Mad Movies: Xebec - Mad Movies

Aller au contenu

  • (3 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Xebec Actu du moment : Haiyore! Nyaruko-san W

#1 L'utilisateur est hors-ligne   Zak 

  • Modo de la Section 9
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 22 354
  • Inscrit(e) : 30-août 02
  • Profil:Homme
  • Location:Derrière toi

Posté 10 mars 2005 - 18:42

Pour une fois, je ne vais pas vous parler d’un petit chef-d’oeuvre mais d’une série de science-fiction aux thèmes classiques, plutôt divertissante dans son ensemble. Produit par les studios Xebec (Love Hina et Stellvia of the Universe), Soukyuu no Fafner : Dead Aggressor ou Fafner of the Blue Sky: Dead Aggressor pour le titre international, fut diffusé de juillet à décembre 2004 (25 épisodes en tout). A la tête de l’entreprise, nous retrouvons Nobuyoshi Habara, réalisateur entre autre de D.N.Angel. Les connaisseurs reconnaîtront un chara design similaire à celui de la célèbre série Gundam Seed. C’est tout à fait normal, puisque c’est la même personne qui s’en occupe : Hisashi Hirai (aussi l’auteur de celui de s-CRY-ed).Cette série est un concept "original", mais même si ce n’est pas une adaptation de manga, nous allons voir que Soukyuu no Fafner pioche un peu (de trop ?) à gauche et à droite parmi les meilleures séries de science-fiction de ces dernières années.

Sur une petite île japonaise isolée de tout, du nom de Tatsumiya, la vie semble s'écouler tranquillement jusqu'au jour où une entité gigantesque inconnue fait son apparition non loin de là et commence à attaquer l'île. Seuls les enfants ne comprennent pas ce qui se passe et sont rapidement évacués dans des abris souterrains. Les adultes quant à eux, savent comment réagir. En quelques instants, des champs de force sont activés autour de l'île et un véritable arsenal de guerre caché au milieu de la ville est déployé afin de faire face à cette entité qu'ils nomment Festum. Mais ces dispositifs ne semblent pas être en mesure d'arrêter la créature et les adultes n'ont d'autre choix que de réveiller un robot gigantesque, le Fafner, qui sera piloté par un jeune garçon de l'île, Kazuki Makabe. Au-delà des doutes sur sa capacité à piloter ce robot, Kazuki part combattre cette mystérieuse créature...



En regardant le pitch (et plus précisément le reste de la série), la première chose qui nous vient à l’esprit, est de voir les similitudes avec un classique de la japanimation : Neon Genesis Evangelion. De jeunes pilotes qui combattent des formes de vie inconnue dans des méchas surarmés. Cela ne vous rappelle rien ? La nouvelle série Xebec s’inspire beaucoup de celle de Hideaki Anno, aussi bien dans l’intrigue (voir carrément le visuel !) que dans la psychologie de ses personnages. De plus, on ratisse du côté de RahXephon (qui lui aussi piochait déjà chez Evangelion) ainsi que de Gundam Seed. En effet, le chara design est identique, le nombre de protagonistes donc d’intrigues secondaires est important, et enfin, la mise en scène des combats possèdent la même efficacité (là, on va pas s’en plaindre). Cela dit, il ne faut pas se leurrer, hormis un final dantesque, à aucun moment la série n’arrive à la cheville des ses aînés : si sur la forme, nous sommes proches de Evangelion, dans le fond, on en est finalement très éloigné : les questionnements existentiels de nos héros sont très sommaires... Et souvent traités avec une subtilité de la lourdeur d’un tank. Les mauvaises langues pourront parler de plagiat, mais pourtant, la série arrive, petit à petit, à disposer de sa propre identité aux fils des épisodes.

