Mad Movies: Les morts-vivants au ciné - Mad Movies

Aller au contenu

  • (13 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Les morts-vivants au ciné Le mythe du zombie & ses meilleurs illustrations

Sondage : stop ou encore? (125 membre(s) ont votés)

les zombies au ciné

  1. ouais, j'aime la viande avariée. cerveaaaaaaux (85 votes [68.00%])

    Pourcentage des votes : 68.00%

  2. z'ont qu'à aller re-crever (23 votes [18.40%])

    Pourcentage des votes : 18.40%

  3. ne se prononce pas (c'est rancunier ces bêtes là) (17 votes [13.60%])

    Pourcentage des votes : 13.60%

Vote Les invités ne peuvent pas voter

#16 L'utilisateur est hors-ligne   plan 9 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 8
  • Inscrit(e) : 07-janvier 07

Posté 24 janvier 2007 - 21:30

laisser moi apporter ma pierre a l'edifice...
Personnellement la nouvelle vague "zombiesque" et pour moi (qui suis fan depuis lonnnnngtemps du genre) une obene. Je m'explique :

avant la nuit des morts vivants le Zombie n'existé que sous ca forme Zombie (entendez par la : mort ramener a la"vie" par des vivants dans un but precis ) Puis arrive notre petit romero avec ces morts vivants venues d'on ne sais ou et mordant a tout va les gentils petits humains. Le morts vivant prend alors son veritable statut de monstre (et c'est la qu'es pour moi la veritable inovation de romero, bien au dela de la critique sociale qui sera 1000 fois plus presente dans zombie). s'en suis quelques bons films accompagnés d'une quantité de nanars. Puis la "nouvelle vague" arrive. Renouvelant le genre avec ces morts vivants burlesques (je sais ca avait deja etait fait avec le retour des mort vivant... Mais pas a ce point icon_mrgreen.gif ) Ces bébé morts vivant, ces UD surexité, au nombre incalculable, ces nouveaux modes de zombification (j'en profite pour sité dead meat qui n'a pas encore etait sité et que j'adorrrrre). Bref plein de petit detaille qui pour le zombiphage que je suis, decuple mon attention. Donc le retour du UD a l'écran je suis POUR !!!



#17 L'utilisateur est hors-ligne   Lord-Of-Babylon 

  • Cosmique Troupier
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 20 819
  • Inscrit(e) : 02-novembre 02
  • Location:Ailleurs

Posté 24 janvier 2007 - 23:29

Ben tout pareil que LMD sur le coup et pour citer une phrase qui ma fait un peu bondir

CITATION
Le seul problème, c'est que tant que le zombie continue à se vendre, on n'aura pas, comme tu le dis, que des films à la 28 jours plus tard, mais des ersatz de films de zombies, sans la dimension critique qu'avaient les chefs d'oeuvre de Romero


Non seulement je ne pense pas que cela soit un problème mais moi je l'espère bien qu'on les auras ses films dénué de tout envie de propos politique et ne voulant que raconter une bonne histoire de morts-vivants avec plein d'action et de sang. Tiens des trucs comme le remake de Dawn of the dead tiens.

Ca m'étonne que personne n'est était surpris par ce sujet. Un de mes films préféré de tous les temps est un zombie movies denué de toute envie de discours politique. Brain Dead que ca s'appelle
Sometimes you want to go
Where everybody knows your name,
and they're always glad you came.
You wanna be where you can see,
our troubles are all the same
You wanna be where everybody knows
Your name.

#18 L'utilisateur est hors-ligne   Lenore 

  • Critters
  • Groupe : Members
  • Messages : 386
  • Inscrit(e) : 22-août 06
  • Location:Lille. rock and roll baby.

  Posté 25 janvier 2007 - 01:40

Le sujet n'étant pas sur la dimension politique (ou son absence) dans les films de morts vivants, mais sur la surabondance de chair morte au ciné ces derniers temps...

dimension critique ne signifiant pas à tous les coups politique...

le zombie en lui même étant (amha) une critique de l'espèce humaine, dans la mesure où il en grossit les traits, pour ne devenir qu'un animal à l'instinct limité... sans une once d'intelligence, qui ne vit que 1. manger 2. se reproduire (infecter d'autres personnes) cette surabondance de zombies, de chair en décomposition, de morts vivants et autres, à un moment donné ça va devenir tellement commun que ça va finir par lasser...

