laugh.gif
l'apparition d'une licorne dans un film noir de SF avec des décors de ville polluée, surpeuplée, et aussi enchanteresse avec ses néons, ses voitures volantes, ses couleurs, franchement çà tranche.
et nul besoin selon moi d'appuyer trop fort le propos sur la nature de Deckard. Certains indices suffisent pour mettre le doute, et parfois le doute c'est mieux qu'une certitude.

#71 Esteban

Esteban

    Leprechaun

  • Members
  • 751 Messages :
  • Location:la planète mars

Posté 09 January 2006 - 11:18 AM

Ptit déterrage !

Assault on precinct 13 by John... : une atmosphère de folie. La ville filmée comme jamais, avec des paysages désolés, vides, angoissants, et une musique simpliste, sale (j'ai une version bien trop clean en mp3, on ne sent plus la chaleur et le goudron smile.gif )... sans oublier le "julie's theme" le soir...
La sensibilité de Carpenter est tout bonnement impressionnante. Ca me rappelle les cours de philo sur l'art (attention danger) : ce qui fait la force des artistes, c'est la manière dont ils sélectionnent et subliment une partie de ce que tout le monde voit.

Et en plus ya pas que ça qui est bien dans le film  :lol:

#72 Sans Nom

Sans Nom

    Wookie

  • Members
  • 2493 Messages :
  • Location:Quelque part

Posté 09 January 2006 - 11:25 AM

PI, ambiance bizarre qui sert énormemment le récit.
Avalon qui n'est à la limite qu'une ambiance.
The Game, ambiance faussement molle qui laisse un souvenir lent alors que ça n'arrête pas.
Predator, sur les nerfs jusqu'à la fin, un peu comme els Die Hard sauf que ça meurt bien quand même sur coup là.

#73 Moody

Moody

    Moodpecker

  • The Devil's Rejects
  • 14412 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Outer Heaven

Posté 09 January 2006 - 12:58 PM

Avalon, Apocalypse Now Redux.

7563021984.png
I'm nuclear, I'm wild, I'm breaking up inside, A heart of broken glass, Defiled, Deep inside, The abandoning child


#74 Mirabilis

Mirabilis

    JarJar

  • Members
  • 93 Messages :
  • Location:Au chateau de Gormenghast

Posté 09 January 2006 - 15:49 PM

Le magnifique Pique nique a Hanging Rock bien sur.Deja cité,mais j'assume.
Sinon,je dirai Des monstres et des hommes d'Alexeï Balabanov,je ne sais pas si il est très connu ou meme apprecié,mais j'aime bien l'athmosphère voyeuriste de ce film.La ligne rouge de Mallick....Il y a Innocence egalement de Lucille Hadzihalilovic (si il y a une faute dans son patronyme,merci de ne pas me le faire remarquer).Certains films de Roman Polanski,comme Le Locataire et Repulsion...

#75 DarK ChoueTTe

DarK ChoueTTe

    Faut que j'aille dormir

  • The Devil's Rejects
  • 21037 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:A flying blue box

Posté 10 January 2006 - 00:25 AM

Je plussoie pour le Innocence de Lucile, et je relance de Prince of Darkness.
Tant qu'à faire, j'ajoute Irreversible même si je vais me faire taper dessus, et également Stalker de Tarkovski.

KP4Kcs7.jpg


#76 profondo rosso

profondo rosso

    Bluette Prof

  • Members
  • 22588 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:region parisienne

Posté 10 January 2006 - 01:41 AM

Greene Snake de tsui hark si il y en a bien un qui merite le qualificatif c'est celui là...

#77 Poltermok*

Poltermok*
  • Guests

Posté 21 May 2007 - 07:05 AM

UN HOMME QUI DORT

Le film le plus hypnotique de tous les temps.

Pitch? "Un jeune homme décide, un bon jour, de faire l'expérience de la solitude et de l'indifférence."

Un rythme lent, une camera caressante, le regard hallucine du heros qui devient absolument immobile, immobile comme la pierre, et se berce de lumiere. Une voix off, douce et cruelle, accompagne l'ensemble.

Un article :
http://www.cabinetpe...icle-huglo.html



(D'apres un etrange bouquin de Perec)

#78 Le Duc

Le Duc

    Gremlins

  • Members
  • 1073 Messages :
  • Location:finding a cashmachine

Posté 21 May 2007 - 08:37 AM

mes films atmosphériques (ça veut dire chiant ?) :

- robert redford qui marche dans la neige
- l'au delà de fulci (et le chat noir aussi, je suis pas client des travelings sur des bestioles qui marchent sur des toits pendant 10 minutes)
- le générique du superman de donner, il est fort pour donner envie de pas aller plus loin
- tout le superman de singer, celui là est carrément nébuleux, ouatineux etc etc un vrai effet suppositoire
- connard le barbant, un montage sous prozak
- le syndrome de stendhal, argento (pourtant avec asia argento, le truc qui l'a réveillé, c'est quand elle se fait tondre son immonde coiffure)
Ragoutoutou, le ragoudemontoutou, jean suifou !

#79 DarK ChoueTTe

DarK ChoueTTe

    Faut que j'aille dormir

  • The Devil's Rejects
  • 21037 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:A flying blue box

Posté 21 May 2007 - 09:28 AM

Ah tiens, personne avait cité Dolls de Kitano ?
Ca fait un bail que je l'ai pas revu mais je crois qu'il peut très bien être classifié ici.

KP4Kcs7.jpg


#80 astroboy

astroboy

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4190 Messages :
  • Location:perdu dans le multivers

Posté 21 May 2007 - 11:08 AM

Lost in Translation of course, la B.O. joue un rôle énorme (qu'y a t'il de plus atmosphérique que My Bloody Valentine) pour créer l'ambiance noctambule propre à ce pur chef d'oeuvre aussi émouvant que planant.
Image IPB
Hey ! Who turned off the lights ?




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)