Mad Movies: Shaolin, la légende des moines guerriers - Benny Chan (2011) - Mad Movies

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Shaolin, la légende des moines guerriers - Benny Chan (2011) Xin shao lin si

#1 L'utilisateur est hors-ligne   The Octagon 

  • Otacon
  • Groupe : Members
  • Messages : 17 228
  • Inscrit(e) : 27-novembre 08
  • Profil:Homme

Posté 12 janvier 2012 - 11:41

Shaolin : La légende des moines guerriers

Synopsis

Citation

En 1920, les seigneurs de la guerre s'affrontent pour le contrôle des provinces chinoises. Ivre de pouvoir, le général Hou Chieh planifie l'assassinat de son rival, le général Sung Hu. Mais il est trahi par son second, le commandant Tsao Man. Echappant de justesse à la mort, Hou Chieh se réfugie au temple de Shaolin où il devient moine. Jusqu'au jour où son identité est découverte. Devenu un tyran, Tsao Man ordonne le siège du temple afin de capturer son ancien mentor.


10 février 2012

Image IPB



#2 L'utilisateur est en ligne   Pierru 

  • Japoniais
  • Groupe : Members
  • Messages : 17 706
  • Inscrit(e) : 24-décembre 05
  • Profil:Inconnu
  • Location:Patpong

Posté 12 janvier 2012 - 14:51

Hop

Voir le messagePierru, le 20 mars 2011 - 12:04 , dit :

Shaolin (Benny Chan, 2011)

Image IPB

L'histoire raconte comment en pleine guerre civile, l'arrogant général Hao devra trouver refuge auprès des moines de Shaolin après s'être fait trahir.

Et bin c'est pas mal du tout. Du moins, c'est à 100 coudées au-dessus de l'ignoble City Under Siege, commis précédemment par Chan.
Ici, mis à part le mélo un peu trop prononcé et la complaisance dans le drame pour le drame (à grand renfort de musique braveheartienne), l'histoire s'écarte un peu des sentiers battus (le héros est un vrai bâtard au début) et se laisse très bien suivre malgré quelques lourdeurs dans la dernière partie. Le film dispose d'un cast très solide, où tout le monde excelle dans son rôle, que ce soit Nic Tse très bon en mèchu psycho, Andy Lau sobre et juste, Wu Jin/Xin Xin Xiong qu'on ne voit pas assez souvent, et Jackie Teuch en guest star de luxe qui a même le temps de nous faire une pure scène de son cru (du bonheur à chaque fois qu'il apparaît à l'écran).

Image IPB Image IPB

L'histoire de rédemption, on en a déjà vu pas mal avant, mais au moins ici, ça prend son temps et on y croit et c'est foutu de telle manière que l'empathie fonctionne à mort avec cette nouvelle famille pour le héros.
Dans les regrets, les combats trop peu nombreux, courts et sages la plupart du temps. Comme exemple qui me vient en tête, c'est qu'au moment où s'engage le combat Wu Jin VS Xin Xin Xiong (qui aurait pu faire un putain de combat quand même), c'est tué dans l'oeuf direct, abrégé net par des putain de flingues. Reste que c'est rarement brouillon et que c'est correctement filmé dans l'ensemble, avec une photo chouette et de beaux costumes. La dernière partie est assez impressionnante, avec tout qui pétarade de partout, mais un gros coup de gueule sur le révisionnisme de merde encore une fois et le racisme non déguisé inhérent au prods historiques noich récentes. Amis chinois, arrêtez de vous faire la guerre entre vous et unissez vous contre les gros méchants aux yeux bleus. Je suis pas sur qu'avec toutes les destructions qu'à subit Shaolin, il y en ai ne serait-ce qu'une seule qui ne soit pas commandité par les chinois eux-même. Ça commence à être sérieusement lourd ce nationalisme rance et cette cible désignée dans toutes leur grosses prods. On leur demande pas d'être subtils (c'est trop demander oui), mais au moins qu'ils arrêtent de rabâcher la même merde à chaque fois et qu'ils mettent leur nez dans leur propre caca.

