Aller au contenu


Photo

Le Crime Farpait - Alex de la Iglesia (2004)


  • Please log in to reply
45 réponses sur ce sujet

#1 axleu

axleu

    Gremlins

  • Members
  • 1839 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Un peu plus à gauche, non, oui, voilà!

Posté 10 April 2005 - 21:22 PM

| 1er avis |

Image IPB

Ben, me semble pas faire doublon, cette fois... :?

Alors, Axleu étant grand fan de Alex de la Iglesia, Axleu aimerait:

1) vous dire qu'El crimen ferpecto vient de gagner le grand prix à Cognac (ainsi que le prix Première mais ça on s'en fout)! Sortie française digne du talent du meilleur réal de genre en Europe (et l'un des meilleurs au monde tout court) à l'horizon?

2) vous demander des reviews (quelques madnautes ont quand même fait le déplacement à Cognac, ou en Espagne, ou...), histoire de patienter.

3) savoir si le DVD espagnol est déjà sorti, s'il y a des sous-titres anglais, et, dans l'affirmative, où le commander, parce que la patience, c'est pas le fort d'Axleu.

Voilà voilà...
Truth is the truth hurts, don't you agree?

#2 Dirty Flichty

Dirty Flichty

    Squirt Lover

  • Members
  • 15680 Messages :
  • Profil:Inconnu
  • Location:VCD et VHS

Posté 10 April 2005 - 21:46 PM

Ah, c'est cool que ce soit le film d'Alex de la Iglesia qui ait gagné.
Je me suis rappelé seulement ce matin qu'il y avait le festival en ce moment. On en entend parler nulle part, sans Internet je saurais même pas c'est quand.

871921bicotbicot.jpg


#3 axleu

axleu

    Gremlins

  • Members
  • 1839 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Un peu plus à gauche, non, oui, voilà!

Posté 10 April 2005 - 22:01 PM

Sortie du DVD espagnol le 20 avril, et malheureusement sans sous-titres (j'espère qu'il s'agit d'une erreur, mais... :cry: )
Truth is the truth hurts, don't you agree?

#4 Blunt

Blunt

    Why so serious ?

  • Members
  • 9742 Messages :
  • Location:Red Bank, New Jersey

Posté 10 April 2005 - 22:03 PM

Ca sort le 11 Mai chez nous.
Si tous les metaleux du monde se donnaient la main, qui tiendraient les bières?

#5 axleu

axleu

    Gremlins

  • Members
  • 1839 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Un peu plus à gauche, non, oui, voilà!

Posté 10 April 2005 - 22:23 PM

CITATION(Blunt)
Ca sort le 11 Mai chez nous.


Sans déconner? Cool, et en plus, je vais à Paris...en avril!  :? De là à retarder mon séjour jusqu'à la mi-mai, je suis fan d'Iglesia, mais...

Bah, on verra, en espérant un énorme article dans le Mad de mai!!!!!
Truth is the truth hurts, don't you agree?

#6 stivmacouine

stivmacouine

    Gremlins

  • Members
  • 1584 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:un souffle chaud sur ta nuque

Posté 11 April 2005 - 09:18 AM

CITATION(axleu)
2) vous demander des reviews (quelques madnautes ont quand même fait le déplacement à Cognac, ou en Espagne, ou...), histoire de patienter.


réponse ici : http://www.mad-movie...pic.php?t=12646

#7 axleu

axleu

    Gremlins

  • Members
  • 1839 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Un peu plus à gauche, non, oui, voilà!

Posté 11 April 2005 - 09:36 AM

CITATION(stivmacouine)
CITATION(axleu)

2) vous demander des reviews (quelques madnautes ont quand même fait le déplacement à Cognac, ou en Espagne, ou...), histoire de patienter.


réponse ici : http://www.mad-movie...pic.php?t=12646


P..., t'as du bol, toi!!!!  :wink:

P.S.: Matthew Vaughn, le réal de Layer cake, c'est le mec qui va réaliser le 3ème X-men... Mmmhhhh... Faudra voir, donc...
Truth is the truth hurts, don't you agree?

#8 Redux

Redux

    Du rire aux larmes

  • Members
  • 7687 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Tarif à la journée, voir modalités en magasin.

Posté 11 April 2005 - 10:42 AM

Après 800 balles ,qui alternait avec aisance rires et larmes, Alex DeLaIglesia nous revient avec une comédie déjantée dont il a le secret.