Pour faire un parallèle, pensez ne serait-ce qu'à ring. rien à voir avec le genre qui nous interesse. Or le succès de ce film a permis à une quantité d'autres de voir le jour, plus ou moins mauvais, toujours sur le thème du fantôme d'une gamine revancharde. maintenant, on n'en compte plus les remakes, et les films qui l'ont sauvagement pillé. Quand on voit une gamine aux cheveux sales sur une affiche, maintenant on pense direct "c'est un sous-ring".

J'avance juste l'idée qu'à un certain moment, le zombie, ça va devenir rébarbatif. Trop de zombie tue le zombie, en sorte.
Image IPB

#19 L'utilisateur est hors-ligne   DarK ChoueTTe 

  • ↑ Avatar
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 20 737
  • Inscrit(e) : 25-avril 04
  • Profil:Homme
  • Location:A flying blue box

Posté 25 janvier 2007 - 02:14

CITATION(Lenore @ 25 1 2007 - 00:40) <{POST_SNAPBACK}>
Or le succès de ce film a permis à une quantité d'autres de voir le jour, plus ou moins mauvais, toujours sur le thème du fantôme d'une gamine revancharde. maintenant, on n'en compte plus les remakes, et les films qui l'ont sauvagement pillé. Quand on voit une gamine aux cheveux sales sur une affiche, maintenant on pense direct "c'est un sous-ring".

Alors ça c'est pas faux et le truc c'est que la plupart du temps ce sont en effet, malgrès un point ou deux à eux, des sous-Ring...le problème n'est pas par contre la surabondance, mais la surabondance sans idée, originalité.
Jusqu'ici pas mal de films récents avaient un truc bien à eux (Zombie honeymoon, Shaun, 28 days...) donc il n'y a rien à redire.
Il y aussi hors des films qui ont une vraie personnalité comme ceux-ci, le second cas à savoir les films sans originalité mais bien faits (DOTD par exemple) : et là y'a pas trop à se plaindre non plus.
Après oui on risque et on a déjà eu quelque trucs pas terribeul mais je pense que ce n'est pas un vrai problème, cette recrudescence : il ne peut de toutes façons pas décemment y avoir 20 films dez zombie par an, n'importe quel tâcheron se rendrait compte que l'univers ainsi asséché n'aurait de toutes façons plus d'intérêt après saturation du public.

A part ça non pas besoin de message ou de sens profond au genre, ne me dites pas qu'ici personne n'apprécie au moins un film de zombés bête et méchant dont l'intérêt évident est le fun/gore.
Romero a réussi à faire passer quelque chose et à élever le genre au-dessus de ce simple postulat mais il n'est pas obligatoire d'agir à sa manière pour faire quelque chose de valable.
Posted ImagePosted Image

#20 L'utilisateur est hors-ligne   Clint 

  • Gros Calibre
  • Groupe : Members
  • Messages : 6 466
  • Inscrit(e) : 31-décembre 02
  • Profil:Homme
  • Location:Dans ta gueule

Posté 25 janvier 2007 - 19:22

CITATION(Lenore @ 25 1 2007 - 00:40) <{POST_SNAPBACK}>
J'avance juste l'idée qu'à un certain moment, le zombie, ça va devenir rébarbatif. Trop de zombie tue le zombie, en sorte.


Je te le répète Lenore, c'était pire dans les 80's. C'est pourquoi je ne comprends pas tes craintes. A force de bis ritals douteux, le genre est tombé en désuétude et il connaît un net regain de forme aujourd'hui mais ça s'arrête là.
Image IPB

#21 L'utilisateur est hors-ligne   LMD 

  • La Mère Doku
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 13 828
  • Inscrit(e) : 18-septembre 02
  • Profil:Homme
  • Location:Le passé

