Mad Movies: Massacre à la tronçonneuse - Tobe Hooper (1974) - Mad Movies

Aller au contenu

  • (15 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Massacre à la tronçonneuse - Tobe Hooper (1974) Stihl loving you

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Steps 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 94
  • Inscrit(e) : 17-août 04

Posté 23 octobre 2004 - 10:35

Image IPB

"Massacre à la tronçonneuse"

Deux points :


1/ il y a eu cette série mais aussi celle de "La colline a des yeux". Hooper et Craven ont donc chacun à leur manière (et peut-être d'autres), mis en scène les décors du Texas et les choses absolument effroyables attendant les touristes ayant eu l'inconscience de s'y aventurer. Il se trouve que sous un autre angle plus "politiquement correct", c'était aussi l'époque de "Dallas" et son univers impitoyable. J'ignore quoi en penser exactement mais ce peut être un sujet de discussion. N'oublions pas que le règne de G.W. Bush est celui des Texans et de leur univers impitoyable. N'oublions pas que le Texas est le berceau d'une image peut-être un peu caricaturale de la civilisation américaine. Sans sombrer dans un débat ennuyeux et en s'en tenant à des idées générales, quoi de vraiment vrai dans tout ça ?

2/ j'avais osé lancer un sujet sur ce film, sur un site américain et pour y dire à peu près ce que je vais répéter ici. Eh bien comme disait mon grand-père, "rappelez-vous" qu'avec ce qu'ils m'ont balancé, j'aurais déjà pu ouvrir un primeur...
Mon avis... Ce film est l'un des très rares classiques de l'horreur américains que canal+ n'avait pas diffusé dans les années 80. Ce film avait été censuré sous le règne de Giscard D'Estaing, par un Comité qui avait empêché sa sortie en salle. Ayant eu vu le second, un chef d'oeuvre d'humour noir, je me faisais une joie de regarder le premier de cette série, l'"original". J'ai finalement pensé que ceux qui l'avaient censuré en France avaient eu raison de le faire, et j'oserai dire que du moins à l'époque, ça pouvait apparaître comme une question de santé publique...

Ce film est un condensé de cruauté malsaine et absolument GRATUITE. Le second film de Tobe Hopper et selon moi, un moyen pour lui d'accéder à la notoriété en frappant un grand coup... Que ce soit clair, j'estime Tobe Hooper et sa manière de faire des films à la hauteur du succès qu'il a mérité. Ne me dites pas non plus que "c'est une question d'époque" et que les films d'aujourd'hui sont "bien plus violents" parce que ce n'est pas vrai... En définitive, je m'attendais à voir quelque chose de plus "sanglant" mais ce que j'ai vu était à mes yeux encore pire : un déballage à l'état brut et sans aucun artifice, de la peur, de la démence et de la cruauté les plus sordides que puisse concevoir l'être humain. J'ai lu des commentaires aux States, de gens qui y trouvaient un "ressort psychologique" et franchement, je me demande où ces gens-là sont allés le chercher...

Si j'avais un gosse, je le dissuaderais autant que possible de JAMAIS regarder ce film. Mais bien entendu, il le ferait...


Maintenant allez-y. Envoyez les tomates Image IPB ...

#2 L'utilisateur est en ligne   darkcowboy 

  • Surmoi
  • Groupe : Members
  • Messages : 9 699
  • Inscrit(e) : 10-décembre 03
  • Profil:Homme

Posté 23 octobre 2004 - 12:09

Non, non...
Pas de tomates...
Faudrait peut être editer le titre, vu le debat...

Simple conception du cinéma...

Gratuit ? Gratuit ?
Ce qui me gène dans cet argument, c'est qu'il sous-entends qu'un film doit onligatoirement être un outil de propagande moralisatrice !
On a pas la même conception du truc...
Moi, je me suis tapé des tas de "navets" ou des filles se denudaient "gratuitement", ou des monstres bouffaient des humains "gratuitement" (sans le moindre pseudo-message, pseudo-excuse moralisatrice...)...

