Mad Movies: Sécurité rapprochée - Daniel Espinosa (2012) - Mad Movies

Aller au contenu

  • (4 Pages)
  • +
  • « Première
  • 2
  • 3
  • 4
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Sécurité rapprochée - Daniel Espinosa (2012) aka Safe House

#46 L'utilisateur est hors-ligne   dawson 

  • Leprechaun
  • Groupe : Members
  • Messages : 703
  • Inscrit(e) : 07-août 05

Posté 23 mars 2012 - 00:30

Voir le messageBrakanus, le 22 mars 2012 - 17:45 , dit :

(le dernier plan tout droit sortit d'une pub).

Sérieux, c'est exactement ce que je me suis dis. :mrgreen:

Je suis globalement d'accord avec ceux qui ont apprécié le film, c'est du sous Jason Bourne mais quand meme assez bien foutu. On ne s'ennuit pas une seconde mais pour le coté bad ass ça manquait de sang sur les impacts, dommage.

4/6

#47 L'utilisateur est hors-ligne   Vic Rules 

  • Critters
  • Groupe : Members
  • Messages : 255
  • Inscrit(e) : 23-juin 10
  • Profil:Homme
  • Location:Cambrousse, au vert, avec un verre

Posté 26 mai 2012 - 10:06

--Spoilers--
Spoiler

Image IPB "Cage goes in the water, you go in the water... Shark's in the water... Our shark..."

#48 L'utilisateur est hors-ligne   Destroyer 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 3 850
  • Inscrit(e) : 19-avril 11

Posté 29 juin 2012 - 14:16

@ VicRules : c'est pas Gosling mais Reynolds...effectivement tu devais déjà être en train d'ouvrir le deuxième pack :D

#49 L'utilisateur est hors-ligne   Rod 

  • Faut que j'aille dormir
  • Groupe : Members
  • Messages : 17 922
  • Inscrit(e) : 21-mai 08
  • Profil:Homme
  • Location:City 17, Black Mesa

Posté 02 novembre 2012 - 01:39

Ouais, bah Sécurité Rapprochée ç'est un p'tit polar sympathique qui casse pas 3 pattes à un canard, mais qui mise tout sur son duo d'acteurs (Denzel qu'on ne présente plus, Ryan Reynolds qui fait le "bleu"...), bref c'est un peu le principe "jeune premier"/"vieux briscard" comme on retrouve dans les polars des 00's avec De Niro, Pacino, Willis et les p'tits jeunes avec eux, et bien sûr y a du "twist" (non sérieux, comme si on avait pas deviné l'anguille sous roche :rolleyes: ), c'est parfois nerveux, parfois un peu chiant à se croire un peu trop malin, au final, ç'est divertissant mais vite oubliable...

3/6
Image IPB

#50 L'utilisateur est hors-ligne   Dr Jones 

  • Leprechaun
  • Groupe : Members
  • Messages : 822
  • Inscrit(e) : 16-octobre 07
  • Profil:Homme
  • Location:Il Etait une fois dans l'Est