Posté 25 janvier 2007 - 20:24

CITATION(Lenore @ 24 1 2007 - 19:54) <{POST_SNAPBACK}>
Là je sens que je vais me faire latter, mais de Fulci je n'ai vu que l'enfer des zombies, et quand j'étais très petite (trop peut être smile.gif ) me souviens vaguement de l'aspect méchamment décomposé des zombs, et d'une scène aquatique qui même pour mon jeune âge était pluôt risible. Si je me souviens bien, c'était surtout du gore à revendre, sans "grande cause" défendue derrière. Je ne dis pas que je n'apprécie pas les films dépourvus de critique sociale ou autre, c'est pas le problème. (faudra bien que je me le rematte un de ces 4 de toute manière); j'aime profondément les films gore sans raison. Fulci surfait peut être lui même à l'époque sur la vague des morts vivants remis à la mode par Romero, ou peut être pas. Mais quoi, Fulci a fait dans la foulée 4, 5, 6 films de morts vivants? Si ses zombies et ses héros étaient toujours comme ceux de l'enfer des zombies (en même temps, j'ai pas droit au chapitre, j'ai vu que celui-là) c'est moyen- moyen question renouvellement... (enfin, Romero en est à son 5ème aussi... blush.gif ) si Romero a tenté de faire "évoluer" ses zombies, est ce le cas de Fulci? (c'est une question, hein, me permettrais pas de critiquer sans avoir vu)

Et, ah oui tiens, j'avais jamais vu Simetierre comme un film de zombies. merde alors... sweat.gif


CITATION(Lenore @ 25 1 2007 - 00:40) <{POST_SNAPBACK}>
Le sujet n'étant pas sur la dimension politique (ou son absence) dans les films de morts vivants, mais sur la surabondance de chair morte au ciné ces derniers temps...

dimension critique ne signifiant pas à tous les coups politique...

le zombie en lui même étant (amha) une critique de l'espèce humaine, dans la mesure où il en grossit les traits, pour ne devenir qu'un animal à l'instinct limité... sans une once d'intelligence, qui ne vit que 1. manger 2. se reproduire (infecter d'autres personnes) cette surabondance de zombies, de chair en décomposition, de morts vivants et autres, à un moment donné ça va devenir tellement commun que ça va finir par lasser...

Pour faire un parallèle, pensez ne serait-ce qu'à ring. rien à voir avec le genre qui nous interesse. Or le succès de ce film a permis à une quantité d'autres de voir le jour, plus ou moins mauvais, toujours sur le thème du fantôme d'une gamine revancharde. maintenant, on n'en compte plus les remakes, et les films qui l'ont sauvagement pillé. Quand on voit une gamine aux cheveux sales sur une affiche, maintenant on pense direct "c'est un sous-ring".

J'avance juste l'idée qu'à un certain moment, le zombie, ça va devenir rébarbatif. Trop de zombie tue le zombie, en sorte.


Lenore, c'est un peu long comme texte, mais je t'assure que je réponds à ta question dans le dernier paragraphe sweat.gif

- Pour Fulci on tombe dans la question de ce qu'est un film de zombies ou pas: L'Au-Délà et Frayeurs n'en sont pas spécifiquement (moins que 28 Jours Plus Tard qui en est un, c'est un peu de la rhétorique et de la mauvaise foi de dire le contraire sweat.gif ), il y a bien des morts qui marchent, dont l'attaque peut provoquer l'état zombiesque chez les humains, ils sont décomposés, mordent et mutilent, mais on est un peu à mi-chemin entre le zombie (le corps qui a perdu toute volonté propre) et le film de fantôme (l'ame qui survit) en ce que ils sont visiblement "possédés" par une volonté maléfique, tourmentent les vivants (comme un esprit), semble dotés de pouvoirs surnaturels (apparaitre et disparaitre)... De même la Maison près du Cimetiére est à la croisée des chemins de ces deux aspects avec un peu de Frankenstein lancé dans le lot. C'est un cas particulier... Je le rattache plus au genre zombiesque à cause des conditions de productions (c'est bien sur le film de Romero qu'il capitalisait et ils sont sortis en même temps que d'autres zombie-movies italiens). Ca dépend si tu as une définition ouverte ou fermé de ce qu'est un film de zombies (on va y revenir plus tard...)

