Mad Movies: Cellule 211 - Daniel Monzon (2008) - Mad Movies

Aller au contenu

  • (3 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Cellule 211 - Daniel Monzon (2008) Viens prendre ta claque ibérique

#1 L'utilisateur est hors-ligne   johnny walker 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 2 068
  • Inscrit(e) : 21-décembre 07

Posté 10 mai 2010 - 00:11



Soucieux de faire bonne impression, Juan débute un jour plus tôt son nouveau travail dans une prison de haute sécurité. Mauvais timing ! À peine arrivé, il se retrouve au cœur d'une émeute. Personne ne le connaît et le hasard va lui permettre de se faire passer pour un prisonnier. Il peut ainsi approcher le leader de l'insurrection. Quand des membres de l'ETA sont retenus en otage, l'affaire prend un tour politique et le gouvernement s'en mêle.

Une claque énorme ! (désolé si un topic existe déjà mais je ne l'ai pas trouvé).

Un film génial, prenant, intense et remarquablement mis en scène. Monzon utilise à merveille le montage, avec des flash-back d'une infinie tendresse entre le jeune détenu par accident et sa femme enceinte à l'extérieur et la violence à l'intérieur du monde carcéral. Alberto Ammann est formidable, à la fois fragile au début et véritable brute assoiffée de sang à la fin.



Le film montre à merveille le cheminement moral d'un homme qui peut basculer dans la violence la plus extrême juste à cause des hasards malheureux de la vie. Monzon évite le manichéisme, les salopards changent pendant le film et on s'attache même à des ordures.



Luis Tosar (acteur que j'adore) est juste énorme dans ce rôle de brute épaisse inquiétante. Ajoutez un score magnifique, une émotion terrible (mes yeux se sont même mouillés) à un moment précis du film et on obtient (selon moi) un des meilleurs films que j'ai vu depuis le début de l'année.

Le film a cartonné aux Goyas :

Meilleur film
Meilleur réalisateur (Daniel Monzón)
Meilleur acteur (Luis Tosar)
Meilleur second rôle féminin (Marta Etura)
Meilleure révélation masculine (Alberto Amman)
Meilleure adaptation (Daniel Monzón et Jorge Guerricaechevarría)
Meilleur montage (Mapa Pastor)
Meilleur son (Sergio Burmann, Jaime Fernández-cid et Carlos Faruolo)



Une formidable surprise. Le film sort le 4 août en France et c'est à ne pas rater. 5,5/6

Trailer

Bande originale
"J'ai claqué beaucoup d'argent dans l'alcool, les filles et les voitures de sport - le reste, je l'ai gaspillé" George Best

Image IPB

#2 L'utilisateur est hors-ligne   KOLTES 

  • Leprechaun
  • Groupe : Banned
  • Messages : 624
  • Inscrit(e) : 06-septembre 09
  • Profil:Homme

Posté 10 mai 2010 - 12:00

Tout simplement UNE BOMBE!
Qui pèche juste par moment d'un manque de moyen et d'inspiration dans la réa.
Mais vla le film! Un conseil ne lisez pas grand chose sur le film histoire d'avoir bien la surprise comme il faut.
MALAMADRE!
En direct du forum Mad Movies "Entre les geeks mal-dégrossi et anti-Snyder".
Image IPB

#3 L'utilisateur est hors-ligne   johnny walker 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 2 068
  • Inscrit(e) : 21-décembre 07

Posté 13 mai 2010 - 11:38

CITATION(KOLTES @ 10 5 2010 - 12:00) <{POST_SNAPBACK}>
Tout simplement UNE BOMBE!

Absolument, vraiment un très grand film smile.gif
"J'ai claqué beaucoup d'argent dans l'alcool, les filles et les voitures de sport - le reste, je l'ai gaspillé" George Best

Image IPB

#4 L'utilisateur est hors-ligne   fanatic 

  • Faut que j'aille dormir
  • Groupe : Members
  • Messages : 13 663
  • Inscrit(e) : 23-avril 09
  • Profil:Homme
  • Location:Avec Cliff, Norm et les autres...