Soukyuu no Fafner s'inspire d'un poème épique allemand du Moyen âge, La Chanson des Nibelungen, que Richard Wagner adapta en un opéra (L'Anneau des Nibelungen) en quatre parties : L'Or du Rhin, La Walkyrie, Siegfried et Le Crépuscule des Dieux (plus de détails sur l’opéra [url=http://membres.lycos.fr/andros/o/ring.htm]ici) reste dans l’inspiration nordique dont baigne la série avec diverses envolées lyriques assez sublimes. Mais le must au niveau musical est sans aucun doute l’opening Shangri-La de Angela. La voix de la chanteuse japonaise ridiculise toute la génération de chanteuses françaises de ces 10 dernières années. C’est dire la puissance vocale et émotionnelle de celle-ci.



La majeure partie de l’histoire se déroule sur l’île et ses environs. Au début, le spectateur est très nettement dans le brouillard concernant les événements se déroulant dans le monde extérieur. L’histoire se concentre alors sur les habitants de l’île et plus précisément sur le groupe d’ados, chargé de combattre les Festum. Au fil des épisodes, nous découvrons de surprenants rebondissements, relançant toujours l’intérêt de l’animé. De plus, les auteurs n’hésitent pas à sacrifier des personnages pour le bien de l’histoire : [SPOILERS]la faible Shouko qui sauve l’île à ses dépends lors de l’épisode 6, Kouyou réduit à l’état de légume après l’épisode 9, ses propres parents prêts a le débrancher pour se débarrasser de lui, puis enfin toutes les morts violentes et tragiques de la fin ), nous découvrons rapidement que la Terre a été dévastée par les Festums. En sortant de l’île pour la première fois, Kazuki découvre des ruines d’une ville envahie par la végétation, derniers vestiges d’une civilisation presque éradiquée. Le côté paradisiaque/intimiste laisse rapidement la place à un univers post-apocalyptique où l’Homme n’est plus maître de sa propre planète.

Les nouveaux dominants se nomment Festum, des êtres dorés qui absorbent leurs ennemis. Déjà, rien que mot "absorbé" a de quoi faire froid dans le dos. En effet, le Festum a la sale habitude de vider sa victime de son esprit et ainsi le transformer en légume inoffensif. D’une voix semblant sortir du néant, ils posent tous la même question : "Etes-vous là ?". Répondre signifierait la fin de votre existence. Cette question n’est pas anodine dans le récit, puisqu’elle permet de développer une réflexion philosophique sur la notion d’existence. Tout au long de l’animé, les personnages "se cherchent", ils essaient de trouver un but à leur "existence" et de comprendre pourquoi "ils sont là" (voir par exemple Kanon dans l’excellent épisode 17). Kazuki, le héros de l’histoire, rappelle par beaucoup de points le Shinji de Evangelion, de par ses questionnements existentiels mais aussi avec la relation qui le lie a son père. Il est dommage, encore une fois, que les différents protagonistes soient peu intéressants au niveau psychologique. On retiendra tout de même Mizoguchi, un marine cool et légèrement blasé à la Solid Snake et Mamoru, l’otaku qui développe une seconde personnalité au combat.



Je n’en ai pas encore parlé, mais une des qualités indéniables de la série est sans conteste son animation. Celle-ci est souvent fluide et l’intégration des CGI se fait toujours de manière subtile (pas de "pleins les yeux" à la Gonzo). Revenons aussi sur le chara design. N’étant déjà pas fan de celui de Gundam Seed, je trouve celui-ci encore moins accrocheur. Les personnages se ressemblent tous et la présence de traits sous les yeux est une faute de goût assez incompréhensible (on dirait des poils !). Personne en France ne semble pour l’instant intéressé par la licence. Cela dit, il y a de forte chance pour que la donne soit changée, la série venant à peine de se terminer fin décembre. Il faut savoir aussi que le titre existe en jeu sur PSP (PlayStation Portable, je précise pour les deux du fond) disponible uniquement au Japon et aux USA. Un jeu plus que mineur selon les dires. Malgré ses défauts évidents, Soukyuu no Fafner se place tout de même largement au-dessus de la moyenne de la production nippone d’animé, tout en restant une oeuvre mineure puisque ne pouvant rivaliser avec ses sources d’inspiration.
Image IPB
'Cause like I said to you all that time ago, if the world doesn't end,I wanna be here at home,with you.
And that's how I live now.