- A mon avis la comparaison avec Ring n'est pas forcément très pertinente: comme le disait EricNS sur la page précédente ce n'est pas un genre aussi codifié que les autres grand mythes de l'horreur, et je pense qu'il à été moins exploré que les grands mythes (combien de films sur Dracula et les vampires?), alors que Ring c'est une formule excessivement balisé justement, un sous genre très restreint qui s'inspire du films de fantomes japonais (Voir les papiers sur les films de Nakagawa, surtout celui-ci et un peu celui-la) qui lui même est une sou-division du film de fantômes (plus codifié et rebattu, tu meurs). Il y a largement plus d'angles pour attaquer et utiliser le zombie dans un film, si tu as une définition ouverte de ce qu'est ce mythe au cinéma (on y vient...).

- J'ai l'impression que tu accordais une grande importance au propos "politique" ou du moins critique dans le film de zombies (je cite: mais des ersatz de films de zombies, sans la dimension critique qu'avaient les chefs d'oeuvre de Romero...), ce qui est sur pour moi sur c'est qu'un bon film de zombie ca ne peut pas être "consensuel" (barbaque, nature dérangeante, les zombies n'ont pas d'état d'ame on ne peut pas les prendre en pitié ou faire du pathos...), ce qui je pense rejoins ton idée que le zombie, de par sa nature, est une "critique" de l'être humain... même si je ne suis pas entiérement d'accord (cette idée de faire déambuler les zombies dans un supermarché, c'est du Romero, et une excellente idée). Je pense qu'on peut faire un excellent film de zomblards ou ceux ci ne sont qu'un argument de frousse sans pour autant nécessairement insister sur le coté "en fait c'est nous de maniére satyrique" et respecter "l'orthodoxie" de ce qui fait le genre.
Cette direction là (l'évolution des zombies, la parabole sur la capitalisme), c'est Romero qui l'a prise, et c'est à mon avis une erreur de la considérer comme un élément essentiel du zombie, qui est avant un mort-vivant aliené/sans conscience, meurtrier/cannibale et qui infecte ses victimes par un contact physique (morsure, etc...).
On peut faire un film de vampire ou de loup-garou avec ou sans parabole "critique", il n'en reste pas moins que ce qui fait le genre, c'est d'avoir un suceur de sang immortel ou un type qui se transforme en loup.
A mon avis l'amalgame de l'élément critique avec l'essence du genre vient du fait que Romero (l'inventeur du zombie moderne), a posé les bases de ce qu'est un mort vivant, et livré en même temps la parabole la plus réussie dans le même film...

- Et donc, bien que Romero soit le créateur du zombie moderne, et que ces films soit parmi les meilleurs fait sur le sujet, c'est à mon avis réducteur de considérer comme des ersatz ceux qui s'éloignent trop du modéle Dawn of the Dead. C'est je pense une définition "fermée". Hors plus la définition est restreinte et le genre "codifié", plus il risque de s'épuiser vite.

- Les principaux films du revival zombie (un mythe, qui je trouve, à été justement absent un grand nombre d'années avec juste quelques titres "indépendants" depuis l'épuisement provoqué par la prolifération de copies Italiennes), sont intéressants en ce que il s'écarte un peu du modéle et explore de nouvelles directions qui élargissent le théme: comédie (Shaun), film bourrin (DotD remake), romantisme, zombies qui courent...

- Et pour en venir à ta question: il y a certes pas mal de projets en préparation, mais ils sont beaucoup moins nombreux que le raz de marée italien post-Dawn of the Dead, il y a donc un risque d'épuisement mais beaucoup moins rapide AMHA.
Ensuite, étant donné qu'ils explorent des nouvelles directions et qu'il y a surement encore pas mal de matiére et de possibilités, c'est un deuxiéme motif d'optimisme. Perso je pense que c'est une période plus excitante pour le fan de zombies que la longue disette qui precéde (des bons films de mort-vivants dans les années 90, vous en voyez beaucoup?). Le genre n'est pas inépuisable mais je n'ai pas l'impression qu'il y ait 20 films en prépa... Donc ca pourrait tenir quelques années.
Après il y en a qui marcheront peut être dans les pas de Romero et de son "évolution", d'autres qui améneront nos monstres cannibales sur de nouveaux territoires, je l'espére en tout cas.
The age of Peace had ended. There was to be no lack of war. There was to be enough for all. Aye, enough and to spare.