Le crime farpait nous narre l'histoire de Rafael, vendeur au rayon vêtements pour dames d'une grande surface madrilène. C'est un homme sur de lui, beau parleur qui ne vit que pour et part son travail.
Lors d'un malencontreux accident, il tue le nouveau chef de rayon et va par la suite être mené par le bout du nez par l'unique témoin de la scène: Lourdes, une vendeuse au physique pas facile mais qui est follement amoureuse de lui.
Rafael, qui avait tendance à traiter les femmes commes des objets, va vivre l'expérience inverse.

Epaulé par des comédiens prodigieux (Guillermo Toledo et Monica Cervera en tête), Alex DeLaIglesia nous offre une comédie noire dynamique et réjouissante, sous couvert d'un petit message sur la "dictature" de la beauté.

Décidément, je suis fan de ce réalisateur dont chacun de ses films me garantit au moins un fou rire.
Et ce n'est pas rien.

8)

#9 DagonIsBack

DagonIsBack

    JarJar

  • Members
  • 23 Messages :

Posté 02 May 2005 - 10:32 AM

Bon il est temps de remonter ce topic. Car il s'agit sans aucun doute du film du mois de mai. Chef d'oeuvre total à la réalisation virtuose et à l'humour corrosif. Les 15 premières minutes du film risquent de vous laisser  sur le cul pour un bon moment. LE chef d'oeuvre du mois et de trés mais alors trés loin la meilleure comédie de l'année.

#10 satchtony

satchtony

    Ghoulies

  • Members
  • 185 Messages :
  • Location:toulon

Posté 02 May 2005 - 13:20 PM

J'éspère pouvoir le voir dans ma ville, depuis que j'ai vu la BA sur le dvd de 800 balles, je l'attends.

#11 punisher

punisher

    Wookie

  • Members
  • 3925 Messages :
  • Location:bof

Posté 02 May 2005 - 15:07 PM

Avant première ce soir au diago de Montpellier. Pas de bol, je suis à sec. Mais cette bonne comédie déjantée est dans mes petits papiers. A noter la présence d'un revenant putréfié un poil envahissant semblable à ceux du loup-garou de Londres. Bref que du très bon.

#12 Blunt

Blunt

    Why so serious ?

  • Members
  • 9742 Messages :
  • Location:Red Bank, New Jersey

Posté 03 May 2005 - 23:54 PM

Hop, vu ce soir en avant-première et en présence de de la Iglesia himself, et pas déçu du tout. Crimen Ferpecto marque un net  retour à la comédie noire grinçante type La Communidad ou Muertos de Risa, loin de l'emerveillement nostalgique et de la luminosité de 800 Balles. De la Iglesia étant passé maitre dans le genre, il va sans dire que le film est donc évidemment très réussi. Brassant une tripotée de genres et de tons, le real est aussi à l'aise dans la description du microcosme sociétal que constitue le grand magasin (censé représenter le fameux Corte Inglès de Madrid) que dans la descente aux enfers vécue par son héros arrogant et bien trop sûr de lui. Bien evidemment c'est à crever de rire, excellement interprété, rythmé à la perfection (on évite l'ecueil qui plombait un peu 800 Balles) et parfaitement réalisé. Encore une réussite donc.

Et de la Iglesia lui-même est un type génial. Ses réponses au public étaient passionantes et toujours empreintes d'un humour ravageur qui fait mouche à chaque fois. Ca fait franchement plaisir de voir des reals comme ça, qui créent une telle connivence entre eux et leur public, ça donne envie d'aimer encore plus ses films. C'est pas tout les jours qu'un mec vous broie l'épaule en vous donnant l'accolade après que vous lui ayez dit que vous êtes un fan icon_mrgreen.gif Donc le film 6/6, Alex en live 1000/6

PS: une très bonne nouvelle pour finir: lorsque j'ai dit à de la Iglesia que c'était quand même la honte que Muertos de Risa ne soit jamais sorti en France, il m'a appelé un des responsables de la Fabrique de Films qui m'a dit que le film serait distribué en salles l'an prochain. Joie!
Si tous les metaleux du monde se donnaient la main, qui tiendraient les bières?

#13 axleu

axleu

    Gremlins

  • Members
  • 1839 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Un peu plus à gauche, non, oui, voilà!

Posté 04 May 2005 - 08:00 AM

CITATION(DagonIsBack)
Bon il est temps de remonter ce topic. Car il s'agit sans aucun doute du film du mois de mai. Chef d'oeuvre total à la réalisation virtuose et à l'humour corrosif. Les 15 premières minutes du film risquent de vous laisser  sur le cul pour un bon moment. LE chef d'oeuvre du mois et de trés mais alors trés loin la meilleure comédie de l'année.


N'en jetez plus, je bave comme un bébé!!!!!