C'est un débat qui renvoie au Vendredi 13...
Les mecs comme toi nous soualaient a propos de la "moralité a deux balles qui montre des jeunes qui fument et s'envoient en l'air être punis et tués tandis que les gentils qui restent vierges et sagent s'en tirent", (On noteras au passage que vous n'êtes jamais content, sois vous critiquez l'immoralité d'une oeuvre, soit sa pseudo morale...)...Oui, pseudo... Car moi, j'etait ecroulé de rire, disant : "Ok, donc, si ils se font tuer, je peux regarder des jeunes se droguer, s'envoyer en l'air et même des scènes de meurtres bien gore ? Cool..."

Le realisme sordide de "Massacre a la tronçonneuse", même si il est saupoudré d'une bonne dose d'humour noir, renvoie a celui d'un film comme "Henry, portrait of a serial Killer" que tu deconseillerais certainement aussi a tes enfants...

De toutes façons, on a jamais dis que c'etait des films pour enfant...
Image IPB

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Steps 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 94
  • Inscrit(e) : 17-août 04

Posté 23 octobre 2004 - 12:37

ta façon de me répondre me suffit pour comprendre que tu n'as rien compris ou voulu comprendre à ce que j'ai dit... par conséquent à maintenant quarante ans je me passerai de discuter avec "des mecs comme toi"... premièrement et que ce soit bien clair...

à quiconque aurait l'idée de reprendre tes "arguments", le fond de mon propos était PRECISEMENT de dire que ce film ne véhiculait AUCUN message mais seulement une violence GRATUITE. La propagande est ce qui me "débecte" le plus dans n'importe quel film et dès que je la vois poindre, je décroche instantanément parce que je n'aime pas que l'on profite de ce que je tente de me changer les idées pendant deux petites heures, pour me "bourrer le crâne". Sans compter que ces propagandes sont pour la plupart "racistes" ou du même topo...

première déception...

#4 L'utilisateur est en ligne   darkcowboy 

  • Surmoi
  • Groupe : Members
  • Messages : 9 699
  • Inscrit(e) : 10-décembre 03
  • Profil:Homme

Posté 23 octobre 2004 - 12:41

CITATION(HUMONGOUS)
le fond de mon propos était PRECISEMENT de dire que ce film ne véhiculait AUCUN message mais seulement une violence GRATUITE.
La propagande est ce qui me "débecte" le plus dans n'importe quel film

biggrin.gif biggrin.gif Hihihi...
Mon petit gars... Un message, c'est de la propagande...
C'est pas parce que ça a pris un sens pejoratif negatif que ça y change quelque chose...
Un message de propagande, ça peux être "se droguer, c'est pas bien.." ou "Tuer, c'est pas bien..." ou "La misère, c'est pas cool..."... icon_mrgreen.gif
Image IPB

#5 L'utilisateur est hors-ligne   saian 

  • Leprechaun
  • Groupe : Members
  • Messages : 713
  • Inscrit(e) : 01-septembre 02
  • Profil:Homme
  • Location:91

Posté 23 octobre 2004 - 12:52

attend humon t'enerve pas quand on ecrit sur un sujet on doit s'attendre a ce certaines personnes ne partagent pas ton avis :wink:

#6 L'utilisateur est en ligne   darkcowboy 

  • Surmoi
  • Groupe : Members
  • Messages : 9 699
  • Inscrit(e) : 10-décembre 03
  • Profil:Homme

Posté 23 octobre 2004 - 12:59

biggrin.gif Hey, saian, mais tu sais, le mec, pour se pointer sur le Forum Mad Movies, et dire qu'un classique comme "Massacre a la tronçonneuse", (déja qu'il l'aime pas, bon, tous les gouts sont dans la nature, mais vu l'endroit, c'est sur qu'y va pas se faire que des copains...) devrait être censuré, interdit , a moins d'être completement con, il doit s'attendre a des avis contraires !
Image IPB

#7

  • Groupe : Guests

Posté 23 octobre 2004 - 13:24

Hum, voilà un débat qui me parait très intéréssant d'ouvrir. Pour l'instant, je vais me contenter de le suivre bien sagement. smile.gif

Enfin, juste pour info, je considère "Massacre à la tronçonneuse" comme un des plus grand classique du cinéma d'épouvante.