#22 L'utilisateur est hors-ligne   Satanaël 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 2 053
  • Inscrit(e) : 16-mars 03
  • Profil:Homme
  • Location:Ici et ailleurs

Posté 07 avril 2007 - 23:04

La lecture du Zombie Survival Guide de Max Brooks m'a fait me repencher quelque peu sur les films de zombies avec un plaisir coupable.
Quels sont les meilleurs représentants de ce genre à part entière selon-vous. bon les Romero bien sûr, mais ensuite ?
"Un chat venimeux ??!!"

#23 L'utilisateur est hors-ligne   Misterpursoup 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 3 834
  • Inscrit(e) : 11-octobre 06
  • Location:Shermer Highschool

Posté 07 avril 2007 - 23:15

28Jours Plus tard- Une des meilleures ambiances Virus-apocalypse qu'on ait jamais vus. (enfin c'est des contaminés je sais)

#24 L'utilisateur est hors-ligne   Gecmis Olsun 

  • Leprechaun
  • Groupe : Members
  • Messages : 747
  • Inscrit(e) : 31-octobre 06

Posté 07 avril 2007 - 23:25

Le Retour des morts-vivants de Dan O'Bannon avec ses zombies super speed un peu à la 28 Jours Plus tard mais en mieux. icon_mrgreen.gif

Mieux parce que plus d'HUMOUR. wink.gif

#25 L'utilisateur est hors-ligne   Coldo3895 

  • Gremlins
  • Groupe : Members
  • Messages : 1 719
  • Inscrit(e) : 07-janvier 05

Posté 08 avril 2007 - 00:24

Bon alors déjà, si tu as aimé le Zombie Survival Guide, jette toi absolument sur World War Z, du même Max Brooks. C'est un genre de fantasme absolu de l'amateur de zombies... c'est impératif !!! Si on arrive à tirer un film fidèle au bouquin (ce qui n'est pas gagné), ça écrasera tout ce qui a déjà été fait jusque là...

Sinon, je pense que dans la liste des meilleurs films de zombies, il y a quelques inévitables...
* Les 4 de Romero: Night of the Living Dead, Dawn of the Dead, Day of the Dead, Land of the Dead (moins bien mais quand même...)
* Les remakes: Night of the Living Dead 1990, réalisé par Tom Savini et produit par Romero... très fidèle tout en étant modernisé - Dawn of the Dead (L'Armée des Morts), pas aussi virulent que l'original mais bien fun quand même et avec quelques très bonnes idées (l'armurier, le bébé, les camions au milieu d'une mer de zombies)
* Les Return of the Living Dead... surtout le premier bien sûr, une vraie comédie d'horreur eighties éclatante (et pas la peine de faire arrêt sur image pour espérer voir Linnea Quigley à poil, elle porte une culotte couleur chair !!)... mais bon, le 2 se laisse voir, le 3 j'accroche moins pour le côté téléfilm mais pourquoi pas... Les 4 et 5 sont débiles mais il y a quelques moments marrants à sauver...
* La parodie respectueuse ultime: Shaun of the Dead. Fait par des gars qui adorent Romero et ça se voit. A voir après avoir regardé tous les Romeros pour apprécier les références...
* 28 jours plus tard évidemment... le film à qui on doit le revival des films de zombies, même si d'un point de vue de puriste, ça n'est PAS un film de zombies...

Bon alors ça c'est la liste élémentaire...
Au niveau en dessous, perso je n'ai jamais accroché aux tentatives italiennes sur le sujet. Mais dans le regardable, il reste Dead and Breakfast, pas mal... et le film australien Undead. Qui tente de grapiller chez Romero et chez Sam Raimi période Evil Dead, sans jamais atteindre la qualité de ses aînés, mais bon... ça peut valoir une location...

Et puis des trucs comme Evil Dead ou Braindead, ce sont des excellents films dans lesquels des morts reviennent à la vie, mais soyons sérieux. Ca n'est pas des films de zombies...

Si certains passant par ici ont des conseils de bouquins sur le sujet par contre, y compris en anglais, je suis preneur...