#2 L'utilisateur est hors-ligne   bradaviel 

  • Lazy Basterd
  • Groupe : Members
  • Messages : 7 222
  • Inscrit(e) : 04-septembre 02
  • Profil:Homme
  • Location:illuminating the shadows

Posté 10 mars 2005 - 18:50

merci msieur, je jetterais un oeil a l'occasion

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Zak 

  • Modo de la Section 9
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 22 354
  • Inscrit(e) : 30-août 02
  • Profil:Homme
  • Location:Derrière toi

Posté 16 mars 2005 - 14:08

En me relisant, je trouve que je suis un peu trop "méchant" alors que j'ai bien apprécier finalement. J'ai changé 2/3 phrases pour régler ça.

Sinon personne d'autre veut poster sur mon topic icon_mrgreen.gif
Image IPB
'Cause like I said to you all that time ago, if the world doesn't end,I wanna be here at home,with you.
And that's how I live now.

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Waco 

  • J'ai plus de vie sociale
  • Groupe : Members
  • Messages : 4 894
  • Inscrit(e) : 16-novembre 03

Posté 16 mars 2005 - 19:28

CITATION(Zak)
Sinon personne d'autre veut poster sur mon topic icon_mrgreen.gif

J'aimerais bien intervenir mais je n'en suis qu'à l'épisode 13 de Gungrave et 3 de Samurai 7...

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Zak 

  • Modo de la Section 9
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 22 354
  • Inscrit(e) : 30-août 02
  • Profil:Homme
  • Location:Derrière toi

Posté 16 mars 2005 - 19:45

Merci de me soutenir Waco ! icon_mrgreen.gif
Image IPB
'Cause like I said to you all that time ago, if the world doesn't end,I wanna be here at home,with you.
And that's how I live now.

#6 Luigi Lose*

  • Groupe : Guests

Posté 16 mars 2005 - 19:48

Pourquoi tu me dis jamais merci à moi quand je viens enrichir tes topics de mes avis negatifs?

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Zak 

  • Modo de la Section 9
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 22 354
  • Inscrit(e) : 30-août 02
  • Profil:Homme
  • Location:Derrière toi

Posté 16 mars 2005 - 19:50

Dégage du topic, je veux plus te voir, c'est VIP ici :x

Par contre j'attends ton avis pour Gungrave avec impatience
Image IPB
'Cause like I said to you all that time ago, if the world doesn't end,I wanna be here at home,with you.
And that's how I live now.

#8 L'utilisateur est hors-ligne   Waco 

  • J'ai plus de vie sociale
  • Groupe : Members
  • Messages : 4 894
  • Inscrit(e) : 16-novembre 03

Posté 16 mars 2005 - 21:00

CITATION(Zak)
Merci de me soutenir Waco ! icon_mrgreen.gif

Ne te réjouis pas trop vite malheureux car si ça se trouve, je reviendrais dans quelques mois pour déverser mon fiel sur cette série tout comme Luigi l'a déjà fait sur Samurai 7!!

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Zak 

  • Modo de la Section 9
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 22 354
  • Inscrit(e) : 30-août 02
  • Profil:Homme
  • Location:Derrière toi

Posté 28 mars 2005 - 13:32

Je viens de me remater les 5 derniers épisodes et ça roxe vraiment. En même temps ça contraste vachement avec certains épisodes épisodes mou du genou. Et l'OST tue.

Je conseille donc.

PS : un OAV est prévu pour fin 2006.
Image IPB
'Cause like I said to you all that time ago, if the world doesn't end,I wanna be here at home,with you.
And that's how I live now.

#10 L'utilisateur est hors-ligne   Zak 

  • Modo de la Section 9
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 22 354
  • Inscrit(e) : 30-août 02
  • Profil:Homme
  • Location:Derrière toi

Posté 15 janvier 2012 - 20:01

Hop le topic Fafner se transforme en généraliste sur le studio Xebec (Stellvia, Heroic Age). Après la série de films Broken Blade, le studio revient en force sur le petit écran avec ce Lagrange.