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Steps 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 94
  • Inscrit(e) : 17-août 04

Posté 23 octobre 2004 - 13:50

icon_twisted.gif icon_twisted.gif icon_twisted.gif ...

1/ un message n'EST PAS de la propagande... un film qui véhicule un message est un film qui a quelque chose à faire comprendre ou ressentir, la plupart des films faits intelligemment sont donc porteurs d'un "message". Une "propagande" au contraire, n'est pas quelque chose que l'on veut nous faire comprendre, mais simplement ADMETTRE... par exemple : "y'en a marre de ces salauds de porto-ricains" comme l'ont clamé une BONNE MOITIE des nanars policiers américains depuis des années. Ces films ne vont pas te parler d'immigration car ce serait trop compliqué pour eux, mais vont simplement te montrer les choses de manière à te FAIRE PENSER : "merde, ces salauds de porto-ricains foutent un sacré bordel". VOILÀ ce que j'appelle de la "propagande"...

2/ je serais VRAIMENT désespéré de l'Humanité si je ne trouvais pas quelqu'un ici qui soit à peu près d'accord avec moi au sujet de ce film, parce que j'ose espérer que ce forum est un endroit où l'on peut échanger des idées et non un simple lieu de rendez-vous pour des "fans". Ce simple mot m'énerve et si c'est le cas, alors je n'y resterai effectivement pas longtemps du tout. J'aime les gens, mon plaisir est de discuter ou de déconner avec eux et non de "défendre" ou d'"attaquer" un film aussi bêtement dans les deux cas.
Le fait est que ce que j'écris à propos de ce film n'est PAS une critique gratuite mais simplement ce que j'ai ressenti en le regardant pour la première fois il y a quelques semaines. J'ai été profondément déçu car j'adore les films de Hooper et sa façon de les tourner mais celui-ci m'a vraiment été pénible à regarder jusqu'au bout. J'irai même jusqu'à penser que ce sont des films aussi "crûs" qui ont peu à peu amené à voir ce qu'on a vu par la suite, des scénari qui font passer des serial killers pour des demi-dieux ou des "héros", sans parler des cassettes du genre "Face à la mort" qui relèvent de la pure fascination morbide. Toujours de mon point de vue...

je veux bien continuer un peu mais j'aimerais trouver des gens qui m'expliquent et si c'est le cas, pourquoi EUX ont aimé ce film ou ne sont pas d'accord avec moi mais qu'ils le fassent comme moi j'ai tenté de le faire, en développant des arguments précis et sans s'en prendre personnellement à celui ou ceux qui émettent leurs opinion avec honnêteté.

#9 L'utilisateur est en ligne   darkcowboy 

  • Surmoi
  • Groupe : Members
  • Messages : 9 699
  • Inscrit(e) : 10-décembre 03
  • Profil:Homme

Posté 23 octobre 2004 - 14:01

Relis ma première réponse. Elle n'est en rien agressive.
D'autres personnes partagent ton point de vue sur le cinema (beaucoup trop a mon gout), pas moi.
Cela me sort par les yeux qu'on se fasse traiter de rasciste si on ose mettre un personnage qui ne soit pas caucasien en mechant...

Pour moi, le cinema est un plaisir coupable, pas moral. Comme le chocolat.

:roll: Quand au debat message-propagande, hein...On en retombe toujours a "quand ça vous arrange..."...C'est de la mauvaise foi, de la pretention...