Image IPBImage IPB

Passé cette adaptation "libre" de l'histoire, le film est bon, bien mis en boite, bien joué et à part les trémolos à outrance vers la fin, est une bonne surprise pour cette année.

Posted Image

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Scalp 

  • Booby Lapointe
  • Groupe : Members
  • Messages : 16 671
  • Inscrit(e) : 03-décembre 07
  • Profil:Homme

Posté 13 février 2012 - 15:07

Et bein grosse déception, pas que j'avais des atteintes énormes mais Benny Chan ( technicien plus que correct à qui l'on doit l'un des meilleur actionner de ces dernières années à HK : Connected) qui dirige Andy Lau ( la classe donc ), Nic Tsé ( un des mes favoris de la nouvelle génération, plus si nouvelle d'ailleurs ), Jackie Chan back à HK, et en caution martial Jacky Wu, Hung Yan Yan et Xing Yu ( le gars dont on sait jamais le nom mais qu'on a vu dans tout les dernier film de fight HK ), pis en caution gonzesse Fan Bing Bing :love:, donc sur le papier c'était bien, surtout qu'en plus le titre renvoi au glorieux film de la Shaw de Chang Cheh ( bon par contre c'est vrai que les films Shaolin de Cheh c'est pas les meilleurs, mieux vaut se tourner vers ceux de Lia Chia Lang ), mais voilà à l'écran c'est tout autre chose.

Commençons par l'histoire, c'est pas bien écrit, ça c'est indéniable, mais c'est le genre de truc pardonnable dans ce type de film sauf qu'ici ça dure plus de 2h et qu'au bout de 20 minutes on se foutait déjà de ce qui arrive aux personnages ( on suit ça de loin sans s'intéresser au destin d'Andy Lau ), car l'idée du film peut être un peu couillu : un super bad guy ( mais vraiment ) va trouver la rédemption et devenir super gentil mais voilà tout ça c'est complétement foiré ( d'ailleurs j'avais même pas lu le pitch, du coup pendant 20 bonnes minutes je me demandais où il était le héros du film :eheh: ) et pis c'est aussi bien débile et bien chinois ( les méchants chinois si y sont méchant c'est pas leur faute, y sont manipulé par les gweilos qui sont eux les vrais méchants du film, la propagande a encore frappé ).
Ensuite ça manque quand même d'un semblant de fil conducteur autre que on va taper du méchants ( car le film est ambitieux donc on est obligé d'être sévère sur ce point là, Benny Chan n'a pas juste voulu faire un film d'action mais pour comparer on va dire que ça ressemble au Pearl Harbor de Bay, entre les combats c'est le quasi néant ), par contre point surprenant à mettre au crédit du film ( même si quand on a l'habitude des films HK et Shaw c'est pas une surprise ) c'est quand même sans concession, on y bute du gosse et y a du cadavres de partout, pour une grosse prod ça surprend.

Benny Chan comme je l'ai techniquement c'est un bon gars et là y a rien qui me fera dire le contraire, son film a de la gueule visuellement, la produc design est opulente et les beaux mouvements de caméra sont légion, on bouffe du mouvement de grue toute les 5 minutes.

Passons maintenant au sujet qui fâche vraiment, les fights, c'est super radin, à la choré on retrouve pas n'importe qui puisque c'est Corey Yuen et Yuen Tak et il livre quelques bonnes petites séquence : le fight de Jackie Chan ( quoique le style est tellement typique de Jackie Chan que ça m'étonnerait pas qu'il ai lui même chorégraphier ), franchement ce combat y fait vraiment plaisir, les combats de la seconde partie du film ( car la première heure niveau en plus d'être light c'est pas génial, enfin la séquence de l'embuscade est quand même bien tendu ) avec Jackie Wu et Hung Yan Yan qui peuvent enfin faire des moves et c'est bien entendu eux ( étant les artistes martial du film ) qui ont les meilleures scènes ( y a même une mort avec 4000 ralentis à la Chang Cheh ), le fight final de Hung Yan Yan est terrible, malheureusement tout additionner leur temps de présence à l'écran atteint difficilement les 5 minutes, les chorégraphies sont sympa, toujours bien filmé ( lisible donc ), y a presque pas de câbles et on a du bon enchainement mais chaque combat ne dépasse pas la minute, c'est vraiment frustrant.
Pour finir autre truc qui m'a vraiment déçu et qui pour moi est essentiel à tout bon film de Shaolin : la partie entrainement, ici y en a pas :(