Posté 02 juin 2013 - 18:07

Je suis assez étonné du peu de réactions que suscite ce film ici. Sécurité Rapprochée n’a certes rien de révolutionnaire (on pense pas mal à la saga Jason Bourne) mais en l’état ça reste un film d’action très fréquentable.
J’ai particulièrement apprécié le traitement premier degré, totalement dénué d’humour… je m’attendais à quelque chose de bourrin et un peu beauf (à priori ça sera plutôt pour 2 Guns ça), or le traitement est étonnamment adulte. Et là où ça surprend encore plus, c’est que Ryan Reynolds est vraiment bon et parvient à émouvoir au détour de plusieurs scènes, notamment ses adieux à sa copine (au passage, Nora Arnezeder est :wub: ) ou encore lorsqu’il essaye d’extirper des infos à un type agonisant (jolie mise en parallèle des deux mano-à-mano au montage d’ailleurs). Face à lui Denzel ne démérite évidemment pas, son charisme est intact et le voir malmener le jeune Reynolds est assez plaisant. Du côté des seconds rôles, peu de surprises même si le casting est bien garni en gueules connues (Brendan Gleason, Sam Shepard, Vera Farmiga, Ruben Blades, …). Je signalerai juste ce bon vieux Robert Patrick, impeccable en barbouze… dommage que son temps de présence soit si court.
En termes de mise en scène, Daniel Espinosa s’en tire vraiment bien, même s’il reprend certaines recettes de ses collègues Paul Greengrass et Tony Scott : la caméra est toujours légèrement instable même dans les dialogues, il y a souvent un objet au premier plan comme pour nous placer en position d’observateur/voyeur, le montage est très cut (avec parfois des dialogues en off pour couvrir la scène suivante)… bref, pas mal de trucs vus ailleurs, mais le film possède un rythme et une tension qui faiblissent rarement, et les scènes d’action font preuve d’une vigueur qui fait plaisir (se reporter à la poursuite en caisses que quelqu’un à poster plus haut). Dans l’ensemble l’action est claire et compréhensible, sauf pour les combats à mains nues, où là c’est le bordel (sauf le dernier contre Joel Kinnaman).
Côté scénario je n’ai pas grand-chose à dire, dans l’ensemble ça tient la route tout en étant rarement surprenant, quelques trucs m’ont fait grincer des dents comme la scène du stade (Reynolds appelle Washington de loin, alors qu’il aurait pu lui tomber dessus en douce, les flics qui ouvrent le feu alors qu’il y a foule…), mais rien de trop grave. Le commentaire sur le métier d’espion, sans être neuf, reste bienvenu et apporte un peu de substance au récit.
Non vraiment, un divertissement tout à fait recommandable.

4/6

#51 L'utilisateur est hors-ligne   contagion 

  • J'ai débuté les JV avec Pokemon
  • Groupe : Members
  • Messages : 12 837
  • Inscrit(e) : 21-juillet 06
  • Profil:Homme
  • Location:Locked in the cage

Posté 02 juin 2013 - 19:22

Je suis avec toi Dr Jones, je l'avais vu au cinoche et je l'avais bien kiffé ce petit film. Déjà bon client du précédent d'Espinosa*, Snabba Cash, un ersatz de Pusher, j'y ai retrouvé son style un peu docu énergique et énervé. D'ailleurs il a pour l'occasion redonné un petit rôle à Joel Kinnaman (la petite salope dans la Safe House à la fin), un des lead de Snabba et le futur Roboflic de Padilha. Sinon Denzel à la classe as usual, Ryan Johnson est supportable et surtout les townships sont super bien mis en valeur. J'aime bien quand Hollywood déporte ses films d'action, et l'Afrique de Sud post appartheid constitue assurément un décor puissamment anxiogène.




*son prochain projet avec Tom Hardy a l'air bien sympa aussi.
Image IPB

#52 L'utilisateur est hors-ligne   Dr Jones 

  • Leprechaun
  • Groupe : Members
  • Messages : 822
  • Inscrit(e) : 16-octobre 07
  • Profil:Homme
  • Location:Il Etait une fois dans l'Est

Posté 03 juin 2013 - 06:38

Oui exact, j'ai oublié de parler de l'Afrique de Sud, qui contribue au sentiment général de dépaysement. Le réal' évite le côté trop carte postale. Un truc qui m'a un peu choqué, c'est la différence entre la safe house high tech du début, et celle très rustique de la fin.
Snabba Cash je ne connaissais pas, et Joel Kinnaman uniquement de nom, mais il est pas mal dans sa courte scène. Pour Espinosa, ce premier long aux US est sûrement une oeuvre de commande, mais il s'en acquitte plutôt bien amha. Et il est en train de rassembler un joli cast pour son prochain film.

Partager ce sujet :


  • (4 Pages)
  • +
  • « Première
  • 2
  • 3
  • 4
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)