Va voir des Walt Disney, ça sera peut être asez politiquement correct pour toi...
Image IPB

#10 L'utilisateur est hors-ligne   Steps 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 94
  • Inscrit(e) : 17-août 04

Posté 23 octobre 2004 - 14:15

rien de ce que tu dis n'a vraiment de sens...

de plus, mon vieux, je ne t'ai pas donné mon point de vue sur le cinema... et je veux surtout pas connaître le tien...

alors "si ça t'arrange", zappe mes messages et j'en ferai autant pour les tiens puisque je ne peux pas discuter intelligemment avec toi... tu ne m'as ASBOLUMENT RIEN répondu sur le sujet...

laisses tomber...

#11 L'utilisateur est hors-ligne   Lurdo 

  • Aventurier en série(s)
  • Groupe : Members
  • Messages : 20 871
  • Inscrit(e) : 07-février 04
  • Profil:Inconnu
  • Location:Down in the underground...

Posté 23 octobre 2004 - 14:23

CITATION(HUMONGOUS)
Ce film est un condensé de cruauté malsaine et absolument GRATUITE.
(...) En définitive, je m'attendais à voir quelque chose de plus "sanglant" mais ce que j'ai vu était à mes yeux encore pire : un déballage à l'état brut et sans aucun artifice, de la peur, de la démence et de la cruauté les plus sordides que puisse concevoir l'être humain.



Euh... ouais, mais c'est pas Camp 731, non plus, hein... J'ai jamais trouvé MALT particulièrement violent ou cruel, pricipalement parce que tout est hors-champ.... à la limite, étouffant, glauque, ouai, mais de la "cruauté malsaine et gratuite", bof...

Et puis c'est le cas de tous les slashers, à ce moment-là....
### À partir du 15/09, c'est l'Halloween Oktorrorfest 2014 sur le blog de Lurdo : chaque jour, un nouveau film d'horreur passé en revue ! ###

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Lord-Of-Babylon 

  • Cosmique Troupier
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 21 394
  • Inscrit(e) : 02-novembre 02
  • Location:Ailleurs

Posté 23 octobre 2004 - 14:30

Massacre à la tronconneuse n'est pas une étude sur les serial killer, ce n'est pas un film à message, ce n'est pas un slashers

Massacre à la tronconneuse ce n'est pas

CITATION
quelque chose de plus "sanglant"


mais c'est bien

CITATION
un déballage à l'état brut et sans aucun artifice, de la peur, de la démence et de la cruauté les plus sordides que puisse concevoir l'être humain.


Et c'est pourquoi ce film est un chef d'oeuvre. Il ne cherche pas à rassurer, il ne cherche pas à donner une morale, il montre sans a priori l'horreur que va vivre une femme au mains d'une famille de dégénéré. C'est pour cela que le film choque autant.

Si j'avais un gosse je le dissuaderais moi aussi de la regardais. Par contre plus agé je lui conseillerais de voir ce film. Pour la maitrise de sa réalisation et son ambiance craspec la plus glauque qui soit, pour la création de Leatherface etc etc

La violence est-elle gratuite dans se film ?

Voila des gens qui n'ont rien demandé se faire assassiner par un fou. Alors oui c'est gratuit comme les faits divers que l'on peut lire dans les journeaux. Néamoins elle ne l'est pas totalement. Deja l'ancrage à la réalité est assez faible et de plus, comme pour sauver l'honneur, le méchant meurt à la fin. Gratuit ce film ? non honnetement je ne pense pas ou alors la majorité des films d'horreurs sont gratuits. Il faudrait vraiment mieux expliquer ce que tu entends par là.

bonsoir
Image IPB

#13 L'utilisateur est hors-ligne   Steps 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 94
  • Inscrit(e) : 17-août 04