Rinne no Lagrange 01
Avant de causer de l'épisode en lui-même, parlons rapidement du staff puisqu'il est carrément bien garni. L'anime est dirigé par Tatsuo Sato (Stellvia, Nadesico) mais réalisé par Toshimasa Suzuki (Heroic Age et le film Fafner dernièrement). En effet, le premier s'occupe aussi du trucmuche pirates chez Satelight (dont il signe aussi le script au passage). Je connais donc pas son implication mais elle doit être assez mince. Sinon le scénario est de Shôtarô Suga, un nom connu puisqu'il a été derrière Darker than Black, GITS Stand Alone Complex, FMA Brotherhood, Eureka Seven et j'en passe... Sachant qu'en plus les divers scénarios d'épisodes seront écrits aussi par Shigeru Morita (Gundam Seed) et Hiroshi Ohnogi (Macross Zero, Fullmetal Alchemist: Brotherhood, Gundam Seed...). Du beau monde donc, et en plus...

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Apparemment, il a quelque chose sur le cul de l'héroïne mais on ne sait pas encore quoi (suspense !).

Quoi qu'il en soit ce premier épisode était plaisant et ludique à défaut d'être original (bien que pour une fois il s'agit d'une fille plutôt extravertie qui devient pilote de mécha du jour au lendemain). C'est plutôt joli (faut voir la suite), les méchas ont de la gueule (le design du cockpit est une belle réussite) et l'humour fonctionne assez bien. Une bonne intro pour sûrement une des séries à suivre de ce début d'année.

Image IPB

Image IPB

Image IPB

edit du 17/01 : j'ai supprimé les messages suivants car sans intérêt pour le topic (merci d'éviter de faire du zèle de modo Gfouin, ce n'est pas ton boulot).
Image IPB
'Cause like I said to you all that time ago, if the world doesn't end,I wanna be here at home,with you.
And that's how I live now.

#11 L'utilisateur est hors-ligne   Zak 

  • Modo de la Section 9
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 22 354
  • Inscrit(e) : 30-août 02
  • Profil:Homme
  • Location:Derrière toi

Posté 21 janvier 2012 - 10:59

Rinne no Lagrange 02
Je suis déjà moins enthousiaste. Bon l’héroïne est toujours aussi rigolote à ne rien prendre au sérieux mais c’est aussi une faiblesse de la série pour l’instant. Difficile de rentrer dans l’histoire avec ses humains extraterrestres qui débarquent sur Terre sans trop savoir pourquoi. Surtout que ça avance assez vite puisque notre héroïne se fight déjà contre le boss. On devrait en savoir plus au prochain épisode, donc wait and see.

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Ah oui aussi, l’opening est à chier. Faut changer là...
Image IPB
'Cause like I said to you all that time ago, if the world doesn't end,I wanna be here at home,with you.
And that's how I live now.

#12 L'utilisateur est hors-ligne   Zak 

  • Modo de la Section 9
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 22 354
  • Inscrit(e) : 30-août 02
  • Profil:Homme
  • Location:Derrière toi

Posté 05 février 2012 - 11:24

Rinne no Lagrange 03 & 04
Bon je vais tenter encore un ou deux épisodes après je lâche si ça ne décolle pas. Le combat du 3 était moisi et dans le 4 on a droit à du slice of life chiant avec une compet de natation et un autre de serveuse. :mellow:

Image IPB

Image IPB

Image IPB
Image IPB
'Cause like I said to you all that time ago, if the world doesn't end,I wanna be here at home,with you.
And that's how I live now.