Comment ne pas croire un fan de Torrente? (je trouve le 2 un poil meilleur que le 1, au demeurant)
Truth is the truth hurts, don't you agree?

#14 Redux

Redux

    Du rire aux larmes

  • Members
  • 7687 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Tarif à la journée, voir modalités en magasin.

Posté 04 May 2005 - 10:30 AM

CITATION(Blunt)
PS: une très bonne nouvelle pour finir: lorsque j'ai dit à de la Iglesia que c'était quand même la honte que Muertos de Risa ne soit jamais sorti en France, il m'a appelé un des responsables de la Fabrique de Films qui m'a dit que le film serait distribué en salles l'an prochain. Joie!


Enfin! Ils auront mis le temps.

biggrin.gif

#15 punisher

punisher

    Wookie

  • Members
  • 3925 Messages :
  • Location:bof

Posté 04 May 2005 - 22:34 PM

CITATION(Blunt)
PS: une très bonne nouvelle pour finir: lorsque j'ai dit à de la Iglesia que c'était quand même la honte que Muertos de Risa ne soit jamais sorti en France, il m'a appelé un des responsables de la Fabrique de Films qui m'a dit que le film serait distribué en salles l'an prochain. Joie!


Tu lui as pas demandé où en était son projet d'adapter Ranxerox au cinéma ?

#16 Rawhide Kid

Rawhide Kid

    Gremlins

  • Members
  • 1496 Messages :
  • Location:Somewhere over the rainbow.

Posté 12 May 2005 - 19:40 PM

Vu cette après-midi et j'ai passé un excellent moment. C'est vraiment drôle, assez féroce et franchement bien joué et réalisé.
L'histoire est hyper bateau à la lecture mais De La Iglesia en tire le maximum et jamais on ne pense que c'est une histoire déjà vue ou lue.
La compétition entre les employés du grand magasin est ce qu'aurait dû être Espace détente s'ils avaient eu ne serait-ce que le centième du talent du réalisateur espagnol. Et en ce qui concerne la comédie macabre, c'est aussi très réussi.
Bon, comme d'hab, dès que j'aime un film je suis incapable d'en faire l'article...
5/6

#17 toto joke

toto joke

    Gremlins

  • Members
  • 1189 Messages :

Posté 13 May 2005 - 11:55 AM

CITATION(axleu)
Comment ne pas croire un fan de Torrente? (je trouve le 2 un poil meilleur que le 1, au demeurant)



8O  le deux est une vraie purge ! Alors que le 1 est extra, surtout la première partie. Tu les a vus en VO ?

#18 simidor

simidor

    J'ai plus de vie sociale

  • Members
  • 4407 Messages :
  • Profil:Homme
  • Location:Université de l'Invisible

Posté 13 May 2005 - 17:05 PM

Ce film est un pur bonheur. Il réussit partout ou il passe. Un paquet de scènes hilarantes, une histoire extrèmement bien mise en scène avec des petits moments de folie qui pimentent l'intrigue, des acteurs grandioses et très bien choisis, une comédie macabre mélée à une satire sociale menée de main de maitre. Il n'y'a pas une scène ou on ne sent pas la patte de De La Iglesia.
Ca fait un paquet de temps que j'ai pas mis de 6/6 mais là je m'incline.

#19 toto joke

toto joke

    Gremlins

  • Members
  • 1189 Messages :

Posté 16 May 2005 - 12:52 PM

Alors ca commence avec une première demi-heure extra, sur ce vendeur gominé qui vend face caméra sa vision de la vie de golden boy style "Mennen", qui les tombe toutes au rayon lingerie femmes, puis avec sa rivalité cartoonesque avec son concurrent emperruqué du rayon hommes.

On se dit, c'est parti pour un DA de la Warner d'une heure et demi. Puis la vendeuse moche et son ignoble chantage entrent en scène et on s'amuse bien. Après tout, c'est pour cette histoire d'odieux chantage sexuel qu'on est venus s'agglutiner dans une petite salle pourrie du Mk2 Bastille.

ET puis au bout de 45 mn, ca commence à tourner en rond. Y'a de bons moments sauf que le comique et basé sur les mêmes situations. Le héros essaie d'échapper au laideron nymphomane mais elle lui remet toujours le grappin dessus, style Droopy poursuivant le loup. Ca manque un peu d'idées en plus.

Mention spéciale tout de même à la famille de Lourdes, le laideron, complètement chtarbée et complètement espagnole (je sais de quoi je parle je suis d'origine espagnole, leur appart est a peu de choses près le même que celui de ma grand mère mais je m'éloigne...)