Posté 23 juin 2010 - 16:34

La critique d'excessif
Posted Image

#5 L'utilisateur est hors-ligne   CowboysFromHell 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 2 468
  • Inscrit(e) : 15-juillet 09
  • Profil:Homme
  • Location:Dreamland

Posté 23 juin 2010 - 17:06

Putain ça m'emballe bien tout ça !
"You ain't got the Balls Son..."
Image IPB

#6 L'utilisateur est hors-ligne   digital boy 

  • Ghoulies
  • Groupe : Members
  • Messages : 100
  • Inscrit(e) : 09-avril 07
  • Profil:Homme
  • Location:Lille, Texas

Posté 24 juin 2010 - 01:13

Putain c'est l'Archange Montoya ! blink.gif
Image IPB

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Nakadai 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 2 695
  • Inscrit(e) : 15-juillet 09
  • Profil:Homme

Posté 12 juillet 2010 - 11:58

vu hier (dans d'excellentes conditions)

les films de taule ne sont pas trop ma came en générale (sorti de quelques tueries comme Sans Rémission, L'Evadé d'Alcatraz, ou dernièrement Un Prophète) mais le film de Daniel Monzon possède pas mal de qualités qui en font un bon film de genre.
premièrement, le scénario est une belle leçon d'efficacité, tendu, concis, ménageant ses rebondissement avec habileté, c'est classe et bien écrit. autre point très judicieux, le film ne sombre jamais dans la caricature et ne cherche pas à faire dans l'étude sociologique ou de comportement... l'astuce ici, et c'est ce qui en fait un pur film de genre, est de nous présenter les détenus uniquement après l'insurrection, une unité de lieu et d'action qui va rythmer tout le métrage. il y a bien un aspect légèrement politique via les revendications des taulards, mais il est plus là pour maintenir la cohérence du récit que pour véhiculer un "message". un bon point donc, puisqu'en évitant un rendu trop réaliste (quitte à ce que la crédibilité soit mise à mal de temps à autre) le scénariste et le réalisateur se sont concentrés sur leur intrigue qui, par sa mécanique solide, rappelle ce qui s'est fait de mieux en la matière à hollywood.
ensuite, c'est aux acteurs que le film doit beaucoup. Alberto Amman est plutôt convaincant à défaut d'être vraiment charismatique, mais la performance la plus impressionnante reste celle de Luis Tosar, pourtant pas aidé à la base par le coté archétypal de son personnage -en gros, la brute épaisse de la zonz, celui qui file les jetons à tout le monde sans qu'on sache vraiment pourquoi-, la présence d'Antonio Resines (vu dans l'impeccable Box 507) dans le rôle du maton pourri ajoute aussi une plus-value à l'ensemble de l'interprétation. à noter qu'on a droit à un beau festival de gueules grâce à une partie du cast tout droit sortie du frais, compensant par leur jeu naturel ce qui manquait de réaliste au script.
le seul reproche que je formulerais est cet aspect ultra revu et déjà revu de la réalisation, formellement quelque part entre Oz et The Shield... alors bordel ! c'est du cinoche ou de la télé ? je veux bien qu'on tourne caméra à l'épaule, j'ai rien contre... qu'on utilise du matos HD, j'ai rien contre non plus... mais, merde quoi ! un peu d'inspiration, d'imagination, de je-ne-sais-quoi qui donne l'impression d'une mise en scène réfléchie (c'est d'autant plus simple d'essayer des trucs avec du matos léger), sans chercher l'esthétisme à tout prix non plus, mais hier, j'avais beau être face à un vidéoproj affichant une diagonale de belle taiile, ça avait parfois des relents télévisuels... dommage...
reste qu'à l'arrivée on passe un bon moment, le mérite en revenant principalement à une très bonne gestion du suspense.
4/6
" Sans doigts on ne saurait se gratter le cul. " (proverbe Belge)

#8 L'utilisateur est hors-ligne   ficcino 

  • Ghoulies
  • Groupe : Members
  • Messages : 109
  • Inscrit(e) : 01-février 08
  • Location:dans la diagonale du vide

Posté 25 juillet 2010 - 02:52

viens de le voir . SPOILERS

C'est pas mal.
Malamadre est énorme! (en vo hein!).

Pour le reste après une intro qui fait mal et qui nous plonge direct dans l'enfer des zonzons espagnoles, on continue avec une histoire sans temps mort, haletante à la réalisation nerveuse style the shield pas déplaisante.

Mais alors quel dommage que les persos et les situations soient si convenues! Le bad guy est pas si méchant, le pote à Malamadre est en fait un traître, le maton à moustache est une crevure, la copine est belle, intelligente, et enceinte..... et elle meurt pour faire de notre héros un tueur comme il le faisait croire.
'fin bref tout se sent à des km et de plus la prison fait vraiment factice: dans un prophète, on sent l'humidité , la moisissure qui suinte des murs.Ici non, on sent trop le décor, le bordel organisé quoi.

Il reste du coup une bonne série B bien troussé mais avec malheuseusement une dénonciation des prisons en espagne qui enfonce des portes ouvertes, qui aurait du être plus subtil et moins souligné au marqueur fluo du style: "film de genre avec un thème sérieux dedans!"