#13 L'utilisateur est hors-ligne   Tingle 

  • Salvador Tingle
  • Groupe : Members
  • Messages : 7 110
  • Inscrit(e) : 09-janvier 05
  • Profil:Homme
  • Location:Hyrule

Posté 10 avril 2012 - 17:52

Haiyore! Nyaruko-san Episode 01:

Oh la bonne petite friandise pour bibi que voilà. C'est d'une connerie hallucinante, attendez je vous balance le pitch: Un lycéen est pourchassé par une créature démoniaque, une nana aux cheveux argentés débarque et le sauve. Cette dernière est en réalité Nyarlathotep, ancien dieu du mythe de Cthulhu, qui a pris forme humaine le temps de sa mission sur Terre commanditée par les services secrets extra-terrestres. Elle doit protéger le garçon et va donc s'incruster chez lui, s'inscrire dans sa classe, etc... Sauf que Nyaru est complètement pété de la tronche et folle amoureuse de son client, ces sentiments étant non-réciproques.
Lovecraft doit se retourner dans sa tombe, à raison, mais moi j'ai kiffé. Tout tient à l'hystérie ambiante, à l'humour débile et à l’exubérance du perso principal qui a réussi à me faire passer du stade de rejet total à un certain attachement. La bêtise est pleinement assumée, il n'y a pas une once de sérieux là-dedans, hormis le travail des animateurs, et bref, c'est drôle.
On a même droit à des passages plutôt gores qui, bien que tournés en dérision par la suite, viennent compléter le côté décalé de la chose. Et puis, la pseudo relation amoureuse est une bonne source de gags gênants, de par la nature même de Nyaru (c'est censé être un monstre tentaculaire, quand même) et son attitude de stalker. A la fin de l'épisode, elle en est presque à violer le héros. :mrgreen:
J'ai conscience qu'il n'y a rien de foncièrement original là-dedans et qu'il y a toutes les chances que ça ne fasse marrer que moi, mais c'est pas grave.

C'est la fête des captures!

Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB

#14 L'utilisateur est hors-ligne   DarK ChoueTTe 

  • ↑ Avatar
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 20 949
  • Inscrit(e) : 25-avril 04
  • Profil:Homme
  • Location:A flying blue box

Posté 11 avril 2012 - 11:40

Haiyore Nayarlko san 1 :

Ah ben même chose que Tingle.
J'étais parti pour traiter le truc mais en fait c'est assez sympa à regarder.
Tout comme Sengoku collection cette saison, c'est un autre anime bien direct qui ne se prend pas la tête, avec le même postulat de départ (fille exhubérante emménage chez garçon qui n'a rien demandé), mais en mieux dans un sens puisque Nyarlko est encore plus sympa à suivre, une petite surexcitée (dans tous les sens du terme) qui change des saintes-nitouches, kuudere, tsundere, yandere...
En plus y'a un peu de sang ouais, qui occasionne des gags, des références (le truc à la Pokemon était sympa), et puis malgrès le chara-design d'apparence totalement générique ils ont réussi à rendre Nyarlko mignonne dans ses attitudes.
Pas l'amour fou mais j'adhère.

Image IPB

Image IPB

(et j'aime bien l'opening aussi)
(Chaos Chaos, I wanna Chaos :ninja:)

Image IPB

#15 L'utilisateur est hors-ligne   Tingle 

  • Salvador Tingle
  • Groupe : Members
  • Messages : 7 110
  • Inscrit(e) : 09-janvier 05
  • Profil:Homme
  • Location:Hyrule

Posté 17 avril 2012 - 13:38

Haiyore! Nyaruko-san Episode 02:

Ok, vendu! J'adhère totalement au délire.
La référence à Lovecraft n'était pas qu'un simple détail, comme le démontre ce second épisode qui voit Nyaru et Mahiro embarquer, sur le dos d'un Dagon qui se la joue taxi, pour la cité de R'lyeh (en réalité, R'lyeh Land, un parc d'attraction pour les dieux anciens où trône le célèbre rollercoaster des Montagnes Hallucinées :mrgreen: ). Là-bas, ils découvrent que Nodens a pris le pouvoir, et ce dernier les fait se confronter à Cthugha la flamme vivante. S'ensuit un fight WTF, une tentative de viol entre filles, une invocation d'armure qui enterre Saint Seiya Omega, et autres joyeusetés. Techniquement, y a pas de baisse, niveau connerie non plus.

Image IPB
Image IPB
Image IPB
Image IPB

Partager ce sujet :


  • (3 Pages)
  • +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)