Mad Movies: Sons of Chaos - Court-métrage de SF Français - Mad Movies

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Sons of Chaos - Court-métrage de SF Français Un film écrit et réalisé par Mathieu TURI

#1 L'utilisateur est hors-ligne   MathieuTURI 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 5
  • Inscrit(e) : 10-décembre 11

Posté 10 décembre 2011 - 17:41

Bonjour à tous !

Je m'appelle Mathieu TURI et je suis Réalisateur.

Mon dernier court-métrage, SONS OF CHAOS, est dispo sur le net depuis peu.

Après avoir été selectionné dans plusieurs festivals internationnaux (USA, Canada, Espagne, France, Suisse, Afrique du Sud, Australie,...) il est maintenant visible par tous à cette adresse :

http://www.dailymoti...haos_shortfilms

J'aimerais beaucoup avoir votre avis à tous, car c'est en écoutant les remarques et critiques que l'on avance !

Merci et bon film !

PS : Le site du film http://www.sonsofchaos-themovie.com
Et mon site : http://www.mathieuturi.com

#2 L'utilisateur est hors-ligne   h2so4 

  • Leprechaun
  • Groupe : Members
  • Messages : 872
  • Inscrit(e) : 08-septembre 09
  • Location:Planète Rylos

Posté 10 décembre 2011 - 19:37

Je trouve que ça déboite. Après pour être constructif je sais pas :mrgreen: (à part que ça déboite, j'adore l'ambiance, la direction artistique, etc.) :blush: Petite réserve sur le non-scénario. :closedeyes:

#3 L'utilisateur est hors-ligne   tsointsoin 

  • Wookie
  • Groupe : Members
  • Messages : 3 080
  • Inscrit(e) : 13-mars 09
  • Location:Paris

Posté 11 décembre 2011 - 20:04

Pas mal, je suis emballé par le tout. Le seul bémol est au moment des combats. Il aurait fallut des combats plus brutaux, je penses. Sinon excellent boulot (hormis le fait que les héros se trimballe avec des trucs hight tech alors qu'ils ont des armes qui ne le sont pas)
Image IPB

Voir le messagetonton, le 21 février 2013 - 16:36 , dit :

Au jeu de la biscotte, Corvis est toujours content de perdre.

#4 L'utilisateur est hors-ligne   schopenhauer 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 82
  • Inscrit(e) : 06-janvier 08

Posté 12 décembre 2011 - 22:26

Hey ! La photo est au top,la mise en scene aussi (petite retenue pour moi aussi sur le combat final) la fin est réussi elle donne un souffle de vie et évite "l'exercice de style" .
Les gadgets hight tech sont bien utilisé dans la narration (ainsi que le décor) quand aux armes contemporaine je trouve quelle ajoute du réalisme (un peu comme dans les fils de l'homme)

Voilà,bonne continuation

#5 L'utilisateur est hors-ligne   Number 6 

  • Gremlins
  • Groupe : Members
  • Messages : 1 852
  • Inscrit(e) : 15-avril 07
  • Profil:Homme
  • Location:Le Village (Global)

Posté 13 décembre 2011 - 00:58

Eh ben c'est carrément pas mal du tout. :)

Bonne ambiance bien posée, des bonnes idées, belle tof', pas mal d'astuces économiques utilisées efficacement et qui passent comme une lettre à la poste. C'est très bien géré. Y a toutes les bases d'un univers avec presque rien. Tirage de chapeau vers le bas.

Mais je plussoie les interventions ci-dessus : le côté "action" manque sérieusement de jus. C'est dommage vu que la confrontation est un peu le centre de l'intrigue.

Mais globalement, y a vraiment pas de quoi rougir, bien au contraire.
Check mon DeviantArt : http://zenoon.deviantart.com/

#6 L'utilisateur est hors-ligne   MathieuTURI 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 5
  • Inscrit(e) : 10-décembre 11

Posté 16 décembre 2011 - 11:31

Merci à vous tous !

D'autres avis ?

#7 L'utilisateur est hors-ligne   MathieuTURI 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 5
  • Inscrit(e) : 10-décembre 11

Posté 22 décembre 2011 - 17:24

Up ! D'autres avis sur SONS OF CHAOS ?

#8 L'utilisateur est hors-ligne   OrsonZ 

  • Fear Facteur
  • Groupe : The Devil's Rejects
  • Messages : 18 673
  • Inscrit(e) : 10-avril 07
  • Profil:Homme
  • Location:...fait le larron

Posté 22 décembre 2011 - 18:14

Comme Number 6, j'ai trouvé ce court très réussi formellement avec une bonne utilisation des décors.
Bref, j'ai aimé.

Bonne continuation.

tuezlestous dit :

Il faudra du temps qu'il faudra, mais à la fin il peut être très, très mal

#9 L'utilisateur est hors-ligne   MathieuTURI 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 5
  • Inscrit(e) : 10-décembre 11

Posté 06 janvier 2012 - 21:19

Merci à tous de votre avis !

D'autres ?

#10 L'utilisateur est hors-ligne   Franz du Collier 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 59
  • Inscrit(e) : 17-février 12

Posté 17 février 2012 - 06:07

Sitges, Hombre !