#26 L'utilisateur est hors-ligne   Misterpursoup 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 3 834
  • Inscrit(e) : 11-octobre 06
  • Location:Shermer Highschool

Posté 08 avril 2007 - 00:29

Ha ouais,c'est vrai que Shaun,c'est le meilleur film de Zombie comique (mais en plus totalement respectueux,et gardant un côté sérieux,une méga bombe quoi)

#27 L'utilisateur est hors-ligne   Satanaël 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 2 053
  • Inscrit(e) : 16-mars 03
  • Profil:Homme
  • Location:Ici et ailleurs

Posté 08 avril 2007 - 00:43

CITATION(Coldo3895 @ 08 4 2007 - 00:24) <{POST_SNAPBACK}>
Bon alors déjà, si tu as aimé le Zombie Survival Guide, jette toi absolument sur World War Z, du même Max Brooks. C'est un genre de fantasme absolu de l'amateur de zombies... c'est impératif !!! Si on arrive à tirer un film fidèle au bouquin (ce qui n'est pas gagné), ça écrasera tout ce qui a déjà été fait jusque là...


Oui je l'ai acheté en même temps que le zombie survival guide et c'est ma prochaine lecture.
J'avais lu Zombie, un horizon de cendres de Andrevon mais le côté indestructible des zombies m'avait un peu saoulé...

Merci pour les films conseillés. J'ai déjà la plupart de ces films (à part dead and breakfast que je vais essayer de me procurer) et quelques zombies ritals en plus (zombie holocaust, l'avion de l'apocalypse, zombi 3... à propos que valent les 4 et 5 ? Je crois que le 4 va pas tarder à sortir chez neo publishing)
"Un chat venimeux ??!!"

#28 L'utilisateur est hors-ligne   Misterpursoup 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 3 834
  • Inscrit(e) : 11-octobre 06
  • Location:Shermer Highschool

Posté 08 avril 2007 - 00:48

Des chefs d'oeuvre absolus je suppose ninja.gif

#29 L'utilisateur est hors-ligne   Coldo3895 

  • Gremlins
  • Groupe : Members
  • Messages : 1 719
  • Inscrit(e) : 07-janvier 05

Posté 08 avril 2007 - 01:50

CITATION(Satanaël @ 08 4 2007 - 00:43) <{POST_SNAPBACK}>
Merci pour les films conseillés. J'ai déjà la plupart de ces films (à part dead and breakfast que je vais essayer de me procurer) et quelques zombies ritals en plus (zombie holocaust, l'avion de l'apocalypse, zombi 3... à propos que valent les 4 et 5 ? Je crois que le 4 va pas tarder à sortir chez neo publishing)

L'avion de l'apocalypse !!! Oh my god !!! Je l'ai vu celui-là... je n'ai jamais su s'il fallait rire ou pleurer !!! Et cette fin !!!
Une sorte de summum du grotesque... mais même pas fun en plus...

#30 L'utilisateur est hors-ligne   dam 

  • mad
  • Groupe : Members
  • Messages : 22 998
  • Inscrit(e) : 30-décembre 02
  • Profil:Homme
  • Location:The final Frontier.

Posté 08 avril 2007 - 04:00

CITATION(Coldo3895 @ 08 4 2007 - 01:50) <{POST_SNAPBACK}>
CITATION(Satanaël @ 08 4 2007 - 00:43) <{POST_SNAPBACK}>
Merci pour les films conseillés. J'ai déjà la plupart de ces films (à part dead and breakfast que je vais essayer de me procurer) et quelques zombies ritals en plus (zombie holocaust, l'avion de l'apocalypse, zombi 3... à propos que valent les 4 et 5 ? Je crois que le 4 va pas tarder à sortir chez neo publishing)

L'avion de l'apocalypse !!! Oh my god !!! Je l'ai vu celui-là... je n'ai jamais su s'il fallait rire ou pleurer !!! Et cette fin !!!
Une sorte de summum du grotesque... mais même pas fun en plus...


C'est pas des zombies, mais des irradiés.
(c'est pour ça qu'il peuvent courir)
(logique).

Partager ce sujet :


  • (13 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)