Le casting fait le taf, bon déjà j'aime tout les acteurs donc ça aide, on retiendra Andy Lau toujours aussi juste ( il livre une excellente prestation malgré un rôle écrit à la serpe ), Nic Tsé en méchant ( c'est rare et il surjoue à mort ), Hung Yan Yan ( tin le premier plan sur lui y m'a foutu un gros sourire sur les lèvres ) et bien entendu Jackie Chan vraiment bon ( du coup j'ai encore plus hâte de voir Little Big Soldier ).

Pour un bon film de Shaolin mieux vaut revoir les 8 Diagrammes de Wu Lang ( on pense d'ailleurs un peu à ce film à la vision ), enfin c'est pas nul, loin de là mais au vue des forces en présence je me dois d'être sévère donc juste la moyenne, bon je serais ptet moins dur à la seconde vision sachant à quoi m'attendre mais je mettrais jamais plus de 6.

3/6

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Gatsu 

  • Faut que j'aille dormir
  • Groupe : Members
  • Messages : 12 590
  • Inscrit(e) : 06-mai 07
  • Profil:Homme
  • Location:Bordeaux

Posté 14 février 2012 - 19:31

Je te trouve un brin sévère sur ta notation, peut-être parce que je n'avais pas d'attentes particulières, même si j'avais quelques aprioris positifs à la base.
Sans le trouver formidable, j'ai bien aimé le nouveau film de Benny Chan.
L'histoire est pas mal (le parcours du personnage principal essentiellement), les scènes de combats dépotent, bref j'ai pas vu le temps passé.
Après c'est perfectible, par exemple c'est trop larmoyant par moments:
Spoiler
Si on ajoute la réaction interminable d'Andy Lau qui s'ensuit... J'avais l'impression que ce passage était interminable.
Autre défaut, il y a un peu trop de faux raccords visibles (dans les scènes de bastons), et ce dès le premier visionnage.
Puis même si je m'y attendais, Jackie Chan en caméo de luxe c'est un peu frustrant.

4/6

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Elrohir 

  • Georges Marchais
  • Groupe : Members
  • Messages : 5 284
  • Inscrit(e) : 07-novembre 03
  • Profil:Homme

Posté 23 juin 2012 - 11:06

Mouais, assez déçu par ce nouveau Benny Chan, surtout vu ce qu'il nous a balancé un an plus tôt (Connected). On retrouve donc tous les tics d'une prod bien huilée, mais la mise en scène sans réelle identité et le script très léger font défaut au film, bien plombé également par des combats un peu léger. Vu le nom du film, Shaolin, on pouvait s'attendre à carrément mieux à ce niveau. Reste un bon casting, et un Jackie Chan qui fait plaisir (sa scène de fight). Un petit 3/6 pour ma part.
I stole your home, it's not where you belong, know what I mean

#6 L'utilisateur est hors-ligne   JuLpM 

  • Gremlins
  • Groupe : Members
  • Messages : 1 796
  • Inscrit(e) : 17-février 08

Posté 26 juin 2012 - 16:12

C'est un mix entre Benny Hill et Jackie Chan c'est ca ?
Ok je sors

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Rom1 

  • Je ponctue chaque phrase par un pet
  • Groupe : Members
  • Messages : 12 669
  • Inscrit(e) : 30-août 02
  • Profil:Homme
  • Location:Reims

Posté 21 novembre 2012 - 11:26

Citation

c'est un film sur la philosophie avant tout, et non sur les arts martiaux


En l’occurrence, c'est exactement la même chose.

Clint dit :

Pareil pour les problèmes d’échelle. Faîtes un test : regardez vos bites. Si vous les voyez grosses, vous avez effectivement un problème d’échelle.


Mon blog

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)