Malamadre a quand même le mérite de me réconcilier ac le cinoche espagnol... ninja.gif

3.5/6

#9 L'utilisateur est hors-ligne   dreef 

  • aka derrff
  • Groupe : Members
  • Messages : 18 930
  • Inscrit(e) : 19-novembre 02
  • Profil:Homme
  • Location:out of this world

Posté 04 août 2010 - 20:19

Si le pitch est original (un maton qui se retrouve coincé au beau milieu d'une émeute de détenus, obligé de faire croire qu'il est l'un des leurs), le film se résume à une histoire d'infiltration convenue avec le héros (Alberto Ammann, convaincant) qui va gagner (très facilement) la confiance du leader de la taule (Luis Tosar, monstrueux de charisme) et croiser une galerie de personnages stéréotypés, jusqu'au point de rupture attendu (amené un peu trop brutalement). Toutefois, l'écriture est solide, riche en rebondissements, et le rythme soutenu empêche tout ennui. Dommage par contre que la mise en scène, sans être mauvaise, manque d'envergure, puisée sans grande inspiration dans l'univers carcéral télévisuel américain. Monzon tente de donner un peu de substance à son propos à travers la dénonciation des conditions d'emprisonnement en Espagne et une critique sur l'influence politique de l'E.T.A., mais cet aspect, pourtant intéressant, colle assez mal avec le reste et semble forcé, voire opportuniste. Au bout du compte, Cell 211 est une série B prévisible et sans grande portée mais suffisamment efficace et tendue pour tenir en haleine, dont le succès devrait logiquement propulser la carrière de Luis Tosar.
24 hours in a day, 24 beers in a case. Coincidence?

Bonnasse au cast, daubasse au cut.

#10 L'utilisateur est hors-ligne   johnny walker 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 2 068
  • Inscrit(e) : 21-décembre 07

Posté 04 août 2010 - 20:39

CITATION(dreef @ 04 8 2010 - 20:19) <{POST_SNAPBACK}>
dont le succès devrait logiquement propulser la carrière de Luis Tosar.

C'est un acteur très connu en Espagne et Michael Mann l'a déjà remarqué (dans un autre excellent film espagnol Les Lundis au soleil avec Javier Bardem...Que Mann a fait tourner dans Collateral) en lui donnant un rôle dans Miami Vice.

Sinon, on pourrait déplacer ce topic (par ailleurs excellent smile.gif ) dans la section cinéma ?
"J'ai claqué beaucoup d'argent dans l'alcool, les filles et les voitures de sport - le reste, je l'ai gaspillé" George Best

Image IPB

#11 L'utilisateur est hors-ligne   profondo rosso 

  • Bluette Prof
  • Groupe : Members
  • Messages : 22 052
  • Inscrit(e) : 24-février 03
  • Profil:Homme
  • Location:region parisienne

Posté 04 août 2010 - 21:26



Pitch très original qui commence là où tout les autres films de taule se concluent avec une émeute monstrueuse d'un quartier d'isolement truffé de dur à cuire où un jeune maton va se faire passer pour l'un d'entre eux pour rester vie. Le scénario est très astucieux, au fur et à mesure que le héros se lie avec le leader des prisonniers (fabuleux Luis Tosar) les dysfonctionnements et l'hypocrisie de la burocratie pénitentiaire et du gouvernement se révèle pour rendre les deux face plus floues. Tout cela jusqu'à un sacré revirement à mi film où le gardien franchit le point de non retour pour se sentir plus proche des prisonniers que de l'extérieur. Ca dépasse donc finalement le simple film de prison en questionnant la politique espagnoles lorsque des prisonniers de l'ETA et la pression qui entoure leur sort brouille totalement les négociations ce dont les prisonniers vont profiter. Excellemment interprété (galerie de trognes mémorable qui comme "Un Prophète" en France change un peu des faciès du cinéma US dans ce type de film, impressionnante transformation de Alberto Amman) quelques débordement de violence insoutenable et un réalisation nerveuse juste ce qu'il faut. Bonne claque. 5/6

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Cooper 

  • Calimero
  • Groupe : Members
  • Messages : 4 946
  • Inscrit(e) : 13-juin 07
  • Profil:Homme
  • Location:Paris