Don au final un film plutôt marrant mais qui tourne un peu à vide en son milieu. Un agréable moment cependant. Dans un style un peu plus trash, je lui préfère "Torrente, el brazo tonto de la ley".

4/6

#20 Hutch

Hutch

    Jean-Pierre Bacri

  • Members
  • 11680 Messages :
  • Profil:Homme

Posté 22 May 2005 - 23:39 PM

CITATION(toto joke)
Alors ca commence avec une première demi-heure extra, sur ce vendeur gominé qui vend face caméra sa vision de la vie de golden boy style "Mennen", qui les tombe toutes au rayon lingerie femmes, puis avec sa rivalité cartoonesque avec son concurrent emperruqué du rayon hommes.

On se dit, c'est parti pour un DA de la Warner d'une heure et demi. Puis la vendeuse moche et son ignoble chantage entrent en scène et on s'amuse bien. Après tout, c'est pour cette histoire d'odieux chantage sexuel qu'on est venus s'agglutiner dans une petite salle pourrie du Mk2 Bastille.

ET puis au bout de 45 mn, ca commence à tourner en rond. Y'a de bons moments sauf que le comique et basé sur les mêmes situations. Le héros essaie d'échapper au laideron nymphomane mais elle lui remet toujours le grappin dessus, style Droopy poursuivant le loup. Ca manque un peu d'idées en plus.

Mention spéciale tout de même à la famille de Lourdes, le laideron, complètement chtarbée et complètement espagnole (je sais de quoi je parle je suis d'origine espagnole, leur appart est a peu de choses près le même que celui de ma grand mère mais je m'éloigne...)

Don au final un film plutôt marrant mais qui tourne un peu à vide en son milieu. Un agréable moment cependant. Dans un style un peu plus trash, je lui préfère "Torrente, el brazo tonto de la ley".

4/6


Assez d'accord dans l'ensemble bien que nettement plus enthousiaste je suis.

D'une part, le début est effectivement un pur régal inégalé une fois le "couple" formé.

Mais l'intéret me semble être dans la vision qu'on porte à un couple qui semble si mal assorti au départ que les gags manquent de tomber dans la facilité franchouillarde du type "j'ai épousé une moche" .
Heureusement Iglesia grossit tellement le trait que si elle prête moins à rire qu'à sourir on évite le mépris et on tombe dans le braque à la Fluide Glacial (on pense à Tronchet par exemple).

Le point critique est atteint dans le début de schizophrénie du héros (lamise en scène tombe dans les effets grossiers, le rythme s'en ressent) mais le film redémarre de plus bel avec lamachination sous l'oeil torve du détective désabusé.

SPOILER / LIS ET TU TE PRIVES DUNE EXCELLENTE TOILE !!!!


Car la justice n'est même plus aveugle : elle est borgne (excellente utilisation d'ailleurs durant la scène des "aveux simulés de Lourdes" où le flic la mate ainsi que son mari derrière la fenêtre).
Comme le spectateur, l'inspecteur a un regard ambigu sur la machination du vendeur poissard. Bien que présenté comme le connard absolu, on en vient à s'appitoyer sur son sort, prisonnier d'une mégère dans un mariage sans amour mais lucratif (le symbole du succès extérieur et de la détresse intérieur, c'est très fort).
Lorsqu'il décide d'enchaîner celle-ci avant son mari qui sera sauvé par une pin-up dans la cage d'ascenceur  toutes nos valeurs et notre vision de l'affaire sont remises en cause.
Comme Hitchcock (auquel il fait référence), et DePalma et les Coen (auquel il fait penser) : on se trouve dans une histoire profondément dégueulasse, qui transforme nos bas instincts en spectacle de premier ordre autant pyrotechnique (plaisir de l'oeil quand le magasin explose) que jubilatoire (la même scène avec tous ses clients qui hurlent : bwahahhahahaha, vive la misanthropie).

Dans un décor précis qui devient peu à peu mental, Un Crime Farpait (titre qui fait peur car très con mais qui cache en fait le véritable sens du film : la recherche de l'ordre est toujours à deux doigts de basculer dans le chaos) est parfois victime d'un trop plein de sens : le réal veut trop en dire (comme dans ce dernier plan qui n'en finit plus et répète la même conclusion 3 fois) mais sans ennuyer grace à une profusion de gags et une direction d'acteurs exemplaire.

Qui trop embrasse mal étreint, certes... mais en même temps c'est le sujet du film, donc pour le coup, on passe l'éponge avec plaisir.
post entièrement réalisé en 4/5




0 utilisateur(s) en train de lire ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)