Posté 23 octobre 2004 - 14:45

j'ai dit que ce film n'était pas spécialement sanglant et tu le confirmes toi-même. Par conséquent le sens de ma "gratuité malsaine" se trouve ailleurs. Comme tu l'as dis aussi, le film est "glauque, étouffant". VOILÀ ma conception du mot "malsain"...
Pas de musique, des images crûes dans le style reportage filmé, aucun sentiment humain ou presque sinon la peur et le dégoût... Les scènes peuvent être aussi sanglantes qu'elles le veulent si le film baigne dans un certain climat, la violence est atténuée tout comme dans les contes de Perrault qu'on racontait aux enfants. Mais ce film n'a rien d'un conte ou d'une légende, il te plonge dans le quotidien d'êtres monstrueux qui n'ont plus rien d'humain et dont comme par hasard, la seule motivation est celle d'infliger les souffrances les plus abominables à tous ceux qui croisent leur chemin. C'est ABERRANT et ce film ne te plonge pas dans l'univers du rêve ni même du cauchemar, mais dans celui d'une réalité artificielle que l'on ne devrait pas courir le risque d'imaginer de peur que quiconque n'ait un jour l'idée de faire la même chose. Il y a des faits divers qui prouvent que je ne raconte pas n'importe quoi.

qui saurait par exemple me dire si comme il est indiqué dans son générique, ce film était réellement basé sur une histoire véridique ?

#14 L'utilisateur est en ligne   darkcowboy 

  • Surmoi
  • Groupe : Members
  • Messages : 9 699
  • Inscrit(e) : 10-décembre 03
  • Profil:Homme

Posté 23 octobre 2004 - 14:49

CITATION(HUMONGOUS)
qui saurait par exemple me dire si comme il est indiqué dans son générique, ce film était réellement basé sur une histoire véridique ?

Inspiré serait plus juste...
Ce n'est pas exactement une histoire vraie...

Inspiré d'Ed Gein, entre autres...
Image IPB

#15 L'utilisateur est hors-ligne   vixen 

  • Critters
  • Groupe : Members
  • Messages : 401
  • Inscrit(e) : 17-juin 04
  • Location:Bombay

Posté 23 octobre 2004 - 14:55

bon il est clair que tu as été choqué par la crudité du film, mais Tobe Hooper ne s'est pas contenté de livrer un simple concept jusqu'au-boutiste destiné à retourner l'estomac du spectateur, je trouves le sous-texte du film particulièrement radical que ce soit du point de vue politique ou social.
Car il faut bien replacer Massacre A la Tronçonneuse dans son contexte historique pour en apprécier toute la portée symbolique : en 1973, alors que la guerre du vietnam touche à sa fin dans la honte et la douleur, et que l'illusion libertaire des années 60 achève de se consumer Tobe Hooper confronte des rescapés innocents du flower-power à une Amérique profonde malade de sa violence.
Le carnage impitoyable qui s'en suit ne concerne pas uniquement les corps mais aussi, et surtout, les idéaux. Le film brosse ainsi avec cruauté le tableau d'un pays dévorant littéralement sa propre jeunesse et annonce le consumérisme cynique des décennies à venir. Les tueurs ne sont pas des icônes ou des "héros", simplement des bouchers dégénérés contraint par la fermeture de leur abattoir à trouver un autre objet à leurs pulsions meurtrières. La minutie des détails n'a pas de visées esthétisantes et n'a pas pour but d'entretenir un culte autour d'eux, elle stigmatise simplement leur folie, pervertit et décompose les symboles de la société de consommation. Le spectateur est ainsi brutalement confronté à ses peurs les plus archaiques (la souffrance, la mort, le croque-mitaine) mais aussi les plus contemporaines (peur d'être broyé par le système).
Pour toutes ces raisons (et bien d'autres) Massacre... est à mon avis un chef d'oeuvre parfaitement logique et abouti, à rapprocher de Delivrance ou Punishment Park.
Posted Image

Partager ce sujet :


  • (15 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

2 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
1 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

  1. Zack 11