Posté 04 août 2010 - 22:32

Ça spoile un peu

Moyennement aimé pour ma part, j'ai trouvé le tout assez chiant, prévisible et assez opportuniste et racoleur dans façon de faire, je n'ai jamais été "mis sur le cul" ou "prendre ma claque" c'est juste du cinéma de petit malin qui te met 2/3 scénes chocs pour que cries au chef d'œuvre c'est tout, y a jamais de débordement en dehors de ses 2/3 scénes et au final tu regardes ta montre toutes les 15 minutes. Ce qui ma le plus énervé je crois c'est les facilités grossières que ce soit au niveau de la femme pour justifier le comportement du héros vers la fin et voila que je te la foutes enceinte pour bien alourdir le truc Et je parle même pas du fait que comme par hasard la femme de l'autre soit la seule morte et que comme par hasard c'est le méchant maton qu'est trop méchant car il tape sur les prisonniers malades, c'est d'un ridicule achevé. Toutes les scénes en dehors de l'intrigue sont chiantisimes au possible et les quelques scénes de tensions sont bien vite désamorcés (non mais sans déconner qui peut croire 3 secondes au descentes de SWAT avant la fin lol quoi).
Et on pourrait continuer en disant que comme par hasard Maluné est le seul bad ass de la prison et que tout le monde le suit comme des moutons alors qu'il a aucun contact avec les autres prisonniers (lol quoi) et que l'autre est direct son bras droit, j'aurais 40000 autres choses à dire mais on va croire que je m'acharne donc je vais m'arrêter la.
La réalisation est digne d'un DTV suisse, c'est juste flagrant avec les scénes en extérieurs qui sont aussi mal foutus que celle en prison, le film est sauvé pour ma part par les deux personnages et ses interprètes assez attachant mais ça s'arrête gentiment la, ça doit être fun le cinéma espagnol (j'en bouffe pas trop je dois avouer) pour que ce machin gagne tous les prix dans son pays ninja.gif .

3/6


#13 L'utilisateur est hors-ligne   jason13thh 

  • Je consulte un psy
  • Groupe : Members
  • Messages : 7 914
  • Inscrit(e) : 02-mars 05
  • Profil:Homme
  • Location:Bruxelles

Posté 05 août 2010 - 08:31

Excellent ce film !!! il passait au BIFFF mais n'ayant pas eu l'occasion de le voir au festival l'ai maté à l'UGC et j'ai pas été déçu blush.gif

Du tout tout bon !! Les acteurs sont convaincants (surtout Tosar en prisonnier leader) et ils y croient, la prison est très bien filmée, on s'y croirait vraiment et puis ce crescendo dans la violence est très bien écrit et rendu à l'écran. Les prisonniers de l'ETA ne servent cependant pas à grand chose je trouve mais bon...

Ce n'est pas si souvent que les européens nous pondent un film de prison finnallement à part Le Prophète je n'en connais pas d'autres. Donc déjà rien que situer le film dans une prison espagnole c'est une bonne idée de plus le pitch si il est tout simple est diablement efficace. Les deux personnages principaux sont attachants (Tosar et le gardien prison pris au piège) et comme dans la série Oz le personnel de prison est antipathique (d'ailleurs le chef maton va même tuer la compagne du jeune gardien de prison dans un accès de rage )

J'aime beaucoup la façon intelligente que le gardien a de survivre, on sent bien que ça rigole pas que si il est découvert il y passe, on sent sa peur.

(hasard!! j'entends justement à la radio qu'un gardien s'est fait agresser !!)

De plus on évite le happy end à l'américaine, là on en est mais hyppppppppppppppppppppppppppppppper loin !!

Décidément le cinéma espagnol a la santé sweat.gif ça fait plaisir.

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Rev3ngZ 

  • Leprechaun
  • Groupe : Members
  • Messages : 985
  • Inscrit(e) : 30-juin 03
  • Location:Paris

  Posté 05 août 2010 - 21:35

C'était bien sympa avec son lot de rebondissements.
Dommage (pour ma part) que ça sonnait faux et artificiel parfois. Puis la photo et l'image ne m'ont pas parlé plus que ça.
A voir tout de même smile.gif

4/6
# The Crow # The Last of the Mohicans # The New World # The Killer # The Fountain # Fight Club #

#15 L'utilisateur est hors-ligne   dreef 

  • aka derrff
  • Groupe : Members
  • Messages : 18 930
  • Inscrit(e) : 19-novembre 02
  • Profil:Homme
  • Location:out of this world

Posté 06 août 2010 - 00:47

CITATION(johnny walker @ 04 8 2010 - 19:39) <{POST_SNAPBACK}>
C'est un acteur très connu en Espagne et Michael Mann l'a déjà remarqué (dans un autre excellent film espagnol Les Lundis au soleil avec Javier Bardem...Que Mann a fait tourner dans Collateral) en lui donnant un rôle dans Miami Vice.

Wé je sais qu'il est connu en Espagne mais à l'international, en dehors de Mann, il est encore laissé de côté. L'accueil critique et public de Cell 211 pourrait bien réparer ce préjudice.
24 hours in a day, 24 beers in a case. Coincidence?

Bonnasse au cast, daubasse au cut.

Partager ce sujet :


  • (3 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)