C'est très carré et bien foutu comme court. Comme dit plus haut, magnifique direction artistique, les costumes et accessoires le font vraiment !

J'ai aussi fort apprécié la "tranquilité" de la mise en image, loin d'un certain shakykamisme envahissant de nos jours. C'était très old school et je trouvais que ça collait bien.

Les combats ne m'ont perso pas plus choqué que ça, le seul hic est que le howler est quand même un peu con sur les bords, mais bon, la suspension d'incrédulité l'emporte dans le feu de l'action.

D'un point de vue (quasiment) subjectif je trouve que les deux ralentis dans le film (lorsque le howler atteint la rivière) sont un peu vain et n'amènent rien à la narration ou à la mise en scène, qui jusqu'alors avaient évité le piège de l'iconisation des personnages. Mais ça comme je le dit, c'est plus perso comme remarque.

-----SPOILER-----
J'ai été un peu sur ma faim en ce qui concerne la conclusion du film. Je m'explique : Le suicide du boss, ou du passeur, ou de l'instructeur, enfin bref, le suicide du gars quoi, arrive vraiment comme un cheveux dans la soupe. Ce qui est lisible c'est que évidemment c'est la merde de vivre dans un monde pareil et qu'une fois que son petit protégé à atteint ses trois étoiles, il peut prendre le relais à sa place. Des lors sa mission est aboutie et il peut expier en paix. Ce // est d'autant plus appuyé par le montage alterné des deux gars cloués au sol. Le problème vient dès lors de la motivation interne de l'instructeur, car son malêtre n'a jamais été mis en place par avant dans le film. Jamais il n'a été souligné que c'était une véritable croix à porter de former le prochain.

Au final je ressens la fin comme un raccourci habité par une symbolique du passage dessiné à gros trait. Un peu dommage, mais bon, tout le reste était bien mis en place par contre.
----FIN DU SPOILER-----

La photo est-elle faite globalement avec une Red en lumière naturelle ? De quel budget disposiez-vous ? Ou avez-vois trouvé ce batiment de malade paumé dans les bois ?

#11 L'utilisateur est hors-ligne   MathieuTURI 

  • JarJar
  • Groupe : Members
  • Messages : 5
  • Inscrit(e) : 10-décembre 11

Posté 02 mars 2012 - 08:56

Voir le messageFranz du Collier, le 17 février 2012 - 06:07 , dit :

Sitges, Hombre !

C'est très carré et bien foutu comme court. Comme dit plus haut, magnifique direction artistique, les costumes et accessoires le font vraiment !

J'ai aussi fort apprécié la "tranquilité" de la mise en image, loin d'un certain shakykamisme envahissant de nos jours. C'était très old school et je trouvais que ça collait bien.

Les combats ne m'ont perso pas plus choqué que ça, le seul hic est que le howler est quand même un peu con sur les bords, mais bon, la suspension d'incrédulité l'emporte dans le feu de l'action.

D'un point de vue (quasiment) subjectif je trouve que les deux ralentis dans le film (lorsque le howler atteint la rivière) sont un peu vain et n'amènent rien à la narration ou à la mise en scène, qui jusqu'alors avaient évité le piège de l'iconisation des personnages. Mais ça comme je le dit, c'est plus perso comme remarque.

-----SPOILER-----
J'ai été un peu sur ma faim en ce qui concerne la conclusion du film. Je m'explique : Le suicide du boss, ou du passeur, ou de l'instructeur, enfin bref, le suicide du gars quoi, arrive vraiment comme un cheveux dans la soupe. Ce qui est lisible c'est que évidemment c'est la merde de vivre dans un monde pareil et qu'une fois que son petit protégé à atteint ses trois étoiles, il peut prendre le relais à sa place. Des lors sa mission est aboutie et il peut expier en paix. Ce // est d'autant plus appuyé par le montage alterné des deux gars cloués au sol. Le problème vient dès lors de la motivation interne de l'instructeur, car son malêtre n'a jamais été mis en place par avant dans le film. Jamais il n'a été souligné que c'était une véritable croix à porter de former le prochain.

Au final je ressens la fin comme un raccourci habité par une symbolique du passage dessiné à gros trait. Un peu dommage, mais bon, tout le reste était bien mis en place par contre.
----FIN DU SPOILER-----

La photo est-elle faite globalement avec une Red en lumière naturelle ? De quel budget disposiez-vous ? Ou avez-vois trouvé ce batiment de malade paumé dans les bois ?


Merci à toi pour ton analyse !

Oui, nous avons bossé avec le chef op entièrement en lumière nat, avec un peu de light pour les contres.
Le budget a été de 3000 Euros en tout et pour tout (post prod comprise).
Et le bâtiment est une maison de retraite jamais terminée, abandonnée dans les années 80. Je l'avais repéré avec des potes 6 ans auparavant en tombant dessus par hasard. Aujourd'hui, ils n'existent plus !

Voilou !

Merci encore pour ton commentaire bien construit, c'est avant tout ce genre de post qui nous permet d'évoluer.

D'ailleurs, mon prochain projet, que je tournerai en Epic, sera tourné en Juin prochain.

Pour les infos, c'est par ici : http://www.broken-themovie.com

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)